Les 3 signes de l'asexuel

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Syd » 17 août 2009, 19:33

Tu réponds toujours sérieusement aux questions non sérieuses ? :mrgreen:

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par DannyBoy » 17 août 2009, 22:19

Je n'ai absolument aucun sens de l'humour. Pourquoi cette question? :wink: :mrgreen:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Ed323
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 25 avr. 2009, 02:47

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Ed323 » 16 sept. 2009, 07:04

Salut !
Je suis nouveau sur le forum et je vais essayer de donner mon avis sur la chose en ce 16 septembre à 1h am du matin...! :!:


Commençons par un peu de philosophie...
Je me suis beaucoup questionné sur mon statut d'asexuel, sur sa raison d'être et sur la raison des rapports sexuels normaux.
Je crois que nous sommes fondamentalement attirés par notre contraire, notre opposé...
Les hommes chercheraient donc les qualités qu'ils n'ont pas chez la femme et les femmes chercheraient leurs complément chez l'homme.
L'union des deux opposés leurs donneraient ensuite le sentiment d'être complet et balancé.
Des qualités et défauts des deux personnes sont ensuite transmises à leurs enfants, puis le cycle recommence.
Je crois que le fait de porter un mélange des qualités et défauts de nos deux parents nous permette en quelque sorte d'apprendre de notre contraire et de devenir plus ''complet''. ( Si bien sur l'union des parents provenait d'un amour vrai et d'une union réussite. )

Arriverait alors une certaine étape ( ou une probabilité rare ) que l'enfant naisse très balancé entre son père et sa mère, entre le masculin
et le féminin... Je crois que ces personnes pourraient alors mettre leurs énergies dans de grandes choses, puisqu'elles n'ont pas a en mettre sans cesse dans le sex...
Peut-être aussi que jsuis complètement en dehors de la track, ça reste une hypothèse...! :wink:


Pour moi, les 3 signes seraient les suivants :

- Connaissance de l'amour, mais ignorance et naïveté quasi enfantine face à la sexualité.
- Bouillonnement intérieur, passions pour diverses choses. Sublimation de l'énergie sexuelle dans d'autres domaines.
( Souvent une grande ouverture à la vision artistique ou spirituelle )

- Sentiment d'être entre l'homme et la femme ( ne pas s'identifier complètement à un genre ) , personnalitée vraie ( difficultée à mentir, jouer un rôle )

...C'est ce que j'ai analysé!
Qu'es-ce que vous en pensez?
Modifié en dernier par Ed323 le 28 oct. 2009, 09:15, modifié 1 fois.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par reverine » 16 sept. 2009, 07:56

bah moi je me sens parfaitement femme et j'assume complètement ma féminité. :mrgreen:
Et puis je suis pas trop pour cette théorie de "transmission des passions"(des psys l'ont déjà énoncé auparavant ;) ). Je vois bien que dans les gens passionnés de manière très intense par quelque chose, il y a toutes les formes de sexualité et de façon de percevoir le sexe.

Je suis tout à fait d'accord avec ton principe de balance, mais pour moi là on parle d'équilibre dans le couple, et pas d'équilibre personnel. Je ne me sens pas du tout balancée entre deux rives, et encore moins en prenant mes parents comme référence. Mais toujours dans cette notion d'équilibre, je pense que le A peut chercher un S qui le complète, et qu'ainsi on peut avoir un A qui accepte de se montrer un peu, contre un S qui accepte de ne pas l'envahir de ses pulsions de façon trop fréquente et/ou forte.
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par DannyBoy » 16 sept. 2009, 12:01

Salut Ed,

En fait, je me suis aperçu que nous sommes trop divers dans nos parcours pour pouvoir vraiment nous définir de manière stricte. Mon parcours est très différent de celui de reverine, qui est très différente de Syd, qui est très différente de cyclodocus, etc, etc.

Tes "3 signes", donc, comme les miens, sont beaucoup plus personnels que tu ne te l'imagines, et ne satisferont personne. Ce qui est triste, mais normal. :roll:
Ed323 a écrit :- Sentiment d'être entre l'homme et la femme, personnalité vraie ( difficulté à mentir, jouer un rôle )
Par exemple, tout comme reverine, j'ai le sentiment d'être parfaitement homme, et ça m'agace même sérieusement qu'on me parle de mon "côté féminin" parce que j'aime les gosses ou faire la cuisine. Sauf à considérer que les hommes sont tous de mauvais pères et que les cuisiniers, tous des efféminés, je trouve ce genre de remarques complètement stupide. Les femmes n'ont pas le monopole de l'affection et de la sensibilité, artistique ou autre. :non:

De même, le rejet des rôles imposés, avec lequel je m'identifie, n'est pas l'apanage des A. Mon meilleur ami est un S, et plus excentrique que lui, tu meurs... ;)

Enfin, si tu lis un peu les archives, tu verras qu'il y a parmi nous des "aromantiques", qui ne ressentent pas de manque affectif et ne cherchent pas de relations "sentimentales" avec autrui. L'amour, y comprennent pas. :shock: :mrgreen:

Tu vois, « il y a plus de choses au ciel et sur la terre, Horatio, que dans toute votre philosophie »... ;) :mrgreen:

Ne te décourage pas pour autant, la philosophie nous entraîne parfois dans de beaux voyages ... et d'autres fois dans le fossé! :mrgreen:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Kenji
Atrix Reloaded
Messages : 1811
Enregistré le : 05 mars 2009, 20:59
Localisation : là-haut

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Kenji » 16 sept. 2009, 16:18

Ed323 a écrit :...C'est ce que j'ai analysé! Qu'es-ce que vous en pensez?
bon, pour être honnête, je n'ai rien capté, à part tes 3 "signes" (mais en même temps je ne suis pas une référence... :mrgreen: )

Ed323 a écrit :- Connaissance de l'amour, mais ignorance et naïveté quasi enfantine face à la sexualité.
...et pour ceux qui ont eu des relations sexuelles?? :o
Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

[Bertrand Cantat]

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Syd » 16 sept. 2009, 18:52

DannyBoy a écrit :Tes "3 signes", donc, comme les miens, sont beaucoup plus personnels que tu ne te l'imagines, et ne satisferont personne. Ce qui est triste, mais normal. :roll:
Tu trouves ça triste ? moi je trouve ça plutôt sympa qu'on soit tous différents :) En fait, il n'y a que l'absence d'attirance sexuelle que nous ayons en commun, ce qui rend difficile toute tentative de nous catégoriser autrement. Comme tu dis, c'est assez normal quand on voit que les hétéro et homo sont assez diversifiés aussi (il n'y a pas une façon d'être gay ou lesbienne, mais plusieurs).

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par DannyBoy » 16 sept. 2009, 19:24

C'est une tristesse de philosophe : quand on généralise et que ça plante... ;)
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Syd » 17 sept. 2009, 09:46

D'un autre côté, si sa voiture est dans le fossé, je comprends que le philosophe soit triste :mrgreen:

Avatar du membre
vladimir
Ava el Presidente !
Messages : 313
Enregistré le : 18 juil. 2008, 13:23
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par vladimir » 17 sept. 2009, 13:46

Je retrouve dans les "Trois Signes" de Danny le cheminement exact qui m'a amené vers AVEN.fr il y a de cela un an et demi ! :shock:

En effet, depuis tout jeune, je me suis démarqué de mes congénères (surtout au collège, vous imaginez bien ! :wink: ) par ce désintérêt pour le fait sexuel. J'ai aussi développé très jeune une tendance à l'hyper-romantisme, ce qui m'a souvent valu les qualificatifs de "tafiole" et autres "grande folle" ! Mais l'amour que je peux porter à une personne est tellement puissant qu'il en est presque désincarné, transcendant.

Vient ensuite la première relation amoureuse réciproque. Vers 16 ans, j'ai la chance de pouvoir en profiter longuement avant que ne s'imposent les "contraintes" sexuelles. Et quand vient le moment crucial, au désintérêt se mêle l'incapacité de remplir les conditions nécessaires à l'acte sexuel (pour faire plus cru, pas d'érection !). Et malgré de nombreuses tentatives, non par désir de ma part mais par volonté de satisfaire ma partenaire afin de maintenir notre relation, jamais nous n'avons pu.

C'est alors que les questions fusent ! Pourquoi je ne peux pas ? Pourquoi je ne veux pas ? La réponse a été longue à venir (passant par une foule de recherches sur internet allant de la psychose à la carence hormonale !), mais j'ai découvert AVEN et toute la libération que cela suppose. :)

Mais cette réjouissance première fait assez rapidement place à une résignation douloureuse : celle de savoir que l'on ne pourra pas avoir de relation durable avec un S (surtout les années avançant et l'acte sexuel arrivant plus vite dans la vie de couple). Ma première petite amie me quitte. J'en retrouve une quelques mois plus tard, et le signe numéro trois est confirmé. De plus, Danny met bien en avant le fait que nous ne formons pas de fantasmes sexuels à l'égard de notre partenaire [...] lors de notre première expérience romantique. En effet, j'ai pensé qu'en essayant de fantasmer "sur" ma nouvelle petite amie m'aiderait non pas à devenir S mais au moins à pouvoir la satisfaire... Ce qui ne porta pas ses fruits, me laissant donc à nouveau célibataire depuis une semaine.

Aujourd'hui, à 18 ans, entrant à la fac, je sais qu'il me sera désormais quasiment impossible de nouer une nouvelle relation, et j'avoue que la perspective du célibat pour le reste de ma vie me désespère un peu...

Merci à Danny de m'avoir donné l'occasion de vider mon sac en cette période difficile. :oops:
La vie est une promenade sur un sentier cahoteux dont les pierres sont le bonheur.
Marche les yeux rivés vers le sol et tu éviteras les pierres.
Marche le nez au vent, et tu finiras par butter contre l'une d'elle.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par reverine » 17 sept. 2009, 18:12

Ben moi j'ai eu la même adolescence que toi, j'ai eu ma première relation sérieuse à 16 ans aussi, mais je dormais avec lui sans jamais avoir eu envie de faire l'amour. Et si je suis partie au bout de deux ans, c'est juste parce que je me suis rendue compte qu'on restait ensemble par convention, pour dire d'être en couple, mais qu'en fait il n'y avait aucun amour ou relation particulière entre nous. On se traitait comme des amis intimes, pas des passionnés.
Donc je lui ai dit "je pense que je trouverai mieux que toi, et que toi tu trouveras mieux que moi. On ne peut pas en vouloir ni à l'un ni à l'autre de ne pas être complémentaire, l'amour se crée où il veut, et chez nous il ne vient toujours pas. Autant ne pas perdre de temps dans ce cas, et laisser le temps nous accrocher sur rien."
Et quand j'ai été avec mon compagnon actuel, peu après, là je suis tombée amoureuse et du coup, j'ai pu m'expliquer pourquoi je ne savais pas passer à l'acte : je pleurais si je disais "je t'aime" à mon ex. Parce que je sentais que je me forçais. Or, avec mon homme actuel, je ne me force pas du tout, ça vient tout seul. Il m'a suffit de faire l'amalgame et là, faire l'amour me paraissait nécessaire pour prouver mes sentiments, car lui il en a besoin, et aimer quelqu'un c'est veiller à ce qu'il ait ce dont il a besoin pour être bien. Je ne peux pas baiser. Je n'ai pas de pulsions physiques. Mais je peux faire l'amour, si j'aime celui qui le fait avec moi, et qu'il l'apprécie. Voilà !
Et lui, comme il m'aime, il sait qu'il ne doit pas me demander trop souvent de faire l'amour. Et qu'il ne doit pas se sentir blessé si je ne fais pas de pas vers lui pour cela, que cela n'a rien à voir avec ses capacités de séduction. J'ose deux-trois trucs quelques fois, de temps en temps, en créant cela dans un contexte de jeu, de défi (genre "cap' de le faire frissonner jusqu'à la cheville"), parce que ça lui fait plaisir et puis jouer un rôle contraire à soi parfois c'est très amusant. Au théâtre, on dit toujours que les rôles que l'on tient le mieux sont ceux qui sont les plus opposés à notre personnage de vie.

D'ailleurs, pour la promo radio d'un événement slam, j'ai fait un jingle dans lequel je fais semblant d'être une vraie chaudasse de téléphone rose :lol: avec que des jeux de mots pourris du genre "jouer avec la langue", "ton gros crayon et de quoi cracher de l'encre" et plein de gros délires comme ça. :mrgreen: Ils étaient éclatés, surtout ceux qui savent ce que je suis. :lol:
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
vladimir
Ava el Presidente !
Messages : 313
Enregistré le : 18 juil. 2008, 13:23
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par vladimir » 17 sept. 2009, 20:06

D'ailleurs, pour la promo radio d'un événement slam, j'ai fait un jingle dans lequel je fais semblant d'être une vraie chaudasse de téléphone rose :lol: avec que des jeux de mots pourris du genre "jouer avec la langue", "ton gros crayon et de quoi cracher de l'encre" et plein de gros délires comme ça. :mrgreen: Ils étaient éclatés, surtout ceux qui savent ce que je suis. :lol:
Sur ce point là, je te ressemble ! J'ai toujours eu la réputation du vieux lubrique fan de Günther (vous connaissez sans doute http://www.youtube.com/watch?v=DbYtqAWDF2U), parce que j'aime jouer ce rôle provocateur complètement à l'opposé de mes intérêts et si emblématique de ceux qui nous considèrent comme des extraterrestre. :mrgreen:
La vie est une promenade sur un sentier cahoteux dont les pierres sont le bonheur.
Marche les yeux rivés vers le sol et tu éviteras les pierres.
Marche le nez au vent, et tu finiras par butter contre l'une d'elle.

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par DannyBoy » 18 sept. 2009, 01:15

vladimir a écrit :Aujourd'hui, à 18 ans, entrant à la fac, je sais qu'il me sera désormais quasiment impossible de nouer une nouvelle relation, et j'avoue que la perspective du célibat pour le reste de ma vie me désespère un peu...
Ce n'est pas une fatalité, cyclodocus et reverine sont en couple et heureux, semble-il. Il faut juste trouver quelqu'un qui nous accepte comme nous sommes, ce qui nécessite aussi de nous accepter nous-mêmes. Pour cela, l'AVEN est effectivement une bénédiction... :D
vladimir a écrit :Merci à Danny de m'avoir donné l'occasion de vider mon sac en cette période difficile. :oops:
De nada, content de voir que mes insomnies peuvent servir quand même ! :mrgreen: :cake:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Obsidian
Altruiste
Messages : 1169
Enregistré le : 19 oct. 2008, 15:43
Localisation : Lyon

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par Obsidian » 18 sept. 2009, 08:59

vladimir a écrit :
D'ailleurs, pour la promo radio d'un événement slam, j'ai fait un jingle dans lequel je fais semblant d'être une vraie chaudasse de téléphone rose :lol: avec que des jeux de mots pourris du genre "jouer avec la langue", "ton gros crayon et de quoi cracher de l'encre" et plein de gros délires comme ça. :mrgreen: Ils étaient éclatés, surtout ceux qui savent ce que je suis. :lol:
Sur ce point là, je te ressemble ! J'ai toujours eu la réputation du vieux lubrique fan de Günther (vous connaissez sans doute http://www.youtube.com/watch?v=DbYtqAWDF2U), parce que j'aime jouer ce rôle provocateur complètement à l'opposé de mes intérêts et si emblématique de ceux qui nous considèrent comme des extraterrestre. :mrgreen:
Aaaah c'est donc toi sur cette vidéo :mrgreen:

http://www.youtube.com/watch?v=d_ArsT0KBCA

Avatar du membre
vladimir
Ava el Presidente !
Messages : 313
Enregistré le : 18 juil. 2008, 13:23
Localisation : Paris

Re: Les 3 signes de l'asexuel

Message par vladimir » 18 sept. 2009, 10:09

:lol: Il m'est arrivé de le faire à quelques soirées, mais jamais sur internet voyons ! :sermon:
De nada, content de voir que mes insomnies peuvent servir quand même ! :mrgreen: :cake:
cf ma signature :P
La vie est une promenade sur un sentier cahoteux dont les pierres sont le bonheur.
Marche les yeux rivés vers le sol et tu éviteras les pierres.
Marche le nez au vent, et tu finiras par butter contre l'une d'elle.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité