Asexualité partielle

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Tata Yoyo
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 18 mars 2015, 23:22

Asexualité partielle

Message par Tata Yoyo » 18 mars 2015, 23:55

Bonsoir à tous.
Je viens de m'inscrire sur ce site et je voudrais partager mon point de vue.
Je me définis comme "asexuelle partielle". Je m'explique.
Au début d'une relation, dans la phase découverte, passionnelle des débuts, je suis tout à fait sexuelle, avec des envies de faire l'amour avec mon nouveau chéri. Pas une bête de sexe non plus. Je te prends je te retourne toute la nuit, non merci. Pas besoin que ça dure des heures, ni de remettre ça 3 fois par jour. Je n'ai jamais été très portée sur la chose, mais ça ne me pose aucun problème au début.
Et puis lorsque la relation perdure, s'installe, la passion amoureuse s'estompe, pour faire place à des sentiments plus calmes, moins violents, mais tout à fait présents et bien réels. Et c'est là que le désir s'émousse. Pas de pb de plaisir, d'orgasme, mais juste pas envie, le cadet de mes soucis.
Je suis en couple depuis 20 ans, mariée depuis 15. J'ai vécu auparavant avec une autre personne pendant plus de 10 ans, et même scénario. Par contre, si je rencontre un autre homme (j'avoue j'ai eu un amant il y a fort longtemps), le désir réapparaît ..
Pour moi, le sexe est totalement lié à la passion amoureuse, à l'émoi des premières rencontres, de la découverte. Après, la vie, le quotidien reprend le dessus. Je n'ai pas la tête à ça. Je n'en ressens pas le besoin.
Personnellement je vis très bien cette différence. Par contre, il est clair que ça créé des tensions dans le couple quand le partenaire a lui des besoins "normaux". Donc je me motive de temps en temps, pour que quand même mon conjoint ait un minimum de satisfaction. C'est vrai qu'avec un rapport en moyenne une fois par mois, c'est peu pour lui, mais moi ça me convient parfaitement.
Pour être tout à fait honnête, je trouve ça un peu dommage pour notre couple quand même, car ça nous rapprocherait, et je suis bien consciente qu'il y a frustration de son côté. A chaque fois, après, je me dis que ce serait bien plus souvent, que c'est dommage de s'en "priver" (même si je ne le vis pas comme une privation) mais dès le lendemain, ça ne me dit plus rien ..
Par contre, ce que je trouve pénible, c'est la condescendance et le regard "désolé" qui est porté sur les asexuels, comme si on était à plaindre, qu'on était des bêtes curieuses, des "pas normaux". Et vas-y que je te cherche des causes, et que j'essaye de te convaincre que tu as qqchose qui tourne pas rond, qu'il faut que tu consultes .. Mais fichez nous la paix bon sang !! On entend (même de la part de médecins, cf débats avec les courageux qui témoignent sur les plateaux télé) : mais enfin, on est fait de chair et de sang, l'activité sexuelle est qqchose de vital, d'indispensable à l'équilibre, ça fait partie de la vie, on ne peut pas être heureux sans etc etc .. Ben ouais. Mais pas pour tout le monde. Manger aussi c'est vital, ça fait partie de la vie. Personnellement j'adore la bonne bouffe, une bonne tartiflette, quel pied. Mais il y a des gens qui s'en fouttent de la nourriture, qui mange par nécessité et n'y trouvent aucun plaisir, et se nourriraient de pilules si ils pouvaient. Et eux, personne vient les faire chier, les juger, les regarder de travers en leur disant qu'ils devraient aller se faire soigner.
Reste que dans l'hypersexualisation de notre société, l'asexualité n'est pas facile à assumer. J'en parle sans tabou avec 2 ou 3 copines, mais c'est tout.
Des réactions ?
Merci

Polymnie
Amène
Messages : 436
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Polymnie » 19 mars 2015, 07:42

Coucou une réaction tout vite au réveil
Manger est réellement vital si tu ne mange pas tu meurs (boulimie anorexie et toutes les autres conséquences d'une mauvaise alimentation)
Le sexe est seulement un plaisir et n'est "vital que pour la survie de l'espèce" comme on dit (mais ça c'était avant) aucune raison de mourir la preuve on est toujours là pour en parler et si je n'étais pas en couple je vivrais sans sexe. (d'après mon chéri on n'en est pas loin :-) )
Je dirais que c'est le même raisonnement fait par n'importe quelle personne qui est sous addiction, son addiction lui parait vital :-)
Raisonnement par l'absurde: je ne souffre d'aucune addiction -> dc je ne suis pas malade par conséquent nous sommes les seuls sain d'esprits. Vive l'asexualité alors :lol:

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Piccolo » 19 mars 2015, 15:30

Bonjour,

Pour ma part il n'y a pas d'asexualité "partielle": soit on l'est, soit on ne l'est pas.
L'asexualité est une orientation sexuelle (techniquement une "non-orientation") qui fait office de 4ème case aux côtés de l'hétérosexualité, de l'homosexualité et de la bisexualité; dans le cadre d'une binarité des genres (homme et femme).
L'asexualité n'a rien à voir avec une question de fréquence, de besoin ou de conditions sine qua non; autrement, la moitié de la population mondiale au bas mot, pourrait être "asexuelle".

D'après ta description, tu es simplement une femme hétérosexuelle qui ne pense pas à ça en permanence et dont l'orifice vaginal ne constitue pas le centre de gravité de son existence, voilà mon avis.
pour faire place à des sentiments plus calmes, moins violents, mais tout à fait présents et bien réels
Moins "violents" ? Voilà qui est intéressant.
Modifié en dernier par Piccolo le 19 mars 2015, 19:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
zeta
Affable
Messages : 105
Enregistré le : 15 mars 2015, 16:48
Localisation : Venissieux
A aimé : 6 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité partielle

Message par zeta » 19 mars 2015, 16:00

Bonjour,

Cela ressemble plus à de l'hypo-Sexualité qu'à de l'asexualité, il reste que cela doit être difficile à vivre si vous n'avez pas du tout les mêmes besoins dans votre couple.

Mais perso, je n'ai aucun besoin de sexe, et ce n'est vraiment pas vital (pour moi en tout cas :aven: ).

++
Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés.

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4120
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 295 fois
A été aimé : 387 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Lilly » 19 mars 2015, 20:39

Image

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
Taz
Strawberry Fields Forever
Messages : 2587
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:15
A aimé : 9 fois
A été aimé : 17 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Taz » 19 mars 2015, 21:17

Bienvenue à toi Annie Cordy !!
La pureté de la vie n'a de valeur que dans les yeux de ceux qui la contemplent.
- Proverbe Islandais -

Tata Yoyo
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 18 mars 2015, 23:22

Re: Asexualité partielle

Message par Tata Yoyo » 19 mars 2015, 23:32

Bon alors, Picolo, au lieu de "violent", je mets "exalté", "fulgurant", "ardent", "intense", ça te va mieux ?? Même si pour ma part je maintiens que le sentiment amoureux peut avoir qqchose de violent au sens où ça bouleverse totalement ton existence, pas au sens violence physique évidemment.
Et puis sinon, ben je vais me désisncrire, puisqu'on me fait comprendre que je n'ai rien à faire ici, que je n'en suis pas ..

Polymnie
Amène
Messages : 436
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Polymnie » 20 mars 2015, 08:11

je dirais qu' être ou pas asexuelle ici n'est pas le plus important,il faut savoir qui on est et en général ça fait toujours du bien d'en discuter
Avoir des avis divergeant permet de se poser les bonnes questions. Tu sais il y a des S inscrit sur le site et je trouve super interessant de pouvoir confronter des points de vues

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Sven L. » 20 mars 2015, 09:46

N'écoute pas Piccolo, il ne sais pas que ses mots peuvent blesser des gens.

Tu es bienvenue ici, quel que soit ton orientation. :cake:
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Piccolo » 20 mars 2015, 11:15

Je n'ai absolument rien dit de blessant, au contraire je lui ai même fait un compliment, en lui disant qu'elle restait avant tout une personne et non un sextoy fait de chair et d'os.
Elle a écrit "des réactions ?", et j'ai réagi en lui donnant mon point de vue.
C'est mal ?

Vive la diversité, mais pas celle des opinions et des idées.

Par ailleurs, jamais je n'ai sous-entendu qu'elle devait partir du site.

Tata Yoyo
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 18 mars 2015, 23:22

Re: Asexualité partielle

Message par Tata Yoyo » 20 mars 2015, 12:17

Rien de blessant dans tes propos Piccolo, mais pas très accueillant non plus. Rien de grave ceci dit.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 434 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Asexualité partielle

Message par Zimou » 20 mars 2015, 12:59

Bonjour,
Je ne suis pas tout a fait d'accord avec les autres. L'acceptation (ou la recherche) et le refus des relations sexuel ont des causes. Chez les sexuel, la cause de leur recherche est leur attirance sexuel, leur orientation. Toi, visiblement, tu les recherche au debut de ta relation, et plus du tout apres. Tu n'es pas la seul asexuel comme ça. Mais cette attirance au debut, si tu es asexuel, a une cause. Et je comprend tres bien les envi et désir qui apparaissent au debut d'une relation puis passe apres quelques semaines ou quelques mois. Mais c'est souvent par envie de decouverte, de nouveauté qu'on a cette difference avec une relation a plus long terme, et non pas pour une vrai raison fixe tel que l'orientation sexuel. Selon moi, d'apres la description que tu fais, tu es A avec un raison pour vouloir connaitre le sexe, qu'il te faudrait determiner pour savoir ce qu'il en est exactement.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Tata Yoyo
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 18 mars 2015, 23:22

Re: Asexualité partielle

Message par Tata Yoyo » 20 mars 2015, 13:22

Zimou, merci pour ton message, mais je ne partage pas ton point de vue. Pour moi il n'y a pas de raison à chercher pour "vouloir connaître le sexe", comme il n'y en a pas de ne plus avoir d'attirance au bout de quelques temps. Les 2 "phénomènes" sont juste tout à fait naturels et évidents pour moi.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 434 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Asexualité partielle

Message par Zimou » 20 mars 2015, 14:56

naturel et évident ne veut pas dire qu'il n'y a pas de cause. manger, c'est naturel, mais on ne mange pas sans raison ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Asexualité partielle

Message par Piccolo » 20 mars 2015, 19:28

Tata Yoyo a écrit :Rien de blessant dans tes propos Piccolo, mais pas très accueillant non plus. Rien de grave ceci dit.
Pourtant j'ai dit bonjour.
Désolé, mais c'est pas évident de jauger le ton de la personne via la communication textuelle, je sais bien.
Zimou a écrit :Bonjour,
Je ne suis pas tout a fait d'accord avec les autres. L'acceptation (ou la recherche) et le refus des relations sexuel ont des causes. Chez les sexuel, la cause de leur recherche est leur attirance sexuel, leur orientation. Toi, visiblement, tu les recherche au debut de ta relation, et plus du tout apres. Tu n'es pas la seul asexuel comme ça. Mais cette attirance au debut, si tu es asexuel, a une cause. Et je comprend tres bien les envi et désir qui apparaissent au debut d'une relation puis passe apres quelques semaines ou quelques mois. Mais c'est souvent par envie de decouverte, de nouveauté qu'on a cette difference avec une relation a plus long terme, et non pas pour une vrai raison fixe tel que l'orientation sexuel. Selon moi, d'apres la description que tu fais, tu es A avec un raison pour vouloir connaitre le sexe, qu'il te faudrait determiner pour savoir ce qu'il en est exactement.
Ouais enfin c'est un point de vue comme un autre.
Quelle serait la différence entre un S qui cherche les relations en raison de son orientation et un A qui les cherche pour des envies de "découverte" ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité