Soin : medecine vs religion

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Hello

Message par Zimou » 23 avr. 2015, 11:10

Sleepless Knight a écrit :Je connais pas les pouvoirs de l'admin, mais est ce que c'est possible de déplacer les messages dans un autre sujet ? Créer un espace pour cette discussion ?
l'admin a TOUS les pouvoir ;-)
Le sujet est déplacé et j'ai supprimé un mot insultant dans l'un des dernier message. Qu'on soit pas d'accord est une chose, mais restons polis les un envers les autres.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Chaussette
Adepte
Messages : 192
Enregistré le : 22 nov. 2014, 22:32
Localisation : Paris
A aimé : 4 fois
A été aimé : 12 fois

Re: Hello

Message par Chaussette » 23 avr. 2015, 13:39

Zimou a écrit :l'admin a TOUS les pouvoir ;-)
Le sujet est déplacé et j'ai supprimé un mot insultant dans l'un des dernier message. Qu'on soit pas d'accord est une chose, mais restons polis les un envers les autres.
Tyrannie !







:lol:
S'il n'y a pas au moins un trou dans tes chaussettes, tu ne peux pas les mettre. Eddy Mitchell
Image

Avatar du membre
Daenerys
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 19 avr. 2015, 14:59
A été aimé : 2 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Daenerys » 23 avr. 2015, 19:02

Sur le fond je suis plutôt d'accord avec Sleepless Knight. Si Jk22 pense pouvoir se sortir de la pornographie (un sujet surement tabou pour lui, dont il ressent une honte) grâce à sa religion, pourquoi tenter de le rabaisser ? Je ne suis absolument pas croyante, mais je respecte la foi des autres. Tant qu'elle ne devient pas extrémiste et affecte d'autres personnes, grand bien lui fasse de croire en quelque chose qui lui donne de l'espoir.

Il y a une frontière entre pornographie et médecine et vous mélangez vraiment torchons et serviettes. Si la religion prêche l'abstinence ou du moins certaines valeurs liées aux relations sexuelles (et donc exclue totalement la pornographie), je crois que ça fait bien longtemps qu'elle ne s'est plus dressée contre la médecine... (Mis à part l'avortement?)
Donc oui on peut sûrement se sortir d'une addiction comme la pornographie grâce à l'église, non on ne se soignera pas d'un problème cardiaque congénital grave sans l'aide des médecins. Mais ça, la plupart des "grandes" religions (=à ma connaissance, pas les petites peu connues très reculées) en conviennent et ne disent absolument pas le contraire. Je dirais qu'il s'agit plus d'un soutien psychologique pour affronter l'épreuve, avoir le courage de se battre.
Alors what, pourquoi être parti aussi loin ?

Par contre sur la forme Sleepes il y effectivement trop d'emportement, ce qui peut faire que tes propos soient mal interprétés et donc passent plutôt mal... Je n'aime pas trop ressentir de l'arrogance dans les messages et là... Bien désolée, ce n'est peut-être que moi, (et dans ce cas j'accepte d'être lynchée... Mais pas trop) mais j'en ressent. Je ne vais pas m'étaler sur le pourquoi du comment mais ce n'est pas en tournant de bien jolies phrases parfois relativement intolérantes (il y a comme un soupçon de mépris empli d'ironiiiie qui plaaane) que l'on va donner des cours sur la tolérance.

M'enfin bref... Vous êtes tout de même parti bien loin ! :lol: Surtout qu'au final le gars n'est pas vraiment sur le bon site pour parler de son problème.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Sleepless Knight » 23 avr. 2015, 19:27

Daenerys a écrit :Mais pas trop) [/i]mais j'en ressent. Je ne vais pas m'étaler sur le pourquoi du comment mais ce n'est pas en tournant de bien jolies phrases parfois relativement intolérantes (il y a comme un soupçon de mépris empli d'ironiiiie qui plaaane) que l'on va donner des cours sur la tolérance.
Wesh la, qu'est ce que tu me cause. :mrgreen:
Maintenant que je me relis, c'est vrai que j'ai transmis la mauvaise "émotion". C'était plus de la déception d'entendre un discours du genre (essayé de survivre une réunion pleins de lycéens communistes quand tu es facilement impressionable et il te hantera dans tes cauchemars).

Je voulais mimer le mépris et maximiser l'ironie au début du message mais à la fin... ça fait maman moralisatrice.

De jolie phrase ? Tu es la première à me dire ça. J'arriverai pas à écrire quelques chose de cohérent pour sauver ma vie.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Piccolo » 23 avr. 2015, 20:06

La religion ne résoud bien évidemment pas les problèmes de nature médicale, mais elle peut aider la personne en souffrance à les surmonter plus facilement. La santé mentale a des répercussions sur la santé physique et inversement.
L'être humain est fragile et parfois il arrive que des personnes vieillissantes et/ou malades se tournent vers la religion pour y trouver un refuge, un réconfort ou du moins une force qu'elles ne pourraient atteindre par leurs seuls moyens.

Mais ça c'est valable pour la maladie, car la question de l'abstinence n'a rien à voir avec la science.

Zimou emploie le terme "malsain" pour désigner l'abstinence involontaire, mais pour ma part c'est le fait de se laisser dominer par ses pulsions qui est véritablement malsain.
Un tel raisonnement rendrait le viol un acte presque légitime.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Sleepless Knight » 23 avr. 2015, 20:36

Piccolo a écrit :Zimou emploie le terme "malsain" pour désigner l'abstinence involontaire, mais pour ma part c'est le fait de se laisser dominer par ses pulsions qui est véritablement malsain.
Un tel raisonnement rendrait le viol un acte presque légitime.
Je pense que Zimou parlait de refouler ses pulsions "inutilement". De cette manière, on a plus d'énergie pour dominer ses pulsions les plus sombres.
Cependant, je trouve ça très "noble" de ne pas vouloir être esclave de ses pulsions corporelle. Ton corps t'envoie pleins de message, à ton esprit de savoir lequel sont à écouter car la plupart son très exagérés, inutiles ou destructrices.
J'imagine le moine boudiste sur sa montagne qui a force de médiation, arrive à contrôler sa température corporelle. C'est puissant, hein ?
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Leonie » 21 mai 2015, 11:49

Je prends votre débat en cours, mais je le trouve extrêmement intéressant, surtout qu'il me concerne de près.
Il y a quelques années (ou même mois), j'aurais violemment soutenu Zimou: la religion c'est pourri ça pue et ça empêche les gens de progresser dans leur vie (je schématise violemment, c'est volontaire, je sais très bien que ce n'était pas dit ainsi).

Oui mais voilà, j'ai eu ces derniers temps pas mal de soucis (d'où mon absence du forum), j'ai vu des médecins, j'ai pris des médocs, et je peux franchement dire que ça n'a rien changé. De mon expérience, personne en France dans le domaine médical n'essaie à l'heure actuelle de trouver des solutions aux problèmes. Ils prescrivent à tour de bras, augmentent les doses, renvoient au collègue, et passent à un nouveau client plus "facile".

Du coup, moi qui ai toujours été athée fanatique (ça parait contradictoire mais ça me résumait très bien), je me suis tournée vers la religion. Pas son côté dogmatique, mais plutôt philosophique. Et ça m'a bien davantage aidée: toutes les religions se basent sur l'amélioration de l'humain quand on les regarde de près. Sur un travail mental.

Et ça, c'est exactement ce que prétendent les pilules avec lesquelles les docteurs nous shootent, sauf qu'il n'y a pas de dépendance, c'est l'utilisateur qui choisit le type ou la dose (méditation, retraite, prière, etc.), et ça ne coûte rien. Sauf si vous tombez dans des sectes, mais ça c'est encore autre chose.

Et je soulignerai juste un dernier point pour ne pas m'éterniser: en ce qui concerne la peur de certains que croire en une religion empêche de se soigner, réfléchissez juste à une chose. Quelles maladies sont dangereuses à l'heure actuelle? Epidémies? Virus? Grippes en tout genre? Et bien non, pas d'après les chiffres: plutôt cancers, maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes. Parlez à des médecins ou des soignants et vous réaliserez aussi une chose: la plupart de ces maladies apparaissent suite à un stress, même si la médecine ne l'explique pas encore.

Et dites-moi depuis quand les médocs sont la meilleure manière de soigner du stress ou une mauvaise hygiène de vie? Dans ces domaines, c'est bien les religions les premières à donner des conseils! Curieusement, la goinfrerie n'est recommandée dans aucune (diabète, hypertension etc. y sont liés), et toutes les religions insistent sur le lâcher-prise et le calme mental. Je suis convaincue que si nous revenions à ces préceptes élémentaires, que nous oublions chaque jour à force de dénigrer la religion, la France serait bien moins malade...

Léonie
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Sleepless Knight » 21 mai 2015, 12:31

Témoignage intéressant.
Maintenant, tu vas mieux ? Tu as continué ton traitement médical pendant ton traitement "spirituel" (je sais pas comment le nommer)?
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Leonie » 24 mai 2015, 10:05

Maintenant je vais mieux, en grande partie parce que je m'éloigne de la source de mes maux! J'ai continué le traitement médical seul pendant un temps, mais j'étais toujours aussi mal. J'ai ensuite obliqué vers le travail mental "assisté" (ça aide à persévérer d'avoir un "guide"). Et depuis, j'ai abandonné tout anti-dépresseur et m'améliore uniquement par la pratique et l'hygiène de vie.
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Zimou » 24 mai 2015, 12:04

Leonie a écrit :Quelles maladies sont dangereuses à l'heure actuelle? Epidémies? Virus? Grippes en tout genre? Et bien non, pas d'après les chiffres: plutôt cancers, maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes. Parlez à des médecins ou des soignants et vous réaliserez aussi une chose: la plupart de ces maladies apparaissent suite à un stress, même si la médecine ne l'explique pas encore.
Et dites-moi depuis quand les médocs sont la meilleure manière de soigner du stress ou une mauvaise hygiène de vie?
ça c'est pas mal. Je vois pas la différence de danger entre Epidémies, Virus, Grippes en tout genre et cancers, maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes. les un comme les autre sont des maladie mortel. Ce qui fait que les Epidémies, Virus, Grippes en tout genre ne sont presque plus dangereux aujourd’hui, c'est la médecine. Nous ne parlerons pas de la grippe espagnole qui il y a pas encore 100 ans à tué 30 millions de personnes, ce que la médecine permet d’empêcher aujourd'hui.
Tu sous entend que le stresse fait parti des causes de cancer, maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes? Je vais juste citer wikipedia qui démontre très bien à quel point c'est faux :
Des études scientifiques concluent que seul 5 à 10 % des cas de cancer sont uniquement attribués à des facteurs génétiques contre 25 à 30 % au tabagisme, 30 à 35 % aux régimes alimentaires (dont l'alcool), 15 à 20 % aux infections, et 10 à 25 % aux autres facteurs (rayons ionisants, stress, activité physique insuffisante, pollution de l'environnement). Ces chiffres sont en réalité trompeurs : comme toute pathologie le cancer est le résultat d'une interaction complexe entre l'environnement et l'individu, or les recherches actuelles ont du mal à identifier des facteurs de risques génétiques uniquement lié à un facteur environnemental ou comportemental
(avec de bonne sources ici et ici)
Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire héréditaires sont l'hypercholestérolémie, l'hypertension, les diabètes, l'excès de poids et le tabagisme, qu'il soit actif ou passif. Les maladies cardio-vasculaires résultent d'une accumulation de ces facteurs de risque qui entrainent des altérations du code génétique et du métabolisme des graisses dans l'organisme. Ils accélèrent considérablement le phénomène physiologique d'artériosclérose entraînant un remaniement de la paroi des artères : l'athérome.
Bref, rien n'est démontré que le stresse cause ces maladies.
Quelqu'un qui n'a surement aucune connaissance scientifique a visiblement réussis à te faire croire que l'absence de stresse ou une bonne hygiène de vie (2 choses totalement subjective, une bonne hygiène de vie sera mauvaise pour quelqu'un d'autre, et un élément de stresse pour quelqu'un ne le sera pas pour quelqu'un d'autre, il y a des personnes (comme moi) ont peu de chose qui les stresse vraiment) permettait de te soigner. Après, suffit d'y croire (même inconsciemment) pour que ça marche pour certaine personne. Mais il ne faut surement pas dire que c'est ça qui t'a soigné, car tu n'en sais rien. Il est très important de faire une distinction entre corrélation et causalité. quelque chose a fait que tu as guéri, mais ne dit pas que c'est la religion ou tes croyance si tu n'en a aucune preuve (et que par conséquent, tu n'en sais rien). Je pense que c'est ton travail sur toi même qui à permis ça, et pas besoin de religion ou de croyance pour ça, c'est aussi parfaitement possible avec un bon médecin (sauf que lui saura ce qu'il fait).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Natsu » 24 mai 2015, 21:10

Leonie a écrit :Je prends votre débat en cours, mais je le trouve extrêmement intéressant, surtout qu'il me concerne de près.
Il y a quelques années (ou même mois), j'aurais violemment soutenu Zimou: la religion c'est pourri ça pue et ça empêche les gens de progresser dans leur vie (je schématise violemment, c'est volontaire, je sais très bien que ce n'était pas dit ainsi).

Oui mais voilà, j'ai eu ces derniers temps pas mal de soucis (d'où mon absence du forum), j'ai vu des médecins, j'ai pris des médocs, et je peux franchement dire que ça n'a rien changé. De mon expérience, personne en France dans le domaine médical n'essaie à l'heure actuelle de trouver des solutions aux problèmes. Ils prescrivent à tour de bras, augmentent les doses, renvoient au collègue, et passent à un nouveau client plus "facile".

Du coup, moi qui ai toujours été athée fanatique (ça parait contradictoire mais ça me résumait très bien), je me suis tournée vers la religion. Pas son côté dogmatique, mais plutôt philosophique. Et ça m'a bien davantage aidée: toutes les religions se basent sur l'amélioration de l'humain quand on les regarde de près. Sur un travail mental.

Et ça, c'est exactement ce que prétendent les pilules avec lesquelles les docteurs nous shootent, sauf qu'il n'y a pas de dépendance, c'est l'utilisateur qui choisit le type ou la dose (méditation, retraite, prière, etc.), et ça ne coûte rien. Sauf si vous tombez dans des sectes, mais ça c'est encore autre chose.

Et je soulignerai juste un dernier point pour ne pas m'éterniser: en ce qui concerne la peur de certains que croire en une religion empêche de se soigner, réfléchissez juste à une chose. Quelles maladies sont dangereuses à l'heure actuelle? Epidémies? Virus? Grippes en tout genre? Et bien non, pas d'après les chiffres: plutôt cancers, maladies cardio-vasculaires ou auto-immunes. Parlez à des médecins ou des soignants et vous réaliserez aussi une chose: la plupart de ces maladies apparaissent suite à un stress, même si la médecine ne l'explique pas encore.

Et dites-moi depuis quand les médocs sont la meilleure manière de soigner du stress ou une mauvaise hygiène de vie? Dans ces domaines, c'est bien les religions les premières à donner des conseils! Curieusement, la goinfrerie n'est recommandée dans aucune (diabète, hypertension etc. y sont liés), et toutes les religions insistent sur le lâcher-prise et le calme mental. Je suis convaincue que si nous revenions à ces préceptes élémentaires, que nous oublions chaque jour à force de dénigrer la religion, la France serait bien moins malade...

Léonie
La médecine ne s'intéresse qu'au corps, pas au mental. Le "travail mental" n'est pas rentable pour les médecins, pour l'industrie pharmaceutique qui finance leurs études, qui leurs rend visite toutes les semaines, qui paie les EPU (Enseignements Post Université), leur offre plein de cadeaux, les inonde de pubs. Les médecins sont comme tout le monde, influençables, perméables à la manipulation médiatique. Les médecines alternatives (médecines holistiques comme l’acupuncture), qui s'écartent du traditionnel traitement médicamenteux sont ridiculisées. Les psychiatres ne font pas exception. C'est un comble quand on pense qu'ils devraient être là pour soulager les souffrances mentales, mais ils font défiler les patients, 10 minutes maximum, et ne proposent que des médicaments dangereux et addictifs.

Le seul point qui m'interpelle dans ce que tu dis, c'est le mot "religion". Les religions fonctionnent aussi sur la manipulation. Le travail mental ne peut qu'être bénéfique, cependant, les religions n'en sont pas dépositaires. Je pense que le plus important est de faire très attention à garder son esprit critique, sa curiosité, donc à ne pas hésiter à aller puiser ailleurs, et à poser 10 000 questions par minute :lol: .

Bravo pour avoir réussi à arrêter les médocs ! Bonne continuation !

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3665
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 631 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Baelfire » 25 mai 2015, 08:37

Leonie a écrit :Et dites-moi depuis quand les médocs sont la meilleure manière de soigner du stress ou une mauvaise hygiène de vie? Dans ces domaines, c'est bien les religions les premières à donner des conseils! Curieusement, la goinfrerie n'est recommandée dans aucune (diabète, hypertension etc. y sont liés), et toutes les religions insistent sur le lâcher-prise et le calme mental. Je suis convaincue que si nous revenions à ces préceptes élémentaires, que nous oublions chaque jour à force de dénigrer la religion, la France serait bien moins malade...Léonie
Ouais. Je suis assez d'accord. Mais le truc c'est que les deux sont indissociables me semble t-il. Je vais prendre un exemple tout bête. Il y a 4 ans j'ai eu l'opération la plus banale qui soit : l'appendicite. J'ai la chance d'avoir un organisme assez solide et je ne suis pas souvent malade. Pourtant je n'arrivais vraiment pas à me remettre de cette opération. Je me traînais, le moindre mouvement me fatiguait. J'en arrivais même à ne plus pouvoir aller faire mes courses. Pourtant je prenais mes médocs d'aprés opération. Trois semaines après j'étais encore une loque humaine. Pourtant techniquement j'étais guérie. On m'a prescrit des trucs bien remboursés par la sécu donc pas efficaces. Eh ben je peux vous dire que j'étais bien embêtée! Ceux qui me connaissent savent qu'en plus de mon travail j'ai des activités qui me tiennent à coeur et j'étais dans l'incapacité de les reprendre. Ce qui m'attristait énormément.

Et puis c'est ma mère qui a eu l'idée (oui parce que je n'étais même pas en état de trop réfléchir, j'étais vraiment épuisée) de me prendre rendez-vous chez un homéopathe. Il m'a posé un tas de questions sur mon mode de vie et m'a donné ce qu'il fallait ainsi que des conseils de vie à appliquer à ce que je suis. Etrangement le magnésium et le lithium pas remboursés par la sécu + les bons conseils c'est efficace! Une semaine plus tard j'avais retrouvé la patate!

Depuis j'ai un peu changé mon mode de vie et appris a plus écouter mon corps. En gros si je n'avais pas été opérée je n'aurais jamais pu guérir (soyons réaliste je serais même morte!). Et si je n'avais pas fait ma convalescence correctement je n'aurais jamais pu me remettre de mon opération. La médecine soigne mais c'est juste une base. Si derrière vous ne prenez pas soin de vous, vous ne serez jamais tout à fait guérie. Et l'inverse et valable aussi. Ne pas prendre de médocs quand on est malade et attendre que la maladie gagne du terrain c'est pas bon. Même avec une super hygiène de vie.

Voilà pourquoi j'avais dit dans mon premier post que la religion ça pouvait mettre en condition morale pour soigner quelque chose mais que ça ne guérissait pas pour autant.
Image

TAGADAAAAA !!!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Zimou » 25 mai 2015, 09:26

Baelfire a écrit :Ouais. Je suis assez d'accord. Mais le truc c'est que les deux sont indissociables me semble t-il. Je vais prendre un exemple tout bête. Il y a 4 ans j'ai eu l'opération la plus banale qui soit : l'appendicite. J'ai la chance d'avoir un organisme assez solide et je ne suis pas souvent malade. Pourtant je n'arrivais vraiment pas à me remettre de cette opération. Je me traînais, le moindre mouvement me fatiguait. J'en arrivais même à ne plus pouvoir aller faire mes courses. Pourtant je prenais mes médocs d'aprés opération. Trois semaines après j'étais encore une loque humaine. Pourtant techniquement j'étais guérie. On m'a prescrit des trucs bien remboursés par la sécu donc pas efficaces. Eh ben je peux vous dire que j'étais bien embêtée! Ceux qui me connaissent savent qu'en plus de mon travail j'ai des activités qui me tiennent à coeur et j'étais dans l'incapacité de les reprendre. Ce qui m'attristait énormément.

Et puis c'est ma mère qui a eu l'idée (oui parce que je n'étais même pas en état de trop réfléchir, j'étais vraiment épuisée) de me prendre rendez-vous chez un homéopathe. Il m'a posé un tas de questions sur mon mode de vie et m'a donné ce qu'il fallait ainsi que des conseils de vie à appliquer à ce que je suis. Etrangement le magnésium et le lithium pas remboursés par la sécu + les bons conseils c'est efficace! Une semaine plus tard j'avais retrouvé la patate!

Depuis j'ai un peu changé mon mode de vie et appris a plus écouter mon corps. En gros si je n'avais pas été opérée je n'aurais jamais pu guérir (soyons réaliste je serais même morte!). Et si je n'avais pas fait ma convalescence correctement je n'aurais jamais pu me remettre de mon opération. La médecine soigne mais c'est juste une base. Si derrière vous ne prenez pas soin de vous, vous ne serez jamais tout à fait guérie. Et l'inverse et valable aussi. Ne pas prendre de médocs quand on est malade et attendre que la maladie gagne du terrain c'est pas bon. Même avec une super hygiène de vie.
sans remettre en question ton vécu, il est important de dire que c'est quelque chose qui s'applique à toi, pas à tous. Coté opération, j'en ai subi ces dernières années, bien plus importante qu'une appendicite, qui ont nécessité entre autre pendant 1 mois une anesthésie générale et intervention chirurgical tout les 5 jours. des médocs, j'en ai avalé une très bonne quantité aussi. Jamais je me suis sentis mal ou fatigué, pas plus qu'il est normal de l’être après une opération et durant le temps qu'il faut pour s'en remettre. Les médocs m'ont permis de pas subir d'infection, de ne pas souffrir et d’être dans un état correcte pour ce qu'il m'est arrivé. et bien qu'on m’ait proposé de prendre des "truc naturel" pour me remettre de ce que j'ai subi, je n'y crois absolument pas et je n'ai rien pris car j'ai jugé que c'était inutile (bon a par manger de temps en temps quelques amandes pour "consolider mes os", pour faire plaisir quoi, ne pas rejeter ceux qui pensaient m'aider).
L’homéopathie par exemple, est scientifiquement prouvé que ça a autant d'effet qu'un bain chaud. Tu juge leur efficacité suivant ce que ça te coute (c'est remboursé, ça coute rien, c'est inefficace. c'est pas remboursé, ça me coute de l'argent, c'est efficace). évidement, les médicaments remboursé sont largement efficace. Peut être qu'on ne t'a pas prescrit les bon, je ne connait pas ton médecin ni ses compétences, je ne suis pas médecin moi même donc je ne peux pas juger. mais tu n'es pas médecin non plus. Concernant l’homéopathie, tu peux la fabrique toi même pour 0€ (et accessoirement comprendre comment ça marche) : http://lepharmachien.com/recettes-pour- ... la-maison/
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Dexter » 25 mai 2015, 10:16

pour l'homéopathie c'est peut être de l'eau et du sucre, mais il y a clairement un effet placebo. D’ailleurs une infirmière qui me suis m'a parlait de certains "medocs" homéopathique pour moins stresser, moins angoisser. Elle m'a dit tant que ça fonctionne même si c'est un effet placebo pourquoi se privé d'en prendre si ça peut aider ^^

Je vais surement en prendre pour test :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Soin : medecine vs religion

Message par Zimou » 25 mai 2015, 11:00

Dexter a écrit :pour l'homéopathie c'est peut être de l'eau et du sucre, mais il y a clairement un effet placebo. D’ailleurs une infirmière qui me suis m'a parlait de certains "medocs" homéopathique pour moins stresser, moins angoisser. Elle m'a dit tant que ça fonctionne même si c'est un effet placebo pourquoi se privé d'en prendre si ça peut aider ^^

Je vais surement en prendre pour test :)
Je suis d'accord. mais pour que l'effet placebo fonctionne, il faut y croire. quand tu sais que ça ne marche pas, il ne peut y avoir d'effet placebo (vu que c'est uniquement psychologique). il y a beaucoup de chose qui ont un effet placebo sur la santé, comme arrêter certain aliment ou en privilégier d'autre lorsqu'on nous dicte notre façon de s'alimenter (en disant tel chose est bonne, tel chose est mauvaise). Le problème avec les gens pour qui l'effet placebo fonctionne, il ont aussi souvent l'effet nocebo qui fonctionne exactement comme le placebo (c'est psychologique) mais détruit la santé.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité