Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Flor
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 12 janv. 2020, 22:53

Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Flor » 12 janv. 2020, 23:29

Bonjour,
J'ai découvert ce forum récemment en me renseignant sur la notion d'asexualité, pour voir si cela me permettait d'y voir plus clair dans mon couple. J'ai besoin de vos lumières...

Je suis en couple depuis plus de dix ans avec mon homme, c'est notre première relation pour tous les deux, et nous étions tous les deux vierges au départ. Les premières années, aucun souci côté physique : on se découvre avec enthousiasme, on se touche, on a nos premiers rapports. On n'habitait pas encore ensemble, donc chaque fois qu'on se voyait, on se retrouvait aussi physiquement.

Cela a changé quand on a emménagé ensemble, au bout de trois ans. Est-ce à cause de la routine, du fait qu'on n'avait plus besoin de retrouver après une longue absence, mais toujours est-il que nos rapports sont devenus plus routiniers, puis très irréguliers : parfois des semaines sans rien faire, d'autres où on pouvait le faire deux fois en une semaine. On a eu nos premières disputes à ce sujet, parce que clairement nous avions une différence de libido. Je devais lui signaler clairement quand j'avais envie, quitte à ne pas être subtile, si je voulais que quelque chose se passe.

Année après année, la situation s'est (de mon point de vue) dégradée : de moins en moins de rapports, et surtout, quasiment plus de gestes affectueux : zéro baiser, caresse, câlin, contact amoureux tout simplement. Mon homme n'a jamais été un gros romantique et n'a jamais été très tactile, mais il y a une différence entre être peu tactile et ne plus rien faire du tout. J'ai commencé à être plus insistante, à faire des remarques passives-agressives, pour lui faire comprendre que je souffrais de ne plus être touchée, embrassée, ou même regardée. Il n'a plus aucun "mot tendre" pour moi, ne me fait jamais de compliment (j'ai pourtant essayé toutes sortes de tenues pour voir :roll: ), et pourtant il m'assure que pour lui, rien n'a changé, qu'il m'aime toujours autant.
Aujourd'hui, donc après plus de dix ans de relation, notre vie sexuelle et affective est quasiment au point mort : on doit faire l'amour cinq fois par an, je pense, et souvent les rapports ont lieu de façon rapprochée, puis plus rien pendant des mois. Côté contact et affection au quotidien, c'est zéro, et j'en souffre beaucoup. Les rapports en eux-mêmes se passent bien lorsqu'on ne réfléchit pas trop, mais attention, je n'ai pas le droit de trop le toucher/caresser, parce qu'il n'aime pas ça, ce qui me coupe souvent toute envie de continuer. Il vaut "s'occuper de moi", mais ne veut pas que moi je le touche, ou alors d'une façon très balisée, déterminée à l'avance. Quand parfois je l'embrasse ou le prends dans mes bras spontanément, il se laisse faire, mais je sens bien qu'il n'aime pas ça. Il m'a même dit plusieurs fois que pour lui, le fait d'être touché sans son consentement (pour un bisou ou lui caresser le dos, sans être sexuel), il le ressentait comme une agression sexuelle.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi au début de notre relation tout allait bien, on se touchait et s'embrassait sans réfléchir, alors que maintenant cela semble être une telle souffrance pour lui ? Alors même qu'il dit m'aimer toujours ?
J'ai essayé de chercher une explication du côté de l'asexualité, mais cela ne me semble pas être ça non plus : parfois il s'approche de moi pour faire l'amour, même si c'est juste cinq fois par an, donc il a des envies. Et il n'a aucun problème à me toucher pendant l'acte et me dit qu'il me désire toujours autant (parce qu'évidemment, ma confiance en moi est tombée à zéro ces dernières années).
Il n'a pas non plus subi de traumatisme type agression sexuelle, qui pourrait expliquer ce soudain revirement et ce refus total d'être touché.
J'ai aussi lu sur le forum qu'asexualité ne voulait pas dire refuser tout contact physique, et que les asexuels souvent étaient câlins, tant que ça n'était pas sexuel. Or, c'est justement ce que rejette mon compagnon : il a vraiment l'air de détester ça, n'a plus aucun geste affectueux envers moi, et me dit qu'il est comme ça et que je ne pourrai pas le changer.

Je suis tiraillée entre le fait de respecter son absence d'envie et mon propre besoin de me sentir aimée/désirée. J'ai l'impression de m'être éteinte ces dernières années. J'ai plus l'impression de vivre en colocation qu'en couple, alors même qu'à côté de ça on a acheté une maison et avons des enfants !
Je suis tellement frustrée de ce manque d'affection que j'en viens à demander de faire chambre à part, parce que dormir dans le même lit que quelqu'un qui ne me touche pas et que je ne peux pas non plus toucher (je ne parle pas de sexe, juste d'affection), ça me fait beaucoup de mal. Lui ne veut pas faire chambre à part, il ne voit pas "en quoi ce serait nécessaire"... Facile à dire, quand la situation te convient !

Je m'arrête là pour l'instant ; en tout cas j'en suis à un point où je me dis que la seule solution pour que je sois de nouveau embrassée/désirée serait de voir quelqu'un d'autre qui pourrait me donner cette affection que je demande tant. J'en ai parlé avec mon compagnon, qui me dit qu'il ne peut pas me l'interdire, dans la mesure où moi je respecte son absence d'envie, il doit aussi respecter mes "besoins".

Est-ce de l'asexualité, ou autre chose que je ne comprends pas ? Ou se voile-t-on la face, et refuse-t-on de voir qu'en fait on ne s'aime plus ? Je suis perdue...

fiffi
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2030
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 571 fois
A été aimé : 306 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par fiffi » 12 janv. 2020, 23:59

Bonjour Flor ,

il est bien difficile de répondre à ta question ; on a pas l' opinion de ton compagnon . Il peut s' agir d' asexualité comme d' autres causes . Un manque de libido peut avoir différentes origines .

Vivre en collocation est le triste lot de beaucoup de couples sans que l' asexualité y soit pour quelque chose . Je vois une contradiction ; il te dis vouloir respecter tes " besoins " mais refuse de faire chambre à part .

L' idéal serait de renouer le dialogue afin que chacun s' explique clairement et calmement . Pour votre couple il vous faut trouver un compromis acceptable , que chacun fasse un pas vers l' autre et prenne en compte la différence de libido .

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 175
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 37 fois
A été aimé : 47 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Virgil21 » 13 janv. 2020, 03:19

Hello Flor,

Si ton homme à du désir sexuel pour toi(même si ce n'est que 5 fois/an), qu'il ne se force pas dans ces moments là, que tu trouve sa motivation sexuel, son fonctionnement sincère/similaire aux débuts de votre relation alors je ne pencherais pas pour l'option asexuel.
Si il est franc et ouvert à la communication (ce qui semble être le cas) tu peux toujours envisager l'option consultation d'un psy à deux.
Il existe de nombreuses raisons potentielles à cette perte de libido, d'abord il faut éviter de te culpabiliser ou de conclure d'office que cela vient d'un manque d'amour.

Déjà je trouve que 2 rapports max par semaine les premières années (je suppose jeunes années) ce n'est pas énorme. Si on part d'une libido "faible" et irrégulière dès le départ forcément le temps peut faire son oeuvre et accentuer les choses de manière peut être plus intense/visible.
Ensuite si ton homme compare tout contact physique imprévu à une agression sexuel alors c'est qu'il à potentiellement un trouble anxieux/phobique lié au touché. De mon point de vu c'est cette piste qu'il faut commencer par explorer (évoquer au psy). Le sexe n'étant probablement qu'une victime collatéral de son trouble. Ils font des thérapies comportementales qui sont, parrait-il, efficaces.

Car bon il y a une différence entre ne pas "être à l'aise" (ce qui est mon cas) avec les contacts physiques et les prendre comme "un acte d'agression", d'autant plus lorsqu'ils viennent de l'être aimé. Ici aussi il ne faut pas penser que c'est parce qu'il aurait moins d'amour que ce trouble à pus s'installer ou aurait empirer. Juste une petite partie de son cerveau qui pourrait "retenir en otage" sa tolérance physique comme sa capacité démonstrative. Il y a entre 12 et 15 % des français qui souffre d'un trouble anxieux au cours de sa vie, à des degrés diverses, et je pense que c'est probablement son cas, avec un degré élevé.

Je conçois que le manque d'affection soit difficile à vivre actuellement et il est possible, si monsieur accepte de consulter, que le traitement prenne du temps. Mais la bonne nouvelle c'est que ce n'est pas du domaine de l'insurmontable.
Après ce n'est que mon ressentis, je peux me tromper. En tout cas le sexe n'est que secondaire et le premier objectif ici est de retrouver une complicité tactile, refaire du lien physique pour retrouver une intimité de couple plus "consistante".
Bon courage
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Sleepless Knight » 13 janv. 2020, 10:18

Bonjour Flor !

Je vois que tu souffres beaucoup de ta situation de couple, du manque d'affection et de limite être vu comme un agresseur par ton mari. C'est normal de mal se sentir dans cette situation.

"Je suis tiraillée entre le fait de respecter son absence d'envie et mon propre besoin de me sentir aimée/désirée."
Je pense pas qu'il ai besoin d'être tiraillé. Il faut respecter son absence d'envie et il faut respecter le fait que tu ai besoin de te sentir aimée/désirée.
Parfois, on a le cul entre deux chaises. Tous deux semblent souffrir, tous deux doivent être respecter.

Je rejoins Virgil sur le besoin d'explorer le côté psy.
Je suis pas omnisciente et c'est impossible d'exclure une asexualité. Mais le côté semi-recent et le fait que ton mari vit tous contact physique comme une aggression peut cacher un problème plus gros.
De la simple baisse de libido (mal vécu, culpabilisante) à un gros épisode de dépression. Surtout s'il a perdu plaisir/motivation dans les autres domaines de la vie de tous les jours.
Je pense que ca serait judicieux de lui proposer d'en parler à son médecin généraliste ou directement à psychologue/psychiatre.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3027
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 603 fois
A été aimé : 579 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par clotaire » 13 janv. 2020, 10:20

Bienvenue Flor :-)
Indépendamment de l'aspect purement sexuel, je relève que le côté tactile, serait ta manière à toi de montrer ton amour et de te sentir aimée. Mais il y a d'autres manières de montrer son amour. Peut-être que lui utilise d'autres manières que tu ne perçois pas car tu n'as pas appris à les considérer comme telles ? Est-il sensible à des mots doux, des petits cadeaux, des bons moments passés ensemble, des petits services rendus au quotidien ? Si tu parviens à saisir ce à quoi il est sensible, peut-être que ça lui redonnera de l'énergie pour votre relation ?
Evidemment ce n'est pas une solution miracle, mais à mon avis, l'enjeu est pour toi d'avoir la confirmation qu'il t'aime vraiment (en supposant que ce soit le cas) et de le ressentir.
Bon courage :-)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3717
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 635 fois
A été aimé : 936 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Baelfire » 13 janv. 2020, 11:53

Salut et bienvenue,
Flor a écrit :
12 janv. 2020, 23:29
Il m'a même dit plusieurs fois que pour lui, le fait d'être touché sans son consentement (pour un bisou ou lui caresser le dos, sans être sexuel), il le ressentait comme une agression sexuelle.
En fait il doit penser que si il te laisse faire ça va dévier et qu'il sera obligé de passer à la casserole ensuite. Il esquive pour ne pas risquer de te chauffer.

Sinon pour aller directement au coeur du problème : Il t'aime encore ou il reste par confort/flemme ? Et toi ? Quels sont tes sentiments ?
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 175
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 37 fois
A été aimé : 47 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Virgil21 » 13 janv. 2020, 20:14

Baelfire a écrit :
13 janv. 2020, 11:53
En fait il doit penser que si il te laisse faire ça va dévier et qu'il sera obligé de passer à la casserole ensuite. Il esquive pour ne pas risquer de te chauffer.

Sinon pour aller directement au coeur du problème : Il t'aime encore ou il reste par confort/flemme ? Et toi ? Quels sont tes sentiments ?
A priori il existe d'autres mots que "arrête de m'agresser sexuellement" pour esquiver tous contacts physiques susceptibles d'instaurer toute forme de rapprochement (y compris sexuel). Soit il est franc et à un/des trouble(s) de perception, avec confusion entre gestes de tendresse et gestes sexuels.
Soit comme tu dit il exagère volontairement ses propos pour doucher toutes initiatives/éventualité et dans ce cas ce serais non seulement esquiver le sexe mais esquiver toute forme de complicité, fuir l'autre en son entier pour un seul but, ce qui serait risqué.., et qui témoignerais d'un manque d'empathie et/ou de subtilité.
Si son homme (qui semble avoir une faible libido ça oui) ne l'aime plus et reste avec Flor par simple "habitude, confort, flemme, etc, alors je pense qu'il aurait des réactions moins épidermiques lorsqu'elle tente tous gestes visant à maintenir un minimum de liens, des "apparences de couple".
En gros utiliser une bombe à fragmentation lorsqu'on cache à quelqu'un qu'on ne l'aime plus et qu'on cherche à garder un certain status quo me semble contradictoire.
Dans ce cas de figure dire à l'autre " je ne te retiens pas d'aller assouvir tes besoins ailleurs" serait aussi une prise de risque (pour le status-quo) et aussi contradictoire avec un hypothétique manque d'empathie. Conclusion il serait peut-être moins joueur et moins causant quoi.
Après.. la psyché humaine est telle qu'on est à l' abris de rien, certains son des manipulateurs adeptes du "plus c'est gros plus sa passe" aussi.. mais bon, j'aime à croire que ceux là sont rares, moins nombreux que les victimes d'un trouble anxieux en tout cas.

Sinon Flor nous explique qu'elle est perdue justement niveau sentiments, visiblement à cause d'un manque de "preuves par les actes". Il est peut être plus intéressant d'apporter du recul comme le fait Clotaire en expliquant qu'il y à différentes sortes de preuves par les actes que de répondre à une question par sa simple reformulation. Sa me rappelle un épisode de Malcolm ce genre de méthodes.. :P
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Flor
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 12 janv. 2020, 22:53

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Flor » 13 janv. 2020, 23:27

Merci de vos réponses toutes très intéressantes.

Le fait d'avoir clairement exprimé le souhait de faire chambre à part (c'est fait depuis hier) a débouché sur une conversation plutôt tendue.

En vrac :
- pour l'absence de contact/geste affectueux/manque d'intérêt pour le sexe (même si effectivement sa libido existe, donc il n'est pas dégoûté spécifiquement par ça), il m'a re-dit qu'il a toujours été comme ça, et que je le savais dès le départ, et que donc c'est étrange de m'en plaindre depuis des années. Il ne changera pas sur ce point et estime avoir toujours été franc à ce sujet.
Quand je lui ai objecté que pourtant on n'avait aucun problème pour être "tactiles" au début de notre relation, il m'a clairement dit que c'était parce qu'on se voyait peu, et que ça créait du coup un manque, et que comme c'était sa première relation, il était curieux et expérimentait tous les aspects d'une relation. Mais qu'à partir du moment où notre relation est devenue stable et routinière (= quand on a emménagé ensemble), il a perdu tout intérêt pour l'aspect câlin/tactile et est redevenu "lui-même". Super. Et j'étais censée savoir ça dès les débuts de notre relation, apparemment.

- Il affirme qu'il m'aime encore, qu'il ne se voit même qu'avec moi, et que si je veux le quitter parce que je ne supporte plus de ne pas avoir de contact physique/affectueux, il ne peut pas m'empêcher de le faire, je suis libre. Par contre, il minimise ma souffrance en s'étonnant que cette histoire de contact physique soit un si gros problème pour moi. Facile à dire quand on vit selon tes règles, en fait...
Je ne pense donc pas qu'il reste par flemme ou confort, non. Je crois qu'en fait il ne comprend pas que je puisse souffrir de ce qui pour lui n'est pas important.

- pour cette histoire de sentiment "d'agression sexuelle" quand j'ai un geste tendre, c'est sûr que je vis mal le fait d'être vue comme une ennemie, voire un agresseur au sein de mon propre couple. Je peux néanmoins comprendre que quelqu'un qui n'ait pas envie d'avoir un contact avec une autre personne ressente un contact "imposé" comme une agression, puisque que c'est un geste intime qu'il n'a pas désiré. ça ne règle pas le problème, mais je comprends ce point de vue et cette formulation.
Pour répondre à Virgil, il admet lui-même qu'il a un problème avec le toucher, le rapport à son propre corps, mais il ne se l'explique pas.
Je craignais au début qu'il soit froid avec nos enfants, en ne les prenant jamais dans les bras ou en ne leur faisant jamais de bisou, mais il fait une exception pour eux, c'est déjà ça. Quant à consulter un psy pour discuter de ce problème... Ce n'est visiblement pas à l'ordre du jour, parce que de son point de vue, ce n'est pas un problème pour lui au quotidien, c'en est juste un pour moi, puisque je suis celle qui en souffre, là où le contact du corps de l'autre ne lui manque pas du tout. En résumé, si c'est moi qui en souffre, c'est mon problème, il n'y peut rien.

- Pour répondre à Clotaire, sur les autres manières de montrer son amour au quotidien, c'est vrai qu'il est un père attentionné, quelqu'un de stable et d'équilibré, sur qui je peux compter. Rien de tout ça ne se rattache spécifiquement à la notion de couple, tu me diras.
Il ne me dit jamais de mot tendre, ni de compliment ; on a décidé d'un commun accord de ne plus s'offrir de cadeau si on n'avait pas une idée précise de ce qui ferait plaisir à l'autre (trop de déceptions par le passé ;-) ). Pour lui, notre amour se voit dans le fait que l'on construise une vie ensemble, qu'on forme une vraie "équipe" qui se soutient au quotidien. Et ça lui suffit, mais pas à moi. J'ai besoin d'un amant/amoureux, pas juste d'un parent/partenaire pour gérer le quotidien.

J'ai tenté la séduction, les allusions plus ou moins subtiles, ou au contraire la froideur, l'indifférence, etc. Aujourd'hui il m'a dit qu'il ne tentait plus rien parce que mon attitude le repoussait : il me trouve agressive, et j'ai beau lui expliquer que cela s'explique par ma frustration (et par les hormones de ma grossesse, car je suis enceinte), il préfère garder ses distances au maximum.
Il trouve mon idée de faire chambre à part soudaine, mais explicable par mes sautes d'humeur, parce que c'est bien connu, la femme enceinte est toute fofolle avec ses hormones... Il dit qu'on pourra reparler de tout ça quand je serai redevenue "normale", c'est-à-dire une fois passé l'accouchement (et sûrement le beau baby blues qui m'attend).
Je vis actuellement une grossesse difficile, j'ai dû arrêter très tôt de travailler et je suis donc contrainte de rester au repos, à la maison, hormis les moments où j'emmène les enfants à l'école. Bref, je me sens très seule, et c'est aussi la raison pour laquelle j'ai encore plus besoin d'affection, de contact physique, ne serait-ce que d'une petite caresse sur la main ou le ventre, un câlin de temps en temps, pour montrer qu'il pense à moi. Je ne supportais plus de rester allongée à côté de lui au lit toutes les nuits sans pouvoir le toucher, et sans être jamais touchée, même par inadvertance dans le sommeil. Quitte à me sentir terriblement seule, autant l'être pour de vrai, au moins j'aurai un grand lit.

Je suis encore plus perdue... Je sais que je ne suis pas au mieux de ma forme physique et surtout psychologique en ce moment, et que c'est parti pour durer encore plusieurs mois. Mes émotions sont extrêmes, et ça a comme exacerbé des problèmes qui étaient déjà là avant. J'aime mon homme, et je crois que lui aussi, mais notre incompatibilité sur le sujet du contact et de l'affection semble insurmontable. Je sais que j'en deviens agressive avec lui, et que plus j'agis ainsi, plus il va garder ses distances pour être hors de portée de mes griffes, mais en même temps, avec ma situation difficile, est-ce qu'il ne pourrait pas prendre sur lui et m'accorder un peu d'affection, comme un compromis, en attendant que j'aille mieux ?

Bref, en voilà un message peu optimiste ! Merci en tout cas pour vos messages. Je n'ai pas envie de parler de ça avec mes proches, je me sens plus à l'aise pour le faire anonymement derrière un écran, donc ça fait du bien, et vos éclairages me permettent aussi de voir la situation sous d'autres angles que je n'avais pas forcément envisagés jusqu'ici.

Avatar du membre
Virgil21
Adepte
Messages : 175
Enregistré le : 12 août 2019, 19:48
Pronom : Il
A aimé : 37 fois
A été aimé : 47 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Virgil21 » 14 janv. 2020, 03:41

Et bien au moins ton homme n'a pas peur des contradictions!
Comme tu le souligne si il jouait un personnage "plus tactile" les premières années à cause de l'éloignement (une "bonne raison") il devrait être capable de rejouer ce personnage en voyant que ton mal-être de base (déjà justifié) est susceptible d'être encore accentué par ta situation (deux vrais bonnes raisons) qui méritent donc des efforts de sa part. Sans compter que quoi..? Il est tellement blasé de tout que ton ventre, sa paternité ne lui fait aucun effet?

Je ne voudrais pas t'inquiéter outre mesure mais il est possible aussi que ce niveau de manque d'empathie (ou de mauvaise foi) puisse être pathologique. Peut-être vaudrait-il mieux qu'il consulte un professionnel tout seul avant de chercher à régler à deux les questions de contacts physiques. Car effet une relation de couple c'est "un petit peu plus" que d'utiliser un cerveau reptilien pour faire de la pure intendance logistique.

Autres contradictions :
- Il admet avoir un problème, mais refuse d'envisager un soin. Il faut lui expliquer qu'un problème psychologique intime qui affecte uniquement les gens autour de soit ça n'existe pas. Si son couple est affecté au quotidien il devrait être en mesure de comprendre qu'il fait partie de ce couple donc qu'il devrait être affecté au moins indirectement aussi. A moins qu'il se considère comme étranger à lui même et à sa relation "amoureuse".

- Il semble reconnaitre (au moins en partie) ta souffrance mais ne pas vouloir/pouvoir l'accepter, donc soit il sait que tu souffre et ne veut pas y croire (forme de dénis) soit il n'est pas en réel capacité psychique de comprendre ta souffrance (neuropathie ++).

- Il est capable de te dire notre amour se voit dans la construction de notre "équipe" puis de te dire, si tu souffre je ne t'empêche pas d'aller chercher une vrai relation intime ailleurs. En gros j'aime la construction sociale que nous avons (je t'aime par ce biais, cette interface) mais si tu veux avoir de l'intimité amoureuse tu peux aller en chercher ailleurs (donc de fait détricoter la construction) Celà ressemble à du double discours, comme si il voulait se décharger de toute responsabilité dans le cas où tu irais voir ailleurs et donc mettrais la "construction social-amoureuse en péril".

C'est vrai que ta situation ne sent pas très bon, surtout si il refuse toute consultation chez un professionnel.
De mon point de vu c'est indispensable afin qu'un tiers puisse lui expliquer les choses plus "sereinement" et avec plus d'objectivité.
Je te souhaite bien du courage en tout cas, n'hésite pas à nous tenir au courant. Mine de rien je suis un peu curieux de savoir si son problème relève d'un "simple" trouble comportementale ou si il ne cache pas d'autres pathologies.
Car bon il arrive que ces choses là volent par escadrilles et/ou soient des signaux faibles de troubles plus graves.

Oh et être enceinte dans cette situation n'est pas le moindre des paradoxes non plus, à croire que la vie aime l'ironie hein? :D
Flectere si nequeo superos, Acheronta movebo

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3717
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 635 fois
A été aimé : 936 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Baelfire » 14 janv. 2020, 09:02

Flor a écrit :
13 janv. 2020, 23:27
il admet lui-même qu'il a un problème avec le toucher, le rapport à son propre corps, mais il ne se l'explique pas.
Il se pourrait bien que tout vienne de là...

De ce que tu nous en dis j'ai l'impression que rien n'est perdu bien au contraire. Vous traversez une crise nécessaire (même si elle tombe mal). C'est un abcès qui s'est formé et qui devait être crevé à un moment ou à un autre avant de trouver votre bon rythme de croisière. Est ce que tu penses qu'il y aurait la possibilité de définir avec lui et de manière claire et verbale une sorte de trêve pendant quelques temps ?

Par exemple de ton côté tu continues à faire chambre à part et à ne rien vouloir de sexuel et à ne pas l'agresser et lui s'implique un peu plus dans ton besoin affectif parce que tu es enceinte et que votre enfant à travers ton ventre et les gestes de son papa doit sentir qu'il va arriver dans une famille aimante et sécurisante ? Et parce (surtout même) tu as besoin de te sentir apaisée, sereine.

J'imagine qu'il y a encore un tas de choses à préparer avant la naissance. Est ce que en faisant tout ça ensemble ça ne va peut pas vous rapprocher et faire tomber les barrières d'appréhension ? Vous formez une belle équipe apparemment. La seule chose qui vient tout gâcher c'est, je crois, sa peur de lâcher prise. Et souvent c'est quand on ne se sent pas en sécurité que l'on agit de cette manière. Attention ça ne vient pas spécialement de toi hein. C'est quelque chose qu'il a l'air de porter en lui depuis longtemps...
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Flamboyant
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 27 janv. 2020, 06:26
A été aimé : 1 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Flamboyant » 27 janv. 2020, 14:50

Salut, message flamboyant.

Mon propre exemple (AA) : j'ai une SAINTE HORREUR des gestes affectueux et j'ai horreur d'en donner. Exemple : je ne suis pas "bisou". Ca me donne envie de vomir. Et qu'on me touche... je t'assassine. Mon corps n'appartient qu'à moi. Moi, moi, et moi ! Et pas touche.

La seule personne qui peut me "toucher" (pas au sens sexuel mais au sens affectif), c'est ma fille. Les autres, je les envoie à l'hôpital.

Et visiblement, ce n'est pas dû à un trauma ou que sais-je. Certaines personnes sont comme ça. Ma fille est comme ça. Je suis le seul qui peut l'approcher sans finir à l'intérieur d'une ambulance. C'est ce que je me tue à dire : il y a bel et bien des composantes génétiques. Mes parents sont comme ça - d'ailleurs je me demande comment j'ai été conçu (bref...).

Alors ton histoire de couple A/S, c'est possible, mais c'est un calvaire - les deux souffriront :

- l'asexuel car il ne peut combler l'autre ;
- et l'autre car justement, n'est pas comblé et ne sait pas comment combler son/sa partenaire.

C'est une torture. À éviter.

Cordialement,

-

PS à la modo : c'est possible de sticker cette réponse ? Ca éviterait de donner toujours les mêmes réponses aux mêmes questions...
Modifié en dernier par Flamboyant le 27 janv. 2020, 15:07, modifié 1 fois.
Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.

Flamboyant

Zimou
Administrateur
Messages : 5000
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 457 fois
Contact :

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Zimou » 27 janv. 2020, 15:06

Flamboyant a écrit :
27 janv. 2020, 14:50
C'est ce que je me tue à dire : il y a bel et bien des composantes génétiques. Mes parents sont comme ça - d'ailleurs je me demande comment j'ai été conçu (bref...).
nous avons de très nombreux témoignage sur le forum qui disent le contraire, la grande majorité des A n'ont pas d'autre A dans leur famille. Aucune donnée scientifique ne montre qu'il y aurait un "gène de l'asexualité". le fait que dans ta famille il y en a est du à simplement du hasard. sauf si tu as effectivement un gêne qui supprime l'attirance ou un truc du genre, mais ce n'est plus en rapport avec l'asexualité après.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Flamboyant
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 27 janv. 2020, 06:26
A été aimé : 1 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Flamboyant » 27 janv. 2020, 15:09

Zimou a écrit :
27 janv. 2020, 15:06
Flamboyant a écrit :
27 janv. 2020, 14:50
C'est ce que je me tue à dire : il y a bel et bien des composantes génétiques. Mes parents sont comme ça - d'ailleurs je me demande comment j'ai été conçu (bref...).
nous avons de très nombreux témoignage sur le forum qui disent le contraire, la grande majorité des A n'ont pas d'autre A dans leur famille. Aucune donnée scientifique ne montre qu'il y aurait un "gène de l'asexualité". le fait que dans ta famille il y en a est du à simplement du hasard. sauf si tu as effectivement un gêne qui supprime l'attirance ou un truc du genre, mais ce n'est plus en rapport avec l'asexualité après.
Aucun témoignage ne prouve l'opposé.

Mes parents sont A (tous deux) et ma fille est AA, comme moi.

Et concernant la science, pense à lire mes articles (par ex. "Le sexe des anges"). Il y a des données scientifiques.
Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.

Flamboyant

Zimou
Administrateur
Messages : 5000
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 457 fois
Contact :

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Zimou » 27 janv. 2020, 15:16

Flamboyant a écrit :
27 janv. 2020, 15:09
Aucun témoignage ne prouve l'opposé.
rien ne peut prouver l'opposer. on ne pourra jamais prouver l'absence de lien entre génétique et asexualité. la science c'est : si tu prouve pas que ça existe, ça n'existe pas, jusqu’à preuve du contraire. voila un bon article qui explique pourquoi "rien ne peut prouver l'opposé" : https://curiologie.fr/fondamentaux-espr ... existence/
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Flamboyant
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 27 janv. 2020, 06:26
A été aimé : 1 fois

Re: Couple S/A (?) et refus de tout contact ou geste affectueux

Message par Flamboyant » 27 janv. 2020, 15:24

Plantage de beauté supplémentaire : on représente 1% de la population mondiale. Comment tu veux évaluer 80 millions de spécimens sur 8 milliards ?

:)
Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.

Flamboyant

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité