33 ans, questionnement sur ma sexualité

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
IchigoChocolate
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 08 mai 2019, 19:43

33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par IchigoChocolate » 08 mai 2019, 20:33

Bonjour tout le monde

Apres plusieurs jours de recherche internet et de lecture sur le forum, j'ose enfin poster mon message. Suite à une séparation (à cause de ma libido à 0) il y a quelques mois j'ai commencer à me poser des questions sur ma sexualité, et je suis tomber sur le mot asexualité, puis en fouillant un peu plus je suis tombée sur le mot greysexuel, fraysexuel et bien d'autre encore….. enfin bref tout ça à commencer à m'embrouiller, c'est pour sa qu'aujourd'hui je post mon message car j'aurais besoin d'aide pour mettre un mot sur mon cas afin de pouvoir avancer dans la vie.

J'ai eu 2 longues relations, une qui a durer 5 ans ( souvent prise de tête car pas jamais envie de sexe), j'ai quitté mon ex car je pensais que je ne l'aimais plus à cause de mon manque d'envie de sexe… sauf que finalement ce n'était pas le cas. Et ma deuxième relation à durer 9 ans, cette fois ci c'est lui qui m'a quitter car il en pouvais plus de ne pas avoir de relation sexuel, on devais avoir en moyenne 1 rapport par an ( c'étais plus pour lui faire plaisir)… et donc suite à cette rupture me voilà.
Lors d'une relation amoureuse au début j'aime découvrir l'autre et notamment par la sexualité (sans forcement avoir un grand désir) mais après c'est bon "j'ai eu ma dose" cette période ne dure pas très longtemps (1 mois ou 2). Puis après néant total, je trouve que c'est une perte de temps, sans intérêt et sa m'ennuie, je n'y vois aucun intérêt... j'ai plutôt envie de faire d'autres trucs comme sortir au cinema, exposition en gros partager des trucs et passer du temps avec la personne que j'aime sans avoir recours au sexe…. je n'ai aucun manque sexuel au contraire. Quand j'étais ado j'ai eu des rapports mais c'était plus de la curiosité.

Voilà j'ai essayé de mettre le maximum d'infos, pour que je puisse avoir vos conseils et avis car comme dit plus haut je me cherche et j'ai besoin d'avoir une " étiquette" sur mon cas pour avancer dans la vie et que je puisse également mieux "gérer" mes relations amoureuses et mieux expliquer "ma situation" à mon futur partenaire ou alors plutôt faire des rencontre avec des personnes comme moi et que je me sente moins anormale...

finalement suis je asexuelle ? greysexuelle? fraysexuelle?....

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me lire et j'espère que vous pourrez m'apporter une réponse. :bise:

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1966
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par fiffi » 08 mai 2019, 23:51

Bienvenue IchigoChocolate ,

je m' y perds aussi parmi les nombreuses cases composants l' asexualité . Tu connais ton ressenti mieux que nous ; choisis l' étiquette qui te corresponds le mieux . Si tu t' aperçois plus tard que ce n' est pas la bonne , tu as le droit d' en changer .

je te souhaite de trouver des réponses à tes questions sur ce forum .

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par Lucyliane » 09 mai 2019, 01:06

Bonjour et bienvenue à toi,

Merci pour ce témoignage. Comme cela a été dit c’est à toi de te choisir une étiquette et si elle ne te convient pas tu peux en changer. Si cela est trop difficile pour toi de ne pas savoir, rien ne t’empêche de juste te qualifier d’asexuelle puis après de peaufiner cette étiquette en fonction de comment ça la vie pour toi.
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par Zimou » 09 mai 2019, 08:00

bienvenue!
Ta description semble te situer entre la grey-sexualité et l'asexualité. Si je comprend pas, le peu de relation sexuel que tu as, ce n'est pas par attirance, juste par curiosité. coté attirance sexuel, tu en aurais donc pas. Dans les 2 cas, te définir asexuel auprès des autres sera surement le plus simple pour expliquer les choses. quand à toi, le mieux est comme indiqué au dessus de te définir comme tu te sens. Si tu pense n'avoir aucune attirance, ça reste asexuel. si tu pense en avoir un petit peu, rarement, ce sera plus dans la nuance grey-sexuel.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2973
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 592 fois
A été aimé : 569 fois

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par clotaire » 09 mai 2019, 08:25

Bienvenue IchigoChocolate :-)
Je suis d'accord avec Zimou. Après la question est aussi de savoir si c'est d'abord un manque de libido (pas d'excitation) ou un manque d'attirance, ou les deux. Et si tu cherches une solution pour remédier à ce(s) manque(s), ou à vivre avec.

IchigoChocolate
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 08 mai 2019, 19:43

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par IchigoChocolate » 09 mai 2019, 17:49

Tout d'abord merci a tous pour votre accueil et pour avoir pris le temps de me lire et de me répondre, je ne pensais pas avoir des réponses aussi rapidement.

Pour répondre un peu a tout le monde: effectivement mes relations sexuelles étaient surtout basé au début sur la curiosité, je ne cherchais pas à savoir si j'avais envie ou non je le faisais pour "faire comme tout le monde" et puis après quand la relation dure et que " quand on aime quelqu'un, on fait l'amour à cette personne pour lui montrer qu'on l'aime". Je ne vais pas dire que je n'aimais pas ou que j'aimais, c'était un moment de partage sympas mais bon sans plus, je ne comprenais pas pourquoi les autres aimaient tant le faire (et je ne comprends toujours pas d'ailleurs), donc je faisais encore pour aussi voir si j'allais aimé autant que mes amies (et dans mon ressentie d'aujourd'hui c'est ennuyeux, sa sert à rien, pas ma tasse de thé je préfère regarder une série ou passé un moment sympas avec monsieur comme allée au ciné ou autre). Au début de mes relations, coucher avec la personne ne me gene pas car psychologiquement sa passe et mon corps l'accepte mais au bout d'un moment ce n'est plus le cas et surtout sa me "saoule". je préférais faire d'autres choses, car je trouve que je perds mon temps et qu'il n'y a pas d'intérêt.

La notion d'attirance sexuelle est un peu flou pour moi, je suis pas sure d'avoir très bien compris ce "terme". Si cela entends être exciter par quelqu'un (genre " sa chauffe en bas, si je peux me permettre l'expression) sa à m'est arriver 2 fois en 17 ans. sinon sa m est arrivé quelques fois en lisant des romans un peu oser :oops: mais je ne suis pas sûre que cela soit pareil.
Pour ce qui est du manque de libido j'y ait penser et arrêter ma contraception hormonale pour un DIU en cuivre cela n'a absolument rien changer...

Je ne cherche pas solution pour remédier à ce "manque", car c'est pas quelque chose qui me manque, je peux tout à fait vivre avec. Le seul truc que j'aimerais c'est savoir où je me situe dans tout ça, pour ne plus me dire que c'est pas "normale" et de ne plus 'culpabiliser" de ne pas coucher avec la personne que j'aime et surtout pouvoir lui expliqué le pourquoi du comment, afin que si un jour je rencontre quelqu'un qui me plait avec qui j'ai envie de partager des choses je pourrais également lui expliqué la situation afin d'éviter qu'on soit tout les deux mal par rapport au sexe. Ou alors de permettre de rencontrer des gens comme moi. Car lors de mes 2 "longues" relations ce sujet était prise de tête sur prise de tête et n'ayant pas de réponses à leurs donné, eux ne comprenaient pas et moi non plus car je les aimais et c'était pas "normale" de pas vouloir avoir de rapport, pour moi j'étais pas "normale". Les câlins, les bisous et les moments de tendresse me suffisaient largement mais vers la fin il n'y avait plus de ces moments car je redoutais l'instant où je leur dirais "non" car après cela signifiait frustration pour monsieur, culpabilité pour moi et embrouille par la suite.

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par Zimou » 10 mai 2019, 08:36

L'idéal pour former un couple pour toi, je pense, c'est de trouver un asexuel sex-positive. Avec un S, tu as de forte chance de te retrouver dans les problème déjà rencontré. ou il faut tomber sur un S qui soit pas demandeur, qui est un peu plus proche du spectre de l'asexualité des autres. mais c'est rare et même peu demandeur, ça créera aussi des tensions parfois, seulement plus rare. Avec un asexuel au moins tu sera tranquille. et avec un sex-positive, si l'absence total de sexe te dérange finalement un jour, après avoir expérimenté une assez longue vie de couple sans sexe ni aucune demande (ce que tu n'a jamais connu si je comprend bien) ça te laissera la liberté de changer sans créer de tension si besoin est. après voilà, c'est je pense un idéal, malheureusement la réalité colle rarement avec l'idéal xD mais ça te donne une idée d'une direction que tu peux prendre.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Iloy
Agent
Messages : 786
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe
A aimé : 122 fois
A été aimé : 138 fois

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par Iloy » 10 mai 2019, 13:00

Bienvenue sur le forum IchigoChocolate :)

Je rejoins largement tout ce qui a pu être dit ^^
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

IchigoChocolate
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 08 mai 2019, 19:43

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par IchigoChocolate » 14 mai 2019, 11:32

Merci beaucoup pour vos avis et conseils :D sa me permet d'y voir plus clair.

ForeverYoung
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 10 mai 2017, 11:32
A été aimé : 1 fois

Re: 33 ans, questionnement sur ma sexualité

Message par ForeverYoung » 22 juil. 2019, 15:37

Bonjour IchigoChocolate,

Je me retrouve énormément dans tout ce que tu décris. J'ai 28 ans et tout comme toi, avoir des relations sexuelles au début de la relation ne me dérange pas, puis après 1 ou 2 mois, l'envie finit par s'estomper complètement. Je suis en couple depuis plus de 4 ans avec une personne sexuelle et forcément cela pose pas mal de problèmes car je n'arrive même plus à le faire pour lui faire plaisir, mon corps entier se bloque.

Je pense qu'effectivement avoir une relation avec une personne asexuelle serait peut-être plus facile à gérer sur le long terme...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité