Asexualité et Anti-sexualité

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Tomasin
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 09 oct. 2007, 18:40
Localisation : Lille

Asexualité et Anti-sexualité

Message par Tomasin » 12 oct. 2007, 01:19

Bon, ça fait un moment que j'ai envie de lancer ce gros troll... alors c'est parti, dans la joie et la bonne humeur!


J'ai à plusieurs reprises lu sur le forum anglophone des témoignages d'asexuels qui considéraient leur asexualité comme un avantage, une libération par rapport aux pensées et pulsions sexuelles, qu'ils considéraient comme une tyrannie imposée aux sexuels, une obsession qui priverait les sexuels de leur liberté de jugement. En des termes plus sévères, ces asexuels se considéraient comme supérieurs car libérés de la tyrannie supposée des pensées sexuelles. Cela me fait penser à ceux qui croient avoir fait triompher la raison et la liberté sur la part animale de l'humain...

Partant de cette constatation, je me demande si le mouvement anti-sexe présent notamment dans la religion chrétienne ne pourrait pas avoir été initié par des asexuels se croyant supérieurs aux sexuels ou ne les comprenant pas. Certains asexuels de l'histoire pourraient très bien avoir fait partie des boureaux qui condamnèrent toute pratique sexuelle à but non-reproductif au nom de la pureté. Ne ressentant pas d'attirance sexuelle, ces asexuels auraient été incapables d'empathie envers les sexuels, et les auraient condamnés d'autant plus sévèrement qu'ils ne les comprenaient pas...

On entend parfois que les personnes s'étant déchaînées sur les sexuels au nom de la pureté l'auraient fait par frustration, leurs propres désirs ne pouvant être assouvis pour quelque raison. C'est là une approche très freudienne, et l'existence de l'asexualité nous invite à remettre encore en cause ce bon vieux Sigmund (les psychanalystes me pardonneront ou pas, m'en fiche, je ne les aime pas de toute façons). Il ne serait pas impossible cependant qu'une partie des bourreaux aient été des asexuels qui, ne comprenant pas le désir charnel des autres hommes, l'aient considéré comme une maladie, un mal à éradiquer...


La question est assez tendancieuse, puisqu'elle consiste à se mettre soi même en accusation, mais c'est finalement une question d'honnêteté que d'envisager toutes les possibilités, sans se voiler la face. D'autant plus que cela pourrait souligner le danger de la pensée de ces quelques asexuels qui semblent se considérer comme supérieurs, détachés de la condition humaine... une opinion que je considère comme un grave pêché d'orgueuil et un manque d'empathie.

En espérant vous faire cogiter un peu, je ne pose que des questions et ne cherche pas à démontrer quoi que ce soit, juste à évoquer une possibilité...

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Message par brigadoon » 12 oct. 2007, 01:56

En tant qu'asexuelle, je me sens privilégiée par rapport à toutes celles et tous ceux qui souffrent de leur désir sexuel, mais absolument pas supérieure. Je pense que bon nombre de sexuels qui ne souffrent pas, se sentent également privilégiés. Ne pas confondre asexuels et abstinents détraqués sado-maso, si possible. :roll:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Syd » 12 oct. 2007, 09:46

Tomasin a écrit :Certains asexuels de l'histoire pourraient très bien avoir fait partie des boureaux qui condamnèrent toute pratique sexuelle à but non-reproductif au nom de la pureté. Ne ressentant pas d'attirance sexuelle, ces asexuels auraient été incapables d'empathie envers les sexuels, et les auraient condamnés d'autant plus sévèrement qu'ils ne les comprenaient pas...
Cela me semble une évidence et ce ne serait pas la 1e fois qu'une incompréhension d'autrui mène à l'intolérance et à la violence.
Tomasin a écrit :La question est assez tendancieuse, puisqu'elle consiste à se mettre soi même en accusation
Comme nous ne sommes pas responsables des crimes commis il y a plusieurs siècles, le terme accusation est un peu extrême. Ce qui m'intrigue davantage, c'est comment des gens très minoritaires ont pu à ce point peser sur de tels courants. Ou alors nous ne sommes pas si minoritaires que ça.


Pas le temps de poursuivre maintenant hélas.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par brigadoon » 12 oct. 2007, 12:37

Syd a écrit :
Tomasin a écrit :Certains asexuels de l'histoire pourraient très bien avoir fait partie des boureaux qui condamnèrent toute pratique sexuelle à but non-reproductif au nom de la pureté. Ne ressentant pas d'attirance sexuelle, ces asexuels auraient été incapables d'empathie envers les sexuels, et les auraient condamnés d'autant plus sévèrement qu'ils ne les comprenaient pas...
Cela me semble une évidence et ce ne serait pas la 1e fois qu'une incompréhension d'autrui mène à l'intolérance et à la violence.
Excepté que la repression de la sexualité s'est faite dans un grand débordement de sexualité des plus pervers, donc par des personnes qui éprouvaient du désir sexuel. Ou alors, on ne parle pas de la même chose. :oops:

Avatar du membre
Perceval
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 29 août 2007, 00:45

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par Perceval » 12 oct. 2007, 15:25

Tomasin a écrit :Bon, ça fait un moment que j'ai envie de lancer ce gros troll...
Puisque tu t'intéresses à Soral, tu devrais peut-être aussi réaliser un film, qui s'appellerait "confessions d'un trolleur".

Tomasin
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 09 oct. 2007, 18:40
Localisation : Lille

Message par Tomasin » 12 oct. 2007, 17:08

@ perceval: pas mal ;)

Cela me semble une évidence et ce ne serait pas la 1e fois qu'une incompréhension d'autrui mène à l'intolérance et à la violence.
Tout à fait d'accord là dessus, c'est même ce qui mène le plus souvent à la violence, qu'elle soit psychologique, politique ou physique...

Le terme 'accusation' était effectivement fort, et visait à anticiper une éventuelle remarque me reprochant d'accuser l'asexualité en tant qu'orientation. Mais vous avez très bien pris tout ça, donc pas de problème, je suis même très content de vos réactions :)

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 12 oct. 2007, 19:54

Tomasin, pourquoi je tombe sur une telle thèse de psycho alors que je voulais démontrer à ma prof ce méthodologie clinique que la conception freudienne de l'homme était dépasser par la minorité Asexuel car même si Freud l'admet lui-même dans ses ecrits elle n'est pas considérer par la psychologie à cause de la "minorité" et du fait que le "ça" est en fait à 99% des pulsions sexuels.

Freud considérait les pulsions (et pas que sexuels ouf) comme étant l'énergie de la vie, il désignait le désir comme un besoin vital et contrarier par le "sur-moi" (société, moeurs etc...)

Mais tu as raison de pensé ça puisque beaucoup de sexuels pense que "tout le monde doit bien s'envoyer en l'air de temps en temps, même les grands penseurs" alors le contraire est sans doute vrai (pas forcément)

De plus pour prendre l'exemple de la Bible il est dit qu'un homme dû donner sa semence à la femme de son frère (qui était mort pour X raison) et qu'avant de toqué à la porte il se masturba, faisant tomber sa semence à terre. Dieu apparu devant lui et le tua pour ce péché.
Rien qu'à ça pas mal de monde y on vu : plaisir sexuel = interdit, mais pas contraception = interdit
c'est ce qui a causer pas mal de soucis qui ont un rapport avec tes dires.
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
Licorne-noire
Affilié
Messages : 318
Enregistré le : 27 août 2007, 22:42
Localisation : Dans les cimes sous l'obscurité des nuages

Message par Licorne-noire » 14 oct. 2007, 01:31

Tomasin bien que je trouve ta réflexion/théorie sur des tyrans asexuels intéressante voire jouissive (ben oui pour une fois que se sont les A qui font souffrir les S :lol: ) sincèrement je ne pense pas que se soit arrivé bien souvent...
Ce n'est pas impossible c'est sur mais en ce qui concerne la religion catholique (car je pense que c'est celle-ci que tu pointes surtout du doigt) il y a bien d'autres raisons... Perso je pense d'abord à l'hypocrisie car n'ayant pas un grand age je peux déjà dire que c'est l'un des plus grands défauts de l'humain! Et puis très franchement les idées de Jésus on surement étaient très souvent modifiées au cours des siècles (en particulier par l'Eglise...)
Ensuite pour ce qui concerne le célibat des prétres j'avais entendu dire que l'une des raisons c'était le souci de l'héritage car l'Eglise craignée que ses biens soient disséminés petit à petit...(et oui avant le sexe il y a l'argent :P )
3ème chose (et ça rejoint l'hypocrisie) c'est le machisme d'antan qui fait que la femme doit toujours étre plus "pure" que l'homme mais ce fait se retrouve dans bcp de cultures (que se soit en occident ou en orient...)

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re:

Message par perplexe » 12 mars 2009, 17:17

Et bien évidemment, l'hypothèse selon laquelle, au contraire, l'asexualité pourrait bien être une simple déclinaison pacifique de l'anti-sexualité ne doit pas être envisagée ? L'hypothèse, selon laquelle, dans la société nord-américaine, les mouvements "abstinents" étant presque toujours très connotés, religieusement et politiquement, il a parfaitement pu naître dans l'esprit d'un jeune homme pas très à l'aise dans une société hyper-sexuelle, l'idée de se regrouper autour d'une abstinence plus douce et défaite de ses habituelles tendances fondamentalistes hystériques...
Moi, j' dis ça, j' dis rien... Hein.
Mais c'est un hypothèse comme une autre. Même pas pour provoquer...

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 12 mars 2009, 20:37

Comme tu ne parle ici que des abstinents, je ne me sens pas concernée par ta réponse perplexe, donc pour moi il n'y a pas de provocation...
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

perplexe
Amibe
Messages : 99
Enregistré le : 21 févr. 2009, 16:29

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par perplexe » 13 mars 2009, 01:00

reverine a écrit :Comme tu ne parle ici que des abstinents, je ne me sens pas concernée par ta réponse perplexe, donc pour moi il n'y a pas de provocation...
Parce que tu as une sexualité... J'ai cru le lire sur un autre fil... Ce qui signifie que se pose surtout pour toi la question du plaisir. Car lorsqu'on connait un plaisir vif une fois, une seule, l'envie d'y goûter à nouveau vient tout naturellement.

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re:

Message par Dexter » 13 mars 2009, 09:01

Licorne-noire a écrit :Tomasin bien que je trouve ta réflexion/théorie sur des tyrans asexuels intéressante voire jouissive (ben oui pour une fois que se sont les A qui font souffrir les S :lol: )
un gros +1 :twisted:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par reverine » 13 mars 2009, 10:25

perplexe a écrit :Parce que tu as une sexualité... J'ai cru le lire sur un autre fil... Ce qui signifie que se pose surtout pour toi la question du plaisir. Car lorsqu'on connait un plaisir vif une fois, une seule, l'envie d'y goûter à nouveau vient tout naturellement.

J'ai eu jour un orgasme et j'ai dit "Plus jamais cela !! C'est absolument horrible !"... donc je me sens encore moins prise dans l'histoire... :lol:
D'ailleurs je rebondis sur la chose pour demander si les gens comprennent quand on essaye d'évoquer le fait qu'il y a deux plaisirs dans un acte ; celui ressenti (libido) et celui vécu (plaisir personnel à une action).

Parce que sinon, difficile d'expliquer à ces S les nuances entre les cas comme ceux-ci je pense...
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par brigadoon » 13 mars 2009, 12:08

Il y a au moins ce qu'on appelle le plaisir physique, qui plaît aux S et qu'ils recherchent mais qui n'a pas beaucoup d'intérêt pour les A et qui peut même déplaire totalement, et le plaisir émotionnel qui est le plaisir de donner du plaisir et du bonheur à l'être qu'on aime.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4207
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 58 fois
Contact :

Re: Asexualité et Anti-sexualité

Message par cyclodocus » 13 mars 2009, 13:29

brigadoon a écrit : [...], et le plaisir émotionnel qui est le plaisir de donner du plaisir et du bonheur à l'être qu'on aime.
+ 1
et ça ne se compare pas

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité