Article du site Huffpost (Témoignage)

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Répondre
Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1555
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Hestia » 27 août 2019, 18:45

Hello,

Voici un témoignage d'une personne asexuelle publié sur le site Huffpost. Vous pouvez également le trouver sur la rubrique Web de la bibliographie du site AVEN.


https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/ ... 9d25707c83
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1397
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Grignoteuse de bouquins » 28 août 2019, 00:02

Merci Hestia !
C'est un témoignage que j'ai apprécié lire. Je me suis reconnue dans le passage où la fille a dit qu'elle n'avait pas besoin de se faire vacciner contre le papilloma virus : en France ce vaccin n'est pas obligatoire donc pour des raisons de santé mes parents ont décidés de ne pas me le faire faire . Et aujourd'hui je ne regrette pas du tout qu'on ne me l'ai pas fait ! :mrgreen:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Alix
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 22 nov. 2017, 20:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Alix » 30 août 2019, 19:49

Je reviens d'entre les morts car après être tombée là dessus à plusieurs reprises, je me dis qu'il faudrait que j'en parle.
Dans cet article, il y a une chose qui me chiffonne, ou devrais-je dire, que je trouve absolument immonde. Je vais citer le passage en question :
«Dater» en tant que personne «as» est difficile. Chaque «date» débute avec un mensonge par omission
Pourquoi cela me pose problème...
Simplement car si quelqu'un que je "date" pense à coucher avec moi, c'est cette personne qui fait l'hypothèse de ma sexualité.
Certes, les aces sont minoritaires, mais si cette personne n'est pas au courant, je ne suis pas responsable de son ignorance sur le sujet. Autrement dit, si cette personne se trompe sur ma sexualité, c'est son problème, pas le mien.

Bien entendu, je suis pour en parler, là n'est pas la question, c'est juste que je trouve particulièrement gênant, immonde et même dangereux que, car nous sommes une minorité, on se retrouve à se faire accuser de mentir (même par omission) quand on a juste pas fait son Coming Out (ce qui est parfaitement acceptable).

Et côtoyant beaucoup le milieu LGBTQ+, cela me fait beaucoup penser aux personnes cisnormative qui considèrent comme un dû de savoir qui est trans (et surtout quand elles sont intéressées par la personne en question).


J'espère juste ne pas être trop agressive, mais m'accuser de mentir quand c'est les autres qui font des hypothèses fausses (même si statistiquement plutôt fiable), ça m'énerve un peu ^^'

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1397
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Grignoteuse de bouquins » 30 août 2019, 20:43

J'avoue que je ne comprends pas trop ce passage du texte , mais peut être que la personne a voulu écrire qu'en tant que personne ace , si on ne précise pas directement a l'autre personne dès le début qu'on est ace , l'autre personne va automatiquement penser qu'on est hétérosexuel . D'où l'utilisation du mot "mensonge" . Ça n'en est pas vraiment un , mais c'est plus une omission qu'un mensonge dans ce cas là.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Alix
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 22 nov. 2017, 20:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Alix » 30 août 2019, 22:24

En effet, l'autre va penser qu'on est sexuel.
Mais même le terme d'omission me dérange. Ce n'est pas une omission, ce n'est pas quelque chose qu'on "oublie" de dire. Il n'y a aucune règles qui nous dit de le faire.
Au même titre que quelqu'un ne va pas nous parler directement de ses conquêtes ou de son orientation, on n'a pas à directement "prévenir" de notre asexualité.

Beaucoup de personnes vivent cela comme une omission/un mensonge, mais c'est uniquement car elles se sont faites des idées elles-même.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1555
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Hestia » 31 août 2019, 08:25

Je suis d'accord, avec Alix, ce passage est assez dérangeant. Ce qui me dérange surtout c'est le fait que les gens partent quasiment toujours du principe que les gens qu'ils rencontrent et côtoient soient forcément hétérosexuels/hétéroromantiques et cisgenres, alors qu'à aucun moment les personnes concernées leur ont parlé de leurs orientations ou identité de genre. (Je dis quasiment, car parfois on peut croire que quelqu'un est homo, soit à cause de son expression de genre, soit par ce qu'il est en couple avec quelqu'un du même genre/sexe que le sien, alors que peut être cette personne est bi ou pan.)

Rien que pour donner 2 exemples:

1. depuis que je suis adulte, on a cru à 2 reprise que j'avais des sentiments amoureux car j'avais adopté un comportement qui donnait cette réaction envers les 2 individus, et c'est ainsi que j'ai expérimenté de 2 manières différentes ce qui est censé être une déception amoureuse. De leur point de vu mes prétendus sentiments amoureux n'étaient pas réciproques.
2. Rien que hier, l'une de mes collègues a fait la remarque qu'il y avait que des femes ayant notre statut professionnel car les personnes de genre masculin étaient absent.

Comme je suis non-binaire, j'ai dis si on veut (je dis ça généralement quand je ne suis pas d'accord avec un truc sans forcément vouloir m'étendre sur le sujet), elle a insisté en disant que ce qu'elle dit est vrai et comme je répétais si on veut, elle m'a signalé comme si je l'ignorais que le seul "homme" qui était présent n'a pas le même statut que nous, puisque c'est notre supérieur. J'ai fini par dire qu'il n'y a que des femmes et une personne non-binaire, mais elle n'a certainement pas entendu.

Et cet échange me gonfle d'autant plus qu'il y a pas mal de temps, lors d'une conversation, j'avais clairement dit à cette femme que j'étais une personne non-binaire.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par cyclodocus » 31 août 2019, 09:41

mais si le sexe est accessoire pour nous
pourquoi en parler ?
pourquoi nous culpabiliser si on n'en parle pas
est ce qu'on va faire un reproche à une personne de ne pas dire qu'elle aime (ou pas) les petits pois au camembert (par ex) ?
en revanche, celles et ceux pour qui c'est important (voire primordial), les S donc, doivent aborder le sujet.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1555
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Hestia » 31 août 2019, 10:25

Aucune idée, mais je suppose que c'est plus simple pour les personnes S cis et hétérosexuelles de faire culpabiliser que de reconnaitre leur erreurs de partir du principe que les gens qu'elles croisent et fréquentent soient forcément hétéro et cis. D'ailleurs, j'ai pu remarquer que souvent les cis hétéro n'aiment pas reconnaitre leur ignorance vis-à-vis de l'orientation et l'identité de genre des personnes qui ne leur ont jamais révélé.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1397
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Grignoteuse de bouquins » 01 sept. 2019, 01:56

Oui , je suis d'accord que ce n'est pas une "omission" parce qu'en soi ce n'est pas du tout une obligation d'en parler et même de penser à en parler parce que justement c'est pas forcément un sujet de conversation qui viendra naturellement chez tout le monde . Aujourd'hui j'ai discuté avec deux amies , et l'une d'entre elle a parlé de son petit copain . Elle a supposé par plusieurs phrases qu'on était hétérosexuelles . Je pense que malheureusement ce n'est pas encore rentré dans la tête de tout le monde que la majorité ≠ tout le monde . Peut être que la génération à venir aura une mentalité un peu plus ouverte par rapport a ça , mais le fait de considérer d'office tout le monde comme hétérosexuel est très ancré dans les mœurs , et j'ai l'impression que c'est pas prêt de changer . Alors oui , ce n'est pas de la faute de la personne qui "ment pas omission" qui n'a juste pas pensé a préciser son orientation sexuelle , c'est pas de la faute de la personne en face , qui a des préjugés (au passage qui peut les déconstruire si elle n'a pas trop de mauvaise foie) . Je suppose que quand on ne fait pas partie de minorités , on échappe a certaines discriminations et donc on ne s'est jamais mis a la place de celles ci , donc quand tout ce petit monde est bousculé , et bien ça se braque et ça veut pas entendre raison et reconnaître ses torts. Heureusement il n'y a pas tout le monde qui est de mauvaise foie .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 355
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Article du site Huffpost (Témoignage)

Message par Evanescente » 02 sept. 2019, 11:21

Perso j ai peur que si je dis que les garçons ne m intéressent pas (sexuellement parlant) tout de suite on se dise ah ben t es de l autre bord ! Comme s il n y avait que l heterosexualite ou l homosexualite qui existaient. Si ça arrive, je répondrai « j ai pas dit ça « . Et la ils diraient ben si tu es soit hétérosexuelle soit homosexuelle ! Lourd...

Par contre je m imagine des scénarios où l asexualite serait mise sur le tapis avec tout les clichés qui vont avec. Si j entends « ah oui les asexuels c est ceux qui n ont pas de libido, qui ne couchent jamais etc », je m imagine les contredire et essayer de leur expliquer. Enfin j imagine, parce que dans la pratique, vu comme j ose pas ouvrir la bouche... des fois j aimerais bien que mes proches (collègues avec qui je m entends très bien) soient au courant, mais je m abstiens. Appelez ça de la pudeur ou de la prudence. Question a 10000 euros : vais je pouvoir parler si on sort des phrases toutes faites devant moi ou est ce que je m aplatirai comme une carpette dans oser rien dire ? Mais d en parler de moi même, mettre ça sur le tapis, je ne le vois pas faire ça.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité