Témoignages de souffrance en amitié ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1566
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 358 fois

Re: Témoignages de souffrance en amitié ?

Message par Hestia » 17 oct. 2019, 19:06

Baelfire a écrit :
16 oct. 2019, 16:13
Hestia c'est peut-être un peu rude de dire ça, mais ça fait parti de son travail d'être gentil et de faire attention à ses subordonnés.
C'est marrant que tu m'aies répondu hier; car la semaine dernière on nous a annoncé par mail que mon squish allait enfin débuté son travail parmi nous, et surprise sur le gâteau, qu'il allait devenir le référent de quelques personnes et que si on était intéressé de l'avoir comme référent on pouvait le signaler.

A la base, même si je désirais l'avoir comme référent, je me disais que c'est inapproprié de manifester ce désir, mais lundi après que cette information fut transmise lors du colloque qu'on a eu, je suis allé voir celle qui était ma référente pour lui dire que je suis intéressé qu'il devienne mon référent, et au passage elle m'a dit qu'elle avait deviné que je serrais intéressé, quand je lui ai demandé comment elle a su, elle m'a juste répondu qu'elle avait le sentiment que cela me ferrait plaisir de l'avoir comme référent.


A la manière dont elle m'en a parlé, je serrais pas étonné qu'elle lui aurait proposé qu'il le devienne si personne n'exprime pas le désir de l'avoir comme référent.

Quoiqu'il en soit depuis hier, c'est officiel, mon squish est référent et cela me ravi, car on a commencé à développé une relation de confiance et c'est ce dont j'ai besoin de partager avec lui. Je précise que je ne m'attends pas à me lier d'amitié avec lui, mais pour une relation platonique, la relation professionnel que je puisse avoir avec lui comme référent me satisfait. Du moins c'est le sentiment que j'ai. :mrgreen:
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

ginny anne
Affilié
Messages : 280
Enregistré le : 01 août 2018, 16:43
Localisation : Auvergne Rhône-Alpes
Pronom : moi
A aimé : 10 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Témoignages de souffrance en amitié ?

Message par ginny anne » 20 oct. 2019, 10:53

Ce sujet de l'amitié me parle beaucoup. J'avais pas d'amis à l'école, j'étais très seule en fait. J'en ai souffert toute ma scolarité. Et au lycée professionnel, j'ai rencontré ma meilleure amie qui l'est encore aujourd'hui. Elle m'en a fait voir de toutes les couleurs, se plaindre sans arrêt parce qu'elle n'avait pas d'homme dans sa vie, elle est même tombée en dépression à cause de cela. Je l'ai écoutée pendant des heures, maintenant notre relation se passe mieux car j'ai mis les points sur les i avec elle. Je lui ai dit qu'on était amies, et que je n'étais pas le bureau des pleurs, du coup maintenant ça va mieux.

Je m'étais faite une autre amie aussi au lycée, qui elle m'a laissé tomber au moment même où elle a rencontré quelqu'un. J'ai essayé de maintenir notre amitié, au début elle me répondait, puis ça finissait par devenir "je te rappelle" et puis d'un coup, elle a finit par rejeter mes appels et mes messages. Pourtant je n'étais pas envahissante, j'envoyais un message tous les 2 ou 3 mois, ce qui était pas trop à mon sens. Et puis au bout d'un an j'ai abandonné mais cela m'a fait beaucoup de peine. J'ai essayé de la recontacter au bout de plus de 2 ans, en me disant qu'avec la maturité, elle se dirait que peut être ce serait bien qu'on reprenne contact, mais de nouveau elle a rejeté mon message. Et un jour, plusieurs années après, j'étais dans le bus quand j'entends une voix que je reconnus immédiatement, c'était cette amie. Je ne suis pas allée la voir pour lui parler car je me suis dit que j'ai fait suffisamment d'efforts et que maintenant c'est à elle de faire le premier pas si elle veut que l'on renoue notre amitié.

Et dernièrement, j'a rencontré une personne dans le cadre des actions bénévoles que je fais, quelqu'un avec qui je m'entends très bien. Je pensais que l'on pouvait devenir amies. Elle me confia un de ses secrets, j'en étais flattée car cela signifiait qu'elle me faisait confiance. Et ensuite après cela, elle ne me parlait que pour parler de cela, de ses difficultés par rapport à cela et maintenant plus rien, elle ne répond pas au téléphone, ne répond pas aux messages, j'ai l'impression d'avoir été un peu la psy gratuite pour qu'elle puisse exprimer sa douleur, ses difficultés. On ne partage plus rien, on ne discute pratiquement plus, je ne sais même pas si elle a pu résoudre ce problème et je n'ai pas envie de lui demander. J'aurai préféré ne rien savoir, notre amitié aurait pu continuer comme c'était le cas jusqu'à ce moment là, j'ai été très déçue, je pensais avoir trouvé une amie.

Je me dis que dans l'amitié il ne faut pas trop en attendre car lorsque des situations comme celles-ci se produisent, on est très déçue. C'est ce que je me dis mais il faut reconnaître que ce n'est pas toujours très facile à appliquer.

choooj
Ascendant
Messages : 1061
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 153 fois
A été aimé : 179 fois

Re: Témoignages de souffrance en amitié ?

Message par choooj » 01 déc. 2019, 20:20

@Kamen-kage
Kamen-kage a écrit :
15 août 2019, 14:17
Et si Amie A vit actuellement ce que tu vis, et s'éloigne de ce fait, je ne sais pas si cette amitié pourra revenir, même une fois qu'elle ira mieux. J'espère que tu ne vivras pas la même chose avec ton ami, et qu'il restera ouvert au retour de votre amitié.
Dans mon cas, c'est lui qui m'a rappelée après 2 ans de silence radio de ma part. Il m'a dit avoir tenté de me joindre de différentes façons et qu'il comprenait aujourd'hui pourquoi je m'étais isolée. Je trouve sa réaction admirable et c'est une démonstration d'amitié qui me touche au plus profond.
J'espère que ta situation a évolué positivement (reprise de contact avec amie A ou bien rencontre de nouveaux/elles amis/es).

Narcissa
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 25 nov. 2019, 16:14
Localisation : Toulouse (but my mind's in London)
Pronom : tu, elle
A aimé : 13 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Témoignages de souffrance en amitié ?

Message par Narcissa » 11 déc. 2019, 16:58

Ce sujet de souffrance en amitié me touche beaucoup. J'ai connu pas mal de déceptions en amitié moi aussi.

Quand j'étais enfant, je n'avais pas vraiment d'ami. Je me mettais tout le temps moi-même à l'écart des autres.
Ce n'est qu'une fois étudiante que j'ai connu celui que je considérais comme mon véritable ami. C'est quelqu'un en qui j'avais totalement confiance. On pouvait se parler de tout pendant des heures sans voir le temps passer. On se voyait presque tous les jours et quand on ne voyait pas on s'appelait. On a vécu une super amitié pendant presque deux ans.
Puis je suis tombée très malade. J'ai subit deux opérations et un traitement très lourd. Tout ça a duré trois ans. Au début il venait me voir, mais il a espacé ses visites, répondait de moins en moins à mes appels, pour finir par ne plus me voir du tout. Après avoir essayé de le recontacter plusieurs fois sans succès, j'ai finalement abandonné. Peut-être que c'était moins drôle de passer du temps avec moi, ou peut-être que tout ça lui faisait peur... Je n'ai jamais su les vraies raisons qui l'ont poussé à me laisser tomber. J'ai vraiment été triste et extrêmement déçue...

J'ai eu un autre ami quelques années plus tard. Il n'allait pas très bien car il vivait des choses difficiles. Je l'ai aidé du mieux que je pouvais pour lui remonter le moral. Il a finalement rencontré quelqu'un et est devenu beaucoup plus distant, jusqu'à ne plus vouloir rien faire avec moi. C'est quelque chose d'assez courant d'avoir un ami qui coupe tout contact quand il se met en couple, mais ça n'en reste pas moins blessant.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité