Mon coming out

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Mon coming out

Message par Lucyliane » 04 juin 2019, 15:07

Après plusieurs semaines de réflexion, ce matin j'ai posté des messages sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) pour faire mon coming-out ace. Si j'ai fait cette démarche, c'est dans un but de visibilité et aussi pour me soulager d'un poids. J'ai mis mon post en public pour d'ailleurs toucher le plus de personnes possibles.
Avant cette démarche, j'en avais parlé à mon père qui comprend et qui s'en fiche car c'est à moi de gérer ma vie et à un ami rencontré sur Internet qui m'a avoué connaitre l'asexualité car un de ses amis l'est aussi. Au moment où j'écris ce post, mon annonce ne semble pas ébranler les gens. J'ai reçu un "J'aime" de la part d'un ami rencontré à la fac mais je ne suis pas étonnée de son comportement pour le reste... Je vais attendre mais je me dis que mon post est peut-être trop long. J'envisage d'en parler à mon ex-compagnon pour voir sa réaction et le déculpabiliser par rapport à ce point où il avait l'impression de ne pas être normal mais rien n'est encore sûr.

P.S : Si des gens sont intéressés, je peux poster le message que j'ai mis sur Facebook :)
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 917 fois

Re: Mon coming out

Message par Baelfire » 04 juin 2019, 15:27

Personnellement je ne suis pas pour l'exposition à outrance. Je trouve que c'est jeter en pâture son intimité. Et l'intimité ça ne regarde pas les réseaux sociaux ni grand monde d'ailleurs.

Mais apparemment tu as un grand besoin de faire ça et ça se respecte. C'est même très courageux. J'espère que les haters et les trolls ne vont pas s'en prendre à toi. Et si c'est le cas que tu t'es préparée à les recevoir, que tu t'es blindée moralement à t'en prendre plein la mouille et au fait que des bas du cigare risquent de te sortir "mange tes morts " ou "va te suicider sans dec". Souviens-toi bien que tout le monde n'est pas capable d'évolution et que ces gens là ne sont (heureusement) pas représentatifs de l'opinion générale.

Effectivement si c'est trop long ils ne l'auront pas lu :) Et peut être que ce n'est pas plus mal, ça filtre :P
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2955
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 586 fois
A été aimé : 564 fois

Re: Mon coming out

Message par clotaire » 04 juin 2019, 15:36

Je suis 100 % d'accord avec Baelfire ;-)
J'espère que tu te sentiras mieux maintenant, mais tu as de toute façon le droit de cultiver ton jardin secret ! Et l'effervescence d'Internet est toujours à appréhender avec prudence, recul, relativité…

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Mon coming out

Message par Lucyliane » 04 juin 2019, 15:36

J'utilise les réseaux sociaux pour communiquer avec ma famille qui vit à presque 10.000km d'ici et que je ne vois que très rarement à cause de cette distance et des amis que j'ai rencontré à l'université mais qui ne vivent pas à côté de moi.

Après comme j'ai dit à mon père si je n'en parle pas, on ne peut pas connaître la réaction des gens. Concernant les critiques, je n'inquiète pas trop pour ça. Je vis le racisme au quotidien donc je suis habituée :).

J'ai fait cela pour moi mais aussi pour permettre à des gens qui se sentiraient concernés de voir qu'ils ne sont pas seuls et peut-être que cela pourra faire changer les personnes les plus aptes à comprendre :)
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2955
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 586 fois
A été aimé : 564 fois

Re: Mon coming out

Message par clotaire » 04 juin 2019, 15:39

oui en effet, merci de te dévouer pour la visibilité de l'asexualité, j'avoue que je ne suis pas très bon pour ça personnellement, mais il en faut et c'est une très bonne chose !

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Mon coming out

Message par Lucyliane » 04 juin 2019, 16:24

Il n'est jamais évident de parler de soi aux autres alors parler de ce qui nous est intime est encore plus difficile. Après j'ai pesé le pour et le contre de cette décision. Je me rappelle de la souffrance que cela peut représenter pour soi (mais aussi pour son entourage) de ne pas savoir qui l'on est et ce que l'on est exactement que je me dis que cette petite pierre à l'édifice peut apporter beaucoup à d'autres. Je fais donc ce que je peux à mon échelle faute de ne pouvoir faire plus. Ensuite, je me permets de le faire car dans ma famille je bénéficie d'une certaine "aura" qui fait que ce choix sera peut-être discuté mais respecté. (J'ai toujours eu le profil de la fille très dans l'intellect et bizarre mais qu'on respecte car qui donne un coup de main comme elle le peut). Parmi mes amis, c'est plus pour mettre les choses au clair avec mes amis hommes. J'ai parfois l'impression que pour leurs copines je représente une sorte de menace alors qu'en fait, je ne cherche que de l'amitié. (Je me rappelle d'un ami qui n'avait pas compris pourquoi j'étais célibataire à une époque car j'avais toutes les caractéristiques pour plaire à un homme).

Enfin, je ne suis pas rentrée dans le détail. Si j'entre dans le détail, c'est dans le message que je compte adresser à mon ex-compagnon. Je n'attends pas de réponse de sa part pour de diverses raisons (c'est une personne assez influençable et je pense que mon dernier message où je lui ai demandé de ses nouvelles a été interprété par son entourage comme une tentative pour qu'on se remette ensemble alors que non...). Comme j'en avais parlé, je vous fais parvenir le message que j'ai posté. Vous verrez que malgré tout, c'est assez subtil ;).

"Bref.
C'était une journée normale, j'étais à mon bureau en train de travailler quand le portable de mon collègue s'est mis à vibrer. Là, il me regarde et me dit : "C'est une fille de Tinder. T'as jamais pensé à tester juste pour t'amuser ?". Il m'a lancé un sourire en coin et un clin d'oeil, je l'ai regardé, il m'a regardé, je lui ai répondu : "Non, ça m'intéresse pas trop...". Il a rigolé avant de répondre : "Oui, mais toi, t'es trop platonique !"
Du coup, ça m'a fait réfléchir et je me suis souvenue de cette fois où j'avais pris un Blablacar pour aller à l'aéroport. Le mec me demande : "Tu vas voir quelqu'un ?". Je lui répond naïvement : "Je vais essayer de rencontrer un ami". Il m'a regardé, je l'ai regardé, il a répondu : "Oui, un ami. Après tu es jeune, tu fais ce que tu veux.". J'ai rien dit, j'ai souri de manière gênée, j'avais pas compris pourquoi il avait dit ça. Quand j'ai compris, c'était trop tard, j'étais dégoutée.
Je suis revenue à la réalité, j'ai regardé mon collègue et je lui ai dit : "Oui, tu as sûrement raison."
Bref, je suis asexuelle*.

*asexuel.le : personne ne ressentant pas d'attirance sexuelle. Ne pas confondre avec asexué.e.

----

Je profite de ce mois des fierté.e.s pour faire cette petite révélation. Le but c'est d'être honnête avec tout le monde et aussi de rendre visible quelque chose de peu connu. Qu'est-ce que ça change pour vous ? Pas grand chose, je suis toujours la même. Qu'est-ce que ça change pour moi ? Un soulagement de savoir pourquoi je ne réagis pas comme tout le monde. Libre à chacun d'accepter et si vous avez des questions, je suis ouverte à tout (enfin, façon de parler ;).)
"
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Roxane Leo
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 30 mai 2019, 23:49
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Mon coming out

Message par Roxane Leo » 06 juin 2019, 16:03

Je trouve ta démarche cohérente et honnête vis-à-vis de toi.
J'espère que tu as été épargné par les réactions haineuses même si je crois que les plus violentes sont toujours celles qui disent que ça n'existe pas...
Y'a t'il des gens que tu as touché et qui sont venus t'en parler directement?

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Mon coming out

Message par Lucyliane » 06 juin 2019, 16:17

J'attendais d'avoir un peu plus de nouvelles pour revenir sur le sujet.

Je n'ai eu que très peu de réactions dans mon entourage mais je pense que cela vient de la longueur de mon message. Sinon j'ai 2 amis qui ont eu le courage de lire mon message et qui me soutiennent (dans le lot, il y a une amie psychologue donc comme quoi certains sont ouverts).
Je me suis retrouvée à en parler avec un collègue qui était étonné que ça puisse exister mais qui n'a pas nié que c'était possible. Il m'a aussi dit que c'était bien pour moi que je l'assume et que ça soit bien que des personnes comme moi sorte du silence.
J'en ai aussi parlé à ma médecin (je lui avais posé la question de l'arrêt de ma pilule et je me devais de lui donner cet information) et elle a été assez ouverte sur le sujet. Elle m'a dit que c'était parfois essentiel d'en parlee pour une meilleure acceptation de soi et m'a encouragé à venir lui parler de comment je vivais tout ça par la suite. Pour le moment, j'ai eu des réactions plutôt positives et les gens sont plus curieux que ni l'existance donc c'est cool :)

La seule personne a ne pas avoir réagi est mon ex mais c'est assez délicat car je n'ai aucune idée de comment il voit les choses avec ces ex et je ne sais pas si de son côté il a tourné la page
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Emma-phrodite
Affilié
Messages : 277
Enregistré le : 22 mai 2019, 21:23
A aimé : 3 fois
A été aimé : 17 fois

Re: Mon coming out

Message par Emma-phrodite » 06 juin 2019, 19:59

Roxane Leo a écrit :
06 juin 2019, 16:03
Je trouve ta démarche cohérente et honnête vis-à-vis de toi.
J'espère que tu as été épargné par les réactions haineuses même si je crois que les plus violentes sont toujours celles qui disent que ça n'existe pas...
Y'a t'il des gens que tu as touché et qui sont venus t'en parler directement?
Je suis d’accord avec toi concernant le fait que les « réactions les plus violentes sont celles qui disent que ça n’existe pas ».
A ce sujet je ne sais pas si tu as lu l’article d’une sexologue intitulé « Pour en finir avec l’asexualite ». Je ne me rappelle plus du nom de la sexologue mais je me souviens de sa violence.
Il doit être possible de tomber dessus en faisant une recherche « Google ».

Avatar du membre
Nostera37
Acolyte
Messages : 394
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 7 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Mon coming out

Message par Nostera37 » 13 juin 2019, 14:04

Je te comprends tu sais, je ressens un besoin de reconnaissance de mon identité, et pas uniquement au niveau de mon orientation, mais cette composante joue sur mon style et mon choix de vie à bien des niveaux, alors d’un côté je voudrais que tout le monde le sache, et de l’autre côté, je me dis que c’est tout de même intime.

Je pense qu’il faut tout simplement mettre au courant ceux que ça « intéresse », si tu vois ce que je veux dire, ceux pour qui ça a une importance, un impact, ceux qui pourraient se poser des questions car ils te sont proches d’une façon ou d’une autre.
« If I did it, then you can do it. » ~ Mark Edward Fishbach 2017

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Mon coming out

Message par Lucyliane » 14 juin 2019, 00:43

J'en ai surtout parlé à titre informatif pour que les gens sachent que ça existe. Après je l'ai fait en révelant que je l'étais et je n'ai pas eu l'impression que ça ait choqué/touché beaucoup de personnes. C'est vrai que c'est intime mais rien n'empêche de ne pas livrer de détails puis... Combien de S racontent leur vie sexuelle de manière crue sans se poser la question de l'intimité ? ;)

A une semaine de mon CO (j'ai fait un second message beaucoup plus court), le bilan que j'en tire c'est que j'ai reçu le soutien de deux anciens amis rencontrés à la fac, un de mes cousin et j'en ai parlé à un collègue de bureau au détour d'une conversation qui après la première surprise a trouvé ça cool que j'en parle et que je l'assume
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
Nostera37
Acolyte
Messages : 394
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 7 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Mon coming out

Message par Nostera37 » 14 juin 2019, 00:54

Tant que tu es à l’aise pour donner les détails, il faut simplement tracer la ligne entre ce que tu juges intime, et ce que tu penses avoir besoin de communiquer.

Personnellement, raconter des détails de ma vie sexuelle n’a jamais été l’espèce de plaisir que je ne saisis pas chez la plupart des gens.

Quand j’en parlais, j’éludais la partie sexuelle, et parlais surtout des émotions, des sensations, et spécifiquement celles avant et, s’il y avait lieu, après la partie sexuelle.

Plus j’y réfléchis, plus je me confirme que j’ai toujours eu la mentalité d’une asexuelle...
« If I did it, then you can do it. » ~ Mark Edward Fishbach 2017

Emma-phrodite
Affilié
Messages : 277
Enregistré le : 22 mai 2019, 21:23
A aimé : 3 fois
A été aimé : 17 fois

Re: Mon coming out

Message par Emma-phrodite » 14 juin 2019, 01:28

Nous sommes deux Nostera à toujours avoir eu la mentalité d’A ;)

Dans mon cas j’ai une asexualité primaire : j’ai toujours été répugnée par ce qui avait trait au corps.

Avatar du membre
Nostera37
Acolyte
Messages : 394
Enregistré le : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 7 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Mon coming out

Message par Nostera37 » 14 juin 2019, 01:35

Ça n’a pas été aussi évident que ça pour moi.

Le manque d’affection s’est transformé en libido chez moi, et le problème, c’est que comme la cause profonde était émotionnelle, je pouvais faire tout et n’importe quoi, c’était comme si je n’en avais jamais assez.

C’était une souffrance psychique et physique quasi-constante, on peut dire que j’étais malade.

Je suis heureuse de dire que je suis guérie, maintenant, je croyais être condamnée à ça pour la vie, et je me sens tellement plus en paix maintenant...
« If I did it, then you can do it. » ~ Mark Edward Fishbach 2017

Anne981
Aspirant
Messages : 35
Enregistré le : 15 juin 2019, 20:14
A aimé : 6 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Mon coming out

Message par Anne981 » 15 juin 2019, 22:31

Emma Phrodite

Je suis ravie que tu aies pu partager ton expérience et trouver du soutien. As-tu l'impression que la discussion est maintenant ouverte ou est-ce un sujet clos?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités