Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3622
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 905 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Baelfire » 22 mars 2019, 11:49

Les témoignages des gilets jaunes c'est "On continuera!" "On lâchera rien !"

OK. Mais jusqu'à ce que quoi ? C'est quoi la finalité en fait ? Est ce qu'il y en a qui savent ? Je suis même pas certaine qu'ils sachent eux-mêmes et pire encore : qu'ils soient d'accord entre eux. En tous cas j'aimerais bien comprendre

C'est devenu très confus comme mouvement.

ImageImage
Mieux vaut boiter sur le bon chemin que de courir sur la mauvaise route

Piccolo
Atrix
Messages : 1716
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 106 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Piccolo » 22 mars 2019, 12:22

Le "mouvement" est confus par nature car il s'agit d'une masse populaire et non d'une organisation politique hiérarchisée. N'importe qui peut enfiler un gilet jaune, et c'est d'autant plus avantageux pour les casseurs qui se mêlent à la foule.

En tout cas ce gouvernement montre qu'il n'est pas à la hauteur, le pays est dans une situation de crise sociale grave à cause de lui.

Que ce soit le président, le premier ministre ou encore le ministre de l'intérieur, aucun n'a les épaules nécessaires pour assumer sa fonction.
Macron en tête n'a aucune expérience politique, il a cru pouvoir diriger la France comme une banque ou une start-up.

Pendant longtemps on a entendu qu'il ne fallait surtout pas voter Front National, car la victoire de Jean-Marie Le Pen ou celle de sa fille mènerait le pays dans le chaos.

Aucun d'entre-eux n'a été élu et pourtant aujourd'hui le pays est dans une situation très délicate.

Étant donné que Macron ne s'est jamais remis en question, au contraire même, il ne peut s'empêcher d'être arrogant et condescendant, j'estime qu'il ne peut pas terminer son mandat dans de telles conditions.

On est arrivé au bout de ce système, et les médias qui normalement devraient faire office de contre-pouvoir, ne font rien pour arranger la situation.
Quand je lis ou que j'entends que le parti de Macron est toujours en tête des sondages pour les élections européennes, après tout ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui, pour moi c'est la preuve ultime que ces sondages sont truqués.

Avatar du membre
Iloy
Associé
Messages : 603
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Provence Verte
Pronom : Peu importe
A aimé : 101 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Iloy » 22 mars 2019, 13:11

Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 11:49
Je suis même pas certaine qu'ils sachent eux-mêmes et pire encore : qu'ils soient d'accord entre eux.
Ce qui fait l'unanimité première dans le mouvement, c'est le RIC. C'est la revendication qui est partagée par tous et qui est mise au devant. Après c'est globalement la réforme des institutions et la justice sociale, mais je suppose que les tracts peuvent varier sommairement.

Tu as eu plusieurs assemblées de GJ qui se sont réunies dans toute la France, et même un autre "Grand Débat" ("le Vrai Débat"). De ses assemblées, il ressort à chaque fois les mêmes projets de loi (beaucoup de votes et unanimité) : le RIC, le vote blanc, la fin des privilèges après la fin des mandats (et la baisse du train de vie pendant les mandats), le casier vierge des élus, la fin du lobbyisme, la présence obligatoire des parlementaires ; la renationalisation des autoroutes, le CICE pour les PME uniquement avec obligation de création d'emplois ou la fin du CICE, la lutte contre la fraude fiscale (avec peine de prison), la revalorisation des pensions et des salaires par indexation, le retour de l'ISF.

Dans les revendications secondaires mais très massivement soutenues (un peu moins de votes, mais unanimité) : l’aide aux agriculteurs souhaitant passer à la production bio, la dépossession des milliardaires des médias, les sanctions financières importantes contre les entreprises polluantes, la baisse de la TVA, la révision des niches fiscales, l'interdiction des flashball et des grenades, la réinstauration du pouvoir de la banque de France (emprunt à taux zéro pour l'Etat), la réinstauration des services de santé de proximité, le contrôle des marges sur les produits de premières nécessités (tiens certains ont la mémoire longue, la fin du contrôle du prix du pain c'est 1978), la diminution du nombre d'élèves par classe, la revalorisation du salaire des enseignants et la revalorisation des bases de remboursement de la SECU pour l'optique, l'auditif et le dentaire.

D'ailleurs si on regarde les résultats des propositions, on s'aperçoit que : le GJ est à 68% pour la fin du nucléaire, à 82% pour le maintien du mariage homosexuel, à 81% contre la peine de mort... Et des tas d'autres choses qui ne sont plus assez significatives car ça leur semble ultra-secondaire (trop peu de participation, par exemple sur la question de la dette).

Du coup, finalement les GJ c'est avant tout une crise des institutions et une demande de démocratie avant d'être un mouvement social et écologique. Ils partent sûrement que des institutions découlent le reste.
Piccolo a écrit :
22 mars 2019, 12:22
Quand je lis ou que j'entends que le parti de Macron est toujours en tête des sondages pour les élections européennes, après tout ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui, pour moi c'est la preuve ultime que ces sondages sont truqués.
Pas forcément. Les gens sont surtout démobilisés pour voter. L'opposition est éparpillée, l'abstention est le premier parti de France, le vote blanc le second. Déjà à l'élection présidentielle, j'avais fait le calcul, Macron n'avait même pas récolté, malgré le vote utile, 20% des voies. La "majorité" a toujours été (même au meilleur de sa dynamique) une minorité.
Donc, LaREM peut très bien ressortir vainqueur de ses élections. D'autant que les quelques soutiens qu'ils ont encore vont se mobiliser. Surtout pour l'Union Européenne.
D'ailleurs le FREXIT est plutôt soutenu par les GJ (autour de 60%, mais attention à ce chiffre car c'est une revendication assez secondaire)

~~~~ Pendant ce temps :
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2872
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 567 fois
A été aimé : 544 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par clotaire » 22 mars 2019, 14:32

Iloy a écrit :
22 mars 2019, 13:11
Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 11:49
Je suis même pas certaine qu'ils sachent eux-mêmes et pire encore : qu'ils soient d'accord entre eux.
Ce qui fait l'unanimité première dans le mouvement, c'est le RIC. C'est la revendication qui est partagée par tous et qui est mise au devant. Après c'est globalement la réforme des institutions et la justice sociale, mais je suppose que les tracts peuvent varier sommairement.
Dans l'absolu, le RIC comme élément unificateur, c'est peut-être vrai aujourd'hui mais ce n'est même pas si évident, car ce n'était pas le mobile de départ, qui était les taxes sur l'essence. J'ai entendu des gens dire qu'ils avaient quitté le mouvement quand la posture initiale avait changé. Pour ma part et d'où je l'observe, je suis d'accord pour dire que ce mouvement manque de lisibilité, sérieusement. Je me sens plus proche des manifestations de samedi dernier relatives à la question climatique (les deux se sont rejointes en partie, mais en partie seulement).

Avatar du membre
Iloy
Associé
Messages : 603
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Provence Verte
Pronom : Peu importe
A aimé : 101 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Iloy » 22 mars 2019, 15:47

clotaire a écrit :
22 mars 2019, 14:32
Dans l'absolu, le RIC comme élément unificateur, c'est peut-être vrai aujourd'hui mais ce n'est même pas si évident, car ce n'était pas le mobile de départ, qui était les taxes sur l'essence.
Complètement. La Révolution Américaine part sur une volonté de devenir de vrais citoyens anglais, mai 68 c'est des étudiants mâles qui veulent aller dans les dortoirs des étudiantes, 1789 c'est un problème économique et nourricier, la Commune de 1871 c'est le refus de la défaite, la révolution russe de 1917 et la révolution allemande de 1918, c'est le refus de continuer la guerre (parce que le pays souffre trop).

Ce qui déclenche l'incendie n'est jamais la grande revendication : une fois que la révolte éclate, les gens établissent des revendications. Et parfois on est vraiment à mille lieues de l'étincelle (non mais franchement mai 68, ça fait limite peur au départ). C'est le processus habituel de conscientisation et de politisation du peuple. Et bien sûr, il y a des déçus.

La plupart des journalistes de BFM avait même soutenu ouvertement l'Acte I. Lors de "La Crise, et après ?", Wauquiez faisait état de sa propre déception (sans non plus renier tout le mouvement), il y a quelques semaines c'était Zemmour qui martelait sa déception.

Et je vais même dire, il y aura beaucoup de déception à la fin. Des miliciens de la révolution américaine à ceux de Kronstadt.
Je me sens plus proche des manifestations de samedi dernier relatives à la question climatique (les deux se sont rejointes en partie, mais en partie seulement).
Oui, il y a eu une grande convergence samedi dernier entre Marche du Siècle, Marche des Solidarités et Acte XVIII, l'intérêt étant justement de cumuler tout le même jour, de dire que les revendications sont communes, partant que social et climat sont un même combat. C'est aussi une manière pour une association de s'emparer du débat, d'être acteur d'une future table des négociations, avec un flou sur le nombre réel de chaque manifestant (comme il y a brassage). C'est une sorte de récupération politique, mais qui semble être acceptée voire voulue par tout le monde.
La CGT le fait déjà depuis quelques semaines, mais plus discrètement, parce que l'acceptation d'un syndicat n'est pas aussi forte que celle que les Gilets Jaunes peuvent avoir pour Greenpeace. Tout le monde avance ses pions.

Dans les médias cette volonté de convergence, de ce que je vois, c'est un échec : on a surtout parlé des Champs Elysées, les journaux papiers en ont parlé un peu, mais tout a été noyé par le ski, la boîte de nuit et les vitrines cassées.
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3622
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 905 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Baelfire » 22 mars 2019, 16:16

Merci pour ces éclaircissements Iloy.

C'est bien dommage que ce ne soit pas expliqué de cette manière. La seule chose qui ressort des GJ en ce moment c'est le chaos, le bordel. Et beaucoup de monde en a marre. Je serais pas surprise qu'un mouvement anti GJ voie le jour. A force d'être pris en otage les gens vont finir par se rebeller.

Je dis ça mais si les objectifs sont ceux que tu décris je comprends et j'apporuve leur motivation. Ce qui est embêtant c'est que ce n'est pas structuré. Et puis surtout il est où le candidat (ou la candidate idéale) pour reprendre la Présidence après Macron ? Puisqu'on ne veut plus de personne on fait comment ?

Moi j'aimerais pas être Présidente en ce moment !

Il est possible que ce(tte) candidat(e) idéale se trouve parmi les GJ. Parce que même si on arrive à se caler sur le modèle Suisse (qu'il faudra certainement adapter à notre pays) il faudra bien un gouvernement pour coordonner tout ça.

Mais si les GJ ne mettent pas d'ordre chez eux, n'arrivent pas à s'organiser alors on ne le saura jamais. Il faudrait qu'ils entrent en politique, qu'ils créent leur Parti etc...Avant que ça tourne en guerre civile.
Mieux vaut boiter sur le bon chemin que de courir sur la mauvaise route

Avatar du membre
Alban
Ace Creed
Messages : 2357
Enregistré le : 06 mai 2009, 18:46
Localisation : Nord
A aimé : 111 fois
A été aimé : 134 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Alban » 22 mars 2019, 16:49

Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 16:16
Je serais pas surprise qu'un mouvement anti GJ voie le jour. A force d'être pris en otage les gens vont finir par se rebeller.
On en parle beaucoup moins mais il y a un mouvement qui existe déjà : les foulards rouges.

https://www.foulardsrouges.org/
Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.

Avatar du membre
Iloy
Associé
Messages : 603
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Provence Verte
Pronom : Peu importe
A aimé : 101 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Iloy » 22 mars 2019, 18:09

Alban a écrit :
22 mars 2019, 16:49
On en parle beaucoup moins mais il y a un mouvement qui existe déjà : les foulards rouges.
Il y a aussi les gilets bleus, mais ils semblent n'avoir aucune influence. Même sur facebook, leur mouvement a l'air mort-né.
Les foulards rouges ont réussi à réunir 10.500 manifestants (Préfecture de Police) le 27 janvier. Ils ont refait une nouvelle manifestation le 14 mars à Toulouse (uniquement ?), avec 50 personnes :


D'ailleurs d'où ça vient cette idée de foulard rouge ? C'est plutôt un symbole très à gauche, c'est un cosplay de Renaud :lol:
Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 16:16
Merci pour ces éclaircissements Iloy. C'est bien dommage que ce ne soit pas expliqué de cette manière.
Bah, de rien :P
J'essaye, avec des sources convenables, d'être assez objectif dans ce que je dis (ce qui ne m'empêche pas de prendre parti). J'essaye surtout de ne pas trop sortir de bêtises par omission. Cette révolte m'intéresse beaucoup du point de vue scientifique, faudrait pas non plus que j'en devienne chiant ^^
Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 16:16
A force d'être pris en otage les gens vont finir par se rebeller.
D'où l'emploi demain des troupes anti-terroristes :lol:
Non franchement j'ai du mal avec cet élément de langage "prise d'otage", je trouve ça indécent, dans un pays où ça peut arriver en plus. Déjà que c'est extrêmement abusif quand il s'agit de bloquer le trafic de la SNCF, là il s'agit de l'impossibilité d'acheter des choses sur les Champs Elysées. C'est pas la mort, on reste libre.
Manifester, faire la grève, c'est un droit. Prendre en otage, c'est un crime.
Une prise d'otage peut arriver dans le cadre d'un mouvement social, mais c'est souvent très ciblé : un patron, un membre du gouvernement (Aldo Moro, par exemple).
Ce qui est embêtant c'est que ce n'est pas structuré. Et puis surtout il est où le candidat (ou la candidate idéale) pour reprendre la Présidence après Macron ? Puisqu'on ne veut plus de personne on fait comment ?

Parce que même si on arrive à se caler sur le modèle Suisse (qu'il faudra certainement adapter à notre pays) il faudra bien un gouvernement pour coordonner tout ça.

Mais si les GJ ne mettent pas d'ordre chez eux, n'arrivent pas à s'organiser alors on ne le saura jamais. Il faudrait qu'ils entrent en politique, qu'ils créent leur Parti etc...Avant que ça tourne en guerre civile.
L'avenir nous le dira. Il y a des têtes qui sont apparues chez les GJ, et d'autres déjà connues essayent d'en récolter les fruits.

D'ailleurs de ce que je vois dans les figures "importantes" des GJ, la plupart essaie de rester en dehors du système des partis, voyant l'intégration dans le système actuel comme un piège, d'autres entrent pleinement.
Tu as eu l'échec de la création d'un parti GJ (Tapie/Levavasseur), récemment un GJ a rejoint Dupont-Aignan, d'autres sont proches de LFI...
Il y a tout de même une forte hostilité envers les partis en place, y compris les partis populistes. Je me souviens que Priscillia Ludosky, une si ce n'est la fondatrice du mouvement, se plaignait des approches répétées de la FI.

Personnellement, je pense qu'on pourrait très bien s'en sortir dans un système sans chef d'Etat, mais c'est ma pensée politique et je ne la vois nommée nulle part.
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Piccolo
Atrix
Messages : 1716
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 106 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Piccolo » 24 mars 2019, 14:40

Iloy a écrit :
22 mars 2019, 13:11
Pas forcément. Les gens sont surtout démobilisés pour voter. L'opposition est éparpillée, l'abstention est le premier parti de France, le vote blanc le second. Déjà à l'élection présidentielle, j'avais fait le calcul, Macron n'avait même pas récolté, malgré le vote utile, 20% des voies. La "majorité" a toujours été (même au meilleur de sa dynamique) une minorité.
Donc, LaREM peut très bien ressortir vainqueur de ses élections. D'autant que les quelques soutiens qu'ils ont encore vont se mobiliser. Surtout pour l'Union Européenne.
D'ailleurs le FREXIT est plutôt soutenu par les GJ (autour de 60%, mais attention à ce chiffre car c'est une revendication assez secondaire)
Oui c'est sûr que le rejet de la classe politique et l'éparpillement de l'opposition sont des explications tout à fait sensées.
Cependant, je serais curieux de voir comment sont réalisés leurs sondages, car là je viens d'entendre que Macron a encore progressé.
Pour moi ce n'est clairement pas représentatif de la réalité. Le FN (enfin RN) devrait être en tête suivi de près par FI, qui actuellement pèse seulement 7% alors que Mélenchon avait fait près de 20% en 2017.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2872
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 567 fois
A été aimé : 544 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par clotaire » 24 mars 2019, 15:50

J'observe autour de moi que beaucoup de gens se sont désolidarisés de Mélenchon après l'avoir soutenu en 2017, donc ce résultat ne me surprend pas ;-)
Après, il faut bien se dire que suivant l'environnement où on a les pieds (région, milieu professionnel...), il peut y avoir des impressions très différentes ! Quand j'étais étudiant, je ne comprenais pas pourquoi la droite était au pouvoir, car à l'université je ne connaissais absolument personne qui la soutienne, dans la fac et la filière où j'étais. J'ai compris après que dans des écoles d'ingé ou certaines entreprises, c'était juste exactement l'inverse. Les cloisonnements invisibles sont parfois plus marqués qu'on ne le pense.

Avatar du membre
Iloy
Associé
Messages : 603
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Provence Verte
Pronom : Peu importe
A aimé : 101 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Iloy » 24 mars 2019, 16:39

Il faut voir qui est à l'origine des sondages, la taille de l'échantillon, la méthode de sélection de l'échantillon, le moyen utilisé pour faire le sondage (rue, tel, internet...), la façon dont la question est formulée, les choix qui sont proposés, enfin la façon dont on extrait des enseignements de ce sondage. A chacune de ces étapes, on peut influencer sur le résultat et la réception du sondage.
A cela s'ajoute la marge d'erreur, qui fait que si on refait l'exact même procédure le résultat sera légèrement différent.

Après comme on l'a dit on parle des européennes, il y a toutes les questions de la mobilisation. Les résultats des élections ne sont pas représentatifs du corps électoral français. C'est un énorme problème, qui semble d'ailleurs être le cœur de la crise actuelle.

Pour LFI, je vais faire une analyse très personnelle de ce que je vois :
Déjà, clotaire a raison ; je ne croise plus de pro-LFI autour de moi, sauf un expat'. Je croise des anti-Mélenchon par contre. Après ce n'est pas très indicatif (je ne suis pas dans un milieu très à gauche, plutôt l'inverse).
Il y a eu quelques affaires, des coups de sang, le parti s'est fracturé il y a peu même.
Puis il y a la démobilisation après 2017. LFI a bénéficié en 2017 du vote utile de la part d'une bonne partie de la gauche, d'un certain succès au niveau de la jeunesse et ils avaient réussi à faire tenir différents mouvements de gauche sous leur drapeau, des mouvements qui se haïssent cordialement (LR le fait bien, mais la droite a plus l'habitude des alliances de circonstance ; à gauche le poids des valeurs et de l'histoire est beaucoup plus lourd, le sentiment de trahison des représentants peut être très fort, surtout que certains mouvements se voient presque dans une relation "bourreau et torturé").
On parle d'une élection européenne, or il y a toute une tendance dans la FI pour la possibilité d'un FREXIT, Mélenchon n'est plus candidat, mais à la place des personnalités inconnues, voire parachutées (ce qui a été une des raisons de la fracture).
Je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que Mélenchon, c'est une sorte de carte bonus/malus : il unifie les courants, il a une grosse base d'électeurs qu'il arrive à mobiliser mais il mobilise énormément aussi contre lui et il peut s'emporter. En gros, avec lui, la FI fait un joli score, mais insuffisant, sans lui, elle fait beaucoup moins. Dans l'état actuel des choses. Et si demain c'est Ruffin, j'ai l'impression qu'il est du même sang.
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3622
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 905 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Baelfire » 25 mars 2019, 09:00

Iloy a écrit :
22 mars 2019, 18:09
D'où l'emploi demain des troupes anti-terroristes :lol:
Non franchement j'ai du mal avec cet élément de langage "prise d'otage", je trouve ça indécent, dans un pays où ça peut arriver en plus. Déjà que c'est extrêmement abusif quand il s'agit de bloquer le trafic de la SNCF, là il s'agit de l'impossibilité d'acheter des choses sur les Champs Elysées. C'est pas la mort, on reste libre.
Manifester, faire la grève, c'est un droit. Prendre en otage, c'est un crime.
Une prise d'otage peut arriver dans le cadre d'un mouvement social, mais c'est souvent très ciblé : un patron, un membre du gouvernement (Aldo Moro, par exemple).
Ben écoute moi je trouve que c'est plutôt approprié comme terme. Quand on ne peut plus circuler comme on le souhaite et qu'on est obligés de se replier dans des lieux autres (voir de rester barricadés chez soit) c'est de la prise d'otages. Je parle même pas des commerçants qui fondent les plombs à cause de ça. Eux ils comptent beaucoup sur le samedi pour faire du chiffre. Déjà qu'ils n'ont pas pu compter sur les Fêtes, je ne sais pas comment ils vont tenir le coup.
Mieux vaut boiter sur le bon chemin que de courir sur la mauvaise route

Avatar du membre
Iloy
Associé
Messages : 603
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Provence Verte
Pronom : Peu importe
A aimé : 101 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Iloy » 25 mars 2019, 13:44

Baelfire a écrit :
25 mars 2019, 09:00
Ben écoute moi je trouve que c'est plutôt approprié comme terme. Quand on ne peut plus circuler comme on le souhaite et qu'on est obligés de se replier dans des lieux autres (voir de rester barricadés chez soit) c'est de la prise d'otages. Je parle même pas des commerçants qui fondent les plombs à cause de ça. Eux ils comptent beaucoup sur le samedi pour faire du chiffre. Déjà qu'ils n'ont pas pu compter sur les Fêtes, je ne sais pas comment ils vont tenir le coup.
Une prise d'otage, ce n'est pas lorsqu'on ne peut pas aller dans un lieu X ou qu'on est bloqué pendant un temps défini dans un lieu Y. Une prise d'otage serait qu'un GJ arrive sur des personnes et les interdise de bouger sous menace, et ce indéfiniment tant que le RIC n'est pas adopté.
Sinon il faut considérer qu'un ouragan est une prise d'otage, de même que chaque déplacement d'un président ou d'un responsable du gouvernement.

Hier et avant-hier à Nice, périmètre interdit, obligation d'avoir les volets fermés dans le périmètre, interdiction de sortir sur le balcon, obligation de signalement des gens qu'on invite chez soi, fermeture des gares, fermeture des sorties d’autoroute, fermeture du tramway (remplacé par un cortège de camion de CRS). C'est très impressionnant, sans doute exagéré mais rien d'une prise d'otage, et les niçois ne sont pas perçus par le gouvernement comme une monnaie d'échange.

Ensuite, dans les faits, ce ne sont pas les manifestants qui filtrent les entrées sur les lieux de manifestation, au contraire ils veulent du monde, ce sont les Fdo qui bouclent les zones, par exemple ce samedi à Nice ou les Champs Elysées à Paris de nombreux samedis (alors que la plupart du temps, il n'y avait aucun manifestant sur l'avenue). A la limite, on pourrait dire qu'il y a bien les casseurs qui empêchent d'aller dans une boutique très précise au moment où ils sont en train de la dégrader, mais ce sont les Fdo qui vont repousser les gens de la zone, pour empêcher le pillage, avec raison.

Les commerçants sur le parcours des manifestations ont pris pour habitude, avec raison, de fermer boutique le temps que le cortège passe. Il y a des casseurs et il y a les combats, par exemple le Fouquet's a été dégradé puis il a brûlé (en partie ?) à cause d'une grenade des Fdo. Cette peur de la casse n'a pas toujours été là, je me souviens que dans les 10 premières manif, les GJ avaient l'habitude de se réfugier dans les restaurants et les bars pour ne pas être asphyxiés.

A l'échelle microéconomique, c'est certain que l'impact du mouvement sur quelques commerces a été important, mais difficilement chiffrable. D'autant que les dégradations ne sont pas à chaque manif, les commerces dégradés sont largement symboliques (des symboles capitalistes), le parcours des manif est très restreint et la manif se déplace, les commerces rouvrent juste après.
A l'échelle de la France, l'impact est très discutable - apparemment sur le moyen terme le mouvement est positif pour la croissance, selon l'INSEE :
"Si le mouvement des 'gilets jaunes' a pu avoir des conséquences localement sévères, son impact macroéconomique à court terme a, sans conteste, été plus faible que son retentissement politique et médiatique [...] Au total, les données mensuelles de consommation désormais disponibles à un niveau fin ne suggèrent pas de remise en cause de l’ordre de grandeur du chiffrage réalisé dans la note de décembre 2018 : le mouvement des gilets jaunes aurait ôté environ –0,1 point au PIB du quatrième trimestre 2018, avec toute l’incertitude qui s’y attache [...] Le ralentissement de la croissance est moins en raison des conséquences du mouvement des gilets jaunes que sous l’effet d’autres facteurs ponctuels". L'INSEE conclut qu'en 2019, l'impact sur la croissance des 10 milliards obtenus par les GJ aurait un effet positif de "0,4 % de croissance par trimestre".
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
Whitewolf
Acolyte
Messages : 391
Enregistré le : 21 oct. 2017, 07:24
Pronom : Il
A aimé : 7 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par Whitewolf » 25 mars 2019, 21:35

Baelfire a écrit :
22 mars 2019, 11:49
Les témoignages des gilets jaunes c'est "On continuera!" "On lâchera rien !"

OK. Mais jusqu'à ce que quoi ? C'est quoi la finalité en fait ? Est ce qu'il y en a qui savent ? Je suis même pas certaine qu'ils sachent eux-mêmes et pire encore : qu'ils soient d'accord entre eux. En tous cas j'aimerais bien comprendre

C'est devenu très confus comme mouvement.

ImageImage
Oui ça c'est notre devise, en même temps si on lâche on aura plus fait chier les gens qu'autre chose déjà que beaucoup nous détestent car on dérange leur confort et pour ceux qui soutiennent ils seront déçus et desespérés et ce n'est pas le but... bref on ne serait plus crédible du tout

Bah jusqu'à virer le gouvernement et que le peuple décide, enfin comme on dit il faut un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple !
Moi je suis anticapitaliste tout court et pour un retour à l'essentiel, bon je suis apolitique mais peut-être que je suis un communiste ou un anarchiste je dirais si on choisirait un parti politique ? après les gens s'imaginent que c'est mauvais car bon les rumeurs tout ça mais ils disent ça car on a jamais essayé de changer les choses, sinon à part ça bon on est pas tous d'accord et on ne veut pas tous la même chose, certains par exemple veulent Mélenchon, d'autres Asselineau, d'autres peut-être Le Pen ? ou juste un meilleur pouvoir d'achat ? (Moi le fait d'être gouverné encore une fois me dérange beaucoup et surtout le pouvoir d'achat qui pousse encore plus à la consommation) bref je confirme tous ne sont pas d'accord entre eux et moi-même je ne suis pas d'accord avec certains gilets jaunes, moi je m'écouterais ce serait vivre en autonomie mais on peut toujours vivre avec l'argent mais faire attention après je ne bannis pas l'argent si c'est pour vivre de façon plus juste et écolo pour tout le monde et qu'il n'y a plus de pauvreté bien que plus le temps avance et plus je déteste le système bancaire, pour certains c'est extrême mais pour moi c'est être réaliste que de le détester quand tu sais que l'argent c'est le mal absolu mais bref après moi je ne suis pas tout le monde je ne suis personne j'ai juste mon idéologie

Parfois j'admet que c'est confus mais c'est parce que tu as les pacifiques et les violents (ou qui le cautionne) qui se mélangent et ne veulent pas la même chose ou alors des gens qui ne veulent pas rejoindre le mouvement donc on est pas assez nombreux ou bien pas assez d'actions la semaine ou bien 1 manif/sem peut-être que ce n'est pas assez ou bien des gens ne remettent pas assez en question leur modes de vie en parallèle au mouvement et donc c'est très difficile et très long pour que les mentalités changent rapidement et donc que le mouvement puisse porter ses fruits, bref sinon les gens sont toujours pareil et veulent toujours la même chose c'est juste que c'est long donc ça donne l'illusion que c'est devenu n'importe quoi et la répression qui a monté d'un cran c'est juste ça en fait au final

fiffi
Atrix Reloaded
Messages : 1818
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 512 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Que pensez-vous des gilets jaunes ?

Message par fiffi » 25 mars 2019, 23:41

Le commerce traditionnel emploie 3, 5 millions de personnes . Condamner ce genre de commerce , c' est mettre 3 , 5 millions de personnes aux chômages .

Tous les matins , un homme se levait tôt pour ouvrir son petit kiosque à journaux . Je ne crois pas qu' il prenait souvent de vacances et je suppose qu' il devait gagner un petit salaire . j' ai ressenti une grande tristesse en voyant son kiosque incendié après le passage des gilets jaunes .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité