Asexualité en fonction de mon genre

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
South
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 16 mars 2018, 04:20
A été aimé : 3 fois

Asexualité en fonction de mon genre

Message par South » 16 mars 2018, 04:45

Bonjour,

Je me suis toujours considéré comme pansexuelle genderfluid. Mais voilà que depuis plusieurs mois/années je me pose vraiment des questions à propos d'une éventuelle asexualité. Je m'explique :


Comme mon genre est fluide, il y a des moments où je me sens plutôt femme, d'autres plutôt homme, d'autres neutre, etc. J'ai le corps d'une femme mais quand je me sens plutôt homme je me sens avoir le corps d'un homme. (C'est mon ressenti personnel, ce n'est pas du tout une définition de genre fluide)

Le problème est que lorsque je me sens plutôt femme, je n'ai pas d'attirance sexuelle, je n'ai pas du tout envie de relations sexuelles. Mais lorsque je me sens plutôt homme, j'ai de l'attirance sexuelle et envie de relations sexuelles (particulièrement homosexuelles mais je pense que ce n'est qu'un détail ici).


Pour entrer plus dans les détails concernant mon éventuelle asexualité en tant que femme, j'ai eu un copain il n'y a pas longtemps et chaque fois qu'il voulait qu'on fasse un acte sexuel (préliminaires uniquement), je refusais, mais il insistait tellement que de temps en temps je disais oui. Ce moment était un calvaire, je n'avais pas du tout envie donc c'était à la limite de me dégouter, ça ne me faisait même pas du bien, c'était plus insupportable qu'autre chose.

Tout ça me fait presque douter de mon genre, je commence presque à me demander si finalement je ne serais pas juste un homme entrain de rejeter inconsciemment son corps de femme :| Sans parler du fait que lorsque je me sens homme, je pète littéralement des grosses crises de larmes à cause de mon corps.


Ma question ici n'est pas vraiment de savoir si je suis asexuelle ou non, j'ai bien conscience que personne à part moi ne peut le savoir. J'aimerais simplement qu'on m'explique si ce que je ressens pourrait réellement être associer à l'asexualité, si ça pourrait être un problème plus profond associé à mon genre, ... Je ne comprends vraiment pas pourquoi une telle différence d'attirance sexuelle en fonction de mon genre.


Merci d'avance.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Baelfire » 16 mars 2018, 09:51

Parfois en lisant des question posées ici j'ai l'impression de me retrouver face à un problème de l'école primaire : sachant qu'un robinet fuit dans une baignoire percée à tel endroit et qu'il y a un canard en plastique qui flotte, de combien de litres est remplie la baignoire ?

Le truc improbable mais qui existe quand même et qui est forcément résolvable puisque le prof nous le donne. D'un côté je me dis "mais je suis pas plombier moi! Pourquoi on me pose cette question à moi ???" et de l'autre il faut quand même bien essayer de trouver des solutions. On laisse pas les gens dans l'embarras.

Alors concernant ton problème à toi j'ai l'impression simplement que tu n'aime pas du tout le rapport sexuel tel qu'une femme est sensée le vivre. Avec la pénétration et tout le tintouin. Et que du coup tu adoptes le statut d'homme parce que tu préfèrerais peut être cette version là.

Voilà voilou ! Théorie suivante :)

Bienvenue :)
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Hestia
Avenista
Messages : 1458
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 200 fois
A été aimé : 339 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Hestia » 16 mars 2018, 10:28

Bienvenue South,

Me concernant, je dirais que tout comme il y a la possibilité d'avoir une fluidité de genre, il y a également la possibilité d'avoir une orientation sexuelle fluide. Peut-être que ton orientation sexuelle est synchronisée avec tes genres.

Peut-être que la femme qui est en toi est asexuelle et l'homme qui est en toi ne l'est pas. Je m'excuse si ce que j'ai dit est déplacé, j'ai juste du mal à savoir comment formuler autrement la phrase pour exprimer mon point de vu.

Après peut être que je me trompe; je ne peux pas vraiment savoir si j'ai raison, ni si comme tu le signales tu serrais en fait un homme qui rejette le genre qu'on lui a attribué à sa naissance de manière inconsciente et que l’absence d’attirance sexuelle que tu éprouves quand tu es une femme en serrait qu’une conséquence psychologique et non d’une véritable asexualité.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2904
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 572 fois
A été aimé : 551 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par clotaire » 16 mars 2018, 10:46

Bienvenue South :-)

En effet l'enchaînement de causes à effets est compliqué à démêler dans ce que tu décris. Spontanément je me suis dit, peut-être chercher quels sont les ressentis qui te font te sentir homme par moment, notamment par rapport à la sexualité et aux comportements qui sont conférés à la masculinité. Est-ce lié à un désir de prendre l'initiative, de dominer, de pénétrer ? Est-ce l'activation de ta libido qui déclenche cette "migration" vers un genre masculin ? Est-ce que, dans ta fluidité de genre, tu observes des cycles liés à tout ça ? Ou à autre chose ?

Bon j'ai plus de questions que de réponses à ce stade, désolé !

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Léonis » 16 mars 2018, 11:05

Salut South et bienvenue ^^

Je me suis heurté à ce problème récemment. Etant aussi genderfluid je me suis rendu compte que même si j'adorais les filles, avoir des relations sexuelles avec (autre que des préliminaires) ne m'intéressait pas. Mais je doutais énormément car vraiment je suis fan des nanas ^^ Comment les aimer à ce point est être asexuelle ?
Il a moins d'une semaine j'ai alors réussit à formaliser un début de réponse : mes désirs sont clairement reliés à mes genres.
-"Lui" est asexuel et peut-être même aromantique. Il n'a pas besoin d'une personne dans sa vie ni de beaucoup d'attention.
-Pour "elle" c'est différent. Sans dire qu'elle est sexuelle je pense pouvoir affirmer qu'elle a besoin d'être proche de quelqu'un, d'avoir une personne à aimer et de relations physique (même superficielles). Elle a besoin de partager sa féminité, d'avoir une fille "sous les yeux", d'accéder (limite par procuration) à la féminité de quelqu'un d'autre et d'être aimé pour son côté féminin par une fille.

Cette séparation me semble encore très particulière mais sa explique beaucoup de mes comportements et inquiétude. Le meilleur exemple que j'ai de ça c'est que je ne souhaitais pas spécialement me mettre en couple (ou du moins je n'avais rien fait pour) avant de commencer à assumer pleinement mon côté fille il y a 6 ou 7 mois. C'est quand j'ai passé un certain "seuil" que j'ai commencé à me dire que ça serai quand même bien de partager ça avec une gentille fille qui aimerait mes deux personnalités.

Du coup, de mon point de vu, ta situation est certes complexe mais pas impossible. Nos genres nous font voir les choses différemment et être fluid peut entraîner une polarisation de nos envies, de nos désir et de nos besoins. Que ces éléments soit stéréotypé ou non d'ailleurs. Par exemple peut-être que le fait qu'en garçon tu ressente une certaine forme de désir est peut-être lié à l'image que la société renvoie des hommes et à laquelle tu penses devoir adhérer pour "faire garçon". Perso je ne me sens fille qu'en m'appropriant des stéréotypes féminins.
D'ailleurs cette répartition des comportements entre mes genre va très loin :
Lui ne parle pratiquement pas, elle a parfois tendance à trop parler.
Lui n'aime pas les bijoux et ne supporte pas d'en porter, elle adore et en a plein.
Lui ne fait pas attention à ces cheveux, elle en prend soin et adore jouer avec (j'ai le cheveux très long).
Lui n'aime pas acheter des vêtements, elle passe des heures sur des sites de fringue et va dans des boutiques.

Au final je pense que tu a vu juste en imaginant que ton genre "du moment" influence une partie de ta personnalité et donc de ta sexualité. Moi ça me parait parfaitement jouable et, pour mon cas, ça me permet d'expliquer une contradiction que j'avais depuis très longtemps.

PS : Clotaire a posté son message pendant que j'écris le mien. Mais du coup je rejoint son avis qui synthétise un partie du mien. Bien vu grand frère ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Léonis » 16 mars 2018, 11:30

Sinon, petit aparté, concernant tes crises de larmes. Il s'agit sans doute de dysphorie de genre. Un sentiment de dissonance entre le genre que tu aimerais incarner et la réalité de ton corps. J'imagine que toute personne avec un soucis d'identité de genre subit ce type de désagrément. Ça m'arrive aussi parfois. C'est relativement bénin tant que ça reste très occasionnel et que ça n'entraîne qu'une triste passagère. Ça peut d'ailleurs se régler, parfois, en s'entraînant à devenir "meilleur" dans le genre qu'on souhaite (ça marche assez pour moi mais ma dysphorie est très légère). Si c'est vraiment intense et régulier c'est que le soucis de genre "s'emballe". A ce moment le bon comportement à avoir c'est de se faire aider rapidement pour circonscrire le problème et t'aider à y voir vraiment claire (asso trans pour exposer ton problème et libérer la pression, les asso pourront te conseiller des psy habitués aux difficultés de genre pour t'accompagner et t'aider à y voir plus clair).
La dysphorie peut avoir des conséquences très pénible et il ne faut pas hésiter à se faire accompagner pour la gérer. C'est un vrai sentiment de dépression et en tant que tel on s'en sort rarement seul.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Raccoon
Adepte
Messages : 211
Enregistré le : 17 oct. 2017, 10:43
Localisation : Haute-Roche
A aimé : 38 fois
A été aimé : 59 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Raccoon » 16 mars 2018, 19:52

Salut à toi !

Je rejoins les personnes précédentes sur certaines théories qui pourrait être valables. Même si bien sûr au final il n'y a que toi qui puisse vraiment avoir la réponse à tes questions, je pense que certaines pistes sont à creuser. J'ai une autre proposition cependant, en lien avec ma propre situation.

Je ne peux évidemment pas compatir à ta situation autant que certain(e)s car je ne suis pas moi-même genderfluid, cependant aussi bizarre que cela puisse te paraitre ce que tu raconte ici me fait en partie écho. Le fait est que je suis une femme et je n'en ai jamais douté, je me sens femme et j'ai certaines habitudes liées à mon genre (selon les critères sociétaux : porter des robes par exemple, pratique encore très associée au genre féminin dans les mœurs). Cependant, sans me sentir "homme" j'ai toujours été jugée "bizarre" par certaines de mes habitudes visiblement associées à un comportement qui devrait être masculin : grimper dans les arbres, être fascinée par les arts martiaux, se tenir mal ou encore rejeter complétement l'idée du maquillage (entre autres). Bon là tu te dis "mais elle veut en venir où ?" ; en fait pour résumer je crois que ma vision du genre est très différente de celle de la plupart des gens et c'est ce qui fait que je n'ai aucun souci avec le mien, mais au final je ne me sens pas "femme" au sens entendu par le commun des mortels, je me considère comme femme parce que j'ai les organes génitaux qui vont avec, point. J'aurais été un homme et bien je ne pense pas que cela aurait changé grand chose pour moi.

Ma vision des choses est que le genre n'a aucun rapport avec mon comportement, mes éventuelles préférences sexuelles ou mes émotions. Je suis une femme, qui à l'heure actuelle n'a jamais ressenti de désir sexuel pour une autre personne, et pourtant je pense que je serais jugée "agenre" voir "homme" si je devais réaliser mes fantasmes car j'ai tendance à aimer dominer, ou du moins je me vois mal dominée totalement (je parle de fantasme je ne sais pas si je pourrais en réalité) et je me dis que mon asexualité est peut-être une conséquence de cette tendance, et l'explication à ma fascination pour le yaoi. Peut-être que je n'envisage pas les rapports sexuels avec un homme (je ne fantasme pas sur les femmes) tout simplement parce que je ne trouve pas ma place dans l'idée que je me fais d'un rapport entre un homme et une femme. Peut-être est ce la même chose pour toi ?

Voilà voilà, ceci est bien sûr une autre théorie, pas une affirmation. J'espère que tu arriveras à trouver des réponses à tes questions.
The day is my enemy, the night my fave

South
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 16 mars 2018, 04:20
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par South » 17 mars 2018, 02:29

Merci beaucoup pour vos réponses, vous m'avez fait parvenir plusieurs théories auxquelles je n'aurais jamais pu penser et ça m'a beaucoup aidé. J'ai pas mal réfléchi à ces différentes théories et je pense que celle qui serait la plus probable selon ce que je ressens serait en effet que mon côté femme est asexuelle et mon côté homme non. Forcément, j'y réfléchirai encore pas mal de temps pour être certain de tout ça. Si d'autres questions me viennent à propos de ça je n'hésiterai pas à les poser.

Et merci Léonis pour m'avoir éclairé sur la dysphorie de genre ainsi que pour m'avoir proposé d'éventuelles solutions. Je n'ai ces crises qu'occasionnellement et heureusement.

Pour les questions de Clotaire, je ne pense pas que ce soit lié au fait de vouloir dominer, j'ai toujours préféré être dominé. Je n'ai pas non plus remarqué de cycles. Je ne pense pas que mon genre masculin se déclenche avec la libido, peut-être l'inverse mais je ne suis pas vraiment sûr.

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en fonction de mon genre

Message par Léonis » 18 mars 2018, 19:45

South a écrit :
17 mars 2018, 02:29
Si d'autres questions me viennent à propos de ça je n'hésiterai pas à les poser.
Et n'hésite pas à passer si tu trouves des réponses également. La manière de voir les choses que j'ai exposé est encore nouvelle pour moi et du coup je suis preneuse de toutes infos si tu viens à en récupérer ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité