Quid des Squish ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 16 juin 2019, 20:13

Merci pour le lien, Orchis.

Je suis bête, j'ai déjà vu ce terme de lithromantique en plus... :lol: Mais je l'avais oublié. Faut dire qu'il y a tellement de termes, pas facile de tous les connaître. Mais d'un autre côté c'est bien de pouvoir mettre des mots sur chaque "cas".

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Hestia » 16 juin 2019, 21:02

Evanescente a écrit :
16 juin 2019, 18:22
Je croyais que c'était des béguins pour tous les deux, mais comment expliquer mon non désir de rapprochement ? Quand on a le béguin, qu'on aime, on veut se rapprocher de l'être aimé, non ? Pareil pour un coup de foudre platonique, la logique voudrait qu'on veuille devenir ami avec la personne, non ?
Pour le coup de foudre platonique, il est vrai qu'en général cela cause le désir de se rapprocher de la personne qui nous plait/que nous aimons, cependant, de par mes expériences avec l'amour platonique, j'ai pu constater qu'il y avait plusieurs façon d'éprouver ce sentiment, au point qu'on peut l'identifié à une autre forme d'amour, et donc le désir du rapprochement n'est pas forcément ressenti de la même manière, voir peut être absent.

D'ailleurs, il me semble qu'il existe en réalité plusieurs définition de l'attirance et de l'amour platonique, celle dont il est question avec le squish est celle dont beaucoup d'aromantiques, et notamment les aro-aces éprouvent, mais ce n'est pas forcément la seule forme d'attraction platonique dont on expérimente.

Me concernant, j'ai en tout cas, l'impression que chez-moi le désir que je peux éprouver est fortement influencé par la situation dans laquelle je me trouve. Il y a un an j'ai éprouvé un attachement émotionnel pour mon ex supérieur (fraternel), et j'avais beau envie de le voir et collaborer côté travail, je ne désirais pas me lier d'amitié. A la limite, j'aurais voulu qu'il éprouve l'envie de discuter avec moi, comme il le faisait avec l'un de mes collègues et les siens, mais c'est tout.

Pour l'individu qui me plait acctuelement, c'est un peu différent, car je ne suis pas trop en mesure de définir quel est la nature de l''affection dont je pourrais éprouver pour lui, je sais que c'est un coup de foudre platonique, et que si je l'avais rencontré dans un autre contexte j'aurais vraiment aimé apprendre à le connaitre et me lier d'amitié avec.

Mais, là, j'ai le sentiment que puisqu'il s'agit de l'un de mes supérieurs hiérarchiques, mon désir doit se contenter de profiter des occasions qui se présenteront à moi pour le voir et lui dévoiler mes compétences. Je précise que cette personne ne travaille pas encore là où je me trouve, mais viendra prochainement.

Ce qui m'ennuie avec ce béguin, c'est le fait qu'il ne doit pas y avoir une grande différence d'âge entre nous, il se peut même que je sois un peu plus âgé; ce qui n'est pas le problème, mais j'ai un peu peur que cette proximité d'âge et le fait que j'ai le béguin m'empêche de réussir à vouloir garder la distance relationnelle qu'on est censé avoir avec nos supérieurs hiérarchiques dans le milieux professionnel. Mais bon, je préfère éviter me prendre la tête avec ça.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 16 juin 2019, 21:31

Je suis sûre que tu arriveras à gérer. Mais pas simple d'éprouver quelque chose pour son supérieur hiérarchique, heureusement que, pour nous, c'est un amour platonique...

Ce que j'ai ressenti alors, c'était des squish ou pas du tout ? Le mot squish peut-il aller de pair avec le lithromantisme ? En tout cas, j'espère ne plus avoir à ressentir ça : c'est trop usant émotionnellement.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Hestia » 16 juin 2019, 21:40

Honnêtement j'en sais rien, si tes sentiments étaient romantiques la réponse est "c'était un crush" et s'il s'agissait d'un béguin n'ayant aucun caractère romantique, alors je suppose qu'on peut associé cette attirance à une forme de squish.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
ParaNoise
Affilié
Messages : 287
Enregistré le : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 22 fois
A été aimé : 62 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par ParaNoise » 16 juin 2019, 21:44

Moi je pense (ouais, je sais, moi-même j'en suis surpris) qu'on peut tout à fait appeler ça un squish. Après tout, on ne cesse de répéter qu'il n'y a pas qu'une forme d'amour, et que même pour l'amour romantique, il ne se traduit pas du tout de la même façon en fonction des personnes. Donc pourquoi devrait-on mettre des limites? Je comprends qu'on puisse se demander s'il n'y a pas un mot plus approprié, mais pour moi ça marche. Au pire, si le fait que le lithromantisme s'applique plus à l'amour romantique te gène, on peut dire que c'est du lith-aromantisme, non? Après tout, parfois je me dis bien que je suis bi-aromantique alors qu'il ne me semble pas que ce mot existe, mais j'aime bien, je trouve que ça décrit bien ce que je peux ressentir, un intérêt pour une femme ou un homme, mais totalement platonique. Bah lith-aromantique, ça serait ne pas vouloir qu'un squish soit réciproque? :lol:
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 17 juin 2019, 06:30

Merci Hestia et ParaNoise.

Je ne sais pas trop discerner si c'était un béguin romantique ou non, je crois que non. Les émotions et sentiments sont tellement confus (dans ma tête) ! Mais le terme de lith-aromantique, ça me convient si ce que je ressentais était bien un squish. Ce que je pense au fond. Est-ce que quelqu'un sait ce que veut dire le préfixe lith, au fait ?

Avatar du membre
Orchis
Adepte
Messages : 186
Enregistré le : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 39 fois
A été aimé : 44 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Orchis » 17 juin 2019, 06:53

Evanescente a écrit :
17 juin 2019, 06:30
Est-ce que quelqu'un sait ce que veut dire le préfixe lith, au fait ?
Pour moi, "litho" voulait dire "pierre" mais je ne voyais pas le rapport. En fait, il y a une référence derrière. :o

https://aminoapps.com/c/lgbt-france/pag ... Lpax7rnDBK

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 17 juin 2019, 12:06

Merci pour le lien, Orchis. :)

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Hestia » 17 juin 2019, 16:03

Pour "litho" peut être que la signification pierre fait référence que les lithromantiques ont une sorte de bouclier qui repousse la possibilité de concrétiser leurs sentiments et désir romantiques. Si on met de côté l'aspect insultant et blessant de cette croyance, ça peut faire allusion à cette image d'avoir un coeur de pierre; que les arophobes nous la sort notamment quand on leur dit qu'on ne veut pas avoir de relation amoureuse.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Lucyliane » 17 juin 2019, 16:25

Avant de lire la référence, j'avais pensé à quelque chose allant dans ce sens aussi.

Après je trouve cela assez difficile de faire la différence entre crush et squish. Le fait d'être baigné dans une société qui nous oblige à la romance fait que lorsque l'on ressent quelque chose pour une personne (surtout si elle est du sexe opposé), c'est forcément de l'amour avec un grand A. Je ne sais pas si je suis la seule mais cette difficulté à cette distinction fait que j'ai encore du mal à me définir comme aromantique. J'ai parfois l'impression que je serais plus demi mais parfois je me dis que non je suis aromantique car je ne suis pas à 100% sûre de ce qu'est l'attirance romantique.
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Hestia » 17 juin 2019, 16:57

Tu n'es pas la seule personne a avoir cette difficulté; moi en tout cas, j'ai vraiment de la difficulté à comprendre comment fait-on pour différencier l'amour romantique et l'amour platonique dont les aro-aces expérimentes.

Je mentionne les aro-aces car les aromantiques qui ne sont pas asexuels doivent ressentir ce sentiment autrement, voir n'avoir aucune conscience d'être aromantiques, surtout si le désir sexuel pour autrui se confond dans l'amour platonique.

D'ailleurs avant de connaitre l'existence de l'asexualité, je croyais sincèrement qu'être amoureux impliquait la présence du désir sexuel, et cela même si je voulais croire qu'une relation romantique pouvait fonctionner sans relation sexuelle.

Mais malgré mon incapacité de comprendre vraiment ce qui est le sentiment romantique, je sais que je suis aromantique, car je n'éprouve pas le besoin d'être en couple avec quelqu'un que j'aime pour me sentir épanoui dans notre relation affective. Ce qui me fait mal, c'est d'être simplement éloigné et donc ne pas avoir un contact régulier avec la personne en question.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 17 juin 2019, 20:29

J'ai aussi du mal à faire le distinguo entre amour romantique et amour platonique...

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1417
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 407 fois
A été aimé : 280 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Grignoteuse de bouquins » 17 juin 2019, 22:27

Evanescente a écrit :
17 juin 2019, 20:29
J'ai aussi du mal à faire le distinguo entre amour romantique et amour platonique...
Justement quelle est censée être la différence ?

Sinon rien a voir mais je suis "amoureuse" même si je n'aime pas ce terme car je ne m'y identifie pas. Je dirais que c'est comme une admiration + un petit attachement. Mais je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment un crush car quand j'entends la conception de "tomber amoureux" que se font mes amies ou pas mal de gens autour de moi , ça semble être beaucoup plus fort que ce que je ressens moi. Raaah c'est compliqué
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1992
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 556 fois
A été aimé : 295 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par fiffi » 17 juin 2019, 23:51

Tu as raison Grignoteuse , lorsque l' on est amoureux , on ressent un sentiment intense difficile à expliquer et à comprendre si on ne le ressent pas . On s' attache à une personne sentimentalement ( ou tendrement ) et physiquement .

Si un jour tu " tombes " amoureuse , tu reconnaitra ce sentiment . Un amour platonique serait un amour sans contact physique .

Avatar du membre
Evanescente
Acolyte
Messages : 369
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 40 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Quid des Squish ?

Message par Evanescente » 18 juin 2019, 06:18

Si quand on est amoureux, on s'attache à une personne "physiquement", quid des personnes asexuelles alors ? Puisqu'elles ne ressentent pas de désir envers autrui ? Je veux dire, quand on est asexuel, comment différencier ces deux sortes d'amour, celui où on s'attache physiquement et celui qui est platonique ? D'ailleurs, ça veut dire quoi, s'attacher physiquement ? Si on est "amoureux" on va ressentir du désir, donc où passe l'asexualité ? Je croyais qu'on pouvait être amoureux sans pour autant désirer physiquement la personne aimée... Mais dans ce cas, quelle est la différence entre cet amour et l'amour platonique ? Je suis perdue. :?

Ca fait beaucoup de questions... :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité