dégoût du sexe

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Snoopy2004
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 05 févr. 2020, 16:59
Localisation : Neverwhere
Pronom : comme vous voulez
A aimé : 7 fois
A été aimé : 8 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Snoopy2004 »

Altalpha a écrit :
08 févr. 2020, 23:39
Même si la société est hypersexualisée, ce qui est navrant, il ne faut pas dramatiser. On peut avoir des relations, des discussions avec des personnes sans évoquer le sexe ! Il faut choisir ses amis, ce qui n'implique pas des gens asexuels nécessairement. :)
Après bon, je pense que ça peux changer avec l'âge. J'ai 18 ans, et les gens doivent en parler plus quand ils ont 15 ans, car ils ont l'impression de faire un truc mâture, etc... Quand on est plus grands c'est la norme, les gens ne se posent plus vraiment la question de ce que font les autres de leur sexualité. Il y a moins cet "esprit de compétition" si je puis dire, en tout cas je le ressens comme ça.
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je remarque aujourd'hui, ayant changé d'établissement que les gens sont plus ouvert et ces discussions ne sont plus abordées. Plus du tout. Il est vrai qu'au collège pendant, je dirais une période allant de la 5e-4e a la 3e (mais certains ne changent jms), de nombreuses discussions tournent autour de ce sujet. Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas dramatiser et qu'il existe de nombreuses personnes qui ne parle pas de ça à longueur de journée.
Au collège et même parfois encore au lycée, on remarque aussi de plus en plus de violences et d'insultes sur le plan de la sexualité très tôt. Lorsque l'on remarque que des personnes en 6e voire avant se traite de "PD" d'enculés et autre insultes du même genre même s'ils n'en comprennent pas le sens ça montre bien qu'il ne faut pas nier que ça n'impregne pas la société
je dérive surement du sujet comme à mon habitude !
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Snoopy2004 pour son message :
Altalpha (09 févr. 2020, 22:51)
Be what you want to be and not what you suppose to be.
les mots sont parfois plus simple que la réalité mais il faut s'accrocher :D :D

Trie
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 26 févr. 2020, 00:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 0

Re: dégoût du sexe

Message par Trie »

Bonjour , je ne savais pas si je devait créé un nouveau sujet ou répondre à un déjà existant ? Et je m'excuse par avance pour les fautes d'orthographe et de conjugaison aussi de grammaire 😐, bref j'ai 13 ans et je pense être asexuelle, si on réprend depuis le début je me considère comme bi de base mais c'est dernier mois je me demandais si je n'étais pas lesbiennes . Je n'ai jamais eu de relation amoureuse JAMAIS je ne saurai faire la différence entre aimé en amour et en amitié sa ne m'est jamais arrivé . Je dois avouer que j'ai peur terriblement peur disont que je ne suis pas commune au départ je suis véganne , animaliste et écologiste ( autant que je le peu) et sa me fait bien me remarqué dans mon collège . Je suis vraiment pas douée pour les relations tout court j'ai une meilleure amie et je ne m'entend pas facilement avec les gens , j'ai été harceler en cm2 et on peu pas dire que je sois encore aujourd'hui adoré de mes collègues . Voilà j'espère ne pas trop avoir parler de moi 😬 mais pour que vous compreniez bien le situation , je suis seule et incomprise Et je pense être asexuelle à vrai dire je ne sais même pas se que j'espèrais en écrivant cela 😥 je suis impatiente d'avoir vos avis 🙂

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3790
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 650 fois
A été aimé : 973 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Baelfire »

Salut Trie...Panique pas tu n'as que treize ans. Il faut du temps pour se comprendre. Peu de monde à cet âge là a déjà eu des relations amoureuses.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Baelfire pour son message :
Altalpha (26 févr. 2020, 23:16)
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenator
Messages : 1580
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 438 fois
A été aimé : 355 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Grignoteuse de bouquins »

Coucou Trie ,
Prends ton temps pour trouver des réponses, ce n'est pas urgent et il n'y a que pour toi que ça doit être important dans un premier temps. Être perdue dans sa sexualité c'est un passage plus ou moins obligé , et plus ou moins long , je suis passée par là ^^
Quand tu trouveras ton orientation (après tu n'es pas obligée d'être en questionnement permanent , essaye de ne pas y penser tout le temps et d'étaler ça sur plusieurs mois pour pas que ça te perde) , tu le sauras :wink:
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Grignoteuse de bouquins pour son message (2 au total) :
Altalpha (26 févr. 2020, 23:16) • Trie (01 mars 2020, 23:18)
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Trie
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 26 févr. 2020, 00:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 0

Re: dégoût du sexe

Message par Trie »

Merci beaucoup pour vos conseils et vos avis 🙂 ils m'aident beaucoup !

Avatar du membre
Anessathiel
Apprenti
Messages : 63
Enregistré le : 03 mars 2020, 02:26
Pronom : Anessathiel
A aimé : 11 fois
A été aimé : 14 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Anessathiel »

Je n'ai jamais eu de dégout sur la sexualité et le sexe des autres (je suis même curieuse à ce sujet). Mais quand je m'imagine dans ce genre de situation, je suis dégoutée. Je n'ai pas de dégout par rapport au sexe quand il s'agit des autres.

Avatar du membre
Nostera37
Affranchi
Messages : 450
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 10 fois
A été aimé : 58 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Nostera37 »

Bonjour!

Je te rejoins sur le dégoût que l'on peut éprouver au récit des ébats de gens qui nous sont proches: je ne suis moi-même pas très à l'aise avec ça.

Les blagues sur le sujet m'amusent, mais en parler de façon sérieuse? D'une part: le partenaire est-il d'accord pour qu'autant de détails sur sa performance soient divulgués, et d'autre part: je n'ai pas envie d'imaginer un proche en pleine rencontre horizontale avec son partenaire.

Et le but de ces récits n'est-il pas d'attiser l'envie de l'audience? Vanter les qualités de coucheur de l'autre? Partager le plaisir qu'on a eu?

Je trouve ça franchement écoeurant. L'idée d'accepter de s'approprier le plaisir dans un moment intime de quelqu'un d'autre, c'est pervers et répugnant.
Le sexe est une chose trop intime
Pour être faite à deux

Avatar du membre
mimosa
Amène
Messages : 448
Enregistré le : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 117 fois
A été aimé : 35 fois
Contact :

Re: dégoût du sexe

Message par mimosa »

Salut

Je ne dirais pas que ça me dégoûte ce genre de récits, mais ça me met mal à l'aise, surtout si je suis très proche de la personne. Je n'ai pas envie de savoir ce genre de détails sur mes ami(e)s ou encore pire ma famille. Après, dans les séries/films/livres/blagues ça ne me dérange pas.
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

Avatar du membre
Nostera37
Affranchi
Messages : 450
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 10 fois
A été aimé : 58 fois

Re: dégoût du sexe

Message par Nostera37 »

Pareil que toi Mimosa.
Le sexe est une chose trop intime
Pour être faite à deux

Avatar du membre
Mel
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 24 mars 2020, 21:39
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: dégoût du sexe

Message par Mel »

Salutation les Amis !

Personnellement, ça dépend comment on en parle, si c est par des questions types biologie (anatomie, physique etc), des anecdotes, voir a la limites des expériences, ça peux me convenir après,( je suis de nature extrêmement curieuse :P)
si ils commence a parler de pornographie avec des détails au de la mon imagination débordantes (car d habitudes je visualise tjrs et très bien une discussion avec son/ses sujets) mais bon, quand j y arrive (c est quasiment inné) je suis dégoutté souvent.
Mais bon, ils préfèrent parler du "sexe" pas d'ordre "instructif" , mais plutôt d 'un regard j ai envie de dire "pervers", même si c est absolument pas le bon terme, je trouve que c est un peu nu nul d en parler souvent, qu il y a d autre sujets passionnants (une remarque que je fais souvent, en quoi cela les intéressent il autant la sexualité pour en parler en long et en large) ca passe deux seconde, mais c est lourd et chiant, et rejetant aussi
après (oui je parle beaucoup de mes amis) il y en a même un qui nous a fait passer un test de "pureté" (bon déjà mon niveau de compréhension quand ils parlent de sexe est proche de 0,surtout lors des blagues, je vous fait pas de schémas sur le résultat que j ai eu au test)

apres (enieme repetition) je suis un peu dégouté du sexe, des actes surtouts, mais je suis surtout dans l incomprehension du pourquoi du comment faire ca (dans ma tete en 4eme, apres une intervention du planning famillial: mais avec tout les risques qu il y a, ca sert a rien de coucher, ca vaut pas le coup pour un peu de plaisir, a part pour avoir des enfants, pt, et puis, ca peux revenir cher les protections)
je me suis intéressé que tard (genre il y a un an environ) en terme de question (4eme ou j ai aussi appris a quoi ca sert un sexe et pas que a uriner ;), merci la prof avec ses schemas avec les mains et autres les plus realistes du mondes)


(assez parlé d eux)
Snoopy2004 a écrit :
07 févr. 2020, 18:21
Et aujourd'hui les jeunes de plus en plus tôt centre toutes les discussions autour du sexe. Je ne peux plus assister à une soirée ni mm à une discussion sans que ça parle de ça voire mm de pornographie et que lon me demande mon avis.... et ils ne comprennent pas que ça peut dégoûter certaines personnes. Pour eux c juste que on est pas mature et qu'on va aimer ça si on regarde.... non si on aime pas (mm si on peut faire des blagues dessus : forcément on est obligé les gens parlent mm de sexe sur des groupes de classe) on est chelou et juste on reste trop jeune et quon doit devenir mature
je suis entierement d accord (de mon point de vu sur les autres , surtout sur certains amis)
un autre fait assez drole, c est que je suis plus agee que mes potes, mais quand ils ravivent ce sujets, je suis traité comme tout petit, comme par exemple avec des termes "innocents", ou "poulpe", voir encore de "gamin", ou quand je leurs demande une explication, ils me disent "grandit puis on verra" ou "tu est trop innocents ! :)" or que d habitude, je suis presque celle qu on viens chercher un avis, celui qui parle souvent, etc

Snoopy2004 a écrit :
07 févr. 2020, 22:16
Et ce dégoût il te dis "tu nest pas mature tu es trop jeune" regarde un porno et après t'aimera ça ! " ces phrases existent et sont atroces comment expliquer ça après aux gens.... tu ne peux pas... mais il faut en trouver des mots qd mm.
Les phrases du type "t chelou" tt ça parce que tu as trouvé un camarade dégoûtant à ton goût parce qu'il pense bcp à ça les autres le trouvent normal et c toi qui devient le paria alors qu'il y a aucune raison
Aujourd'hui on a un peu l'impression que le moule de lado c "réussir à faire sa 1ère fois". Tt le monde nest pas comme ça fort heureusement mais si on y regarde bien oui. Et du coup si notre but est autre que faire sa première fois on en devient complexé. Je me suis souvent posé la question "c'est moi qui suis bizarre ou les autres" jai trouve la réponse : je suis aussi normal que les autres a ma manière et je men fous de tt les clichés qu'ils peut y avoir sur l'asexualité (c les gens qui n'ont ni gente ni parties génitales etc.).


Aujourd'hui c vrai le dégoût du sexe c parfois très dur.... tantôt cet absence d'envie d'avoir des relations sexuels avec tt ce qui bouge et tes amis ca te permet detre affectueux sans ambiguïté mais des fois...détester qqch qui est présent partt c dur.... et peu comprennent ce que lon voit nous derrière ça...
apres, parce que j ai des amis extraordinaires, il y en a un qui a ramené des hentai, ca a fait tabou pendant plusieurs mois, tout le monde a pu les lire (dont moi aussi, je trouvais le scénario peut intéressant sauf quand il y a l "action" qui arrive) l autre qui a joué a un jeu de hentai, bref, les ami parfait, mais apres tout ils sont sympas mdr, mais je trouve ce sujets, meme si il fait fureur, trop tabou dans leurs yeux, au passage, dedicasse au pots qui te montre par surprise des sexes mdr (heursemenent qu il a arreté son bazar insuportable ^^ car il aurais ete comme dans les memes Jojo bizarres adventures)
apres je dis ca, mais parfois je provoque un peu avec ca et je declenche la discution (par ex, ext ce que c est tromper de "coucher" avec quelqu un d autre ?)

(assez parlé d eux)
Snoopy2004 a écrit :
07 févr. 2020, 18:21
Dans les pubs tu as raison les pubs de parfum et de bcp de trucs sont sexualisés car c censé attire un focus groupe une clientèle...
je suis entierement d accord, je vois pas l utilité de mettre une femme legerement habillé ou un homme torse nu, voir les deux se cacher le sexes/seins pour une pub avec leurs main/bras/tissues/autres, celle que je retient le plus, c est une pub de deo ou tu a une sorte de mer de personnes nues en mode "est ce que c est nickel de ce cote la (de mon corps) ?")

des personnes nues, inutilements, entre nous, une paires d aiselles, a la limite, torse nu (surtout que je trouve que les seins n ont pas vraiment de rapport avec le sexe mais apparemment pour certaines personne oui, alors dans ce genre de cas, j ai envie de dire "bah alors cachons tous a part son aiselle, quoique, c est une partiem qui peux en faire parti pour certaines personnes (je vais trop loin) je sais pas, a part l allaitement, ca sert a rien a part rajouter un poids pas pratique.
Nostera37 a écrit :
08 mars 2020, 18:54
Bonjour!

Je te rejoins sur le dégoût que l'on peut éprouver au récit des ébats de gens qui nous sont proches: je ne suis moi-même pas très à l'aise avec ça.

Les blagues sur le sujet m'amusent, mais en parler de façon sérieuse? D'une part: le partenaire est-il d'accord pour qu'autant de détails sur sa performance soient divulgués, et d'autre part: je n'ai pas envie d'imaginer un proche en pleine rencontre horizontale avec son partenaire.

Et le but de ces récits n'est-il pas d'attiser l'envie de l'audience? Vanter les qualités de coucheur de l'autre? Partager le plaisir qu'on a eu?

Je trouve ça franchement écoeurant. L'idée d'accepter de s'approprier le plaisir dans un moment intime de quelqu'un d'autre, c'est pervers et répugnant.
sur ce coup, je suis aussi de cette avis, je vois pas trop l interet de parler de moments qui sont censé etre intime (sauf si l autre est d accord ou pas indiqué) mais c est pas mon truc

apres, c est un sujet comme un autre, que certain ont pu ou pas experimenter, etc bref, un sujet mais qu d autre personne ne ressent pas forcement le ressentis que une personne asexuellle peux ressentir dans ce genre de discussion

Répondre