Je suis retournée!

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Avatar du membre
Charliepyro
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 10 mai 2006, 06:49
Localisation : USA
Contact :

Je suis retournée!

Message par Charliepyro » 15 août 2007, 18:54

Salut, tout le monde! J'ai joint AVENfr il y a quelques mois, mais j'ai disparu, mais maintenant, je suis ici encore!

J'ai 17 ans, je suis amèricaine, et je prends une classe de française à mon école. J'adore tout ce qui est français, et en particulaire les comèdies musicales et les films. :D

Oui, je suis asexuelle, et aussi lesbienne. Et... c'est tout, je pense? Oui?

Yay! :cake: :cake:
Pardonnez-moi si mon français est mal, j'essaie... :D

Passe le point de non-retour
Plus rien à craindre
Les senses triomphent et les coeurs restent seules
Abord du point de non-retour

Avatar du membre
furious-candy
Affable
Messages : 101
Enregistré le : 01 août 2007, 00:52

Message par furious-candy » 15 août 2007, 19:17

Welcome Back !
Tu as l'air énergique ^^, @plus sur le forum :)
"Peut-être dans une autre vie, peut-être dans un autre corps"

Avatar du membre
Charliepyro
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 10 mai 2006, 06:49
Localisation : USA
Contact :

Message par Charliepyro » 15 août 2007, 19:35

Merci! :D

Oui... je suis sur l'AVEN anglais aussi, et j'ai rencontré beaucoup des amis là-bas, et j'espère faire la même chose ici. :D Je suis toujours éxcitée... de quoi, personne sait. XD
Pardonnez-moi si mon français est mal, j'essaie... :D

Passe le point de non-retour
Plus rien à craindre
Les senses triomphent et les coeurs restent seules
Abord du point de non-retour

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 16 août 2007, 08:26

Welcome back Charlie :D C'est super que tu sois de retour ;)

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Message par brigadoon » 16 août 2007, 12:56

J'ai eu peur quand j'ai lu le titre. Je ne sais pas si c'est comme ça dans toute la France, mais chez moi, être retournée ça veut dire être bouleversée après quelque chose de choquant. :D
Tu es donc de retour et ouf! tout va bien. Alors un petit gâteau :cake: et contente de te revoir sur le Forum. :D :D :D

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 16 août 2007, 15:27

Oui, c'est pas évident, "être retourné" signifie "être bouleversé" (et il vaudrait mieux dire "je suis de retour" ou "je suis revenue"), mais on dit aussi "je suis retournée voir etc" ou "je suis retournée sur les lieux". C'est pas simple pour ceux qui apprennent le français :P

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 18 août 2007, 17:17

tu es asexuelle et lesbienne, c'est-à-dire?
pourquoi pas lesbienne et asexuelle? (l'ordre a-t-il une signification?)

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 20 août 2007, 21:31

ah ben là je suis pas sûre qu'une asexuelle-lesbienne ce soit la même chose qu'une lesbienne-asexuelle....
ASEXUELLE - LESBIENNE :
l'asexuelle c'est une femme qui n'éprouve aucun intérêt pour le sexe. Si elle se dit asexuelle-lesbienne, c'est que son affection est portée vers les femmes.
LESBIENNE - ASEXUELLE :
la lesbienne est une femme qui est attirée par les femmes sur tous les plans, physique, émotionnel et affectif. si elle se dit lesbienne-asexuelle, c'est comme si elle disait: "je ne suis pas branchée cul". mais la sexualité fait partie de sa relation avec les femmes.

enfin c'est ce qui me semble... :?: :!:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 21 août 2007, 14:40

frania a écrit :LESBIENNE - ASEXUELLE :
la lesbienne est une femme qui est attirée par les femmes sur tous les plans, physique, émotionnel et affectif.
Je ne comprends pas, s'il y a attirance sur tous les plans, ben la femme est sexuelle.
Comme Fred, je ne pense pas que l'ordre des mots ait une quelconque signification.

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 22 août 2007, 08:59

Ben justement, si elle est lesbienne c'est-à-dire sexuelle, elle ne peut pas être asexuelle.
Donc une lesbienne asexuelle est en fait une asexuelle lesbienne.
De cette façon on admet que les deux dénominations veulent dire la même chose.
Je suis d'accord.
Mais voilà. Je me considère comme asexuelle lesbienne et ma meilleure copine se dit lesbienne asexuelle.
La différence: le sexe ne m'intéresse pas, ne m'a jamais intéressé et je crois pouvoir affirmer que ça ne m'intéressera jamais. Mais je vis avec ma meilleure amie parce que je l'aime affectivement et émotionnellement.
Elle en revanche, a eu des rapports sexuels, souhaite en avoir, mais traverse de longs passages à vide. La sexualité est pour elle une composante essentielle de la relation, même si elle accepte de faire une croix dessus temporairement.
Donc, vu nos cas pratiques, je considère qu'il y a une différence majeure.
Je ne suis pas lesbienne en premier lieu, comme elle n'est pas asexuelle en premier lieu. En fait, je ne me sens même pas lesbienne du tout. Mais comme je vis avec une femme...

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 22 août 2007, 17:07

frania a écrit :Je ne suis pas lesbienne en premier lieu, comme elle n'est pas asexuelle en premier lieu. En fait, je ne me sens même pas lesbienne du tout. Mais comme je vis avec une femme...
Etre lesbienne et vivre avec une femme, ce sont 2 choses différentes.
Mais c'est le problème avec ces sous-catégories. Déjà c'est compliqué avec une étiquette, mais si on en rajoute d'autres qui sont complémentaires, on ne s'en sort plus.

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Message par aharis » 22 août 2007, 18:54

C'est vrai ça que les sous catégories sont difficiles à comprendre...

Moi par l'expression "Asexuelle Lesbienne" je comprends qu'il s'agit d'une fille asexuelle attirée sentimentalement par les femmes : la sous catégorie est là juste pour indiquer de qui on peut tomber amoureux... non ?


:o :?:



Dans ce cas je suis un asexuel hétéro... lol.
:lol:

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 22 août 2007, 21:25

c'est vrai que les sous-catégories ça aide pas... mais certains sont obligés de faire avec...
moi par exemple, je suis binationale, suisse et italienne.
au début je me sentais plus italienne que suisse.
maintenant je suis suisse avec des origines italiennes.
ce serait simple si l'être humain était simple.
ce serait commode de supprimer les sous-catégories.
mais il y a toujours des gens particuliers qui en auront besoin, parce qu'ils ne rentrent pas dans les cases.
et avec tout ce que vous dites je réalise que je suis asexuelle à 100% et pas homo du tout :oops:
ce qui fait de mon cas une histoire très compliquée puisque je vis avec une lesbienne.
mais comme elle se dit lesbienne-asexuelle et que nous sommes très attachées l'une à l'autre, il y a peut-être des chances que ça marche...

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 23 août 2007, 06:53

Les sous-catégories sont plutôt à usage privé, pour s'aider à se comprendre soi-même si on a besoin d'étiquettes pour ça (mais faut pas venir râler sur les gens qui mettent des étiquettes pour tout et rien ensuite). Si on les exprime ensuite au monde, c'est là que la confusion peut s'installer.
Bref simplifions, on ne ressent aucune appétence pour le sexe, on est A, on ne s'imagine pas vivre sans sexe, on est S.

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 23 août 2007, 08:48

Pour Syd: d'accord pour simplifier quand on s'adresse au monde, d'autant que la répartition Asexuel / Sexuel est valable pour tous les individus (c'est presque comme Homme / Femme).
D'accord aussi pour dire que les sous-catégories sont "à usage privé", pour mieux se comprendre soi-même et se définir.
Mais PAS D'ACCORD pour justifier qu'ensuite les gens se permettent de nous coller des étiquettes qu'ils sortent de leurs propres chapeaux. Au contraire, du moment où ces étiquettes permettent de se définir soi-même, le respect de la personne voudrait justement que l'on écouter les gens et que l'on accepte les étiquettes qu'ils se collent à eux-mêmes pour se définir.
Exemple: une connaissance à moi, qui souffre d'un léger embonpoint, affirme qu'elle est boulimique, mais personne ne la croit parce qu'elle ne se fait pas vomir et qu'elle a juste 3-5 kg de trop. Elle en parle à son médecin, qui lui dit que c'est rien, qu'elle se fait des idées. Elle en ressort franchement mal à l'aise, car elle SAIT, elle SENT au fond d'elle-même que quelque chose ne tourne pas rond dans son rapport à la nourriture.
Je prétends qu'il faut respecter cette femme, la reconnaître dans sa définition.
Quand quelqu'un dit: "je suis fatigué", on ne peut pas nier son émotion, son ressenti.
C'est comme la femme dont je parlais dans le précédent post: elle se SENT lesbienne, même si personnellement je lui collerais volontiers l'étiquette asexuelle. Il faut la respecter: je m'abstiens donc, mais je lui faire part de mes questionnements -> dialogue.
Bien sûr... il arrive que ces étiquettes qu'on se colle à soi-même ne servent pas à nous définir, mais soient le produit d'une illusion. Cc'est là que ça se complique franchement. Exemple: "Je ne suis pas alcoolique"... sortant de la bouche d'une personne qui n'arrive de toute évidence pas à contrôler sa consommation d'alcool. Là, le respect de la personne serait de lui faire prendre conscience de l'illogisme de son propos, toujours avec respect.
Et c'est parce que l'on a tendance à croire que l'on sait toujours mieux que les autres, que l'on se mélange parfois les pinceaux. Avec le temps, on apprend l'humilité, enfin normalement, et l'on cesse de vouloir coller aux autres les étiquettes qui nous arrangent pour nous rassurer sur les idées que l'on se fait du monde.
Dire à quelqu'un: "Mais non tu n'es pas asexuelle", "Mais oui tu es etc.", ce n'est pas seulement un manque de respect, mais un manque d'ouverture d'esprit, une sorte d'incapacité à entrevoir que le monde puisse être plus subtil et varié qu'on ne l'imagine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités