mourir

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

pour vous se suicider, c'est :

le courage de mourir
47
35%
la peur de vivre
86
65%
 
Nombre total de votes : 133

Avatar du membre
Yaya
Avant-gardiste
Messages : 1201
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: mourir

Message par Yaya »

"Ne plus avoir le courage de vivre"... réponse d'un esprit (pas le mien) aux tendances suicidaires... :cry:
Permission de monter à bord ?

Avatar du membre
le-penseur
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 30 sept. 2009, 23:54
Localisation : Bretagne FRANCE.
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par le-penseur »

J'ai mis la peur de vivre parce que je n'avais pas d'autre choix.
En effet je pense que c'est un sujet qui n'est pas a traiter à la légère et le fait de mettre que deux affirmations de but en blanc comme ça c'est très légé voir inconvenant.
Amicalement le penseur.

Avatar du membre
Truk
Acolyte
Messages : 372
Enregistré le : 26 oct. 2009, 23:26
Localisation : Lyon
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par Truk »

willemina a écrit :Moi je dirais ni l'un ni l'autre, il ne faut pas plus de courage pour vivre que pour mourir.
Ce qui est sûr c'est qu'un suicide est toujours effroyable mais pas toujours évitable...
Et ce n'est pas la "peur" qui pousse les gens au suicide, du moins je ne crois pas.
La citation évite de paraphraser.

( ça veut dire "+1" )
"De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses."

Aristophane

analogie
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 25 oct. 2009, 19:15
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par analogie »

Plutôt que la peur de vivre, je dirais une incompatibilité avec la vie, une impossibilité à vivre ; difficile d'expliquer avec de mots... Du moins, pour ceux qui se suicident vraiment et pas ceux qui font ça comme un appel au secours sans réel désir de quitter ce monde. Du courage pour mourir ? Peut-être, mais du désespoir plutôt, je pense...

Avatar du membre
Garaucha
Adepte
Messages : 235
Enregistré le : 16 août 2007, 11:16
Localisation : Mâle en dehors de la matrice aux îles Kerguelen
A aimé : 0
A été aimé : 0

Condamné à mort

Message par Garaucha »

Au XVI siècle, un homme qui a désobéi au roi est condamné à mort. Pour soigner son image de clémence, le souverain rend visite au prisonnier dans son cachot. A sa vue, le condamné se jette à genoux et implore sa grâce.
- J’entend ta requête et, pour adoucir la sentence, je te laisse la liberté de choisir de quelle façon tu mourras. Tu as 5 secondes pour me faire connaître ton souhait.
- Sire, je voudrais mourir de vieillesse.
Image
Chaque jour qui passe, il y a 237 000 humains de plus sur Terre alors qu'il y a tant d'emplois qui disparaissent grâce ou à cause de la technologie ...
http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-popul ... ation-moi/

Avatar du membre
Lotsë
Acolyte
Messages : 390
Enregistré le : 01 août 2009, 15:12
Localisation : Bordeaux
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: mourir

Message par Lotsë »

.
Modifié en dernier par Lotsë le 21 juin 2012, 12:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Garaucha
Adepte
Messages : 235
Enregistré le : 16 août 2007, 11:16
Localisation : Mâle en dehors de la matrice aux îles Kerguelen
A aimé : 0
A été aimé : 0

Qui ça ?! Ah bon !?

Message par Garaucha »

De plus en plus, même des personnalités meurent subitement (parfois encore jeunes) mais ça n'a rien à voir avec le fait qu'on est de plus en plus envahi par les ondes électromagnétiques Image. C'est juste une coïncidence !? Sinon, faudra que je réduise ce que je peux : mes propres émissions :roll:.
Image
Chaque jour qui passe, il y a 237 000 humains de plus sur Terre alors qu'il y a tant d'emplois qui disparaissent grâce ou à cause de la technologie ...
http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-popul ... ation-moi/

solitudinesque
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 19 sept. 2009, 19:46
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par solitudinesque »

bon, Albert Camus a écrit tout un essai là-dessus.
En résumé :
La vie est absurde.
Soit on accepte de vivre une existence absurde;
soit on se suicide.

felicità
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 20 janv. 2010, 17:15
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par felicità »

"J'étais debout là... Je ne m'en veux pas, car j'ai le courage de mourir... J'aurais dû... Et me voilà, comme la vieille qui demande son bois aux haies et son pain aux portes, pour soutenir et prolonger d'un instant sa triste et défaillante existence."

C'est un extrait des souffrances du jeune Werther de Goethe. Je viens de clore ce lire, et ce passage illustre à merveille le sujet. Werther est amoureux de Charlotte, mais cette dernière est promise à Albert ; et c'est dans cet amour impossible que Werther va être emprisonné. Il n'aura d'autres choix que de se suicider (dans cet extrait, il a tenté de le faire, mais il n'y est pas parvenu). Pourquoi se suicider ? Parce son existence est "triste et défaillante" ; et c'est de cette tristesse que va naître "le courage de mourir".

Pour répondre à la question, je réponds les deux... mais l'on ne peut pas resteindre une telle question à deux choix. Et c'est d'abord la peur de vivre qui survient, le courage de mourir ne venant qu'après.

Dans l'antiquité, la mort et le courage de mourir étaient un honneur. Pourtant, ceux qui mouraient n'étaient pas nécessairement malheureux...

De nos jours, comme certains d'entre vous le soulignaient, le suicide est un renoncement à la vie, parce que la vie nous est pénible, nous est insupportable : c'est une échappatoire. La majorité des "suicidés" sont des personnes qui vivent seules, qui sont au chômage ; elles sont en rupture sociale, désocialisées, isolées.

Avatar du membre
whathappen
Ascendant
Messages : 977
Enregistré le : 31 mars 2010, 21:22
Localisation : 37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re:

Message par whathappen »

Eclora a écrit :J'ai voté la peur de vivre.
Je ne nie pas l'idée qu'il faille du courage pour se suicider, cependant ce courage il arrive au moment de passer à l'acte donc après la naissance en nous de l'idée de se suicider.
Comme le dit Déa, c'est souvent pour éviter de souffrir (de l'absurdité de la vie, du sentiment d'avoir raté sa vie, etc...) qu'on se suicide, il s'agit bien là d'une fuite, et quel est l'élément commun aux souffrances des gens ? la vie (du moins une partie, qu'elle qu'en soit l'aspect qui crée la souffrance). Et si on décide de fuire la vie c'est parce qu'elle fait peur (seule la peur provoque la fuite!). Et là encore, ça peut être pleins d'éléments qui font peur (l'idée de devoir se remettre en question, le fait de survivre à la perte d'un être cher qui peut créer un sentiment de culpabilité "pourquoi lui et pas moi" souffrance d'être en vie alors que l'autre n'est plus, etc...) Ce sont des exemples il y en a plein d'autres.
Camus a développer son point de vue sur le suicide dans "Le mythe de Sisyphe", et sa principale idée avec laquelle je suis d'accord c'est qu'on ne se suicide pas pour une raison mais parce qu'il ne nous reste plus aucune raison de vivre.
Il y a beaucoup d'éléments derrière cette phrase : L'absence totale de raison de vivre ;
-le sentiment (pas toujours fiable) de ne pas avoir d'amis, pas de famille, personne à qui se lier; il s'agit là de la peur de devoir vivre seul sans personne,
-l'impression qu'il n'y a rien d'intéressant, d'encourageant dans le monde; il s'agit là de la peur de ne pas avoir de but, de projet dans la vie et par extension la peur de ne pas trouver de sens à sa vie.
Je te suis à 300%!!

Du coup je n'ai pas encore lu le reste...

Peut être que quelqu'un en a déjà parlé mais je tiens à parler d'un facteur supplémentaire de suicide: les ANTIDEPRESSEURS
Je n'ai jamais vraiment aimé les médecins et les médocs, je ne prend que des "compléments alimentaires" de temps en temps. Depuis peu j'ai entendu parler de personnes ayant tenté de se suicider pendant un traitement aux antidépresseurs, et ne pas comprendre la raison de leur acte juste après... DANGER!!
Certaines solutions sont tellement compliquées qu'on préfère parfois avoir des problèmes.

ratoncillo1
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 06 avr. 2010, 21:39
A aimé : 1 fois
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par ratoncillo1 »

J'ai répondu "la peur de vivre" mais en fait ce n'est ni l'un ni l'autre; pour moi, ça serait plutôt "comment je fais pour continuer", "c'est quoi ce ciel qui me tombe sur la tête?"

l'envie du suicide ne vient pas toute seule; il faut que quelqu'un te montre le "mauvais exemple" et là ben c'est la panique, la grande pagaille ; "l'autre" "t'abandonne" et comme tu te sens toute seule, ben tu lui dis "attends, j'arrive" et tu fais l'école buissonnière pour aller t'acheter un joli Luger allemand avec les balles qui vont avec; tu fais toutes les armureries de ta ville mais à chaque fois, y a le marchand qui te demande "vous avez une licence de votre club de tir?" ou bien "vous avez un permis de port d'arme?" ou alors il veut te refiler un pistolet d'alarme pour faire fuir les agresseurs éventuels; comme c'est pas ça que tu veux, ben tu dis "non merci, au revoir" et tu rentres sans avoir rien acheter. Tant mieux car ça te permets de réfléchir à ton "projet" que t'a construit en quatrième vitesse dans ta tête sous le coup du chagrin et des nuits d'insomnie (crises de larmes qui alternent avec des moments d'assoupissement parce que le corps fatigue et n'en peut plus d'être resté éveillé à écouter le requiem de Mozart en boucle pour essayer de se calmer un peu)

cette "escapade" date de 1991 ou 1992

Avatar du membre
whathappen
Ascendant
Messages : 977
Enregistré le : 31 mars 2010, 21:22
Localisation : 37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par whathappen »

ratoncillo1 a écrit : l'envie du suicide ne vient pas toute seule; il faut que quelqu'un te montre le "mauvais exemple" et là ben c'est la panique, la grande pagaille ; "l'autre" "t'abandonne" et comme tu te sens toute seule, ben tu lui dis "attends, j'arrive"
!!!!

L'idée du suicide peut venir justement à cause du fait que tu es seul. Par contre je pense en effet que le passage à l'acte vient beaucoup plus facilement si quelqu'un t'entraîne avec lui... mais à condition d'avoir déjà l'idée avant.
Certaines solutions sont tellement compliquées qu'on préfère parfois avoir des problèmes.

angie
Affable
Messages : 136
Enregistré le : 04 avr. 2010, 16:05
Localisation : Liège
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Re: mourir

Message par angie »

whathappen a écrit :
ratoncillo1 a écrit : l'envie du suicide ne vient pas toute seule; il faut que quelqu'un te montre le "mauvais exemple" et là ben c'est la panique, la grande pagaille ; "l'autre" "t'abandonne" et comme tu te sens toute seule, ben tu lui dis "attends, j'arrive"
!!!!

L'idée du suicide peut venir justement à cause du fait que tu es seul. Par contre je pense en effet que le passage à l'acte vient beaucoup plus facilement si quelqu'un t'entraîne avec lui... mais à condition d'avoir déjà l'idée avant.
L'idée de suicide vient quand l'individu en détresse à poussé toutes les portes des associations d'aide que la société moderne à mise en place pur répondre à sa demande. Lorsque vous poussez la dernière porte et que l'on vous dit " je ne peux rien pour vous" ... c'est le découragement. Parce que vous voyez l'entièreté de la société comme un univers concentrationnaire qui vous rejette. Le découragement cède la place à l'apathie, tout vous est égale. vous passez de l'apathie à la sinistrose ... vous repousser toute l'aide que l'on vous propose ... "ça ne sert à rien ... ce sera pire qu'avant." Éros et Thanatos se séparent ...et le début de l'état dépressif s'enclenche ... s'accentue, s'aggrave pour céder la place à la mélancolie profonde. Le dernier stade avant le suicide. A ce stade vous êtes totalement détaché de votre environnement. Au point de vous mettre réellement en danger et les autres par la même occasion ... Je parle par expérience : j'ai failli traverser la rue à un mètre d'un bus. Une femme ma tiré en arrière par mes vêtements et ma giflé. Elle ma conduit en polyclinique ... et a pris un rendez-vous avec moi en consultation psychiatrique. ... Je revois souvent cette femme qui ma sauvé a vie ..... c'est ma psychiatre.
On en vient au suicide parce que on n'en peux plus de ressasser sans cesse les mêmes problèmes sans y voir la moindre solution. Le suicide est la pointe visible de l'iceberg. C'est un amalgames de problèmes, de soucis, de traumatismes non résolus qui poussent au suicide. Jamais ou rarement un acte isolé. On entraîne les siens dans le suicide par altruisme. Pour leur éviter de connaître les souffrances que vous avez vécues. Le suicide n'est ni un acte de courage ou de lâcheté ou de fuite. C'est l'expression ultime du désespoir. La tableau " Le cri " de Munch exprime très bien cela. Le cri est le dernier tableau du peintre avant son suicide. Toutes les réponses à son suicide sont dans le tableau :void:
Aimer c'est élever l'Autre à la puissance de sa singularité - Matrix
Entre deux humains qui n'ont pas l'expérience de Dieu, celui qui le nie en est peut-être le plus près. - Simone Weil

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: mourir

Message par Syd »

angie a écrit :La tableau " Le cri " de Munch exprime très bien cela. Le cri est le dernier tableau du peintre avant son suicide.
Euh... La série de tableaux "Le Cri" a été peinte dans les années 1890-1910, or Munch est mort en 1944 (de mort naturelle, d'après les sources).

Avatar du membre
whathappen
Ascendant
Messages : 977
Enregistré le : 31 mars 2010, 21:22
Localisation : 37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: mourir

Message par whathappen »

angie a écrit : L'idée de suicide vient quand l'individu en détresse à poussé toutes les portes des associations d'aide que la société moderne à mise en place pur répondre à sa demande. Lorsque vous poussez la dernière porte et que l'on vous dit " je ne peux rien pour vous" ... c'est le découragement. Parce que vous voyez l'entièreté de la société comme un univers concentrationnaire qui vous rejette. Le découragement cède la place à l'apathie, tout vous est égale. vous passez de l'apathie à la sinistrose ... vous repousser toute l'aide que l'on vous propose ... "ça ne sert à rien ... ce sera pire qu'avant."
tu peux passer directement à la phase d'apathie sans chercher à demander de l'aide.

Quand tu ne va pas bien mais que tu ne sais pas pourquoi, tu ne peux demander d'aide à personne parce que tu ne sais pas quoi demander. T'as un boulot, un logement, de quoi te nourrir, des parents qui t'aiment, quelques potes, mais tu trouves que ta vie est naze et que tu es une grosse merde. Dans ce cas, si tu vas voir quelqu'un tu lui dit quoi? "Je n'ai aucun problème apparent, peux tu m'aider?"

Pour moi les associations d'aide et les psy ne sont utiles que si tu as toi même ne serait ce qu'une micro idée de la raison de ton mal être.

D'autre part, si tu as envie de t'en sortir au départ, ça veut dire que tu penses que tu vaux la peine de vivre. Ce n'est pas toujours le cas...
Tu peux avoir envie de te supprimer non pas parce que la société te rejette, mais parce que tu te rejette toi même.
Certaines solutions sont tellement compliquées qu'on préfère parfois avoir des problèmes.

Répondre