Asexualité et vos rêves.

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Nagise
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 28 oct. 2015, 14:30
A aimé : 10 fois
A été aimé : 14 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Nagise » 31 oct. 2018, 08:42

* petite update de ma part *

Alors voilà, ça fait maintenant plusieurs fois que j'ai fait un tout nouveau type de rêve, qu'on pourrait plus ou moins qualifier d'érotique. ^^
J'avais déjà écrit ici que ça m'arrivait (rarement, tout de même), de rêver que je couchais avec une autre personne, et qu'alors je ne ressens aucune émotion particulière ni aucun désir ou plaisir.
Sauf que... maintenant, j'ai déjà ressenti du plaisir en dormant ! Ce qui est marrant, c'est que ces fois-là, j'étais juste en train de rêver que je m'auto-satisfaisais. Et damn, c'était limite plus agréable qu'en vrai. ^^' C'est pour ça que j'hésite à qualifier ces expériences de "rêves érotiques" : j'ai certes ressenti du plaisir, mais toujours aucun désir, donc aucun objet d'érotisme. Je pense quand même pouvoir être capable de faire un réel rêve érotique, si je rêve d'un de mes ship, à condition que je n'y sois pas physiquement présente. Je ferai sans doute une autre update quand ça arrivera :roll:

Je me demande ce que penserait Freud de tout ça (ce que je peux détester ce gars xD)

Avatar du membre
ParaNoise
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 16 fois
A été aimé : 60 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par ParaNoise » 31 oct. 2018, 14:57

Bien intéressant ce topique et ces anecdotes!
Perso des rêves érotiques, j'en n'ai jamais fait à proprement parlé. Par contre il m'arrive d'avoir des rêves où la sexualité est présente, mais parce que je suis avec un ami qui va en parler. La dernière fois c'est parce que les gens de ma promo avaient fait une sorte de fête avec des trucs sexuels, mais ce qui est drôle, c'est que moi j'y allais pour y aller, faire acte de présence, et au final, je savais exactement que je suis A, et j'en avais rien à faire de la fête! XD
Mais des rêves érotiques vraiment où je suis engagé, je crois pas en avoir déjà fait, ou alors je m'en souviens pas, mais non, généralement je ne rêve pas de relations trop proches.

Sinon comme certains, il y a des éléments qui reviennent, des lieux généralement, ou alors des rêves en épisodes, parfois espacés de plusieurs mois. Si j'essaye d'analyser comme ça, je dirais que même si ce qui se passe dans mes rêves peut tout à fait changer d'une nuit à l'autre, je crois qu'au final je reste toujours à peu près moi dans la façon d'agir/de penser (du genre comme je disais, depuis que je sais que je suis A, bah les rares fois où la sexualité apparaît, je sais que je suis A).
D'ailleurs quelque chose qui me fait souvent remarquer que je suis dans un rêve, même si après j'oublie, c'est que je n'arrive absolument pas à faire mon code de téléphone. Pourquoi ça? Je n'en ai aucune idée!

Et des cauchemars, j'en fait quasiment jamais, des gros où je me suis réveillé en sursaut après, j'en compte deux. Par contre un truc dont je rêvais parfois, et qui était assez difficile, c'était que je rêvais d'une situation normale, je suis en cours par exemple, la seule différence, c'est que je suis incapable de me déplacer debout, j'étais obligé de rampé, et personne ne s'en rendait compte j'avais l'impression. Et le pire, c'est que je ressentais vraiment un truc particulier physiquement quand j'en rêvais. Alors ça fait des mois que j'en n'ai pas rêvé, mais voilà!
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

La folle aux chats
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 29 oct. 2018, 22:08
Localisation : Quelque part dans l'Ouest
Pronom : Elle/Il/Peut importe
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par La folle aux chats » 09 nov. 2018, 00:25

Les seuls fois ou je fais des rêves érotiques, ça ne me concerne jamais directement mais plutôt des personnages de films ou séries que j'aime particulièrement et qui feraient des choses ensembles, cela dit c'est jamais très explicite non plus. Or, je déteste faire ce genre de rêves, parce que j'en fais que lorsque je suis "dans la période du mois" (hein, l'affreuse période du mois ou ton corps te torture) et du coup, je ne sais pas ce que font ce genre de rêves sur mon corps mais n'empêche qu'à chaque fois je me réveille en aillant vraiment très mal au ventre, vilains ovaires, vilain utérus, peut pas rêver tranquille.

Pour ce qui est des rêves normaux, soit je fais des truc super psychédélique soit pendant une période donner, je vais rêver de la même chose ou presque, par exemple pendant un moment je rêvais presque chaque nuit que je visitais des maisons ou des apparts (mais surtout des maisons), dans le but d'en acheter une (après ça peut venir du fait que dans la vrai vie, je rêve d'acheter une maison avec un beau jardin ou je ferais pousser des tas et des tas de choses). Une seule fois, j'ai su que je rêvais et du coup me rappelle avoir sauter d'une fenêtre pour m'envoler (après est ce que je savais VRAIMENT que je rêvais ou que cela faisait parti du rêve, je sais pas trop en fait). Parfois aussi, je rêve que je dors.

Je fais rarement des cauchemars mais quand ça arrive, encore une fois j'ai des réactions physique étrange. Je crois que ça s’appelle faire de la catalepsie, enfin je sais plus trop. En gros dans ces moments là, je suis en quelque sorte a la fois réveiller et encore dans mon rêve et je suis incapable de bouger, même pas un bras ou un doigt et a chaque fois je me crois en danger et j'essaye d’appeler quelqu'un mais rien ne sors. Heureusement, ça ne dure jamais très longtemps et a chaque fois je me réveille complètement et je peux de nouveau bouger. Cela dit, c'est rare quand ça m'arrive, genre la dernière fois c'était y a deux ans lors d'un voyage en Ecosse (et c'est bizarre d'être dans cet état là, sous une tente, avec des bruits étranges dehors, essayant d’appeler ma sœur qui dormait dan le camion à coté).

Elo.
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 08 nov. 2018, 13:11

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Elo. » 09 nov. 2018, 11:14

Moi, je me souviens d'avoir fait un rêve érotique une fois (la seule fois d'ailleurs il me semble). En me réveillant j'avais oublié les "événements" mais je me souvenais juste que ça avait été très chaud avec un ami (qui vivait chez nous à ce moment là et pour qui je n'ai jamais éprouvé plus que de l'amitié). Vers la même période mon mari m'a avoué qu'il craignait que je me rapproche trop dudit ami alors j'en viens à me demander si ce n'est pas la crainte de mon mari qui s'est transposée dans mon rêve.
A l'époque je ne soupçonnais même pas mon asexualité (si ce n'est une espèce de sensation de ne pas fonctionner comme tout le monde) mais j'avais été très surprise.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avant-gardiste
Messages : 1203
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 381 fois
A été aimé : 202 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Grignoteuse de bouquins » 09 nov. 2018, 12:45

Il y a peu je rêvais que j'avais une bosse sous mon jean . J'ai eu peur et je me suis réveillée en panique quand ma mère est venue me réveiller . Je ne sais pas du tout ce qu'il s'est passé mais en tout cas j'étais soulagée de ne pas avoir de zizi :lol:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Aphélie » 09 nov. 2018, 19:21

La folle aux chats a écrit :
09 nov. 2018, 00:25
En gros dans ces moments là, je suis en quelque sorte a la fois réveiller et encore dans mon rêve et je suis incapable de bouger, même pas un bras ou un doigt et a chaque fois je me crois en danger et j'essaye d’appeler quelqu'un mais rien ne sors. Heureusement, ça ne dure jamais très longtemps et a chaque fois je me réveille complètement et je peux de nouveau bouger.
Je crois que ce que tu décris correspond à une paralysie du sommeil, ça m'est aussi déjà arrivé quelques fois : je suis incapable de bouger/parler et je mets à respirer super fort, j'ai le cœur qui s'emballe et en général ça finit par me réveiller, mais c'est assez impressionnant sur le coup.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par PassionA » 09 nov. 2018, 21:08

Pour la paralysie du sommeil, qui est considéré comme le phénomène à l'origine du mot cauchemar, une solution "simple" est d'avoir des pensées positives et de rester serein quand ça arrive puisque de toute façon ce sera temporaire. Ce serait le stress généré par la paralysie qui déclenche les hallucinations négatives (le poids sur le corps, l'observateur malveillant, etc.), et quand on reste détendu les sensations hallucinatoires sont nettement plus agréables (sensation de quitter son corps, de voler sur de grandes distances, etc.).

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Aphélie » 09 nov. 2018, 21:24

Le problème pour moi (je ne peux pas parler pour les autres), c'est que sur le moment je ne suis pas assez rationnelle pour avoir ce recul et réagir en conséquence. Le fait d'être entre rêve et sommeil fait que je ne réfléchis pas logiquement, et c'est le sentiment de panique/l'adrénaline qui me permet de vraiment me réveiller au final. Cela dit, je sais pas si ça colle vraiment à la paralysie du sommeil, malgré mon impossibilité de bouger/parler je n'ai pas ce sentiment de poids sur le corps et la source du malaise ne vient pas forcément d'une présence malveillante (cela dit, le plus souvent j'oublie, je ne garde en mémoire que mon stress). Et puis ça reste très anecdotique, heureusement.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2904
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 572 fois
A été aimé : 551 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par clotaire » 09 nov. 2018, 22:02

ça sort un peu du sujet, mais ma copine m'a dit il n'y a pas très longtemps que j'avais souvent des "secousses hypniques" la nuit. Grande découverte, je ne savais même pas ce que c'était :lol: Mais ça m'a expliqué pourquoi je fais souvent des rêves où je rate une marche, me fais bousculer brusquement, etc. J'ai vérifié, heureusement rien d'inquiétant a priori. Du coup c'est amusant.

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par PassionA » 09 nov. 2018, 23:05

Aphélie a écrit :
09 nov. 2018, 21:24
Cela dit, je sais pas si ça colle vraiment à la paralysie du sommeil, malgré mon impossibilité de bouger/parler je n'ai pas ce sentiment de poids sur le corps et la source du malaise ne vient pas forcément d'une présence malveillante (cela dit, le plus souvent j'oublie, je ne garde en mémoire que mon stress).
Oui, tout le monde n'a pas les mêmes ressentis exactement, les similitudes sont surtout la frayeur ou la panique en plus de la paralysie semi-consciente. Même si j'ai dit que c'était une solution simple, il faut vraiment s'exercer pour réussir car en effet ce n'est pas évident d'avoir du contrôle sur son esprit à ce moment là - mais il n'y a pas besoin vraiment d'être complètement lucide, il est important surtout de ne pas céder à la panique par exemple en se concentrant sur sa respiration. En fait ça vient vite dès qu'on reconnait les symptômes, personnellement j'ai réussi dès la seconde fois où j'ai essayé, car j'en avais pas mal quand j'avais des horaires de sommeil décalés/stressants, en particulier l'été.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avant-gardiste
Messages : 1203
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 381 fois
A été aimé : 202 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Grignoteuse de bouquins » 09 nov. 2018, 23:13

Ca m'est arrivé a moi aussi . Une seule fois. Je me suis réveillé, je ne pouvais pas bouger PUIS j'ai été paniquée parce que je pouvais pas bouger . J'arrivais meme pas a ouvrir la bouche pour crier . C'est très angoissant .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Aphélie » 10 nov. 2018, 00:10

J'essaierai de m'en souvenir la prochaine fois que ça arrive, mais je ne suis même pas sûre de reconnaître les symptômes sur le moment, ce n'est qu'après que j'analyse et que je comprends : c'est un peu comme de te dire que tu dois prendre conscience dans un rêve que c'est un rêve, même si là l'état est plus transitoire y a un peu cette même "imperméabilité" face au réel ? Mais on va surtout espérer que ça ne se reproduise pas :P
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Nagise
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 28 oct. 2015, 14:30
A aimé : 10 fois
A été aimé : 14 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Nagise » 01 janv. 2019, 12:42

Re update que j'ai longtemps hésité à poster

Pour vous remettre dans le contexte, bien que je me suis toujours considérée comme aromantique et asexuelle, je n'ai jamais rejeté l'idée que ça pourrait changer, même si j'en doutais fortement ^^' Eh ben.... Je commence à penser que j' ai peut-être mon premier crush, sur un ami que j'ai rencontré il y a quelques mois mais auquel je me suis vite beaucoup attachée.
Et surprise, je pense avoir eu un vrai rêve érotique le concernant ? À mon réveil, je ne me souvenais plus de rien, juste des sensations, mais ça restait très perturbant. Ça ne s'est plus reproduit depuis, mais je suis apparemment demi. Il faut croire qu'on en apprend tous les jours .-. :cake:

Avatar du membre
Atil
Amibe
Messages : 75
Enregistré le : 10 juil. 2019, 15:38
Localisation : Nord
Pronom : il
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Atil » 11 juil. 2019, 20:08

En ce qui me concerne je n'ai que trés rarement des rêves érotiques.
Quand ça arrive, je me vois me déshabiller et aller dans un lit avec une inconnue...
... et puis je me vois ressortir du lit et me rhabiller.
Aparemment la scène entre les deux a été censurée, "coupée au montage".
On dirait que mon inconscient veut bien fantasmer un peu, pour voir... mais qu'il est lui aussi trop asexuel pour oser afficher une véritable scène de sexe.
-------- à mon humble avis -----------

Avatar du membre
Effy
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 03 févr. 2019, 23:17
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Asexualité et vos rêves.

Message par Effy » 12 juil. 2019, 10:30

Je te rejoins un peu Atil... Sauf que j'ai quand même les images d'un acte non sexuel mais sensuel *.*
<< Pose tes mains sur les miennes et répète après moi :
Deux flammes pour une braise brûlent d'un même désir.
Où tu iras, qu'il plaise aux dieux que j'aille aussi.
Fasse que le temps n'apaise ni flamme ni souvenir. >>

Le pacte de McKeltar

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité