Espace de discussion aromantique

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
petitefleurdudesert
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2023, 17:38
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par petitefleurdudesert »

Bonjour à tous,

Je me pose des questions sur l'aromantisme. Je m'explique:J'ai eu des sentiments très fort pour quelqu'un même si cela n'a pas abouti. Je rêvais d'une belle histoire comme dans les films.En pensant à lui j'avais des palpitations, je ressentais des symptômes amoureux, . Pourtant, embrasser quelqu'un sur la bouche ne me procure aucun plaisir même si je rêvais de le faire avec lui. Je crois même si j'avais concrétise, cela ne m'aurait pas plu suis je aromantique selon vous.?
Avatar de l’utilisateur
ParaNoise
Affranchi(e)
Messages : 483
Inscription : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 74 fois
A été aimé : 120 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par ParaNoise »

Salut, je vais essayer de te répondre un petit peu, même si compliqué avec que 3 lignes... Et de toute façon comme on dit à chaque fois, il n'y a que toi qui peux savoir au final :D

Bref, déjà il faut savoir qu'il y a plein de "versions" de l'aromantisme, et qu'en effet, certaines personnes peuvent fantasmer sur une relation amoureuse (avec des personnes fictives et/ou réelles), mais pour autant ne pas ressentir le besoin de concrétiser cela (je suis assez bien placé pour le savoir :D). Et l'on peut ressentir une attirance forte envers quelqu'un, sans que cela soit une attirance romantique (Sur ton premier post, Orchis avait commenté une illustration des différentes attirances), souvent on parle de "squish" dans ce cas-là.

De là à dire que tu es aromantique, c'est compliqué à dire. Déjà, ne pas aimer embrasser ne rend pas quelqu'un aromantique pour autant (c'est plus rare, mais des personnes qui ressentent une attirance romantique n'aiment pas forcément cela (à des degrés plus ou moindre)). Ensuite, difficile de dire si c'est avec tout le monde que tu n'aimerais pas (que ça soit embrasser ou avoir une relation romantique), ou si avec lui ce serait différent. J'ai l'impression que tu es au moins sur le spectre, après difficile à dire, mais en effet, ta dernière phrase laisse penser que tu pourrais être aromantique vu que tu n'aimerais pas si ça se concrétisait.

En tout cas, si tu as d'autres questions, n'hésite pas ;)
Dernière modification par ParaNoise le 11 janv. 2024, 13:30, modifié 1 fois.
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

:cake: Apparemment je suis le maître des illusions, si c'est pas la classe ça :cake:
petitefleurdudesert
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2023, 17:38
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par petitefleurdudesert »

Encore une petite question: un aromantique peut-il ressentir de la jalousie si d'autres personnes tournent autour de la personne convoitée? car cela a été mon cas....
Avatar de l’utilisateur
ParaNoise
Affranchi(e)
Messages : 483
Inscription : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 74 fois
A été aimé : 120 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par ParaNoise »

Oui, bien sûr, dans mon cas aussi ça m'arrive (par exemple quand je sais qu'une personne que j'apprécie beaucoup est avec son/sa petit.e ami.e). J'imagine que c'est en parti parce que tu as tout de même envie d'être proche de cette personne, et que ce que tu ressentes soit réciproque. Donc voir d'autres personnes proches de celle-ci, ça peut faire bizarre aussi.
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

:cake: Apparemment je suis le maître des illusions, si c'est pas la classe ça :cake:
Mel
Avant-gardiste
Messages : 1289
Inscription : 24 mars 2020, 21:39
Localisation : Voie Lactée
Pronom : libre du choix
A aimé : 202 fois
A été aimé : 257 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Mel »

y en a qui ressentent de la jalousie de ce genre pour leurs amis :lol:, donc oui !
The Cake is a lie ? :cake:
Avatar de l’utilisateur
lordprosciutto
Affilié(e)
Messages : 257
Inscription : 08 déc. 2022, 20:22
Pronom : Elle
A aimé : 31 fois
A été aimé : 111 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par lordprosciutto »

Hello tout le monde, après une looongue réflexion et beaucoup d'angoisse (je l'avoue), je me décide à poster sur ce topic pour vous partager mes questionnements, mes doutes, en espérant qu'ils seront entendus.

Ça fait pas mal de temps que je m'intéresse au sujet de l'aromantisme et je crois que ça peut peut-être me concerner... Un peu.

Durant ma vie, je ne suis jamais tombée amoureuse avant l'âge de 18 ans, et avant ce soudain coup de foudre je ne "comprenais" pas vraiment ce qu'était le sentiment amoureux. Comme si c'était à des kilomètres de moi, je ne saisissais pas l'importance de se mettre en couple alors que l'amitié existait, et pire que ça : mes amies, que j'avais dans ma vie, étaient tout pour moi. Et j'avais peur plus que tout que quand elles se mettraient en couple, elles m'abandonneraient, me laissant seule sans personne et comme si je ne comptais plus.

Puis plus tard à la fin de mon adolescence début adulescence, j'ai couru après l'amour, du moins l'idée que je m'en faisais. Je m'inventais des crushs, je faisais des obsessions sur plusieurs personnes en m'inventant des histoires d'amour avec... Et dans la plupart des cas, ces personnes sont devenues mes FP. FP, c'est "favorite person", c'est un terme lié au trouble de la personnalité borderline qui veut dire littéralement "personne préférée". Et ces personnes préférées nous sont souvent essentielles pour affronter la pénibilité de la vie car on se repose entièrement sur elles, on cherche notre valeur et notre validation à travers leurs yeux car au fond, on est incapables de s'aimer et de rester seul-es avec nous-mêmes.

Et depuis que je suis en couple avec mon copain, je n'ai plus de FP... Et c'est perturbant. Des fois j'ai tendance à le considérer comme ma FP, car j'attends sans cesse que ce soit lui qui me valide dans mon identité et m'apporte la valeur que je ne me reconnais pas. Et quand j'interprète le contraire chez lui, ça me met plus bas que terre. Mais de là à le considérer comme ma personne préférée ? Je ne crois pas. Ça ne me fait en tout cas pas du tout la même chose, les mêmes émotions, qu'avec mes FP précédentes.

Pour la plupart des gens sur ce forum, vous savez que je suis en couple avec un homme, ce n'est pas un secret. Ce que vous ne savez pas en revanche, c'est que quand je me suis mise avec lui j'étais pas amoureuse, je ressentais rien d'autre que de l'amitié, mais la peur de ne jamais trouver personne et de finir à jamais seule était si tenace que j'ai quand même voulu tenter avec lui et ça fait maintenant 4 ans qu'on est ensemble. Mais voilà, maintenant que j'ai testé ce qu'était la relation de couple, je me rends compte que c'est loin du monde tout rose que j'imaginais... Je sais pas si c'est que je me suis lassée ou que je trouve ça épuisant d'entretenir une relation de couple, mais je trouve que ça demande beaucoup d'efforts pour quelque chose d'assez banal finalement. Et que si demain on cassait, je ne suis pas sûre que ça me manquerait d'être en couple, à part un truc...

Être la personne préférée de quelqu'un, ça ça me manquerait. C'est ça qui est chiant quand on est borderline, j'ai l'impression qu'on confond tout. Qu'on ne sait jamais si on est amoureux par sincérité ou pour avoir de la validation, une raison de vivre ou juste pas finir seule, notre plus grande peur. J'ai tellement de mal à distinguer les deux.

Je me dis avec le recul que j'ai peut-être "cru" que j'étais amoureuse de mes FP, juste parce que dans notre société, l'amour est le plus haut et le plus fort type de relation et que je me disais que si j'étais en couple avec elles, elles me laisseraient jamais tomber. Mais était-ce pour autant un vrai sentiment amoureux, sincère ?

Bref, désolée pour le pavé, j'espère sincèrement que je ne pollue pas le topic avec mes questionnements et merci de m'avoir lue :lol:
Image

Fluttershy says "Yay ~" to AVEN community :cake:
Avatar de l’utilisateur
clotaire
Jeune Ancien(ne)
Messages : 6125
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 1875 fois
A été aimé : 1824 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par clotaire »

Merci pour ton témoignage lordprosciutto :-)

Sur la question de "est-ce que c'est un vrai sentiment amoureux" : comme le sentiment c'est quelque chose qu'on ressent de manière très intime, c'est forcément subjectif. Tu peux pas mesurer un sentiment amoureux comme on prend la température et qu'on dit "là t'as de la fièvre" et "là t'en a pas". Donc le vrai sentiment amoureux, c'est d'abord quand tu dis que t'es amoureux.se et que tu le reconnais comme tel. Bien sûr qu'il y a des critères, mais ces critères ont forcément une part de flou. Moi ça m'est arrivé plusieurs fois de me poser la question de suis-je amoureux ou pas :oops:

Sur la question de "est-ce que je serais mieux sans lui", je t'invite d'abord à te demander "est-ce que je suis bien avec lui" ;-)
Ma grand-mère aimait dire "le mieux est l'ennemi du bien". Un peu comme dans les jeux de "stop ou encore", à relancer les dés on risque de tout perdre et des fois il faut savoir s'arrêter au bon moment. Je me dis souvent ça quand j'ai des moments de blues sur ma situation (moi aussi, j'ai beau être marié, y a souvent des jours où je me dis "là tout de suite, je préfèrerais être célibataire" :o )

Donc, si tu te sens malheureuse avec lui, effectivement, il y a un vrai sujet. Si c'est juste un complexe de légitimité, peut-être que c'est pas mal de travailler dessus d'abord... Me femme me dit souvent qu'elle ne se sentait pas vraiment amoureuse de moi au début, et qu'elle n'est pas sûre que ce soit le cas aujourd'hui. Pour autant, il y a quelque chose de l'ordre de l'attachement qui s'est mis en place, une confiance, un fonctionnement à deux qui nous plait et qui fait que, amour ou pas, on n'est pas si mal, finalement...
Dernière modification par clotaire le 02 mars 2024, 14:57, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
lordprosciutto
Affilié(e)
Messages : 257
Inscription : 08 déc. 2022, 20:22
Pronom : Elle
A aimé : 31 fois
A été aimé : 111 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par lordprosciutto »

Merci pour ta réponse clotaire !

Pour ce qui est de la question "est-ce que c'est de l'amour ou pas", ça me fait beaucoup réfléchir à mon premier coup de foudre avec un garçon, qu'on va appeler J. Je pense qu'au début quand je l'ai rencontré, c'était bien de l'amour que j'éprouvais, car il y avait tous les "signes" d'un sentiment amoureux qui se présentaient. Le rougissement, les papillons dans le ventre etc... C'est quand on est devenus par la suite meilleurs amis et qu'il est devenu ma FP que ça s'est un peu éloigné du sentiment d'origine pour devenir quelque chose qui est plus de l'ordre du besoin. Le besoin d'être sans cesse avec lui, de sans cesse lui parler, et également le besoin malsain de surveiller tous ses faits et gestes pour vérifier qu'il ne puisse pas s'échapper de ma vie... Un sentiment qui s'est amplifié après notre dispute et la rupture de notre amitié, et le coupage de ponts. En revanche je ne ressentais pas des choses comme le besoin de le voir heureux, d'entendre sa voix, etc...

C'est pour ça que je m'interroge sur la notion d'amour véritable qui n'aurait pas été confondu avec en réalité un besoin, nappé d'une bonne dose d'obsession malsaine... Heureusement que j'ai changé aujourd'hui.

Pour ce qui est de mon copain et de ma relation de couple actuelle, je tiens cependant à te rassurer. Je garde quand même un peu de terre-à-terre en moi et n'ai pas l'envie de rompre pour l'instant, à part dans les quelques moments où je suis au fond du trou, que je lui en veux et que je pense à rompre sur un coup de tête, mais ça ne dure jamais longtemps.

Et pour le coup de "le mieux est l'ennemi du bien" et de tout le reste quand tu parles de ta relation avec ta femme, là aussi je suis à 100% d'accord avec toi. D'ailleurs, lors de mes grosses périodes de doutes sur ce sujet, il y a une chanson d'Orelsan que j'aime réécouter car elle contient des messages qui me parlent beaucoup, et dans celle-ci il dit notamment : "Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu te diras que c'est mieux ailleurs que chez toi. Tu vas rater le meilleur de ce que t'as déjà." et ça me redonne un peu de baume au cœur et un peu de "raison" si je puis dire, et ça va mieux après.
Image

Fluttershy says "Yay ~" to AVEN community :cake:
Laura_exe
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 15 mars 2024, 21:02
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Laura_exe »

Hello :),

Bon je l’avoue, je lance un peu une bouteille à la mer en écrivant ça.
Je suis lycéenne et ça fait 2/3 ans que je pense être aromantique. Et puis ça s’est confirmé récemment quand un pote m’a dragué et a essayé de m’embrasser (bien évidemment il n’a pas forcé quand je l’ai repoussé et tout c’est bien fini).
Sauf que depuis quelques semaines, il y a un gars que je trouve beau, et vraiment j’ai une attirance pour lui, quelques « signes » qui montrerait que je sois amoureuse mais je veux pas essayer d’être en couple mais seulement d’être proche de lui ? Mais je suis un peu trop shy pour aller lui parler et surtout j’ai peur qu’il me juge.
Le problème c’est que mes potes comprennent pas et veulent à tout prix que je flirt avec lui et essayer d’être en couple.
Et là ce pose le problème et le pourquoi je me retrouve à écrire tout ça: j’aimerais tenter quelque chose, pas spécialement romantique, personne ne me comprend et je me sens bizarre. J’ajoute aussi que ça va faire 2 jours que j’ai envie de pleurer car j’ai l’impression de l’aimer beaucoup, sans vraiment l’aimer.
Je suis juste perdue

Je remercie déjà si quelqu’un lit ça, en espérant que vous passez une bonne journée/ soirée :)
Mel
Avant-gardiste
Messages : 1289
Inscription : 24 mars 2020, 21:39
Localisation : Voie Lactée
Pronom : libre du choix
A aimé : 202 fois
A été aimé : 257 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Mel »

hello !
peut être que tu a vraiment envie d'être ami avec lui ?

Bienvenue au passage
Dernière modification par Mel le 16 mars 2024, 08:58, modifié 1 fois.
The Cake is a lie ? :cake:
Avatar de l’utilisateur
dioptase
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2133
Inscription : 20 oct. 2020, 22:02
Localisation : Lyon
Pronom : Elle
A aimé : 963 fois
A été aimé : 457 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par dioptase »

Bonjour,

Peut-être peux tu déjà essayer de faire le tri dans le type d'attirance que tu as pour lui et ce que tu veux partager avec lui dans le futur ? Il existe de nombreux types d'attirances qui vont nous faire remarquer une personne en particulier et on peut avoir des relations très différentes d'une personnes à l'autre même dans un même type de relation. Par exemple toutes les amitiés ne sont pas les même. Savoir ce que tu aimerais partager avec lui peut t'aider à savoir quelle type de relation tu voudrais. Savoir le type d'attirance que tu as, pourras t'aider à mieux te comprendre et peut être mieux expliquer ton ressenti à tes amis.
.
:aceheart: + :aroheart:
Laura_exe
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 15 mars 2024, 21:02
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Laura_exe »

Merci Mel de ta réponse :)

Justement je suis perdue. Je suis attirée par lui, je ne peux pas le nier. Le problème est que ce n’est pas une attirance amicale comme j’ai déjà vécu donc de base ça me perturbe et comme mes ami.e.s ne comprennent pas je cherche de l’aide autre part mdrr
Mais je vais essayer de travailler sur moi même, tu as peut être raison !
Laura_exe
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 15 mars 2024, 21:02
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Laura_exe »

Merci Dioptase de ta réponse :)

J’aimerais vraiment savoir ce que je veux mais j’y arrive juste pas. Entre le fait que ce soit nouveau pour moi et la pression de mes ami.e.s j’ai la sensation d’être juste bizarre. J’ai essayé de leur expliquer que moi et un couple c’est pas compatible mais ils/elles continuent de me rabâcher que je l’aime.
J’ai juste l’impression qu’iels m’écoutent pas spécialement haha. Mais je vais quand même essayer d’envisager le futur !
Mel
Avant-gardiste
Messages : 1289
Inscription : 24 mars 2020, 21:39
Localisation : Voie Lactée
Pronom : libre du choix
A aimé : 202 fois
A été aimé : 257 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Mel »

il y a aussi le plush peut être x)
ou le squish
The Cake is a lie ? :cake:
Lilas
Aspirant(e)
Messages : 44
Inscription : 24 mars 2024, 11:14
A aimé : 11 fois
A été aimé : 37 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Lilas »

C'est intéressant cette notion de FP, j'ai l'impression de vivre un peu cela dans mes relations, même si je ne suis pas diagnostiquée borderline.
Au point de me demander de mon côté si ma première et seule relation de couple, dont je considérais être éperdument amoureuse, n'était pas en fait un intérêt restreint lié à mon autisme.
Du coup, romantique ou aromantique, je ne sais pas trop.
Ce qui est sûr, c'est que je peux avoir des sentiments extrêmement forts pour quelqu'un, avoir besoin d'être en contact quasi permanent, avoir besoin de son approbation et de son "amour" pour me sentir digne de valeur, mais que je ne recherche pas de rapprochement sensuel ou sexuel, et que je suis partageuse (on peut dire que j'ai actuellement deux hommes dans ma vie pour lesquels j'éprouve ce type de sentiment, et les deux sont en couple, ce qui ne me dérange aucunement).
Mais pour ma part ce sentiment puissant partagé avec l'autre est l'une des choses les plus importantes de ma vie et qui y donnent un sens, donc je comprends le besoin de beaucoup d'être en couple (même si du coup, pour ma part, j'arrive à vivre ce type de relation fusionnelle sans être en couple).
Répondre