Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

Bonsoir !

Ce sujet a déjà été lu et relu des milliers de fois, j'en suis navrée...
Je me tourne aujourd'hui vers vous car j'ai besoin d'aide, de réponses ou juste de témoignages, de conseils, quoi que ce soit.

Mon entourage a toujours été nocif et j'ai donc grandi avec les éternels diktats du couple, de la sexualité et tout ce qui s'en suit.


Pour commencer : J'ai 25 ans :) Je souffre de vaginisme depuis que j'ai commencé à me masturber mais je pensais juste être trop coincée et en attente de "trouver le bon partenaire pour me décoincer" (merci l'entourage et la société).
J'ai déjà été en couple et plusieurs fois même, mais lorsque le contact était rapproché, pour un simple bisou sur la joue, une main sur la taille, un câlin ou quoi que ce soit de rapproché/tendre/amoureux sans aucune connotation sexuelle, je me sentais crispée car j'avais toujours peur que la personne en face de moi ressente soudainement des pulsions qui ne seront pas partagées. J'ai l'impression que chaque petit geste mignon peut cacher une envie sexuelle et cette simple idée me crispe énormément. C'est un véritable cauchemar à vivre au quotidien lorsque je suis avec quelqu'un...
J'ai déjà essayé de coucher avec un garçon pour me forcer à "devenir normale" et pour forcer mon vaginisme à partir ainsi que mes blocages au niveau du sexe partagé... Très mauvaise idée.


En plus de cela :
- J'ai beau être grandement attirée par certaines personnes, je n'arrive pas à prendre du plaisir en m'imaginant coucher avec. Homme ou femme.
Par contre je peux prendre du plaisir en imaginant que mon/ma partenaire s'occupe de moi sans que je sois obligée de lui rendre la pareille... Je me sens extrêmement coupable de penser comme ça et pourtant j'ai déjà essayé de me forcer à penser différemment et à changer...
Je suis dégoûtée par les fluides corporels, y compris les miens.
Je peux facilement vivre sans aucune masturbation pendant des semaines voire des mois.
Le porno et les récits érotiques me font de l'effet. Je ressens donc du plaisir et de l'envie... Mais seulement lorsque je suis seule et si je m'imagine coucher avec quelqu'un (pénétration, fellation, etc...) tout fout le camp.
Je suis excitée à l'idée de m'imaginer être avec quelqu'un pour prendre mon pied, mais seulement si je n'ai pas à le ou la toucher. Dans le seul but de répondre au besoin sexuel que je ressens.
Dès que l'orgasme est arrivé, je passe vite à autre chose, je n'ai pas envie de m'attarder et de prendre le temps de continuer ou de faire durer le plaisir. Je réponds juste à un besoin vital quand je sens que mon corps en a besoin et c'est tout.

Tout ceci est très flou et peut-être mal expliqué, veuillez m'excuser. Ce n'est que très récemment que j'ai réussi à comprendre cette part de moi et je culpabilise encore énormément.

Qu'est-ce que j'ai ? Je ne sais pas si ça rentre dans la case de l'asexualité ? Je devrais juste m'en foutre mais je ressens le besoin de savoir qui je suis, une bonne fois pour toute...

Pouvez-vous m'aider à comprendre ?

Avatar du membre
Diable
Affilié
Messages : 278
Enregistré le : 29 oct. 2018, 21:08
Localisation : Suisse
Pronom : Iel/Elle
A aimé : 173 fois
A été aimé : 108 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Diable »

Bienvenuuuue ^^

Tu pourrais très bien être asexuelle, mais c'est à toi te trouver qui tu es. On ne peut pas te définir à ta place.

J'espère que tu trouveras des informations qui pourront t'aider dans tes questionnements. N'hésite pas à farfouiller sur le forum.
"The only way to make sense out of change is to plunge into it, move with it, and join the dance." Alan W. Watts

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Baelfire »

Coucou,

Est ce que tu ne penses pas qu'une fois ton vaginisme réglé tu y verras plus clair ? Personne n'a envie de se faire mal et ça peut donc créer des blocages. Quand il y a un soucis médical c'est toujours par ça qu'il faut commencer.
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3225
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 668 fois
A été aimé : 640 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par clotaire »

shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 01:19
je peux prendre du plaisir en imaginant que mon/ma partenaire s'occupe de moi sans que je sois obligée de lui rendre la pareille
Cela ne me choque pas et ça m'inspire une réflexion. Il ne s'agit pas de "rendre la pareille", car nous sommes tous différents, mais de lui renvoyer un signal de satisfaction à ta manière, qui lui fera plaisir aussi. Il y a mille et une façons de "s'occuper de quelqu'un", au propre comme au figuré, tactile ou pas tactile, etc.

Pour le reste, ce blocage vis-à-vis du tactile qui génère un malaise irrationnel, si ça va trop loin (y compris un pote qui met gentiment la main sur l'épaule en faisant la bise, ça te bloque ?), il me semble qu'on se rapproche d'un trouble d'ordre phobique contre lequel il y a possibilité d'agir.

Avatar du membre
PassionA
Atrix Revolutions
Messages : 1926
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 496 fois
A été aimé : 540 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par PassionA »

On ne peut pas le dire pour toi, cependant ton témoignage ressemble à d'autres témoignages de personnes qui se considèrent comme asexuelles.

Clairement, le vaginisme n'aide pas. Ceci dit c'est à toi de savoir si c'est ça qui te bloque où si même sans ce problème tu n'auras pas envie de relations sexuelles. Le vaginisme empêche la pénétration mais pas forcément toute forme de rapports sexuels, comme les gâteries buccales par exemple.

Ce qui est du domaine du fantasme et de la masturbation n'a que peu de rapport avec l'asexualité, car les personnes asexuelles ont des fantasmes et peuvent s'imaginer avoir des relations sexuelles. C'est juste qu'en réel ça ne nous intéresse pas.

Finalement, ce n'est pas facile de vivre entouré de personnes qui ne veulent pas nous accepter tel que nous sommes et qui cherchent absolument à nous placer dans le même schéma qu'elles. Beaucoup d'entre nous ont vécu ça et le vivent encore. Difficile de faire accepter aux autres une réalité qui est aussi invisibilisée dans les grands médias.

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

J'ai parlé de mon vaginisme car d'autres femmes en souffrent et je pensais que ça pouvait être un détail important face aux réponses que je cherche. Mais ce n'est pas ça qui m'empêche de vivre.

Tu as parlé de gâteries buccales mais comme je l'ai écrit justement, ce genre de contact fait parti de mes nombreux blocages et dégoûts. C'est donc impensable pour moi.

Ce que j'aimerais réussir à comprendre c'est à quelle case je corresponds face aux informations que j'ai donné :(
Le fait de ne pas être emballée du tout à l'idée de coucher avec quelqu'un, le fait de ne pas vouloir rendre la pareille, de ne pas être à l'aise avec les câlins/bisous/etc...

Si j'ai posté ce sujet, c'est bien parce que je n'arrive pas à trouver les réponses par moi-même et qu'au bout de 25 ans, j'aimerais enfin savoir ce que je suis. Si je suis asexuelle ou autre chose. Étant donné que je n'ai aucune connaissance autre que l'asexualité, j'espère pouvoir lire des réponses de personnes bien plus instruites que moi

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

Baelfire a écrit :
21 juin 2020, 09:51
Coucou,

Est ce que tu ne penses pas qu'une fois ton vaginisme réglé tu y verras plus clair ? Personne n'a envie de se faire mal et ça peut donc créer des blocages. Quand il y a un soucis médical c'est toujours par ça qu'il faut commencer.
Honnêtement je n'en sais rien. J'ai déjà essayé de m'imaginer sans vaginisme mais le problème reste le même : aucune envie de partager un moment intime à deux car je sais que je vais devoir rendre la pareille sexuellement parlant.
J'ai simplement envie de répondre à un besoin naturel, pas d'échanger quelque chose de physique avec quelqu'un car je n'ai pas envie de le toucher. Ça me bloque et c'est même proche du dégoût.

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

Cela ne me choque pas et ça m'inspire une réflexion. Il ne s'agit pas de "rendre la pareille", car nous sommes tous différents, mais de lui renvoyer un signal de satisfaction à ta manière, qui lui fera plaisir aussi. Il y a mille et une façons de "s'occuper de quelqu'un", au propre comme au figuré, tactile ou pas tactile, etc.
Le problème est qu'en général on est "censé" rendre la pareille sexuellement parlant et c'est ça qui me bloque énormément. Je ne suis pas à l'aise avec le sexe à deux. Je ne ressens aucune envie et aucun plaisir si je dois partager ça, si je dois toucher ou sentir la personne.
Pour le reste, ce blocage vis-à-vis du tactile qui génère un malaise irrationnel, si ça va trop loin (y compris un pote qui met gentiment la main sur l'épaule en faisant la bise, ça te bloque ?), il me semble qu'on se rapproche d'un trouble d'ordre phobique contre lequel il y a possibilité d'agir.
Non non, c'est uniquement lorsque je suis en couple avec quelqu'un. Le malaise apparaît uniquement si je suis avec la personne qui se rapproche de moi car j'ai toujours peur qu'il y ait des intentions sexuelles derrière. Si le sexe n'existait pas, j'adorerais les câlins et les petits moments mignons... Mais à cause du sexe, j'ai toujours peur que ces petites attentions déclenchent la libido de la personne face à moi. Ça me bloque énormément. Je ne sais pas trop comment expliquer et je suis désolée si j'ai du mal à m'exprimer !

Avatar du membre
PassionA
Atrix Revolutions
Messages : 1926
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 496 fois
A été aimé : 540 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par PassionA »

shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 13:12
Ce que j'aimerais réussir à comprendre c'est à quelle case je corresponds face aux informations que j'ai donné :(
Le fait de ne pas être emballée du tout à l'idée de coucher avec quelqu'un, le fait de ne pas vouloir rendre la pareille, de ne pas être à l'aise avec les câlins/bisous/etc...
D'accord, mais en fait à ma connaissance il n'y a pas de case pour les personnes asexuelles qui n'aiment pas les câlins à cause de la phobie d'une avance sexuelle implicite - à la rigueur on peut dire sex-repulsed, mais c'est pas tout à fait ça. Si vraiment tu cherches une case plus précise que asexuelle dans laquelle rentrer, il va te falloir un peu chercher par toi-même car avec les éléments que tu donnes, rien ne me vient à l'esprit.

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

Le problème c'est que j'ai beau chercher, je ne trouve personne qui partage ces blocages. Je me sens terriblement seule.
Pour reprendre tes mots, il ne s'agit pas d'une phobie mais plus d'une grosse lassitude. "Oh non ça y est, il me fait un bisou donc je suis persuadée que ça va l'exciter et je n'ai pas envie de perdre mon temps avec ça". En gros !

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Baelfire »

D'après ce que j'ai cru lire en plus du vaginisme tu es agoraphobe et je ne sais pas si je n'ai pas vu d'autres choses. Sans renier la possibilité que tu sois A (c'est très probable) est ce que tu ne penses pas que ta crispation pour les rapports intimes ne peut pas être une suite logique de tout ça ?

Ce n'est qu'une théorie. Sinon sex repulsed semble pas mal te correspondre. Et tu n'es pas la seule loin s'en faut
Image

TAGADAAAAA !!!

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

C'est possible d'être sex repulsed mais malgré tout ressentir de l'excitation de temps en temps avec le besoin de se masturber ?
Je ne connaissais pas du tout ce terme avant aujourd'hui, je vais aller voir sur google !

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3883
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 673 fois
A été aimé : 1011 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Baelfire »

C'est complètement possible et très fréquent. Les A ne sont pas hermétiques loin s'en faut et ton corps fonctionne mécaniquement comme celui de n'importe qui. C'est juste qu'ils n'ont pas spécialement envie de concrétiser avec quelqu'un.
Image

TAGADAAAAA !!!

shycupcake
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 21 juin 2020, 01:01
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par shycupcake »

Merci pour cette réponse, Baelfire !

Kinou_9
Membre junior
Messages : 12
Enregistré le : 18 mai 2020, 08:56
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Kinou_9 »

Hello shycupcake,

Alors tout d'abord, je tiens à te préciser que je ne suis pas vraiment plus instruit que toi sur l'asexualité. Je suis aussi nouveau sur le forum et je suis actuellement en plein questionnement aussi.

En lisant tes messages, j'ai noté une appréhension qui revient souvent et qui semble beaucoup t'angoisser. J'ai mis ça en lumière dans les citations ci-dessous :
shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 13:12
Ce que j'aimerais réussir à comprendre c'est à quelle case je corresponds face aux informations que j'ai donné :(
Le fait de ne pas être emballée du tout à l'idée de coucher avec quelqu'un, le fait de ne pas vouloir rendre la pareille, de ne pas être à l'aise avec les câlins/bisous/etc...
shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 17:55
Le problème est qu'en général on est "censé" rendre la pareille sexuellement parlant et c'est ça qui me bloque énormément. Je ne suis pas à l'aise avec le sexe à deux. Je ne ressens aucune envie et aucun plaisir si je dois partager ça, si je dois toucher ou sentir la personne.

Non non, c'est uniquement lorsque je suis en couple avec quelqu'un. Le malaise apparaît uniquement si je suis avec la personne qui se rapproche de moi car j'ai toujours peur qu'il y ait des intentions sexuelles derrière. Si le sexe n'existait pas, j'adorerais les câlins et les petits moments mignons... Mais à cause du sexe, j'ai toujours peur que ces petites attentions déclenchent la libido de la personne face à moi. Ça me bloque énormément. Je ne sais pas trop comment expliquer et je suis désolée si j'ai du mal à m'exprimer !
shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 20:51
Le problème c'est que j'ai beau chercher, je ne trouve personne qui partage ces blocages. Je me sens terriblement seule.
Pour reprendre tes mots, il ne s'agit pas d'une phobie mais plus d'une grosse lassitude. "Oh non ça y est, il me fait un bisou donc je suis persuadée que ça va l'exciter et je n'ai pas envie de perdre mon temps avec ça". En gros !
Tu as peur, comme tu le dis de devoir rendre la pareille. Tu penses que tu es censée offrir un rapport sexuel dès lors que ton partenaire est excité sexuellement. Et le fait de ne pas pouvoir répondre à ses attentes te culpabilise.
Que ce soit bien clair, tu ne dois de sexe à personne. En aucune circonstance, tu es censée devoir rendre la pareille à quelqu'un peu importe si tu es à l'origine de son excitation sexuelle, et peu importe à quel point cette personne souhaite un rapport avec toi.
Tu n'as pas à ressentir de culpabilité vis-à-vis de ça.

Et effectivement, avec un partenaire sexuel, le déclenchement de son excitation sera parfois inévitable si vous partagez un moment intime, des câlins, des bisous, des caresses, etc. C'est quelque chose de totalement normal chez une personne sexuelle et tu n'y peux rien. Mais ça ne veut absolument pas dire que tu te dois de répondre à ses pulsions. C'est quelque chose qu'autant toi que ton partenaire devez comprendre.
shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 17:55
Si le sexe n'existait pas, j'adorerais les câlins et les petits moments mignons... Mais à cause du sexe, j'ai toujours peur que ces petites attentions déclenchent la libido de la personne face à moi. Ça me bloque énormément. Je ne sais pas trop comment expliquer et je suis désolée si j'ai du mal à m'exprimer !
Et malheureusement, comme tu l'as dit, cette pression de devoir du sexe te bloque pour pouvoir apprécier les simples moments de couple dans tes relations.
Je pense que dans un premier temps, tu te dois vraiment de te libérer de cette pression que tu t'imposes sur le fait de devoir du sexe. Elle n'a pas lieu d'être. Personne ne devrait te mettre la pression pour un rapport sexuel, et encore moins toi-même.

Je comprends ton ressenti et le fait que ça te mette mal à l'aise. Surtout si tu tiens à ton partenaire et que tu ne veux pas le vexer ou le décevoir.
J'ai déjà ressenti ça avec ma copine sexuelle. Dans certains moment intimes, je me suis déjà dit que ça va l'exciter et que bien que je ne sois pas sex-repulsed, je ne me vois pas continuer sur un rapport sexuel alors que j'en suis dénué d'envie. Ce qui me bloquait alors un peu pour vraiment me lâcher sur les câlins et caresses. On en a parlé depuis et elle est compréhensive là-dessus. On n'est pas obligés de continuer sur du sexe lorsqu'on a un moment intime tout simplement.

Et oui ton partenaire peut ressentir de la déception et de la frustration, ce qui est normal.
Mais le fait de ne pas avoir envie de sexe est tout aussi normal.
Et cela, vous devez l'accepter tous les deux.

Concernant ta volonté de trouver ta case, c'est bien légitime. On a tendance à vouloir se ranger dans des cases pour mieux s'identifier et s'accepter. Et je comprends parfaitement que la trouver te permettrai d'avoir une réponse claire à ton ressenti. Moi-même, je cherche en ce moment quelle est ma propre case.
Mais il faut garder en tête que l'asexualité est un spectre large où il n'y a pas vraiment de cases bien délimitées, de frontières concrètes entre les différents types d'asexualités. Et que ton ressenti n'est pas fixe dans le temps et peut évoluer. Donc ça peut être stressant de chercher absolument à s'enfermer dans une case.

Par rapport à ton témoignage, tu as indiqué :
shycupcake a écrit :
21 juin 2020, 01:19
Le porno et les récits érotiques me font de l'effet. Je ressens donc du plaisir et de l'envie... Mais seulement lorsque je suis seule et si je m'imagine coucher avec quelqu'un (pénétration, fellation, etc...) tout fout le camp.
Je suis excitée à l'idée de m'imaginer être avec quelqu'un pour prendre mon pied, mais seulement si je n'ai pas à le ou la toucher. Dans le seul but de répondre au besoin sexuel que je ressens.
Cela me fait penser à l'aegosexualité dont la définition est :
L'aegosexualité se trouve sur le spectre Asexuel et peut être définie par le fait d'apprécier les œuvres mettant en scène des relations sexuelles, ou de pouvoir avoir des fantasmes sexuels, mais ne pas se visualiser/ne pas désirer faire partie de la situation.
Ainsi, une personne aegosexuelle peut ressentir de l'excitation sexuelle en regardant de la pornographie, mais n'avoir aucun désir de faire partie de ce type de relation.


Ça peut être une piste de réflexion. Mais comme je l'ai dit, les frontières sont floues. Et tu peux très bien te reconnaître dans plusieurs types d'asexualités en même temps.

Répondre