le virilisme

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: le virilisme

Message par Piccolo » 31 mars 2017, 22:53

Ils sont ridicules, on dirait un sketch des inconnus.

Leur crise d'identité vient du fait que leur identité est justement superficielle.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1566
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 358 fois

Re: le virilisme

Message par Hestia » 31 mars 2017, 23:02

J'avais vu une vidéo d'une chaîne youtube d'une personne transgenre non-binaire qui disait justement que le genre était ce que nous étions et non un ressenti, et même si je l'approuve, je n'arrive pas à trouver un autre mot pour expliquer comment on définit notre genre. Cela dit, tu as raison, la place du genre et du sexe est influencé par la société.

Sans l'affirmer, je suis convaincue qu'il n'y aurait pas besoin que des hommes aillent à un camp de virilité, si au départ on avait pas cette obstination à dire, d'un côté il y a les filles et de l'autre les garçons, donc on va les distinguer et leur imposer des profils spécifiques.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1566
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 358 fois

Re: le virilisme

Message par Hestia » 31 mars 2017, 23:52

Mr.Nya a écrit :Le truc, c'est que genre comme sexe sont des constructions sociales, et cela n'a rien à voir avec un quelconque ressenti.
Le ressenti ne permet que de se rendre compte de l'écart entre ce que nous sommes et ce que la société fixe comme conventions.
En y repensant, je ne suis pas vraiment certaine que cela soit à 100% exact, je veux dire, quand on sait que certains enfants très jeunes savent qu'iels sont transgenres et que leur sexe ne correspond pas à leur genre, je ne peux pas m'empêcher de me dire que nous n'avons pas assez d'éléments pour expliquer ce qui est réellement le genre. On peut dire que la société lui impose certains critères, et d'être binaire; ici en tout cas, mais cela n'explique pas tout.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1992
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 557 fois
A été aimé : 295 fois

Re: le virilisme

Message par fiffi » 01 avr. 2017, 00:06

Ce reportage nous montre des hommes ayant une vision du role de l'homme et de la femme en vigueur il y a 40 ans . Je suis peiné et inquiet de voir un tel retour en arrière .

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: le virilisme

Message par shironimo » 01 avr. 2017, 00:15

shironimo, aux USA et en Hollande, on autorise bien des associations pédophiles... du coup ce genre de "clubs/camps" ce n'est pas étonnant.
De toute, les hoministes, virilistes, mascu sont des réactionnaires pur jus. Il n'y a quasiment rien à faire, ils vivent contre le changement, dans le passé.

J'ai en ma possession les trois tomes de ce bouquin (que j'ai essayé de faire lire à mon père mais qu'il ne veut pas regarder, le bougre !), c'est très intéressant sur la représentation de la virilité depuis son invention conceptuelle par les grecs : http://www.dimedia.com/dimpdf/histoire_ ... rilite.pdf
Oui, je suis d'accord qu'il y a des disparités entres pays. Mais, là. C'est en France, pays de "l'égalité, liberté,fraternité" :shock:
Et aussi, que ça soit diffusé tranquillement sur une chaîne du service public.
Car là, dans le reportage on te met "qu'est-ce qu'être un homme?" et on ne te montre qu'une seule version (avec mention spéciale pour "le patriarcat est mort" best joke ever.)

Sinon, encore de la lecture :twisted: (merci pour le lien.)

Clotaire-
Ne t'inquiète pas, pour ma part je ne crois pas que tous les religieux soient ainsi. J'ai plus l'impression de voir de l'abus de faiblesse qu'une messe pour rappeler a l'ordre.

Sinon pour rentrer sur le concept de genre, je me suis toujours considérée comme "humaine" avec un sexe dit féminin selon la société. Femme ou homme, j'm'en fiche un peu...
En fait je me dit "je m'en fiche", c'est surtout que le message de la société est erronée : je ne veux pas d'enfant, ni me marier, ace-aro, j'ai horreur des trucs à l'eau de rose et j'en passe les clichés.
Limite j'ai toujours dû mal qu'on se revendique "homme" ou "femme" (je parle pas du féministe, hein), car ces concepts sont tellement ancré dans l'imaginaire avec une image préconçue via la société de conso que ça me laisse perplexe de ce qu'on veut revendiquer.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1566
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 358 fois

Re: le virilisme

Message par Hestia » 01 avr. 2017, 09:35

shironimo a écrit : Sinon pour rentrer sur le concept de genre, je me suis toujours considérée comme "humaine" avec un sexe dit féminin selon la société. Femme ou homme, j'm'en fiche un peu...
En fait je me dit "je m'en fiche", c'est surtout que le message de la société est erronée : je ne veux pas d'enfant, ni me marier, ace-aro, j'ai horreur des trucs à l'eau de rose et j'en passe les clichés.
Limite j'ai toujours dû mal qu'on se revendique "homme" ou "femme" (je parle pas du féministe, hein), car ces concepts sont tellement ancré dans l'imaginaire avec une image préconçue via la société de conso que ça me laisse perplexe de ce qu'on veut revendiquer.
C'est drôle, car il y a à peu près 1 mois, lors d'un entretien d'évaluation professionnel, mon référent m'a décrite comme la seule personne féminine, de lieu de travail, et j'avoue que j'apprécie cela, car c'est à mon sens plus convenable pour moi que s'il avait affirmé que j'étais la seule femme. A près tout toutes les femmes ne sont pas féminines et les personnes féminines ne sont pas forcément des femme. Oui je fais une distinction entre être féminine et le genre en lui même.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Ramón

Re: le virilisme

Message par Ramón » 01 avr. 2017, 15:25

Le gros soucis shironimo, c'est que la déclaration de 1789, écrite par des juristes, a été abandonnée en 1793 par une autre écrite par des politiques (bye bye séparation des pouvoirs).
Que le siècle des "Lumières" c'est la promotion du despotisme éclairé et non pas de la démocratie ou des droits humains, et que le système représentatif relève plus du despotisme que de la démocratie (où le peuple est censé voter lui-même les lois). Donc je veux bien que l'on parle de droits humains et d'une devise, mais comme pour tout, les mots sans les actes ne valent rien. Qui aujourd'hui en France est prêt à abattre, emprisonner ou ostraciser les législateurs et les exécuteurs de la loi ? Une minorité. Parce qu'il faudrait commencer par là pour pouvoir remettre le juridique en avant...

La lecture, quand on commence, on ne peut plus s'arrêter :D
Je n'ai pas lu l'intégralité, il y a trop de texte pas très intéressant.

Hestia, le soucis c'est que le langage se formalise pour donner des repères de communication identiques pour tout le monde. Nous sommes héritiers d'une tradition qui vise à polariser/dualiser la société : homme/femme, corps/esprit, bien/mal,... et que l'on a construit des définitions restrictives de ces mots. En l'occurrence, un homme c'est une personne assignée homme à la naissance, socialisée comme un homme durant son enfance, et dotée d'un pénis ainsi que de chromosomes XY. Là où la biologie nous invite à plus de nuances même si c'est le modèle biologique le plus courant. Voilà pour le sexe, le mâle.
Pour le genre, c'est tout ce qui ne relève du biologique en sciences sociales, et dans les sciences naturelles il s'agit d'un regroupement d'espèces qui ont des caractéristiques similaires => on rentre dans une catégorisation nettement plus délicate, éminemment subjective, un truc finalement plus fourre-tout qu'autre chose ce qui rend la question du genre très compliquée, probablement insoluble. Nous avons donc les conventions sociales, binaires, et les conventions émancipatrices/alternatives, non binaires où l'on tente à la fois de redéfinir "homme" et "femme" de manière plus ouverte mais aussi d'étendre le champ lexical pour rendre compte de la diversité.
Dans un monde normé avec des normes millénaires, il est compliqué de s'exprimer avec les conventions nouvelles, elles ne sont pas intelligibles au commun des individus, elles ne sont pas popularisées par les tenants des conventions fixées. Il faudrait réussir à utiliser les conventions communément acceptées histoire de ne pas perdre les interlocuteurs, tout en intégrant le nouveau lexique. En gros, ne pas toucher à la norme homme-femme (ce qui serait plutôt la finalité), mais intégrer les nouvelles normes.

Enfant, j'étais plus comme shironimo, "humain", voire "terrien", cela correspond plus à l'éducation que j'ai reçu. Puis, j'ai remarqué que rien que ça c'était trop compliqué pour les autres qui étaient : "européens", "français", "blancs", "noirs", "hommes", "vieux", "travailleurs",... qu'ils préféraient se définir selon des statuts ou des fonctions plus restrictives.
Du coup, mon sentiment, c'est qu'on n'est pas rendu...

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: le virilisme

Message par didou » 01 avr. 2017, 16:34

Je viens de tomber sur ce sujet et de regarder le reportage. Je me suis dit, "Wahhhh, le premier avril" :D
Pris d'un doute, que je demandai à Don Diègue de m'ôter, je consultai la date du susdit reportage: 30 mars :shock: Déception...point de canular à l'horizon :?
Quand je vois ça, je ne regrette franchement pas l'absence de TV dans ma caverne :mrgreen:

Enfin, ce genre d'ambiance, de propos fait illico penser aux sectes. Personnellement, je m'en fous, mais cette pub cathodique n'est pas terrible pour l'Église catholique :wink:
Bref, affligeant... Ce document fût réalisé à l'époque néolithique, on eût pu comprendre l'avantage de l'Homme fort pour défendre sa famille contre le mammouth aux dents de sabre et le tigre laineux, mais là, de nos jours... il semble que la vie ait quelque peu changé...
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: le virilisme

Message par FTC » 03 avr. 2017, 21:24

Pour préciser, je n'ai pas vu le reportage, ni lu l'article de slate ou madmoizelle.

En gros, juste pour dire que le meninisme se voit depuis longtemps. Pour pas mal être spectateur de communauté Internet (9gag, ou Reddit principalement), il y a un vrai courant sur Internet. Je vois 2 origines, la première c'est le troll en jouant la provo pour créer du flood. La 2nde, c'est que pour certains gars (ados pour bcp j'imagine) ils voient le féminisme comme une agression envers eux. Ils ont tendance à se servir du féminisme extrême (les feminazis) pour justifier leur propos "viriliste". De ce que je peux me rendre compte, c'est que dès qu'il y a une possibilité, ils aiment bien crier au double standard (quand c'est une femme, c'est bien, mais si c'est un homme c'est mal : double standard). Cela peut aller à des broutilles ou sur des sujets plus lourds. Du coup la conséquence, c'est que sur ces communauté en ligne, je peux observer un vrai courant de pensée pour le virlisme, et du coup le péon un peu perdu se retrouvant là dedans peut être influencé.

De la même manière, y a un courant de pensé pour l'homme blanc en réponse (pour eux) à toutes les protections accordaient aux autres "couleurs".

Ramón

Re: le virilisme

Message par Ramón » 04 avr. 2017, 13:49

Sachant que ces courants du net ne sont que les héritiers des courants antiféministes, racistes,... qui ont toujours existé et qui cherchent à se reproduire. Et c'est aussi simple que de dire qu'il y a du chômage parce que les femmes se sont mises à travailler, que les hommes ont été mis en concurrence avec les femmes. Cet argument est imparable dans sa formulation, ça séduit donc. On ne peut opposer que l'argument du droit à disposer de soi, mais il ne s'agit pas d'un argument qui infirme l'argument proposé, c'est une autre vision de la société qui fonctionne avec une logique différente.

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: le virilisme

Message par shironimo » 04 avr. 2017, 18:20

Ah bah une bonne petite vidéo sur cet article :

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2991
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: le virilisme

Message par clotaire » 04 avr. 2017, 18:59

Du coup j'ai jeté un œil au site des organisateurs, et en effet je perçois mieux leur posture : c'est organisé par la communauté de l'Emmanuel, communauté catho assez élitiste et bourgeoise, qui prône assez volontiers des positions morales conservatrices, et surtout qui joue à fond dans les clichés (à croire que des fois ils le font exprès). Sur ce coup là ils ne se sont pas loupés :P

Piccolo, le sketch des Inconnus, oui c'est tout à fait ça :D

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: le virilisme

Message par didou » 04 avr. 2017, 22:46

shironimo a écrit :Ah bah une bonne petite vidéo sur cet article :
C'est exccccellennnnt :lol: :lol:
Merci pour ce moment désopilant ! Vraiment génial :lol:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1566
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 358 fois

Re: le virilisme

Message par Hestia » 12 avr. 2017, 19:00

Suite à ce reportage, France Culture à tout à l'heure, présentée une émission sur la question "La virilité est-elle l'avenir de l'homme ?"

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -de-lhomme
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Arianou
Affranchi
Messages : 459
Enregistré le : 01 nov. 2016, 22:07
Localisation : Lyon
A aimé : 49 fois
A été aimé : 74 fois

Re: le virilisme

Message par Arianou » 12 avr. 2017, 20:42

Après un petit sondage, y a des hommes qui tricotent et des femmes qui poussent des voitures, on est mal barrés :D
Oui nous sommes différents, mais ce n'est pas une raison pour s'enfermer dans des cases et se limiter à ce qui est masculin ou féminin. Les pauvres, ils sont perdus et on les enfermes dans des choses dites "viriles",je pense pas que ça va les aider. On ferait mieux de faire des stages de vivre ensemble.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité