Questionnements d'une S

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Jughead
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:10
A aimé : 5 fois

Questionnements d'une S

Message par Jughead » 27 déc. 2017, 22:23

Bonjour/Bonsoir tout le monde !

Ça fait déjà quelques semaines que je traine sur ce forum sans vraiment oser poser ma question... Mais ce soir, je me lance !

Donc voilà... Mon compagnon se pose beaucoup de questions sur lui ainsi que sa sexualité. Il n'a pas de désir concernant la pénétration, ou tout ce qui le concerne... lui, en fait.
Alors que ça ne le dérange absolument pas de s'occuper de moi, au contraire... (Dans le sens où je suis vraiment quasiment sûre qu'il ne se force pas, ou quoique ce soit pour moi..!) Il me le dit clairement: pour lui, le plus important, c'est mon plaisir.

Du coup... Pensez-vous que ce soit de l'asexualité..? Je vous avoue que je suis totalement perdue ! :( Peut-on avoir le désir de faire les préliminaire en étant asexuel ?

Merci beaucoup !

Une jeune fille carrément perdue

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2954
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 586 fois
A été aimé : 563 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par clotaire » 27 déc. 2017, 22:59

Bienvenue Jughead :-)

A mon avis c'est tout à fait possible.
- s'il sait s'occuper de toi et te faire plaisir, tu as de la chance ! Pour le reste, ne t'inquiète pas trop, le pire serait de lui rajouter des complexe, c'est déjà pas facile de ne pas avoir des désirs dans la norme.
- s'il se pose des questions, il peut faire un tour chez nous. A mon avis la priorité sur ce plan de la sexualité, est de déculpabiliser. Vous n'avez pas les mêmes désirs, mais vous parvenez à trouver un équilibre, c'est déjà beaucoup, non ?
Pourvu que ça dure entre vous :-)

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par Léonis » 27 déc. 2017, 23:16

Salut !

C'est cool que tu viennes te renseigner pour mieux le comprendre ^^

On ne peut pas se prononcer sur son état à sa place et comme le dis Clotaire le top serai qu'il passe ici s'il a des doutes.

Perso je pense être dans un cas similaire à celui de ton copain. Même si mon expérience en la matière est plus que réduite, l'important pour moi est ma partenaire. Si je prends du plaisir au passage c'est cool, mais je préfère penser à elle.
Du coup il est tout a fait possible, et c'est mon cas, qu'un asexuel puisse se livrer à des préliminaires plus ou moins avancé. Le "non-désir" n'est pas du dégoût. Il peut parfaitement aimer te faire plaisir sans avoir besoin que ça soit réciproque (ou au moins pas de la même manière). Je pense qu'il doit prendre un certain plaisir quand même, ne t'inquiète pas pour ça. Un plaisir différent et intérieur, mais plaisir tout de même. Ça pourrais même être intéressant de trouver une forme d'érotisme plus adaptée à sa manière de fonctionner.

En tout cas tu peux être sûre que ça ne remet pas en cause ses sentiments. Le coups du "il ne te désire pas, donc il ne t'aime pas" n'a aucun sens de base et encore moins pour un asexuel.

Je vous souhaite plein de bonheur ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par didou » 27 déc. 2017, 23:46

Velcome @Jughead,

Le fait qu'il souhaite t'accorder su plaisir à toi est une attention toute particulière dont tu dois être consciente. Manifestement, son plaisir est que tu en aies. Il ne faut tout d'abord pas que tu en culpabilises. Il a fait le choix, par amour, de te procurer du plaisir. Si votre vie en couple se passe bien ainsi, c'est très bien.

Alors, est-il A ? Peut-être. Mais, pourquoi ne pas le lui demander ?

Après, peut-être ne connaît-il pas le mot. Mais dans ce cas, vu la démarche que tu as faite pour arriver ici, peut-être pourrais-tu lui en parler en lui faisant mention de ce site.

Qu'il se pose des questions si, effectivement, il est en couple avec toi, donc ipso facto confronté à la question de la sexualité n'est pas anormal.
Il serait sans doute important que vous en parliez tou les deux, au calme, sans animosité. Ça vous permettrait sans doute de mieux vous comprendre et de savoir comment chacun tient à l'autre. Le sexe n'est pas forcément l'unique ciment dans un couple.

Dans tous les cas, comme dans tout couple, il faut arriver à dialoguer pour établir des compromis permettant au couple de durer.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1940
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 547 fois
A été aimé : 284 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par fiffi » 27 déc. 2017, 23:51

Bienvenue Jughead ,

il est possible qu' un asexuel aille , ou s' arrète au préliminaire . On ne peut pas se mettre à la place de ton copain ; il faudrait que vous en discutiez ensemble pour trouver une solution satisfaisante pour vous deux . Parle lui de ce forum , dis lui que des couples A\S ont réussi à durer . Il peut aussi s' inscrire , ce serait pour lui un moyen d' etre sur qu' il soit asexuel .

Bonne chance pour vous deux .

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par Baelfire » 28 déc. 2017, 08:43

Coucou,

Ca peut être de l'asexualité ou pas. L' asexualité c'est, pour résumer en gros, pas d'attirance pour le sexe. Alors ça peut prendre de multiples formes.

Il y a une personne ici qui est comme ton copain. Qui n'aime pas la pénétration et souhaite avant tout, préfère même faire plaisir à son partenaire. Et j'ai l'impression que ça l'éclate. Donc pas de soucis, ton copain doit aimer ça.

J'espère qu'elle passera par ici pour répondre.

Bienvenue.
♪Love is in the A ♫

Jughead
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:10
A aimé : 5 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par Jughead » 28 déc. 2017, 10:28

Bonsoir tout le monde !

Merci beaucoup pour vos réponses, ça me fait vraiment plaisir !

Ensuite... Alors, en fait, il avait déjà évoqué ses questionnements vis-à-vis du sexe, et depuis qu’on est ensemble, on en parle vraiment beaucoup. J’avais évoqué la question de l’asexualité avec lui, et il l’a pas mal envisagée. Cependant, il n’est pas vraiment du genre à venir en parler sur un forum, avec des inconnus, tout ça... (j’ai d’ailleurs un peu l’impression de le trahir en venant poser ces questions…)

Pour tout vous dire, nous avions déjà été ensemble quelques années plus tôt, mais il avait rompu avec moi en se rendant compte qu’il n’avait pas envie de faire plus que les préliminaire avec moi. Il avait pris peur, en fait... Et il s'en voulait de ne pas pouvoir me donner ce que je voulais (ou du moins ce qu'il pensait que je voulais..!)
Depuis quelques mois, avant de nous remettre ensemble, nous en avons beaucoup parlé et je pense que ça va mieux..!

Mais je crois qu'il a toujours peur que je me lasse ? Ou que je sois insatisfaite ?
J'espère vraiment pouvoir effacer ses peurs... C'est vrai qu'il m'arrive d'être dans l'incompréhension, parfois, mais je veux faire de mon mieux pour le comprendre et pour que ça marche, parce que oui, comme l'a dit Didou, le sexe n'est pas l'unique ciment d'un couple. Et après tout, je suis amoureuse de lui, oh la la, mais tellement.

Je n'ai pas envie qu'il me quitte en pensant que je suis malheureuse avec lui, et j'essaie de lui dire, de lui répéter, mais il n'a toujours pas confiance en lui par rapport à ça... Mais je suppose que ça viendra, avec le temps ?

J'ai une deuxième question, également... J'ai lu le post "Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle" et je me demande... L'asexualité peut donc être causée par un événement ? Je pensais que c'était quelque chose... indépendant de notre volonté ? Enfin, oui, bien sûr, mais je pensais qu'on... naissait avec, en fait ?
Et si la-dite asexualité est provoquée par un événement traumatique, est-ce que ça veut dire que cet un état qui peut changer suite à un travail sur soi (thérapie...) ?
(Je n'ai pas envie de le changer ou quoique ce soit, vraiment, je me pose seulement la question !)

Mais en tout cas, merci, merci beaucoup pour vos gentilles réponses, ça m'aide beaucoup !

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par didou » 28 déc. 2017, 11:18

Jughead a écrit :
28 déc. 2017, 10:28
Je n'ai pas envie qu'il me quitte en pensant que je suis malheureuse avec lui, et j'essaie de lui dire, de lui répéter, mais il n'a toujours pas confiance en lui par rapport à ça... Mais je suppose que ça viendra, avec le temps ?
Effectivement, ça viendra avec le temps. Ce doit être effectivement pas facile d'accepter qu'en fait la façon dont vous fonctionnez te va très bien, sachant qu'il est conscient que ça fait une sexualité "pas habituelle" pour toi qui pensais en avoir une "habituelle". Donc il va falloir qu'il arrive à prendre confiance en ce que tu lui dis. De ton côté, il te faudra trouver les bons mots pour le faire percuter.
Jughead a écrit :
28 déc. 2017, 10:28
J'ai une deuxième question, également... J'ai lu le post "Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle" et je me demande... L'asexualité peut donc être causée par un événement ? Je pensais que c'était quelque chose... indépendant de notre volonté ? Enfin, oui, bien sûr, mais je pensais qu'on... naissait avec, en fait ?
Et si la-dite asexualité est provoquée par un événement traumatique, est-ce que ça veut dire que cet un état qui peut changer suite à un travail sur soi (thérapie...) ?
L'asexualité est effectivement indépendante de la volonté, qu'il y ait événement identifié ou non. Même en l'absence d'événement manifeste, clairement identifié (violence par exemple), notre bon docteur Freud nous dirait que "ouiiiiiii, il y a toujours une explication psy à tout comportement". Bon :roll:

Donc effectivement, l'asexualité ne relève pas d'une volonté de se dire "je n'aime pas" ou "je ne veux pas". C'est un constat. Tout comme "je n'aime pas la hard-métal-rock (pardon, le bruit :mrgreen: )".

S'il y a eu un événement traumatique et que la personne concernée souffre, dans la vie sexuelle, de ce "manque de désir", alors une thérapie peut peut-être faire avancer le schmilblick ... ou pas. Mais s'il n'y a ni événement traumatique, ni souffrance, bin y'a pas grand chose à faire ... c'est le propre d'une orientation. Alors après, reste, pas d'événement traumatique mais souffrance, peut-être qu'effectivement une thérapie peut aider.

D'ailleurs, aider ce n'est pas forcément changer de "comportement sexuel", mais l'accepter et l'assumer.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2954
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 586 fois
A été aimé : 563 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par clotaire » 28 déc. 2017, 11:28

Ben pour répondre à ta question, ça peut remonter à très loin et ne pas s'expliquer, ça peut venir d'un évènement particulier (mais c'est tout aussi indépendant de notre volonté), ou ça peut venir comme ça avec le temps.
Des fois les thérapies peuvent faire quelque chose, mais c'est lourd une thérapie comportementale, et ça demande beaucoup de volonté, donc on fait ça quand on souffre vraiment de quelque chose. Si l'absence de désir d'aller plus loin que les préliminaires ne vous fait pas trop souffrir et que vous trouvez un équilibre, il ne faut pas vouloir aller trop vite. Et il me semble que la thérapie commence de toute façon par chercher à déculpabiliser, dans un cas comme celui là ;-)
On peut aussi faire quelques séances de psy juste pour aider à se comprendre et s'accepter, s'il en ressent le besoin. Pour prendre confiance en lui notamment.

Edit : je vois qu'on est sur la même longueur d'onde avec Didou, tout va bien :-)

Avatar du membre
Marc-Antoine
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 28 nov. 2017, 15:39
Localisation : Pas de Calais
A aimé : 126 fois
A été aimé : 145 fois
Contact :

Re: Questionnements d'une S

Message par Marc-Antoine » 28 déc. 2017, 14:28

En tout cas, c'est une belle preuve d'amour que tu lui offres :)
Da garan ...
Image

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par Ptite Marie » 28 déc. 2017, 14:44

En effet on peut aimer donner du plaisir à son/sa partenaire et ne pas éprouver d'envie ni de besoin d'avoir la réciproque :)
Ce que tu appelles "préliminaires" peut très bien constituer une sexualité à part entière, pas besoin d'une pénétration pour avoir un rapport sexuel complet et pleinement satisfaisant, c'est une idée rétrograde qu'il faudrait vraiment éradiquer :wink:

Je comprends ses peurs de ne t'apporter qu'une sexualité insatisfaisante, il va falloir réussir à le rassurer sur ce point.
Tiens, j'avais fait un topic qui pourrait vous parler à tous les deux :
viewtopic.php?f=13&t=8213

Si vous êtes épanouis tous les deux dans cette forme de sexualité ça serait dommage de tout gâcher à cause d'une norme aberrante :)
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Questionnements d'une S

Message par Baelfire » 28 déc. 2017, 16:04

Jughead a écrit :
28 déc. 2017, 10:28
Je n'ai pas envie qu'il me quitte en pensant que je suis malheureuse avec lui, et j'essaie de lui dire, de lui répéter, mais il n'a toujours pas confiance en lui par rapport à ça... Mais je suppose que ça viendra, avec le temps ?
J'en suis certaine ! Et puis c'est un cercle vicieux parce que plus tu essayeras de le rassurer plus il se demandera si c'est vrai. A contrario si tu ne lui montres pas que ça va il croira que ça ne va pas. C'est pas évident. Le temps effectivement semble être votre allié.

Comme les autres te l'ont dit les traumatismes (qui peuvent bloquer toute envie d'acte sexuel) ça peut se soigner avec l'aide d'un psy. Tandis qu'une orientation sexuelle ce n'est pas une maladie. Difficile de savoir où en est ton copain de ce côté là. En tous cas, comme le souligne Clotaire, si il a du mal à s'assumer et si il complexe, ça ne lui ferait peut être pas de mal de faire quelques séances. Juste pour qu'il puisse (re)trouver de la confiance en lui.
♪Love is in the A ♫

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Questionnements d'une S

Message par Zimou » 02 janv. 2018, 12:55

Je suis dans le cas que tu décris : le sexe, je m'en passe très bien. mais en couple, pouvoir donner est un élément important pour moi. je pense que recevoir aussi (sinon c'est à sens unique et ça marche pas si les 2 ont besoin de donner, ça pose pas de soucis si l'autre n'accepte que de recevoir et accepte de rien donner mais c'est l'opposé de ce que je suis, impossible pour moi de ne faire que prendre). Avec ma chérie, on est dans un cas d'échange : je donne, elle donne, je reçois et elle reçois. Pour moi, que je reçoivent ne m'importe pas du tout, ça ne m’intéresse pas. enfin si, je suis très bien placé pour savoir le plaisir qu'on a a donner, donc forcement l'idée de donner ce plaisir de donner à ma partenaire en recevant, ça me permet d'accepter de recevoir. mais c'est pas de recevoir qui me plait, c'est de permettre le plaisir de donner. quant à moi, donner est tout ce qui m'importe pour moi dans la sexualité, c'est tout l’intérêt de la sexualité. si ma copine a un orgasme et pas moi, ça me pose pas de soucis, pas de frustration au contraire, je suis pleinement satisfait. si j'avais un orgasme et pas elle, je serais vraiment pas bien, déçus (les quelques fois ou c'est arrivé ont été une bonne déception et une absence total de plaisir à l'orgasme pour ma part). bref, dans ce que tu décrit c'est tout à fait possible que ton copain soit asexuel, dans le sens ou ce que tu décris ne l’empêche pas. ça veut pas dire qu'il l'est non plus et ça, lui seul aura la réponse. en espérant t'avoir un peu aider sur les possibilités pour gerer les choses...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité