Un débat sur l'euthanasie : les messages hors sujet

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Un débat sur l'euthanasie : les messages hors sujet

Message par Héraclite » 30 sept. 2014, 09:56

"Et le poids de l'héritage catholique" : dans notre société libérale libertaire ? Laissez-moi rire.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Natsu » 30 sept. 2014, 17:04

Vous pouvez rire de la manif pour tous qui a coïncidé avec l'explosion du nombre d'agressions homophobes, moi je ne rigole pas : infos ici ou ou encore là

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 30 sept. 2014, 17:42

La corrélation que vous insinuez est plus que douteuse. Etrangement, vous vous départissez subitement de la rigueur de raisonnement et d'analyse qui vous tient tant à coeur habituellement.
Pouvez-vous me citer un type d'agression qui n'a pas augmenté ces derniers temps (à part les braquages de banques)?

On pourrait tout aussi bien dire que le vote de la loi a provoqué une augmentation de 78 % des agressions à l'encontre des homosexuels.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Natsu » 30 sept. 2014, 18:34

La criminalité n'a pas augmenté de 78% en 2013 par rapport à 2012 (source et source)
«Alors qu'en vingt ans les témoignages de lesbophobie, de gayphobie, de biphobie et de transphobie reçus par notre association n'ont cessé de croître, leur nombre a littéralement explosé en 2013», note le rapport. SOS Homophobie
La manif pour tous a eu lieu en réaction à la procédure d'adoption de la loi. D'ailleurs Frigide Bardot a demandé officiellement pardon pour l'homophobie générée par la Manif pour tous (source).
Dans d'autres pays, il n'y a pas eu de manif pour tous, il n'y a pas eu explosion de violences envers les homosexuels, car dans d'autres pays il y a davantage d'ouverture d'esprit et d'acceptation de l'homosexualité !!!
Ce rejet de l'homosexualité est directement lié au catholicisme (1 Corinthiens 6: 9-10) et au conditionnement de la société qui en a hérité et qui en est plus ou moins consciente, le manque d'ouverture d'esprit est un drame national, et ce sont les minorités qui en souffrent le plus.
Il y a, je trouve, un manque de cohérence à vouloir défendre la vie des fœtus, mais à se foutre du droit des femmes, des homosexuels, des transgenres, trans-sexuels. Et "se foutre" n'implique pas nécessairement "être activement contre", "se foutre" c'est aussi minimiser ou ignorer les inégalités, l'irrespect, c'est se voiler la face face aux injustices. une attitude bien plus choquante que l'emploi du terme "se foutre".

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 02 oct. 2014, 14:10

Natsu a écrit :La manif pour tous a eu lieu en réaction à la procédure d'adoption de la loi. D'ailleurs Frigide Bardot a demandé officiellement pardon pour l'homophobie générée par la Manif pour tous.
F. Barjot a eu tort de le faire, tout simplement (mais je comprends aussi qu'elle n'ait pas tenu bon face à la pression qu'elle subissait de toutes parts). Je réfute le lien que vous faites. Vous ne démontrez rien.
Natsu a écrit :Ce rejet de l'homosexualité est directement lié au catholicisme (1 Corinthiens 6: 9-10) et au conditionnement de la société qui en a hérité et qui en est plus ou moins consciente, le manque d'ouverture d'esprit est un drame national, et ce sont les minorités qui en souffrent le plus.
J'y étais et il y avait de tout. Des musulmans manifestaient, des juifs aussi (vous allez nous expliquer que les musulmans sont inconsciemment catholiques ?), des athées, des pauvres, des riches, des hétérosexuels et des homosexuels (oui, oui)...bref toutes les composantes de la société française.
Nous sommes tous la minorité de quelqu'un mais toutes les minorités ne pleurnichent pas à tout bout de champs dans les médias et ne réclament pas des droits et encore des droits et des passe-droits à propos de tout.
Natsu a écrit :Il y a, je trouve, un manque de cohérence à vouloir défendre la vie des fœtus, mais à se foutre du droit des femmes, des homosexuels, des transgenres, trans-sexuels. Et "se foutre" n'implique pas nécessairement "être activement contre", "se foutre" c'est aussi minimiser ou ignorer les inégalités, l'irrespect, c'est se voiler la face face aux injustices. une attitude bien plus choquante que l'emploi du terme "se foutre".
Excusez-moi mais vous vous trompez lourdement. Je ne me fous pas du tout des inégalités mais je ne suis pas égalitariste ni indifférencialiste. Je ne me fous pas de l'irrespect, mais qui n'en souffre pas ? Je ne me fous pas des injustices mais encore faut-il se mettre d'accord sur ce qui est injuste (et franchement les inégalités économiques par exemple sont un problème franchement plus important que de savoir si le mariage peut ou ne peut pas être ouvert aux paires de même sexe). Enfin, je me refuse à segmenter les gens comme vous le faites et encore moins à partir de leur orientation sexuelle à laquelle une personne ne saurait se résumer.
Et pardonnez-moi mais j'espère que vous donnez de votre temps et si possible de l'argent pour ces causes. Si tel n'est pas le cas, je vous conseille de vous montrer un peu moins péremptoire.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Natsu » 04 oct. 2014, 14:10

Je sais que c'est hors sujet, je vais répondre brièvement, mais j'aimerais arrêter et le hors sujet et les discussions qui tournent en rond...

On ne peut pas prouver que c'est la Manif pour tous qui aurait causé l'homophobie, l'homophobie était présente avant, à l'état de latence. Les débats d'adoption de la loi et la Manif pour tous n'ont fait que de libérer la parole, aux homophobes qui se sont lâchés verbalement et physiquement, et aux homosexuels qui se sont exprimés sur ces agressions.

Cet article du Monde va en ce sens :
Dans le cas des agressions, M. Roszéwitch estime que l'homophobie véhiculée par des personnalités publiques a pu donner un sentiment de « légitimité » aux agresseurs.
Quant au fait que
Héraclite a écrit :Des musulmans manifestaient, des juifs aussi (vous allez nous expliquer que les musulmans sont inconsciemment catholiques ?), des athées, des pauvres, des riches, des hétérosexuels et des homosexuels (oui, oui)...bref toutes les composantes de la société française
Il y a aussi des propos condamnant les pratiques homosexuelles dans le Coran, et l'intolérance est un sentiment très répandu chez les humains. Je parlais de "tradition catholique" en France, donc de la Bible, car la France est de tradition catholique, c'est la religion catholique qui s'est imposée en France depuis Clovis. Les autres religions sont minoritaires (estimations de l'appartenance religieuse : entre 45 et 65% de chrétiens, entre 6 et 8% de musulmans et entre 0.5 et 1% de juifs en France, source wiki). Et il y avait très peu d'homosexuels défendant la Manif pour tous (plus aucun lorsque cela a dérapé), je ne comprends pas trop pourquoi ils/elles étaient contre le mariage pour tous, mais chaque humain est différent. Essayer de comprendre chaque individu est presque hors de portée, il faudrait pouvoir leur demander.

Que les homosexuels réclament les mêmes droits que les hétérosexuels est juste et légitime. C'est inscrit dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : "tous les hommes naissent libres et égaux en droits". Le mariage est un droit, pourquoi serait-il permis à certaines personnes mais non à d'autres ? Je ne suis pas d'accord avec l'idée que l'égalité des droits serait moins importante que les problèmes économiques.

Les "inégalités économiques", c'est très vague, parlez-vous du fait que certaines personnes sont payées plus que d'autres pour le même travail ? Je suis d'accord, il s'agit d'une injustice à rectifier (cf topic "droit des femmes", la campagne HeforShe).
Non, je ne donne pas d'argent pour le droit des femmes et des homosexuels. Je pense que cette lutte pour l'égalité des droits se situe avant tout dans les mentalités, c'est une lutte qui relève du domaine des idées et c'est là que je souhaite m'investir. J'ai déjà commencé à le faire. L'argent est loin de pouvoir tout résoudre dans la vie. Ce n'est pas l'argent qui fait progresser l'humanité, qui ouvre les esprits, mais la Connaissance, la culture, l'art. En France, on peut tous y accéder gratuitement : bibliothèques, médiathèque, musées, Maisons pour tous, MJC, assocs, internet (au mc do c'est gratuit).

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 08 oct. 2014, 13:56

Vous avez oublié l'allaitement pour tous et la gestation pour tous (4,5 mois pour la femme et 4,5 mois pour l'homme).
Plus sérieusement les dérapages dont vous parlez n'ont pas existé ou alors explicitez votre propos.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Natsu » 08 oct. 2014, 21:56

Héraclite a écrit : Vous avez oublié l'allaitement pour tous et la gestation pour tous (4,5 mois pour la femme et 4,5 mois pour l'homme).
C'est quoi ce raisonnement, que voulez-vous dire ? Le mariage est un droit qui ne relève pas de la biologie (sinon il serait interdit aux handicapés physique de se marier, il faut aller jusqu'au bout de votre raisonnement !), de même que les sentiments amoureux ne relèvent pas du physique, de même que le sexe biologique ne détermine pas le genre, de même que le genre ne détermine pas le rôle parental, ou l'éducation et le bien-être des enfants.
Héraclite a écrit : Plus sérieusement les dérapages dont vous parlez n'ont pas existé ou alors explicitez votre propos.
C'est-à-dire les agressions, les propos homophobes partout y compris de la part de personnalités publiques, tout est partie de la Manif pour tous.

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 09 oct. 2014, 10:46

Natsu a écrit :
Héraclite a écrit : Vous avez oublié l'allaitement pour tous et la gestation pour tous (4,5 mois pour la femme et 4,5 mois pour l'homme).
C'est quoi ce raisonnement, que voulez-vous dire ? Le mariage est un droit qui ne relève pas de la biologie (sinon il serait interdit aux handicapés physique de se marier, il faut aller jusqu'au bout de votre raisonnement !), de même que les sentiments amoureux ne relèvent pas du physique, de même que le sexe biologique ne détermine pas le genre, de même que le genre ne détermine pas le rôle parental, ou l'éducation et le bien-être des enfants.
Héraclite a écrit : Plus sérieusement les dérapages dont vous parlez n'ont pas existé ou alors explicitez votre propos.
C'est-à-dire les agressions, les propos homophobes partout y compris de la part de personnalités publiques, tout est partie de la Manif pour tous.
Cette loi est, précisément, fondée sur une sorte de négationnisme biologique et de dénégation du réel.

Non tout est parti d'un gouvernement sourd et aveugle qui a divisé les français comme cela ne s'était pas vu depuis longtemps. Tout cela pour satisfaire aux revendications d'une toute petite minorité agitatrice et organisée. Ce projet n'était absolument pas partagé par une majorité de nos concitoyens. Ce gouvernement, que plus personne ne peut voir en peinture, s'est enfermé dans un jusqu'au-boutisme mué simplement par l'idéologie. Ce genre de réforme sociétale est devenu l'un des marqueurs de la gauche depuis qu'une grande partie de celle-ci a abandonné le terrain économique et social : ralliement au libéralisme (décliné sous toutes ses formes), adhésion à une Europe de la finance et de la concurrence généralisée, abdication au profit du casino mondial, productivisme et consumérisme comme seuls horizons.

En outre, non, le mariage n'est pas un droit (quelle manie). C'est un dispositif légal prévu depuis l'origine pour organiser la fondation d'une famille et la filiation. Evidemment, je ne parle pas des bricolages en tous genres permis par le libéralisme des moeurs - découlant lui-même du laissez-faire économique - et les technosciences, nouvelle religion de la gauche "progressiste".

D'ailleurs, dans une optique civile, il n'est pas fondé sur l'amour. Relisez les articles du code civil relatifs au mariage. Aucun ne parle d'amour (heureusement car l'amour est galvaudé et mis à toutes les sauces de nos jours). Par ailleurs, de nombreux juristes et spécialistes du droit de la famille ont déjà répondu à vos objections en long en large et en travers.

Zimou
Administrateur
Messages : 4993
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Zimou » 09 oct. 2014, 16:07

Héraclite a écrit :En outre, non, le mariage n'est pas un droit (quelle manie). C'est un dispositif légal prévu depuis l'origine pour organiser la fondation d'une famille et la filiation.
le mariage est un dispositif légal prévu depuis l'origine pour organiser la fondation d'une famille et la filiation...dont tous le monde à droit! c'est un droit!
Héraclite a écrit :D'ailleurs, dans une optique civile, il n'est pas fondé sur l'amour. Relisez les articles du code civil relatifs au mariage. Aucun ne parle d'amour (heureusement car l'amour est galvaudé et mis à toutes les sauces de nos jours).
faut pas confondre mariage et PACS! si le mariage n’était pas fondé sur l'amour, pourquoi n’était il permis qu'entre homme et femme? pourquoi pas entre personne du même sexe ou entre membre de la même famille? parce qu'il a été pensé pour unir des personnes dans l'amour. d’ailleurs, si on regarde la définition de mariage : Le mariage est le mode d'organisation de la conjugalité le plus ancien et le plus répandu.
conjugalité : Dans son sens courant la conjugalité est définie comme « État de conjoint ; vie conjugale », dans le domaine du droit et de la sociologie, elle désigne l'état d'un couple.
couple : Un couple, en sociologie comme en droit désigne un « ensemble de deux personnes liées par une volonté de former une communauté matérielle et affective, potentiellement concrétisée par une relation sexuelle conforme à la loi ».

Ce dont tu parle, qui n'est clairement pas fondé sur l'amour et c'est pour ça que ça n'a pas posé de problème pour l'ouvrir aux homosexuel, c'est le PACS, qui n'oblige qu'a vivre sous le même toi.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 10 oct. 2014, 13:55

Zimou a écrit :
Héraclite a écrit :En outre, non, le mariage n'est pas un droit (quelle manie). C'est un dispositif légal prévu depuis l'origine pour organiser la fondation d'une famille et la filiation.
le mariage est un dispositif légal prévu depuis l'origine pour organiser la fondation d'une famille et la filiation...dont tous le monde à droit! c'est un droit!
Héraclite a écrit :D'ailleurs, dans une optique civile, il n'est pas fondé sur l'amour. Relisez les articles du code civil relatifs au mariage. Aucun ne parle d'amour (heureusement car l'amour est galvaudé et mis à toutes les sauces de nos jours).
faut pas confondre mariage et PACS! si le mariage n’était pas fondé sur l'amour, pourquoi n’était il permis qu'entre homme et femme? pourquoi pas entre personne du même sexe ou entre membre de la même famille? parce qu'il a été pensé pour unir des personnes dans l'amour. d’ailleurs, si on regarde la définition de mariage : Le mariage est le mode d'organisation de la conjugalité le plus ancien et le plus répandu.
conjugalité : Dans son sens courant la conjugalité est définie comme « État de conjoint ; vie conjugale », dans le domaine du droit et de la sociologie, elle désigne l'état d'un couple.
couple : Un couple, en sociologie comme en droit désigne un « ensemble de deux personnes liées par une volonté de former une communauté matérielle et affective, potentiellement concrétisée par une relation sexuelle conforme à la loi ».

Ce dont tu parle, qui n'est clairement pas fondé sur l'amour et c'est pour ça que ça n'a pas posé de problème pour l'ouvrir aux homosexuel, c'est le PACS, qui n'oblige qu'a vivre sous le même toi.
C'est un contresens : le mariage est maintenant prévu entre 2 hommes ou 2 femmes (en attendant peut-être d'autres configurations) justement parce-qu'on a perdu de vue, le législateur compris, que le mariage n'était pas qu'une question d'amour et de sentiment. Pour exister, l'amour n'a pas besoin d'un contrat. Donc le bien-fondé du mariage découle d'autre chose !

Jamais l'officier d'état civil ne demandera aux futurs époux d'affirmer qu'ils s'aiment ! C'est une notion bien trop vague pour être incluse dans la loi et l'Etat s'en fiche. En outre, la fondation d'une famille et la filiation sont effectivement un droit. Mais comment voulez-vous octroyer ce droit à des personnes qui PAR DEFINITION ne peuvent donner naissance à des enfants et DE FAIT ne s'inscrivent pas dans ce qui fait précisément le mariage ?

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3640
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 627 fois
A été aimé : 919 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Baelfire » 10 oct. 2014, 14:23

Si on reste sur ce principe ça signifie que les personnes stériles n'auraient même pas le droit de se marier!

Moi il me semblait qu'à l'heure actuelle le mariage c'était plus pour créer un patrimoine commun et le protéger.

Les us et les coutumes qui ont été définies ne serait-ce qu'il y a 2 siècles n'ont plus lieu d'être.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Natsu » 10 oct. 2014, 21:03

Héraclite a écrit : Jamais l'officier d'état civil ne demandera aux futurs époux d'affirmer qu'ils s'aiment ! C'est une notion bien trop vague pour être incluse dans la loi et l'Etat s'en fiche. En outre, la fondation d'une famille et la filiation sont effectivement un droit. Mais comment voulez-vous octroyer ce droit à des personnes qui PAR DEFINITION ne peuvent donner naissance à des enfants et DE FAIT ne s'inscrivent pas dans ce qui fait précisément le mariage ?
Justement, la définition de "famille" est plus large que "couple hétérosexuel" :
Une famille est la partie d'un ménage comprenant au moins deux personnes et constituée :
- soit d'un couple vivant au sein du ménage, avec le cas échéant son ou ses enfant(s) appartenant au même ménage ;
- soit d'un adulte avec son ou ses enfant(s) appartenant au même ménage (famille monoparentale).
Pour qu'une personne soit enfant d'une famille, elle doit être célibataire et ne pas avoir de conjoint ou d'enfant faisant partie du même ménage.
Un ménage peut comprendre zéro, une ou plusieurs familles. source INSEE
La famille peut, par exemple, être un couple hétérosexuel ou homosexuel avec enfants qui partagent ou pas des liens de sang. Ex : une femme divorcée ayant la garde de son enfant (biologique ou adopté) est en couple avec une femme ayant elle-même un enfant.

Quant à la filiation, elle désigne les liens juridiques entre parents et enfants (liens juridiques ≠ liens de sang, autrement dit : tuteur ≠ géniteur !). Une personne sans lien de sang et qui vit avec l'enfant de sa (ou son) compagn(on)e peut très bien choisir d'endosser un rôle de parent comme le ferait un parent adoptif. Les situations des familles se sont complexifiées, la loi ne fait que prendre en compte ces changements, de famille et filiation. Et le mariage ne se résume pas à la procréation, car, comme l'a dit Baelfire, les personnes stériles, âgées, handicapées, ont le droit de se marier. Le mariage est un droit humain.

Mais je ne vois pas pourquoi je me fatigue à répondre puisque :
Héraclite a écrit : Par ailleurs, de nombreux juristes et spécialistes du droit de la famille ont déjà répondu à vos objections en long en large et en travers.

Héraclite
Affilié
Messages : 265
Enregistré le : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A été aimé : 6 fois

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Héraclite » 13 oct. 2014, 10:20

Baelfire a écrit :Si on reste sur ce principe ça signifie que les personnes stériles n'auraient même pas le droit de se marier!

Moi il me semblait qu'à l'heure actuelle le mariage c'était plus pour créer un patrimoine commun et le protéger.

Les us et les coutumes qui ont été définies ne serait-ce qu'il y a 2 siècles n'ont plus lieu d'être.
Il est délicat de prouver que la stérilité soit perpétuelle. On a vu des femmes engendrer après un long temps de mariage. Mais prenons un cas extrême : une femme ayant subit une hystérectomie. La question n'est pas de savoir si elle a le droit ou non de se marier. Elle le peut. Dans la plupart des cas, le couple s'orientera progressivement vers un projet d'adoption.
Ainsi, si ce projet aboutit, un enfant sans parents bénéficiera d'une famille d'accueil, laquelle recréera la situation de la famille naturelle, ce qui correspond objectivement au bien supérieur de l'enfant.

Zimou
Administrateur
Messages : 4993
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Un débat sur l'euthanasie ?

Message par Zimou » 13 oct. 2014, 13:16

Héraclite a écrit :Mais comment voulez-vous octroyer ce droit à des personnes qui PAR DEFINITION ne peuvent donner naissance à des enfants et DE FAIT ne s'inscrivent pas dans ce qui fait précisément le mariage ?
Héraclite a écrit :le couple s'orientera progressivement vers un projet d'adoption.
tu n'as pas l'impression de toi même faire des contresense? pourquoi les couple homosexuel ne pourrait-il pas adopter aussi? parce qu'il ne pourra pas
Héraclite a écrit :recréer la situation de la famille naturelle, ce qui correspond objectivement au bien supérieur de l'enfant.
?
qui es tu pour dire que seul une famille hétéro-parentale est bien pour un enfant? j'ai beaucoup d'ami issue de famille monoparental qui ont été très bien élevé, j'ai même une très bonne amie issus d'une famille homoparental (car ça a existé avant le mariage pour tous) qui était très bien dans sa famille, et qui ne reproduit absolument pas l'image de couple de ses 2 mères (en couple avec un homme bien depuis plusieurs années). j'ai aussi des connaissance de famille hétéro-parentale qui sont perturbé.
Et qu'en est il pour les personnes hétéro qui se marie mais qui ne souhaite pas avoir d'enfant et n'en auront jamais (j'ai des proches dans cette situation)?
faut évoluer et arrêter de voir la famille dans le sens chrétienne, ça n'existe plus dans la majorité des familles, faut commencer à voir les choses tel qu'elles sont aujourd'hui au 21eme siècle, pas au 19eme.

Et franchement,
Héraclite a écrit :Il est délicat de prouver que la stérilité soit perpétuelle. On a vu des femmes engendrer après un long temps de mariage.
c'est quoi cet argument de m...? une femme "sterile" qui engendre n'est, par définition, pas stérile. il est très rare pour un (vrai) médecin de se tromper sur la stérilité à notre époque! surtout que les médecins s'en assure à 100% car ça peut se retourner facilement contre eux quand ils font erreurs la dessus et leur couter très cher.
Baelfire parle des gens stérile et la première chose à répondre à ça c'est "les femmes stérile ne le sont pas, on peut pas le prouver"? WTF?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité