Mon nom est personne

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

Bonjour,

J'ai découvert cette communauté car je cherche enfin à me comprendre. Je ne sais pas si je suis vraiment asexuelle. Je sais juste que je n'ai jamais vraiment aimé coucher avec un homme ou une femme. Je disais oui, mais c'était parce qu'on l'attendait de moi. Une sorte de consentement passif.
Depuis que j'ai quitté ma région d'origine, mes anciennes relations et la pression parentale, et même de la famille, je n'ai eu aucun rapport (trois ans) alors que je sors, rencontre des personnes (j'adore flirter, les premiers échanges) et ça ne me manque pas, bien au contraire, je me sens vraiment moi, saine et heureuse. J'ai voulu comprendre. Je veux comprendre pourquoi je ne suis pas comme une de mes collègues qui seulement avec 3 mois sans son petit ami peut être à ce point en manque. Et le pire c'est que ce n'est pas de ne plus vivre avec lui, mais de ne pas avoir de sexe avec lui.
Alors bien sûr je me suis demandé si ce n'était pas parce que je n'avais pas trouvé la bonne personne (homme ou femme, là non plus je ne sais pas).
J'ai 28 ans, et pourtant je me rend compte que je ne sais rien de moi, juste que aujourd'hui je suis bien, malgré qu'on me parle de sexe avec mes nouvelles relations, que je rencontre des personnes superbes, mais sans vouloir aller plus loin. Je n'en éprouve tout simplement pas le besoin.
Pourtant jusqu'à mes 25 ans, j'ai eu des relations sexuelles, avec des hommes au début puis des femmes. Jamais plus d'une fois avec la même personne, même si je l'aimais, je n'avais jamais envie de plus. Parfois ça marchait, la personne acceptait... quelques temps... puis soit me faisait pression et je consentais à retourner au lit, soit je fuyais.
Et là, plus de pression, depuis trois ans.
Comment sait-on qu'on est asexuel ? Est ce que c'est définitif ? Est ce juste un moment, une période ? Est ce un événement dans mon passé qui a déclencher cette période ? Je me pose des questions. J'ai trouvé des réponses sur ce site. Pour le moment, je ne sais pas si je le suis. Et même je crois que si je n'ai pas un jour la réponse, je continuerais à être bien, à évoluer. La vie est courte, la vie est l'instant présent.
En tout cas, mon nom est juste Ulysse2531.

Cordialement, Ulysse2531

Avatar du membre
Yellow Cab
Acolyte
Messages : 392
Enregistré le : 20 déc. 2018, 19:29
A aimé : 0
A été aimé : 49 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Yellow Cab »

Bienvenue ici ;)
N'etant pas experte, je laisserais a d'autre répondre a tes questions
Image

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3225
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 668 fois
A été aimé : 640 fois

Re: Mon nom est personne

Message par clotaire »

Bienvenue Ulysse2531 alias personne :-)
Comment le sait-on ? C'est une affaire de conviction, en grande partie. Se dire que l'absence d'attirance vient de plus loin qu'un simple blocage, qu'elle fait partie de ta personnalité profonde, comme une orientation sexuelle. Que c'est vraiment toi.
Pour les autres questions, toutes les réponses sont possibles.
Je crois qu'on n'a jamais fini de se découvrir…

Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

Bonjour Yellow Cab, merci de ton accueille.
Merci Clotaire. J'espère un jour quand même réussir à savoir, à me découvrir. Mais le chemin est long et tordu...

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Baelfire »

Salut Ulysse,

C'est au fil de la vie et des expériences que l'on se découvre. D'après ton témoignage tout est possible. Que tu sois A, que tu ne sois pas tombée sur la bonne personne...As tu eu des traumatismes ? Une éducation stricte ou autre qui provoquerait un désintéressement des rapports sexuels ? Ou tout simplement est ce que ton identité de genre est claire pour toi ? Il y a tellement de facteurs...

Cependant tu es là pour avoir des réponses alors si ça t'aide, pars sur le principe que tu es A. Ton récit est tout à fait compatible et ça te donne une base sur laquelle travailler. Si tu découvres autre chose plus tard ce n'est pas grave, ça te permet en attendant de pouvoir t'identifier. Rien n'est gravé dans le marbre.

Bienvenue.
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1906
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 253 fois
A été aimé : 452 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Hestia »

Bienvenue,
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

Baelfire a écrit :
24 juin 2020, 09:26
Salut Ulysse,

C'est au fil de la vie et des expériences que l'on se découvre. D'après ton témoignage tout est possible. Que tu sois A, que tu ne sois pas tombée sur la bonne personne...As tu eu des traumatismes ? Une éducation stricte ou autre qui provoquerait un désintéressement des rapports sexuels ? Ou tout simplement est ce que ton identité de genre est claire pour toi ? Il y a tellement de facteurs....
Alors en effet j'ai pas eu l'éducation la plus ouverte sur le sexe, mais j'ai pas non plus était ignorante. Ma mère m'a quand même pris à part pour m'expliquer (j'étais au lycée, et je m'intéressais à personne encore).
J'ai vécu en effet une agression jeune mais ça n'a pas été jusqu'à un viol par un camarade de classe. Je pense qu'il peut pas avoir d'enfant, avec le coup qu'il s'est pris.
Pour mon identité de genre, c'est en effet un point encore très compliqué pour moi. J'ai grandis avec l'idée que c'est la génétique qui décide et c'est tout. Fais toi une raison. Je suis née femme et donc je dois réagir comme une femme. Pour moi Simone de Beauvoir a faux en disant qu'on naissait pas femme mais qu'on le devenait. Alors bien sûr je sais que j'ai aussi un problème là, je suis loin d'être "normal" d'après les standards qu'on m'a inculpé. En plus j'ai ce problème avec le sexe qu'on m'a toujours décrit comme un processus normal et même génial. Alors que moi, j'y trouve aucun plaisir, j'ai plus l'impression que c'est ce qu'on attend de moi à faire, que c'est un peu plus un processus animal, tout aussi génétique que notre genre.
Baelfire a écrit :
24 juin 2020, 09:26
Cependant tu es là pour avoir des réponses alors si ça t'aide, pars sur le principe que tu es A. Ton récit est tout à fait compatible et ça te donne une base sur laquelle travailler. Si tu découvres autre chose plus tard ce n'est pas grave, ça te permet en attendant de pouvoir t'identifier. Rien n'est gravé dans le marbre.
En lisant certain témoignage sur ce forum, je m'y retrouve parfois. C'est perturbant et en même temps rassurant. Rassurant de savoir que je suis pas la seule à me poser des questions. En plus dans mon entourage, j'ai l'impression de ne pas pouvoir en parler.
Alors merci à vous tous.

Avatar du membre
PassionA
Atrix Revolutions
Messages : 1926
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 496 fois
A été aimé : 540 fois

Re: Mon nom est personne

Message par PassionA »

Bienvenue et merci de ton témoignage :)
Ulysse2531 a écrit :
24 juin 2020, 08:32
Comment sait-on qu'on est asexuel ? Est ce que c'est définitif ? Est ce juste un moment, une période ? Est ce un événement dans mon passé qui a déclencher cette période ? Je me pose des questions.
1- Comment sait-on qu'on est hétérosexuel ou homosexuel (ou autre) ? Parce qu'on ressent une attirance sexuelle pour un autre partenaire. Si cette attirance tu ne la ressens pas, alors tu es asexuelle.

2- Il n'y a rien de définitif dans la vie, mais les changement d'orientation sexuelle sont extrêmement rare et tiennent plus souvent au fait que la personne a découvert et accepté une autre facette d'elle-même.

3- Si c'est depuis que tu es ado, ça fait déjà une longue période. Ce serait une période si c'était entre deux personnes pour qui tu éprouves une attirance sexuelle, mais si tu n'as jamais éprouvé cela alors on ne peut pas parler de période.

4- Probablement que ton passé n'a rien à voir avec ça. L'orientation sexuelle n'a pas de "déclencheur", un jour on découvre qu'on est ainsi et c'est tout. Là encore, c'est quoi l'élément du passé qui pousse les gens à être hétéro ou homo ? Il n'y en a pas. Être asexuelle n'est pas être malade ou avoir un problème, c'est être différent. Dans notre monde, où la sexualité est omniprésente, c'est à nous de devoir faire un travail sur nous même pour accepter cette différence et l'embrasser plutôt que de rester à se morfondre.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur PassionA pour son message :
Muriel Evelyne (29 juin 2020, 22:44)

Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

PassionA a écrit :
24 juin 2020, 11:35
1- Comment sait-on qu'on est hétérosexuel ou homosexuel (ou autre) ? Parce qu'on ressent une attirance sexuelle pour un autre partenaire. Si cette attirance tu ne la ressens pas, alors tu es asexuelle.
D'accord, je comprends mieux.
PassionA a écrit :
24 juin 2020, 11:35
2- Il n'y a rien de définitif dans la vie, mais les changement d'orientation sexuelle sont extrêmement rare et tiennent plus souvent au fait que la personne a découvert et accepté une autre facette d'elle-même.
Donc tout reviens à savoir si on se connait bien, déjà. Il faudrait peut-être que j'arrête de trop réfléchir...
PassionA a écrit :
24 juin 2020, 11:35
3- Si c'est depuis que tu es ado, ça fait déjà une longue période. Ce serait une période si c'était entre deux personnes pour qui tu éprouves une attirance sexuelle, mais si tu n'as jamais éprouvé cela alors on ne peut pas parler de période.
Mon premier rapport était à l'âge de 20 ans. Ado j'ai jamais eu envie de tester la sexualité, ou même de me masturber. ça me paraissait pas intéressant et même utile. Après tout, les animaux copulent pour faire une descendance et moi j'étais trop jeune pour avoir cette idée de vouloir un enfant. Je ne voyais pas l'intérêt du coup. Mon camarade de classe n'était pas du même avis, mais il a dû bien le regretter.
Si j'ai couché après mes 20 ans, c'était pour faire plaisir un pote ou une amie et parce que je me sentais quand même bien avec eux. Bon ma première fois, je voulais être comme tout le monde et qu'on arrête de m'embêter avec ça, et avoir le petit-ami que mes parents espéraient un jour voir. Et franchement, j'en garde aucun souvenir. Je me souviens même plus si j'ai eu mal, si j'ai aimé ou pas. Je sais juste que après, j'ai pas ressenti de joie ou de plaisir avec mes autres partenaires.
J'aime flirter par contre. La rencontre de l'autre me plaît, découvrir quelqu'un, voir ses yeux brillaient d'envie. ça me plaît. Mais ensuite, même embrasser finalement me freine un peu. Je vais faire des efforts.
J'ai en réalité été en couple qu'une fois avec une personne qui enrichissait surtout ma culture, qui m'a ouvert l'esprit sur beaucoup de chose. Et pis on a couché et... j'ai fuis.

Du coup je me demande si ce n'est pas surtout une peur de s'engager et donc que je freine des "pulsions", des envies ?
PassionA a écrit :
24 juin 2020, 11:35
4- Probablement que ton passé n'a rien à voir avec ça. L'orientation sexuelle n'a pas de "déclencheur", un jour on découvre qu'on est ainsi et c'est tout. Là encore, c'est quoi l'élément du passé qui pousse les gens à être hétéro ou homo ? Il n'y en a pas. Être asexuelle n'est pas être malade ou avoir un problème, c'est être différent. Dans notre monde, où la sexualité est omniprésente, c'est à nous de devoir faire un travail sur nous même pour accepter cette différence et l'embrasser plutôt que de rester à se morfondre.
ça me rassure un peu.

Mais j'ai toujours un doute. Comment savoir si je ne bloque pas une envie par peur de l'engagement et non parce que je serais asexuelle ? Et si je n'aimais pas mes rares expériences sexuelles parce que au moment de le faire, j'avais peur que ça signifiait plus. A la base, c'est quand même un moyen de faire une progéniture, c'est pas anodin non plus, c'est construire une famille, une relation plus importante, non ? C'est s'engager un peu plus ? Ou c'est juste ce que la société nous fait croire ?
Bon sang, je me sens toujours aussi perdue, en fait...

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Baelfire »

Ulysse2531 a écrit :
24 juin 2020, 13:53
Mais j'ai toujours un doute. Comment savoir si je ne bloque pas une envie par peur de l'engagement et non parce que je serais asexuelle ? Et si je n'aimais pas mes rares expériences sexuelles parce que au moment de le faire, j'avais peur que ça signifiait plus. A la base, c'est quand même un moyen de faire une progéniture, c'est pas anodin non plus, c'est construire une famille, une relation plus importante, non ? C'est s'engager un peu plus ? Ou c'est juste ce que la société nous fait croire ?
Bon sang, je me sens toujours aussi perdue, en fait...
Je trouve au contraire que tu avances pas mal. Tes questions se précisent alors qu'au départ c'était nettement plus vague. Tu as peur de l'engagement ?
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

Baelfire a écrit :
24 juin 2020, 14:17
Je trouve au contraire que tu avances pas mal. Tes questions se précisent alors qu'au départ c'était nettement plus vague. Tu as peur de l'engagement ?
Je ne sais pas justement. J'ai été vraiment dans une relation, en couple, très peu de temps et une seule fois. J'aime être célibataire, c'est une liberté génial. En couple, en plus de sentir parfois une pression pour avoir des rapports sexuel, j'ai l'impression aussi de perdre de l'espace, de l'air. J'étouffais souvent avec mon ex.
Le pire a été le jour où il a laissé sa brosse à dent. ça a été un choc, puis il y a eu notre rapport sexuel, et là je pouvais plus. Un vrai blocage, au point de devenir froide avec lui.
Et pour mes autres rencontres qu'il y est eu ou pas du sexe d'ailleurs, j'ai jamais non plus l'envie d'inviter la personne à venir chez moi, même pour prendre un verre. J'invite des potes sans problème pour jouer à la ps4 ou des jeux de plateaux même, ou juste boire un verre, prendre un bon repas bien gras. Mais une rencontre que j'ai faite en flirtant, en m'amusant à la draguer (car je crois que ça m'amuse surtout... je suis odieuse, non ?), ben je peux pas. Je sais pas si c'est parce que je me demande si ça veut dire que forcément il y aura du sexe ou pas, ou si c'est comme si je m'engageais un peu plus...
C'est peut-être simplement de la timidité.
Depuis trois ans où j'ai plus eu de rapport sexuel, c'est devenu une habitude, et j'ai pas été en couple non plus. ça me manque pas. J'ai même l'impression d'aimer le célibat.
A la base si je me suis inscrite sur ce forum, c'était un peu pour me rassurer sur le fait que le sexe ne me manque pas, que c'est normal finalement. Et, surtout, après un commentaire d'une pote qui trouvait surprenant de ne jamais m'en entendre parler alors qu'elle me voyait souvent avec des gens à draguer.
Mais j'avais jamais penser que j'avais peut-être un problème aussi d'engagement, enfin jusqu'à aujourd'hui. C'est aussi possible et ça pourrait expliquer ma situation.
"Ce qui compte, ce n'est pas la naissance, mais ce que l'on devient" [A. Dumbledore]
"Le train de ton [idiotie] mépris roule sur le rail de mon indifférence" [La classe américaine, G. Abitbol]
"Bien faire et laisser dire"

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Baelfire »

On dirait un peu moi il y a quelques années^^

La plupart des relations de couple telles qu'on les envisage actuellement sont brutales. Parce qu'elles ne sont pas graduelles. D'un coup les gens se collent ensemble et se bouffent leur espace personnel, intime. On a plus le droit de penser "je" il faut raisonner "nous". C'est très intrusif et ça peut donner en effet l'impression d'étouffer. Surtout quand on aime être célibataire et qu'on a un mode de vie plutôt accompli (je fais aussi parti de cette team^^)

Mettons que tu puisses être amie pendant de long mois avec une personne et qu'une attirance et une complicité se créent au point que tu n'envisages pas de te passer de cette personne plus de quelques jours...Est ce que pour toi ça ne serait pas plus gérable que de passer carrément du célibat au couple avec quelq'un(e) que tu connais à peine ? Si les choses se font naturellement d'elles-mêmes, est ce que ça te semblerait sympa ou ça te laisserait indifférente ?
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Baelfire pour son message :
Yerine (24 juin 2020, 18:54)
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Ulysse2531
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 23 juin 2020, 17:37
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Ulysse2531 »

Baelfire a écrit :
24 juin 2020, 15:08
Mettons que tu puisses être amie pendant de long mois avec une personne et qu'une attirance et une complicité se créent au point que tu n'envisages pas de te passer de cette personne plus de quelques jours...Est ce que pour toi ça ne serait pas plus gérable que de passer carrément du célibat au couple avec quelq'un(e) que tu connais à peine ? Si les choses se font naturellement d'elles-mêmes, est ce que ça te semblerait sympa ou ça te laisserait indifférente ?
Avec mon ex, on a plutôt commencer par une amitié ou plutôt par un centre d'intérêt commun. Puis petit à petit on a été ensemble. Je pense que ça a été naturelle de finalement se mettre en couple, jusqu'à la brosse à dent laissé dans ma salle de bain. A partir de ce moment, c'était le début de la fin.
Le problème c'est que maintenant je ne saurais dire si je pourrais refaire ça, avoir à nouveau une relation plus forte qu'une simple amitié. Parce que je ne cherches plus vraiment à retrouver une personne qui pourrait m'intéresser au point de ne plus vouloir la quitter, de vouloir être plus souvent avec elle. Je me suis habitué au célibat et je m'en contente très bien, finalement.
Je dirais donc en conclusion que je ne serais pas indifférente et que ça pourrait me plaire, jusqu'à un certain point.
"Ce qui compte, ce n'est pas la naissance, mais ce que l'on devient" [A. Dumbledore]
"Le train de ton [idiotie] mépris roule sur le rail de mon indifférence" [La classe américaine, G. Abitbol]
"Bien faire et laisser dire"

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Atrix
Messages : 1797
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 495 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Grignoteuse de bouquins »

Bienvenue ^^
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Yerine
Apprenti
Messages : 51
Enregistré le : 04 juin 2020, 16:53
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon nom est personne

Message par Yerine »

Coucou bienvenue =)

Je ne peux pas te conseiller grand chose mais ton topic m'aide un peu aussi ^^' je pense que le fais d'être asexuelle ça bloque pas mal l'engagement.

Répondre