Sexualisation d'autrui.

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !

Arrivez-vous à reconnaitre une personne comme étant S?

Oui je n'ai pas de soucis pour ça.
5
12%
Oui s'ils ont déjà abordé le sujet de la sexualité.
7
17%
Oui avec certaines personnes.
5
12%
Oui mais juste avec les personnes qui me plaisent.
0
Aucun vote
Non et je suis surpris.e d'apprendre que la personne est S.
1
2%
Non et je suis déçu.e d'apprendre que la personne est S.
2
5%
Non mais ma surprise et/ou ma déception va dépendre de la personne.
3
7%
Non mais je ne suis ni déçu.e ni supris.e quand j'apprends qu'une personne est S.
18
44%
 
Nombre total de votes : 41

Avatar du membre
Ali-chan
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 02 août 2017, 00:18
A aimé : 14 fois
A été aimé : 21 fois

Sexualisation d'autrui.

Message par Ali-chan » 14 déc. 2017, 00:51

Je ne suis pas sûre que la question soit très clair.
En gros : savez vous reconnaitre une personne A d'une personne S?
Je sais que parfois les "minorités" (désolée pour le terme mais je ne savais pas comment le dire autrement), comme les homosexuels ou les transsexuels, réussissent à se "reconnaitre" entre elles... Je me demandais si c'était aussi le cas pour les assexuels... Personellement j'ai énormément de mal à voir quand une personne est S, surtout si elle est du genre timide ou prude, ou qu'elle n'exprime pas clairement ses intentions... Surtout sur YouTube, presque toutes les personnes que je suis ont tendances à finir asexualisé, et quand j'apprends qu'il ont une copine, des relations intimes ou qu'ils font références au sexe je suis souvent surprise, voir parfois déçue.
Est ce votre cas?

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par PassionA » 14 déc. 2017, 03:25

Non, j'avoue que ce n'est même pas une pensée qui me traverse l'esprit que l'orientation sexuelle d'une personne et de la savoir ne me fait ni chaud ni froid. En revanche je suis mal à l'aise avec les personnes trop extraverties sur leur sexualité, parce qu'elles vont avoir tendance à me sexualiser et à sexualiser mes propos et c'est vite pénible - et puis les conversations tournent vite en rond.

A la rigueur, ça m'est arrivé de reconnaitre ou de supposer une orientation romantique chez quelqu'un mais je ne l'associe pas avec un comportement sexuel, et ça ne m'a jamais déçu/surpris non plus de la connaitre. C'est probablement un défaut mais j'avoue que je ne tiens pas beaucoup compte de cet aspect chez une personne parce que ça m'indiffère - ou alors juste par pure politesse.

Avatar du membre
Thyatira
Amibe
Messages : 83
Enregistré le : 25 sept. 2017, 19:19
A aimé : 25 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Thyatira » 14 déc. 2017, 08:22

Pareil, en général, ni surprise, ni déception tout court... Sauf quand la personne m'attire, et que c'est un homme homoromantique et homosexuel... Et encore, parce que vu que dans ce cas là la relation sera "clairement définie" (impossible qu'il soit attiré par moi, enfin en général, puisque quasi personne ne sait que je suis genderfluid), et "non ambiguë", ce qui est franchement agréable aussi... Donc en fait, aucune des options du sondage ne me correspond...

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2952
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 585 fois
A été aimé : 562 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par clotaire » 14 déc. 2017, 09:24

J'aurais plutôt attendu la question inverse "reconnaître une personne comme étant A" ;-)

Ben je me pose des questions quand ces personnes semble être des célibataires bien dans leur peau, ce qui me fait penser que le sexe ne leur manque pas. Après pour d'autres, quand on se connaît on sait bien qu'elles n'y passent pas leur vie, ce n'est pas pour autant qu'elles n'aiment pas ça, donc difficile de savoir !

Pour ce qui est de surprise/déception, la surprise je n'y ai pas été confronté, la déception c'est sans objet, que la personne soit S ou A m'est égal, y compris si elle m'attire. Ce n'est pas un élément discriminant pour moi.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Zimou » 14 déc. 2017, 09:47

le fait que les homo arrivent à se reconnaitre est un mythe ^^ parfois ils y arrivent, parfois non, et il y a un très fort biais de confirmation de leurs part (quand ça marche 1 fois ils s'en souviennent toute leurs vie mais quand ils se trompent ils l'oublient tout de suite xD ). comme c'était une très forte croyance de la part de certain homo qui garantissait pouvoir reconnaitre un homo à 100%, des test ont été mené dans des environnements scientifique controlé. et ils ont été les premier étonnés à se rendre compte que finalement il y arrivaient pas plus que le hasard (alors qu'avant les tests, ils étaient sur de faire 0 erreur). faudrait que je retrouve le document à ce sujet, je trouve toujours passionnant de voir à quel point on peut faire erreur dans une chose pour laquelle on est convaincu à 100% ^^
pour ma part, l'orientation des autres, je m'en fou totalement. Qu'ils soient A ou S, je suis ni content ni déçus. l'important est qu'ils soient bien avec ce qu'ils sont.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Baelfire » 14 déc. 2017, 11:25

En fait je me pose jamais la question. J'ai pas du tout le réflexe de me demander si l'autre peut être A ou non (oui parce que les A ça court moins les rues que les S tout de même). Est ce bien nécessaire d'ailleurs ?
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Olib
Acolyte
Messages : 398
Enregistré le : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 235 fois
A été aimé : 207 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Olib » 14 déc. 2017, 11:41

Bien sûr je reconnais les S à 100% : ils sont de taille inférieure à la moyenne, sont blond.e.s, ont généralement un nez fin et ils aiment beaucoup manger des clémentines !

...

:D

Bon, sans rire, faut faire attention avec ce genre de question. On peut vite tomber dans la classification abusive à partir de critères (physiques ou psychologiques) complètement absurdes. Et on sait à quoi ça peut aboutir...
Évitons donc de nourrir des clichés (ils savent très bien se nourrir d'eux-mêmes).
Il n'y a rien qui ne me permette d'identifier si quelqu'un est A ou S tant que cette personne ne me l'a pas dit elle-même.
Et si une personne me dit qu'elle est S, eh bien : je ne suis pas surpris (c'est quand même la norme) ni déçu (je n'ai pas à avoir d'attentes sur la sexualité d'autrui).
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar du membre
Ali-chan
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 02 août 2017, 00:18
A aimé : 14 fois
A été aimé : 21 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Ali-chan » 14 déc. 2017, 12:21

Si tu retrouve l'article zimou je suis preneuse j'ai un ami persuadé d'avoir un "radar à gay" dans le crâne xD

Baelfire, oui bien sur que la plupart du temps je m'en fiche complément! Mais parfois, c'est pas tout les jours non plus, je me pose la question, comme clotaire, quand la personne n'aborde jamais le sujet, alors que mes autres amis l'aborde VRAIMENT très souvent...

Désolée Olib si je n'ai pas été très claire mais je ne suis pas du tout dans cet optique que tu décris je ne pense pas que tout les A se ressemble ni que tout les S se ressemble et qu'on ne peux pas s'entendre entre nous, je me demandais juste si ça arrivait au autres aussi de dé-sexualiser quelqu'un, en gros si vous aviez tendance à voir tout le monde en A jusqu'à preuve du contraire, je ne pense pas que le fais d'être l'un ou l'autre sois mieux ou moins bien... Et je n'ai même pas de cliché pour l'un ou pour l'autre...
Mais j'avoue sans gêne que parfois je me fais des films sur une personne en me disant qu'elle est peut être aussi A, que ça serait bien (de la même façon qu'on peu chercher un français avec qui interagir dans un pays étranger) et je suis parfois surprise quand je me rends compte que je me suis trompée, et si la personne me plaît, savoir qu'elle et très porté sur la chose me met mal à l'aise, et me déçois un peu c'est tout...

Avatar du membre
Olib
Acolyte
Messages : 398
Enregistré le : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 235 fois
A été aimé : 207 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Olib » 14 déc. 2017, 12:28

D'accord, Ali-chan, je comprends mieux la question :)

Donc pour répondre à ta question : non, ça ne m'est jamais arrivé de "dé-sexualiser" quelqu'un. Mais ça fait pas très longtemps moi-même que je connais le terme et que je sais qu'il y a des gens comme moi sur Terre. Alors peut-être que ça arrivera dans le futur.
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar du membre
Ali-chan
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 02 août 2017, 00:18
A aimé : 14 fois
A été aimé : 21 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Ali-chan » 14 déc. 2017, 12:43

Oui je suis désolée la question n'était peut être pas très clair de base ^^
Moi même ça fait pas très longtemps je me demande si ça ne ferait pas parti d'un phase d'acceptation ou quelque chose du genre je ne sais pas trop ^^

Ramón

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Ramón » 14 déc. 2017, 13:31

J'ai tendance à penser que tout le monde Asexué-Asexualisé(-Apolitisé-...) jusqu'à ce que cela entre dans la conversation aussi Ali-chan. Ce serait mettre la charrue avant les boeufs. Mais je sais qu'au fond, ce n'est pas le cas de la majorité des personnes que je peux rencontrer. Je sais aussi que le sujet "Sexe-sexualité" est rarement abordé que ce soit dans les bars ou avec les proches. C'est un sujet, et globalement c'est un sujet plus privé que public. Donc je repars souvent avec l'idée que les gens sont A, jusqu'à ce que... bah en fait il existe de nombreuses personnes qui préfèrent aborder ces sujets ultérieurement parce que dans le fond c'est de l'intimité qu'elles cherchaient, avec rapports sexuels.
Dans les bars, j'ai remarqué que les personnes trop extraverties (pour reprendre le terme de PassionA) étaient très vite mises de côté. C'est que même les S trouvent que c'est un sujet envahissant.

Mais non, incapable de reconnaître un S, pas plus qu'une quelconque autre orientation sexuelle.

Petit aparté : on ne parle plus de transsexuel.le.s, ce n'est pas une orientation sexuelle (en tout cas on me l'a assez répété parmi les personnes concernées), mais plutôt de transexué.e.s (et transhormoné.e.s même si c'est rare)

Avatar du membre
Ali-chan
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 02 août 2017, 00:18
A aimé : 14 fois
A été aimé : 21 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Ali-chan » 14 déc. 2017, 20:52

Oh merci de l'info Mr.Nya!
J'avoue que je suis curieuse sur le sujet mais en dehors de la minorité bruyante de LGBT qui sont assez agressifs (je sais que la plupart sont très gentil), j'en connais très peux en dehors des A, et homosexuels...
Et au vue de certaines réactions que j'ai pu observer j'ai pas trop osée allez poser des questions de peur d'être déplacée, je sais que je peux parfois être très curieuse voir trop curieuse... Et j'ai pas trouvé grand chose sur le net... Enfin si mais pas de quoi rassasier ma curiosité...
Rien que là je me rends compte que le fait de parler de curiosité sous entant que je nous prends et que je les prends pour des bêtes de foire alors que ce n'est pas le cas... Juste, je suis le genre de personne qui a besoin de creuser la question, la comprendre en profondeur pour pouvoir l'accepter (pas que je trouve ça anormal de base ou que je ne l'accepte pas à l'origine mais... Rah j'arrive pas à l'exprimer j'espère que tu as compris)...
Je me rends compte que ça peut être déplacé...

Ryo22
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 04 nov. 2017, 18:40
Localisation : Picardie
A aimé : 11 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par Ryo22 » 15 déc. 2017, 03:02

Personnellement je suis tout l'inverse de Nya.
Je pars du principe que la personne est S d'office, vu que la très grande majorité de la population l'est ! Et c'est après en faisant davantage connaissance ou si le sujet de la sexualité vient à être abordé que je peux distinguer si elle est effectivement S ou s'il y a une possibilité pour qu'elle soit A. Et j'avoue que parfois j'ai des surprises assez intéressantes, des gens que je pensais être S qui m'avoue finalement qu'ils seraient A ou grey-A etc...

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par didou » 15 déc. 2017, 09:27

Nouille-des-bois a écrit :
15 déc. 2017, 08:03
Mais en fait, je ne me pose pas vraiment la question du moment où il n'y a pas de lien amoureux possible.
Mais en fait, je ne me pose pas vraiment la question puisque je ne veux pas de lien amoureux possible. :mrgreen:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
mimosa
Amène
Messages : 425
Enregistré le : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 114 fois
A été aimé : 35 fois
Contact :

Re: Sexualisation d'autrui.

Message par mimosa » 06 janv. 2018, 06:17

Ali-chan a écrit :
14 déc. 2017, 12:21
Si tu retrouve l'article zimou je suis preneuse j'ai un ami persuadé d'avoir un "radar à gay" dans le crâne xD

Baelfire, oui bien sur que la plupart du temps je m'en fiche complément! Mais parfois, c'est pas tout les jours non plus, je me pose la question, comme clotaire, quand la personne n'aborde jamais le sujet, alors que mes autres amis l'aborde VRAIMENT très souvent...

Désolée Olib si je n'ai pas été très claire mais je ne suis pas du tout dans cet optique que tu décris je ne pense pas que tout les A se ressemble ni que tout les S se ressemble et qu'on ne peux pas s'entendre entre nous, je me demandais juste si ça arrivait au autres aussi de dé-sexualiser quelqu'un, en gros si vous aviez tendance à voir tout le monde en A jusqu'à preuve du contraire, je ne pense pas que le fais d'être l'un ou l'autre sois mieux ou moins bien... Et je n'ai même pas de cliché pour l'un ou pour l'autre...
Mais j'avoue sans gêne que parfois je me fais des films sur une personne en me disant qu'elle est peut être aussi A, que ça serait bien (de la même façon qu'on peu chercher un français avec qui interagir dans un pays étranger) et je suis parfois surprise quand je me rends compte que je me suis trompée, et si la personne me plaît, savoir qu'elle et très porté sur la chose me met mal à l'aise, et me déçois un peu c'est tout...
Moi c'est l'inverse je vois des S partout. Au point qu'un mec qui m'a dit au détour d'une conversation que pour lui le sexe c'était uniquement pour la reproduction m'a surprise, je me suis Ah tiens un A.
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité