Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3996
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 45 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Jullianna » 23 août 2009, 22:59

EyeballKid a écrit : C'etait pas vraiment une rue, c'etait un quai :mrgreen: En fait c'etait drole, le type etait assez incredule, mais sympa.
ce n'était pas quai des brumes par hasard... :o ? et il ne t'aurait pas complimenté sur tes beaux yeux ? :mrgreen:
désolée, c'était trop tentant :oops:
:arrow: :arrow:

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par DannyBoy » 24 août 2009, 00:28

EyeballKid a écrit :Je comprends tout a fait ton point de vue. Mais le truc, c'est que je n'ai pas l'impression de dissimuler quoi que ce soit ; comme je disais, si on me pose la question, je reponds. Meme si je dois bien avouer esperer fortement ne jamais avoir a revivre une conversation comme celle avec ma mere :?
Je vois le genre... Si mon père était en vie, ça aurait été beaucoup plus violent. :evil: Cela dit, s'il était dans les parages, je ne crois pas que je lui adresserais souvent la parole.
poppie a écrit :J'ai l'impression que de le dire, c'est mettre un mot sur ce que ta famille a déjà dû percevoir, non ? Si passé 25 ans, t'as jamais ramené qq'un à la maison, y'a pas 15 solutions : soit t'es célibataire, soit tu changes trop souvent de partenaires, et, je pense que les familles perspicaces savent très bien dans quel cas se trouve leur fils/fille/frère/soeur...
Donc le coming-out est sans doute libératoire et fait du bien à la personne qui le fait, mais je suis sûre que cela est rarement une surprise... [...]
Bref, le fait que tu le dises ou pas, je ne suis pas sûre que ça modifie en profondeur tes relations avec ta famille. A la rigueur, ça peut les fortifier si ce n'était pas le cas, car donner sa confiance sur qq chose de très intime est une belle preuve qu'on aime les gens.
C'est effectivement cette intimité que j'essaie de préserver dans ma famille, mais l'asexualité y étant totalement inconnue, je ne sais pas exactement comment ma situation est interprétée. Probablement avec un peu de pitié et de commisération, et ça franchement je peux m'en passer! :roll:
Aliénor a écrit :
DannyBoy a écrit : J'ai connu pas mal de trahisons, alors j'ai un côté très "ça passe ou ça casse", de ce côté. :tough:
Un peu pareil pour moi, j'essaie de ne pas trop m'attacher rapidement, ça suffit les claques de cruelle déception :evil: Du coup c'est un peu du style :"vas-y, essaie de me blesser et je te raye de ma vie" :oops:

+1 :twisted:
Syd a écrit :
DannyBoy a écrit :Finalement, Syd, tu n'es pas si flippante que ça. :mrgreen:
Tu n'es pas sur le forum depuis très longtemps, n'est-ce pas :twisted: Image :mrgreen:
Même pas peur! Image
Syd a écrit :C'est une question que je me pose de plus en plus. Combien cela change-t-il mes relations avec les autres (pas que ma famille) de ne le dire à personne ? J'ai l'impression de les laisser dans l'erreur, et il y a des moments où j'aimerais pouvoir m'assumer, selon les situations. Par ex, des amis discutaient des orientations sexuelles (du style on est pas à 100% hétéro ou gay, rien de méchant ou discriminatoire), et je n'ai pas pu me joindre à la conversation parce que cela m'aurait amenée à parler d'asexualité. Il est possible que devant mon silence, on m'ait prise pour quelqu'un qui était prude, ou gay sans vouloir le révéler, ou pire. Bref parfois le placard est un peu petit et on s'y sent seul :?
C'est aussi ce qui me gêne à l'idée de devoir me dissimuler. Je ne vais pas me balader avec une pancarte, mais comme EyeballKid, j'ai bien l'intention de ne pas cacher mon orientation si on me la demande. :non: Les questions indiscrètes seront sans doute de rigueur, mais pour envoyer ch..r les gens, il paraît que je suis assez doué, alors... :twisted:
poppie a écrit :moi à leur place, j'attendrai d'avoir passé les 25 ans avant de me faire un avis définitif et surtout de trop en parler autour de moi. Entre 16-17 et 25 ans, pas mal de choses peuvent changer.
Personnellement, même à 34 ans, je ne veux pas me donner une étiquette qui viendrait avec des règles de vie et des interdits. :ouhla: Si l'expérience m'apprend que je suis plutôt hyposexuel ou gray-A, voire que mon asexualité n'était qu'une (looooooooongue ;)) phase dans ma vie, tant pis. Ca m'aura quand même permis de me découvrir, de reprendre le contrôle de ma vie et de me débarrasser de mes complexes de "pathologie" sexuelle, et de tout le formatage social dont on encombre notre sexualité. Je me suis persuadé que j'étais malade pendant 16 ans, je préfèrerais éviter de me remettre direct dans une petite case. :P
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Maëlle » 24 août 2009, 18:51

DannyBoy a écrit :Personnellement, même à 34 ans, je ne veux pas me donner une étiquette qui viendrait avec des règles de vie et des interdits. :ouhla: Si l'expérience m'apprend que je suis plutôt hyposexuel ou gray-A, voire que mon asexualité n'était qu'une (looooooooongue ;)) phase dans ma vie, tant pis.
fiou t'as potassé.. c'est quoi grey-A ? je le sais même pas :cry:

Personnellement je me suis bien mis l'étiquette A. Par contre je me dis que je peux peut-etre évoluer un peu au sein de la grande famille A alors je ne ferme pas trop de portes.
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

poppie
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 15 juil. 2008, 23:12
Localisation : TLSE

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par poppie » 24 août 2009, 19:34

Syd a écrit :Pour ma part, si on m'avait dit à 17 ans que j'étais A et que je resterais ainsi toute ma vie, ça m'aurait évité bien des mésaventures... :?
Il y a sans doute eu des événements qui ont fait que tu as fini par savoir que tu étais A, non ? Si on te l'avait dit tout de go à 17 ans, tu aurais peut-être pensé : "c'est qui ce c** ? Qu'on me laisse vivre ma vie" :lol: En tout cas, même en ayant l'intuition tôt, je ne suis pas sûre qu'il faille trop le révéler quand on est jeune. Ce n'est qu'un avis.

DannyBoy a écrit :Personnellement, même à 34 ans, je ne veux pas me donner une étiquette qui viendrait avec des règles de vie et des interdits. :ouhla: Si l'expérience m'apprend que je suis plutôt hyposexuel ou gray-A, voire que mon asexualité n'était qu'une (looooooooongue ;)) phase dans ma vie, tant pis. Ca m'aura quand même permis de me découvrir, de reprendre le contrôle de ma vie et de me débarrasser de mes complexes de "pathologie" sexuelle, et de tout le formatage social dont on encombre notre sexualité. Je me suis persuadé que j'étais malade pendant 16 ans, je préfèrerais éviter de me remettre direct dans une petite case. :P
D'accord avec ça, d'autant plus si passé 30 ans, tu pressens que tu pourrais changer, je ne vois pas comment à 17 ans on peut être catégorique sur cela (et pourtant je suis la 1ere à avoir la même opinion sur certains trucs depuis des années, mais ça s'enrichit/se précise avec l'expérience).

Enfin, le fait de découvrir l'asexualité a été une bonne découverte, finalement, ça rend plus fort de savoir que je ne suis pas la seule. Mais je préfère garder cette force intérieurement que d'en parler à tout le monde. Ca viendra peut-être ou ça s'imposera peut-être suite à certaines rencontres. Mais tout comme je préfère qu'on me considère comme un être humain avant qu'on me classe dans les filles, je préfère aussi qu'on me considère comme un être humain avant qu'on me classe dans les A. Pas envie d'être un sujet de conversation pour ce que je ne fais pas :lol:

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par DannyBoy » 24 août 2009, 22:04

Maëlle a écrit : fiou t'as potassé.. c'est quoi grey-A ? je le sais même pas :cry:
Etant bilingue, j'ai un peu lu le site anglophone, c'est plein d'infos : il y a même un Wiki! :D
En gros un gray-A/grey-A, c'est quelqu'un qui peut passer du statut d'hyposexuel (faible activité sexuelle) à asexuel et inversement au cours du temps. Pas de grosses envies, mais occasionnellement il peut sauter le pas. Ce n'est pas mon expérience, mais avec le bagage que je me trimballais, peut-être qu'une prochaine expérience pourrait m'éclairer sur la part de stress qui entrait dans mon asexualité. :|
Maëlle a écrit :Personnellement je me suis bien mis l'étiquette A. Par contre je me dis que je peux peut-etre évoluer un peu au sein de la grande famille A alors je ne ferme pas trop de portes.
C'est aussi mon intention. Si je m'aperçoit que je commence à devenir désirant, j'essaierai de sauter le pas avec une S, histoire de voir de quoi il retourne. Après, on verra si ça m'intéresse ou pas... :void: :mrgreen:
poppie a écrit :D'accord avec ça, d'autant plus si passé 30 ans, tu pressens que tu pourrais changer, je ne vois pas comment à 17 ans on peut être catégorique sur cela (et pourtant je suis la 1ere à avoir la même opinion sur certains trucs depuis des années, mais ça s'enrichit/se précise avec l'expérience).
Ma philosophie est que tant qu'à vivre sur cette terre, autant que ça me serve à m'enrichir de connaissances, de compétences et d'expériences. Les gens sans curiosité qui cessent de progresser me dépriment, que ce soit à 17, 34 ou 77 ans. :ouhla: :D
Cela dit, et afin de ne blesser personne, rien n'empêche de refaire encore et encore les mêmes choix, s'ils restent ce qui vous correspond! :mrgreen:
poppie a écrit :Pas envie d'être un sujet de conversation pour ce que je ne fais pas :lol:
J'ai peur qu'on soit toujours un sujet de conversation pour quelqu'un, qu'on le sache ou pas. :roll: Mais bon, je comprend tes réticences. Je sais que je risque d'endosser assez souvent un rôle de "monstre de foire", si j'arrive à être aussi à l'aise que je le désire avec mon asexualité... "Venez voir l'asexuel! 5 euros l'entrée!" :evil: :roll:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Syd » 25 août 2009, 15:43

poppie a écrit :Il y a sans doute eu des événements qui ont fait que tu as fini par savoir que tu étais A, non ? Si on te l'avait dit tout de go à 17 ans, tu aurais peut-être pensé : "c'est qui ce c** ? Qu'on me laisse vivre ma vie"
Non. Je n'ai fini par savoir qu'une chose, que j'étais anormale, et je n'ai appris que j'étais A qu'à 36 ans, càd quand j'ai appris l'existence de l'asexualité, soit après un certain nombre d'expériences, de stress et auto-tortures que j'aurais pu éviter si on me l'avait dit à 17 ans.
poppie a écrit :même en ayant l'intuition tôt, je ne suis pas sûre qu'il faille trop le révéler quand on est jeune. Ce n'est qu'un avis.
Le révéler, c'est encore autre chose. Je ne l'ai dit à personne encore, et il est certain que je n'en aurais parlé à personne, mais qu'est-ce que ça aurait été libérateur de savoir à 17 ans que je serais exactement la même à 37...
poppie a écrit :Pas envie d'être un sujet de conversation pour ce que je ne fais pas :lol:
Oh pas besoin de le dire pour être le sujet de ce genre de conversation. Au fil des années, ça finit par se voir, et les gens en parlent entre eux.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par cyclodocus » 25 août 2009, 15:53

bah t'es qu'une vieille fille aigrie qu'arrive pas à trouver le bon
tu verras, en vieillissant on devient moins difficile
Image
Image



plus sérieusement
tout comme toi
sauf qu'on est deux

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par DannyBoy » 25 août 2009, 17:04

Syd a écrit :Non. Je n'ai fini par savoir qu'une chose, que j'étais anormale, et je n'ai appris que j'étais A qu'à 36 ans, càd quand j'ai appris l'existence de l'asexualité, soit après un certain nombre d'expériences, de stress et auto-tortures que j'aurais pu éviter si on me l'avait dit à 17 ans.
Je plussoie avec emphase! :mrgreen:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Red-Devil
Adepte
Messages : 153
Enregistré le : 02 mai 2008, 20:06
A été aimé : 5 fois

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Red-Devil » 26 août 2009, 22:20

Le "coming out" est la contraction de l'expression "coming out of the closet" dont la traduction en bon français est : « sortir du placard » !

Sortir du placard .....?!?

Regarder la scène :

Image


...Un comble pour un a-sexuel ....!!

Avatar du membre
Jake
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 30 juil. 2009, 07:50
Localisation : Paris

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Jake » 27 août 2009, 17:46

DannyBoy a écrit :"Venez voir l'asexuel! 5 euros l'entrée!"
Merci pour l'idée, ça tombe bien, je cherche un job :lol:

Je préfère largement en parler plutôt que les gens racontent n'importent quoi sur mon dos. Au moins je sais ce qu'ils pensent s'ils m'en parlent directement. D'ailleurs, tous mes amis sont au courant que je préfère émigrer au fin fond de la Sibérie plutôt que d'être en couple.

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par DannyBoy » 29 août 2009, 13:50

Bon, rapport du deuxième round... Ce n'était pas familial, ce coup-ci, mais mon meilleur pote, une amitié de longue date (+15 ans).

Comme quoi je les choisis bien, ça s'est passé sans trop de problèmes... :D Après les "Tu n'as peut-être pas trouvé la bonne personne" d'usage :roll: , il m'a laissé expliquer le phénomène, vu que ça m'avait libéré, et on a eu une longue conversation sur toutes sortes de sujets. Cela nous a même permis d'admettre que ces derniers temps on "décrochait" un peu, car ça me bouffait trop la vie cette histoire de solitude... Bon, il faut dire que mon pote est très atypique, avec une grande méfiance des codes culturels établis, mais j'espère que ça montrera qu'il existe des gens qui ne jugent pas sans essayer de comprendre. Ou alors que je suis très persuasif!... :mrgreen:

Pour la suite, il va falloir attendre, car ma famille est assez dispersée et on se voit peu. Et je ne me vois pas annoncer ça au téléphone... :mrgreen: Cela dit, ça risque d'être plus rude, j'ai quand même commencé par les plus compréhensifs...
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Syd » 29 août 2009, 14:51

Super news, DannyBoy :wink:

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Dexter » 29 août 2009, 16:12

cool Danny
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Hermione » 29 août 2009, 19:01

DannyBoy a écrit : j'ai quand même commencé par les plus compréhensifs...
Cela permet de prendre confiance pour la suite....

Avatar du membre
Bisounours
Affilié
Messages : 304
Enregistré le : 24 août 2009, 16:02
Localisation : Antony
A été aimé : 1 fois

Re: Qui a osé faire son "coming-out" familial ??

Message par Bisounours » 29 août 2009, 23:27

Personnellement avec mes amis j'ai la chance d'évoluer dans un milieu très ouvert d'esprit, donc généralement ça donne quelque-chose comme :
-heu je voudrais vous parlez un truc important pour moi (voix légèrement tremblante)
là je me fait dévisager avec des yeux rond et un sourire au coin des lèvres
-Non je vais pas vous dire que je suis gay.....mais c'est du même ordre d'idée..
Puis j'enchaine avec toutes les explications.

J'ai toujours obtenu des réactions positives et beaucoup de questions aussi.

Par contre pour mes parents je ne veux pas (encore) aborder le sujet. Pour ma mère il n'y aura pas de problèmes, elle à l'habitude de mes gouts non-conventionnels, mais pour mon père je ne sais pas et plus on est pas du genre à tout se raconter nos états d'âme tous les deux.
Souriez quand ça ne va pas et que votre cœur se brise.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Baelfire, Google [Bot], Olafette et 2 invités