bonjour...quelle découverte

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
alternifolia
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 10 août 2016, 15:07
Localisation : drôme

bonjour...quelle découverte

Message par alternifolia » 10 août 2016, 15:53

Bonjour à toutes et tous,
cela ne fait que quelques heures que j'ai découvert ce forum, et il me semble revivre les émotions qui m'ont traversées lorsque la porte de la découverte de l'homosexualité s'est matérialisée devant mes yeux. J'avais 23 ans et je n'avais jamais imaginé que mon absence de désir pour les hommes pouvaient venir d'une méprise dans l'évaluation de mon orientation sexuelle. Et je m'aperçois aujourd'hui que ce qui a pu m'apparaitre comme une solution (l'homosexualité), se révèle probablement être une autre méprise.
waouuu...quel choc. Mais quel soulagement également. Je suis un peu troublée et je ne sais pas bien comment abordé tout cela avec vous. Mon esprit est très confus.
Je me retourne sur ma vie et je vois des belles et longues années de lutte, à tenter de comprendre ce qui se passe en moi, pourquoi je n'ai pas de désir, à fouiller dans mon passé, mon enfance chaotique et douloureuse, établir des liens hasardeux et qui ne me convainquent qu'à moitié, à tenter de trouver des solutions, d'éduquer mon corps aux ressentis sexuels, sans grand succès, et à promettre...promettre à mon Amour que je vais réussir, que je vais trouver le chemin du désir pour elle, que ça ne peut pas être autrement, puisque je suis normalement constituée, cela doit forcément arriver, se trouver, quelquepart. Promettre pour ne pas la perdre. Promettre pour faire naitre en elle l'espoir, pour faire naitre l'envie d'une construction commune, de projets communs, d'un futur commun. Mais quelle violence. Quelle douleur de se heurter toujours aux mêmes échecs, de voir la liste des possibles solutions se raccourcir au fur et à mesure des échecs et se dire qu'à un moment, on arrivera forcément au bout de la liste, et qu'il ne nous restera plus qu'un sentiment de désespoir profond. Et quelle douleur de lire dans le regard de l'autre la tristesse, la frustration, l'espoir anéanti, le découragement, le doute.
Merci à vous d'exister, d'être la et de croiser mon chemin. De vous raconter, de vous livrer, de vous partager. Je pense que je vais passer quelques moments avec vous, à vous lire, vous découvrir, et me découvrir à travers vous. Merci.

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Zimou » 10 août 2016, 16:28

Bienvenue! la découverte de l'asexualité va t’être bien utile. Avec ta copine vous allez pouvoir chercher dans une bonne direction pour améliorer votre quotidien, à savoir de ne pas te changer toi mais de vous adapter ensemble.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Ramón

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Ramón » 10 août 2016, 16:46

Maintenant que tu as réussi à écrire un peu ton ressenti, peu de doutes que tu ne progresses pas dans tes démarches et que la confusion finisse par se dissiper. Pas la peine de te précipiter, tu as bien le temps de décanter la chose, "patience et longueur de temps" ;)

Sois la bienvenue :)

alternifolia
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 10 août 2016, 15:07
Localisation : drôme

Re: bonjour...quelle découverte

Message par alternifolia » 10 août 2016, 16:51

Merci pour tes mots, et de m'avoir accueillie ici.
J'espère vraiment que nous allons pouvoir chercher dans la bonne direction ensemble. Mais cette situation crée une vive douleur chez elle. Je ne sais pas si elle supporterait l'idée que cela ne changera pas...
D'ailleurs, je vois très bien ce qui va se passer chez moi : je vais toujours être dans le doute et me demander si je dois continuer à chercher une solution pour que cela change, ou s'il vaut mieux que je conclus que je suis asexuelle. C'est un peu comme décider que le combat est terminé, que l'on abandonne la lutte, qu'il n'y a plus rien à faire...Conclure cela est un confort évident pour moi. Mais je lui donne alors l'entière responsabilité de s'adapter, ou non. C'est horrible de lui faire porter le poids de cette décision.

Ramón

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Ramón » 10 août 2016, 17:16

Après, si tu culpabilises, tu peux prendre cette décision toi-même. Mais je crains que cela ne change rien pour elle : cela semble être son blocage à te lire, pas le tiens.
Si tu es asexuelle, peu de chances pour que cela change. Tu as mis en place pas mal de choses que tu ne pourras probablement pas changer. Ce n'est pas abandonner, c'est accepter, refuser la fuite en avant, ne plus se cacher. C'est justement bien moins confortable qu'il n'y paraît, car c'est une affirmation de soi difficilement acceptée. Faut pouvoir supporter l'ostracisme que cela peut provoquer.

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Dexter » 10 août 2016, 20:15

Bienvenue :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par didou » 10 août 2016, 22:45

alternifolia a écrit :Bonjour à toutes et tous,
Bienvenue "autre" "alternative" "danse" ? J'essaye de décrypter ton pseudo ;)
alternifolia a écrit :cela ne fait que quelques heures que j'ai découvert ce forum, et il me semble revivre les émotions qui m'ont traversées lorsque la porte de la découverte de l'homosexualité s'est matérialisée devant mes yeux.
Bin oui, découvrir qu'il n'y a pas forcément d'autres réponses à ce que l'on est ... que ce que l'on est est parfois foudroyant. Effectivement, ce n'est pas parce que l'on n'entre pas dans la ligne droite du parti de la "normalité" que l'on est pour autant monstrueux :)
alternifolia a écrit :J'avais 23 ans et je n'avais jamais imaginé que mon absence de désir pour les hommes pouvaient venir d'une méprise dans l'évaluation de mon orientation sexuelle. Et je m'aperçois aujourd'hui que ce qui a pu m'apparaitre comme une solution (l'homosexualité), se révèle probablement être une autre méprise.
L'hétéro/homo sexualité n'est pas une orientation incompatible avec l'asexualité. Comme on dirait souvent entre matheux: "c'est orthogonal" En d'autres termes moins abscons: "ça n'est pas sur la même ligne". On peut être homo ou hétéro et asexuel.
alternifolia a écrit :waouuu...quel choc. Mais quel soulagement également. Je suis un peu troublée et je ne sais pas bien comment abordé tout cela avec vous. Mon esprit est très confus.
Oui bin ne t'inquiète pas, ça va se décanter :)
alternifolia a écrit :Je me retourne sur ma vie et je vois des belles et longues années de lutte,[...] mon enfance chaotique
Ouf, j'ai cru lire "catholique" :twisted: J'aurais compris tous ces tourments :lol:
alternifolia a écrit :et douloureuse, établir des liens hasardeux et qui ne me convainquent qu'à moitié, à tenter de trouver des solutions, d'éduquer mon corps aux ressentis sexuels, sans grand succès, et à promettre.../quote]
Bin d'avoir "tenté "c'est déjà un sacré boulot / sacrifice. Il y en a qui n'ont jamais tenté, qui ont juste subit.
alternifolia a écrit :Promettre pour faire naitre en elle l'espoir, pour faire naitre l'envie d'une construction commune, de projets communs, d'un futur commun. Mais quelle violence. Quelle douleur de se heurter toujours aux mêmes échecs, de voir la liste des possibles solutions se raccourcir au fur et à mesure des échecs et se dire qu'à un moment, on arrivera forcément au bout de la liste,[...]
Je ne suis pas sûr de bien avoir suivi, mais de ce que je comprends, tu es avec une autre fille que tu aimes. Avez-vous discuté de ta "non-attirance" pour les relations sexuelles ? C'est sans doute une chose à faire. Des couples A/S existent, mais ils ne tiennent pas sur un malentendu bien souvent. Donc, parlez ensemble.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

alternifolia
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 10 août 2016, 15:07
Localisation : drôme

Re: bonjour...quelle découverte

Message par alternifolia » 10 août 2016, 22:58

Merci pour vos réponses et votre accueil. Merci Didou pour la tienne également. Pour te répondre, nous discutons énormément de mon "non-désir". Il est au centre de toutes nos problématiques et nous tentons énormément de choses pour tenter de le faire naitre. Sans succès. Mais nous communiquons énormément, tout le temps. Je ne crois pas qu'il existe de malentendu au sens propre entre nous. Je m'aperçois juste aujourd'hui qu'il est possible d'être ainsi et de ne pas pouvoir agir sur ce fait. Jusque la, j'avais un problème à résoudre, et trouver la solution aurait permis à ma relation de s'épanouir, de grandir, de se construire. Si j'explique aujourd'hui à la femme que j'aime qu'il n'y a aucun espoir de changement, je la perds. Alors comment être sûr que l'on est asexuelle? Et que cet état n'est pas lié à une construction psychique (qu'il faut déconstruire alors)?
Comment prendre ce risque de perdre l'être que l'on aime en décrétant définitivement que la recherche est vaine ? qu'en savons nous ? quand nait la certitude ?

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par didou » 10 août 2016, 23:27

alternifolia a écrit :Pour te répondre, nous discutons énormément de mon "non-désir". Il est au centre de toutes nos problématiques et nous tentons énormément de choses pour tenter de le faire naitre. Sans succès. Mais nous communiquons énormément, tout le temps.
C'est le plus important de communiquer. Sans discussions un couple est voué à s'étioler. Et je sais de quoi je parle.
alternifolia a écrit :Je m'aperçois juste aujourd'hui qu'il est possible d'être ainsi et de ne pas pouvoir agir sur ce fait.
Ne pas pouvoir agir sur le fait d'être asexuel est normal. Ensuite, des arrangements peuvent s'établir.
alternifolia a écrit :Jusque la, j'avais un problème à résoudre, et trouver la solution aurait permis à ma relation de s'épanouir, de grandir, de se construire.
Oui, sauf que malheureusement, la vraie vie est souvent constituée de plusieurs, et non un, problèmes. Sauf chez Mr et Mme Tout-Le-Monde :roll:
alternifolia a écrit :Si j'explique aujourd'hui à la femme que j'aime qu'il n'y a aucun espoir de changement, je la perds.
Ca rejoint mon point ci-dessus: il faut parfois faire des concessions. Moi je suis hétéro, j'ai eu 2 gamins (d'un coup, ouf, heureusement :D) Je suis A depuis bien longtemps, sauf que vu mon grand âge, à cette époque on n'avait pas Google et Internet pour mettre un nom dessus. Donc, j'ai mis un peu d'eau dans mon vin (pouah ! quelle hérésie :lol:) et la vie a continué pendant 21 ans (après ça c'est gâté pour d'autres malheureuses raisons).
alternifolia a écrit :Alors comment être sûr que l'on est asexuelle?
Ca, c'est toi qui t'y classera toi-même ou non. La définition la plus basique de l'asexualité est la "non-attirance envers les relations sexuelles (avec autrui, la masturbation etc n'entrant pas en ligne de compte). Ensuite, ce n'est pas forcément un sceau définitif. Donc c'est ton travail te sentir là où .. tu te sens bien.
alternifolia a écrit :Et que cet état n'est pas lié à une construction psychique (qu'il faut déconstruire alors)?
Oh là... Déconstruire sa propre essence psychologique... Je crains que ce ne soit très difficile. Je ne suis pas docteur (enfin, si, mais pas en médecine :mrgreen:), pas psy, mais pour avoir un psychisme assez "intéressant" pour les toubibs :lol: je pense que c'est une affaire très difficile ;)
alternifolia a écrit :Comment prendre ce risque de perdre l'être que l'on aime en décrétant définitivement que la recherche est vaine ? qu'en savons nous ? quand nait la certitude ?
Peut-être qu'avant d'envisager la certitude de perdre l'être que l'on aime, faudrait-il discuter calmement, profondément de ce que vous attendez toutes les deux pour l'avenir. C'est ça qui est fondamental. Si vous trouvez un terrain d'entente entre relations sexuelles / sensuelles / platoniques, autrement dit, physiques / câlins / tendres serrages entre les bras (rayez les mentions inutiles, qui ne sont d'ailleurs pas exhaustives ;)). Rien n'interdit de prime abord que vous trouviez un équilibre qui vous convienne.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Pinky Pow
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 02 août 2016, 20:33
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Pinky Pow » 10 août 2016, 23:49

Bienvenue!
Comment être sûr qu'on est asexuel, je ne sais pas trop. Je sais que pour moi, j'ai passé des années à me sentir anormale car j'étais heureuse d'être seule et je ne ressentais jamais de désir pour personne. J'avais un peu assimilé cet état de fait, du style "c'est comme ça, je resterai anormale toute ma vie" mais du coup je me sentais seule. Pas seule parce que je n'étais pas en couple mais seule parce que j'aurais dû être gênée de cet état de fait, or ce n'était pas le cas (et comme le monde entier essaye de t'inculper l'idée qu'être en couple c'est la base et que le sexe, c'est la base aussi, voilà). Pour moi comprendre que j'étais asexuelle, ça a fait comme un déclic dans ma tête. Comme si d'un coup on avait répondu à toutes mes questions. Ça a expliqué tout ce que j'avais pu ressentir jusqu'à maintenant. Tant que j'avais pas réalisé ça, on aurait pu me dire que je l'étais, quelque part je ne l'aurais pas cru.
Perdre la personne qu'on aime ça fait peur. Mais comme dit Didou, on a parfois l'impression qu'une seule et unique chose peut détruire la relation, mais c'est jamais aussi simple. Je l'ai cru avec mon ex, quand j'ai (vainement) essayé de sauver notre relation : il était tellement désespéré à l'idée que je puisse le rejeter (alors que je ne comptais pas le faire évidemment...) qu'il m'a rejetée "le premier". Sur le moment je me suis dit que s'il comprenait que je n'allais pas le quitter, tout aller s'arranger. Mais en fait tout s'est aggravé (ce qu'il avait fait était impardonnable, je lui dis que ça va, oui mais mes parents ne voudront jamais le rencontrer, je lui dis que si ils voudront, oui mais en fait il n'était plus sûr de m'aimer, etc) et ça a très mal fini pour nous deux. J'étais terrifiée à l'idée de perdre celui que j'aimais (le seul de ma vie) mais voilà. Ça a été terrible, mais je me rends compte avec le recul que ça n'aurait pas été possible. J'espère sincèrement que pour toi, ce sera différent et que tu trouveras une solution (vous avez l'air de dialoguer beaucoup plus que nous), mais si ce n'est pas le cas alors ça veut peut-être dire que ce n'était pas possible entre vous. J'en suis la preuve qu'on en ressort vivant malgré tout.

Ramón

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Ramón » 11 août 2016, 11:52

Je vois quand même un gros soucis dans cette phrase : "Si j'explique aujourd'hui à la femme que j'aime qu'il n'y a aucun espoir de changement, je la perds"
Donc, pour elle, le fait que tu ne puisses éprouver aucun désir sexuel ou que tu n'aies aucune envie d'avoir des rapports sexuels (elle peut se masturber, ou vous pouvez envisager qu'elle soulage ses urgences avec une autre personne, même si c'est une solution... étrange) serait un motif de rupture de sa part ? Désolé, mais si c'est le cas, c'est ce que l'on appelle de la culpabilisation, et c'est aux antipodes de ce que j'appelle "aimer" une personne. Si elle ne peut t'accepter telle que tu es, j'y vois un énorme problème venant d'elle, un problème d'intolérance, sauf qu'il n'est pas endogène, ce n'est pas comme avec le lactose ou le gluten.
Je ne suis évidemment pas toi, mais c'est exactement le genre de personnes que je sors de ma vie, aussi perturbant (euphémisme) cela puisse être. Tu es telle que tu es, tu n'as pas à te plier aux envies d'une autre personne si cela implique de te "mutiler" psychologiquement. Tu en paierais un "prix" bien trop important dans le futur.

Considère mon avis pour ce qu'il est : un avis d'une personne radicale, c'est-à-dire qui prend les problèmes à leur "racine" et qui ne cherche pas "à mettre un sparadrap sur une gangrène, je coupe pour qu'elle ne se propage pas" (si tu saisis l'image).

Avatar du membre
Glow
Ascendant
Messages : 913
Enregistré le : 01 déc. 2013, 12:32
A aimé : 7 fois
A été aimé : 22 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Glow » 11 août 2016, 14:46

Bonjour et bienvenue alternifolia.

J'espère que ce forum t'aidera dans ton cheminement personnel.
"Il paraît que la connerie ça se cultive.
Ben j'en connais un bon paquet qui ont la main verte !!"

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par didou » 12 août 2016, 00:52

Mr.Nya a écrit :Considère mon avis pour ce qu'il est : un avis d'une personne radicale, c'est-à-dire qui prend les problèmes à leur "racine" et qui ne cherche pas "à mettre un sparadrap sur une gangrène, je coupe pour qu'elle ne se propage pas" (si tu saisis l'image).
J'aime bien cette façon de voir les choses :)

Je suis aussi du genre à trancher à la hache. Et j'en ai une grosse, une hache :mrgreen:

Foin des importuns, et privilégions notre cerveau mono-tâche de garçon aux gens qui ne sont ni superficiels ni obtus :D
Même si l'on peut faire parfois, avec ce rasoir d'Occam généralisé, quelques erreurs judiciaires, l'âme de Badinter reste respectée (on ne va jamais jusqu'à la peine capitale), et ça permet de s'affranchir de nombreux cas pathologiques d'emmerdeurs (z'et d'emmerdeuses, ne soyons pas sexiste :lol: )

Donc, comme dirait Araldite, j'adhère :mrgreen:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Ramón

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Ramón » 12 août 2016, 17:27

Tu enchaînes dis-moi ? ^^

Je préfère Hyper Glue 4, mais il est vrai que les calembours publicitaires (pour ne pas citer ceux des tailleurs de tifs) sont toujours de qualité (ou pas :P)

Avatar du membre
Muriel Evelyne
AVENant
Messages : 3130
Enregistré le : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 1181 fois
A été aimé : 616 fois

Re: bonjour...quelle découverte

Message par Muriel Evelyne » 13 août 2016, 00:46

Bienvenue alternifolia :)
"La différence entre ce qui est impossible et ce qui est possible est la mesure de la volonté de l'homme."

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités