Mon questionnement

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Mon questionnement

Message par Laird » 01 sept. 2019, 10:16

Bonjour,

Tout d'abord, désolé ,si mon topic n'a pas sa place ici. Je ne sais pas trop où le poster.



J'ai toujours été attiré par le même sexe, Cependant, j'ai du mal à me définir sexuellement.
J'ai un appétit sexuel plutôt faible. J'ai durant l'année environ plus au moins une demi douzaine fortes envies sexuelles. Durant ces périodes, je pouvais avoir un désir sexuel que lorsque les rapports étaient « non classique » (hors de l'appart, par sexto, scénario,...). Il n'y a que la que j'avais un peu de plaisir.
Quand j'étais en couple. Je pouvais avoir des envies sans aucune érection ou avoir des érections sans aucune envie.
J'étais perdu et je le suis toujours. Je culpabilisais beaucoup aussi par rapport à mon ancien conjoint. Je ne veux plus de ça (pour le prochain).

Je ne suis pas sûr d'avoir été très clair. J'ai dû mal à mettre des mots sur mon problème. Alors, n'hésitez pas, Si, vous avez des questions.

PS : J'ai un léger autisme. Je ne sais pas. Si cela peut être lié.

Avatar du membre
Ylber
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 55 fois
A été aimé : 73 fois

Re: Mon questionnement

Message par Ylber » 01 sept. 2019, 12:25

Bonjour Laird,

Effectivement, ce n'est pas très clair.
Par exemple, on ne comprend pas bien si tu culpabilises par rapport à ton ex parce que tu l'as trompé ou parce que tu étais "asynchrone" (par tes érections ou tes envies) au regard de ses attentes sexuelles.
Surtout : serais-tu capable de mettre en mots ce qui te fais souffrir ou ce dont tu aurais envie ? As-tu des questions auxquelles tu voudrais qu'on réponde ? Pour l'instant, ton témoignage n'appelle guère de commentaires.

PS : je n'y connais rien moi-même, mais il y a eu des discussions sur ce forum à propos des liens entre asexualité et autisme. Tape "autisme" dans la barre de recherche en haut à droite pour retrouver les messages sur ce thème.

Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Re: Mon questionnement

Message par Laird » 01 sept. 2019, 12:56

C'est ce qui me sembler.
Je culpabilisais par rapport à mon décalage érections/envies. Et de lui donner pas autant que j'aurais voulu. (j'appréhende beaucoup pour ma prochaine relation).
Je voudrais mettre un terme sur ce que je suis. Pour pouvoir, l'accepter et m'enlever la pression immense que je me mets.

Qu'est ce que signifie exactement être greysexuel?

Merci pour l'info, je vais voir ça :)

Avatar du membre
Saphoune
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 10 août 2019, 22:38
Pronom : elle
A aimé : 24 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Mon questionnement

Message par Saphoune » 01 sept. 2019, 20:55

Bonjour Laird.
L'asexualité grise est un domaine assez vaste selon Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Asexualit%C3%A9_grise
Elle pourrait s'appliquer dans ton cas comme tes envies sont peu fréquentes.
Tu vis mal les différences entre tes envies et tes érections et c'est bien compréhensible. Les sexuels ont aussi ces soucis je pense. Tes réactions physiques, elles dépendent de ta libido. Connais-tu bien ta libido? Parfois la libido n'a pas les mêmes déclencheurs que l'attirance sexuelle vers un partenaire. La libido peut être stimulée par des préférences particulières (situations ou fétiches par exemple).
Je ne pense pas être autiste, même si je ne suis pas la plus sociable. :wink: Découvrir AVEN a été comme ouvrir la boîte de Pandore. Je me perçois comme grey-pansexuelle aromantique. J'ai des déclencheurs différents pour ma libido, mon attraction sexuelle et mes envies de conclure. Je n'ai peu ou pas d'attirance romantique. On se passerait bien de ces complications dans une relation.

Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Re: Mon questionnement

Message par Laird » 01 sept. 2019, 21:30

Tout d'abord merci pour ta réponse.

J'y ai jamais réfléchi. Mais, je pense pas bien connaître ma libido. Qu'est-ce que la libido, enfin de compte? (question bête, je sais).
J'ai parlé de mon autisme parce que je sais que asexualité un trait courant chez les autistes.
Ça fait quelques mois voire années que je tourne autour du forum. Mais, depuis j'ai piteusement exposé mon cas ici. Ça m'a soulager.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1397
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Mon questionnement

Message par Grignoteuse de bouquins » 01 sept. 2019, 22:22

Je vais te donner ma définition de la libido :
L'orientation sexuelle , ça va être vers qui est tourné ton désir (ou pas) .
La libido , c'est "l'appétit sexuel" , le dosage , la "jauge" . Tu peux avoir du désir par exemple , c'est a dire avoir envie d'une relation sexuelle avec quelqu'un d'autre , mais avoir une petite libido . Et inversement , on peut ne pas avoir du désir et avoir une libido , ect ...
Je ne sais pas si je m'exprime bien ou si c'est ça , mais si je me suis mal exprimée quelqu'un viendra sûrement corriger et apporter plus d'informations a ce sujet là . En tout cas désir ≠ libido ≠ orientation sexuelle .

Sinon pour ce qui est l'asexualité/autisme , j'en ai discuté avec une très bonne psychologue et elle m'a dit qu'il n'y avait pas plus d'asexuels dans la population "lambda" que dans les personnes qui font partie du spectre autistique . En tout cas , pour moi il n'y a pas de cause à effet ou de corrélation entre ces deux choses là . C'est comme si on disait qu'il y avait plus d'homosexuels chez les autistes : je pense que c'est absurde et qu'on ne peut pas mettre la cause d'une orientation sexuelle sur un syndrome . De mon point de vue.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Ylber
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 55 fois
A été aimé : 73 fois

Re: Mon questionnement

Message par Ylber » 01 sept. 2019, 22:40

Recoucou Laird,

Tu peux te définir comme "greysexuel" si cela t'aide d'avoir un terme pour te qualifier, mais si ton souci est qu'il t'arrive d'avoir des érections sans envie et des envies sans érection, je pense que c'est très bien expliqué comme cela et que tes propres mots suffisent.
Je suis dans la même situation que toi, je ne le vis pas comme une tare et cela ne pose pas de problème à mon copain. On est ensemble pour se manifester du soutien, de la tendresse et passer des moments agréables tous les deux, pas pour juger nos performances sexuelles respectives.
Donc, ne te mets pas la pression (ok, c'est plus facile à dire qu'à faire...). Si tu arrives à exprimer tes désirs et à communiquer avec ton partenaire, il n'y a aucune raison pour que tu ne trouves pas un mec qui te convienne.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2973
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 592 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Mon questionnement

Message par clotaire » 02 sept. 2019, 09:39

A mon avis, il faut que ton.ta partenaire comprenne comment tu fonctionnes et t'aide à te stimuler de la manière qui marche le mieux. Et accepte d'être patient.e... Mais tu ne dois pas culpabiliser !

Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Re: Mon questionnement

Message par Laird » 02 sept. 2019, 18:01

Grignoteuse de bouquins: Merci pour ta définition. Je vais faire des recherche de mon côté pour compléter et me faire ma propre définition. Tu vois selon le psychiatre qui me suit. C'est un peu plus courant (selon le degré autistique et l'autisme en question), par rapport, à l'hypersensibilité tactile. Après, je ne suis pas un spécialiste^^.

Ylber: Oui, mon décalage envies/érection est un problème pour moi. Il y a aussi le fait qu'avoir de l'intimité dite "classique" dans un lit à la maison. Je suis à 1/10 par ex. Dans une chambre d'hôtel, je suis plus à 3-4/10 et 5-6/10 par téléphone. Il y aussi le problème que je ne fais pas le premier pas pour un câlin ou si je me force tous les 2-3 mois. Je culpabilise beaucoup de ne pas pouvoir satisfaire mon futur partenaire. Je parle pas du 3 fois par semaine. Mais au moins 1 fois par semaine ou 2 semaines.

Clotaire: Mon ancien conjoint étais super avec moi. Il me faisait pas culpabiliser. Mais, j'ai su après qu'il a pensé me tromper pour combler le manque ( Il ne l'a pas fait par amour). C'est moi qui culpabilise beaucoup d'avoir un appétit sexuel proche de 0 la plupart du temps. Et pas pouvoir satisfaire suffisamment l'homme que j'aimerai

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1397
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Mon questionnement

Message par Grignoteuse de bouquins » 02 sept. 2019, 19:05

De rien ^^
Tu parles d'hypersensibilité tactile : l'asexualité n'a rien a voir avec peut être le fait de ne pas être très a l'aise sur le plan social et/ou du toucher. Certains autistes n'aiment pas le sexe parce qu'au niveau du toucher , ils ne vont pas apprécier ou ça va leur paraître insupportable , mais il faut savoir que ce n'est pas un facteur qui détermine l'asexualité . Qu'il y ai un pourcentage plus élevé de personnes hyposexuelles chez les autistes , je veux bien le croire , car quand on parle d'hyposexualité , on parle de libido plus ou moins basse .
Or quand on parle d'asexualité , on parle de désir sexuel plus ou moins bas .

Quoi qu'il en soit tu n'as pas a culpabiliser , tu ne fais rien de mal et c'est comme ça que tu es constitué . Que ça te soule oui , mais tu n'es coupable de rien . En fait , tu culpabilises pour un "futur" partenaire . Mais ça sert a rien de culpabiliser a l'avance , il faut gérer les choses en temps voulu .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Re: Mon questionnement

Message par Laird » 02 sept. 2019, 19:35

Ok, je comprends où j'ai fait une erreur asexualité/hyposexualité. Merci. Je suis encore novice avec tous ces termes, désolé.

Je sais c'est idiot de ma part. J'en ai tellement souffert et culpabilisé que je me mets martel en tête.

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1966
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: Mon questionnement

Message par fiffi » 03 sept. 2019, 00:39

Ne te focalises pas trop sur les définitions ; elles sont générales et ne correspondent pas tout à fait à tel ou tel personne . En continuant à fréquenter ce forum , en faisant tes propres recherches tu finiras par trouver des témoignages , des définitions qui te conviennes et tu les adopteras .

Je trouve que tu exprimes clairement ton cas , prends un peu de temps sans te mettre de pression pour mieux connaitre ton ressenti , cela est nécessaire pour tout le monde .

Surtout , cesse de culpabiliser ; c' est un premier pas vers l' acceptation de soi-même .

Laird
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 31 août 2019, 22:54
A été aimé : 1 fois

Re: Mon questionnement

Message par Laird » 03 sept. 2019, 07:55

Merci Fiffi

Depuis que je parle de mon cas ici. Je dénoue petit à petit et fais un travail sur moi. J'ai un regard un tout petit peu différent. Merci à vous tous.

Je vais faire de mon mieux. Mais je reconnais être intransigeant pour moi-même .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité