Squish et les moteurs à combustion interne

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Répondre
Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1914
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 454 fois

Squish et les moteurs à combustion interne

Message par Hestia »

Hello!

J'ai découvert hier que le mot squish; dont nous utilisant pour désigner l'attirance platonique est aussi utilisé pour désigner dans les moteurs à combustion interne qui crée une turbulence soudaine du mélange air/carburant lorsque le piston se rapproche du point mort.

Voici le lien du site qui en parle:

https://blog.euromaster.fr/lexique-auto/squish

Vous en pensez quoi? Moi ça m'a étonné.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3261
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 673 fois
A été aimé : 641 fois

Re: Squish et les moteurs à combustion interne

Message par clotaire »

Ben squish est d'abord un verbe anglais qui a une signification banale (même deux) : "écrabouiller" / "écraser" ou "clapoter", "gargouiller". cf Larousse ou un autre dictionnaire anglais-français.
L'image derrière est celle de la ventouse qui se colle sur une surface adhérente.
Quand on en fait un nom, c'est une interprétation. Mais une même racine peut donner des interprétations dans plusieurs domaines…
;-)

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1914
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 454 fois

Re: Squish et les moteurs à combustion interne

Message par Hestia »

jJe savais que squish signifie gargouili mais j'ignorais pour le reste. A noter qu'écraser je l'associe au mot crush.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre