Asexualité: cause ou conséquence?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
gandalf
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 19 août 2013, 14:04

Asexualité: cause ou conséquence?

Message par gandalf » 19 août 2013, 14:06

Bonjour,

Comme sûrement beaucoup de personnes, je me pose beaucoup de question concernant mon identité sexuelle. J’ai 21 ans, et depuis plusieurs années déjà je sais que pour moi, avoir une relation d’ordre sexuel avec quelqu’un ne m’intéresse pas, pire, ne me paraît pas utile pour consolider une relation amoureuse.

A tel point que jusqu’à tard dans mon enfance, il me paraissait être une évidence que le sexe était un bonus, et que, dans une relation amoureuse, il n’était pas nécessaire. Je suis tombé de haut quand je me suis rendu compte de l’importance que tous les autres y accordaient. Ma nature très pudique n’a jamais facilité les choses, je n’ai jamais vraiment parlé à quelqu’un jusqu’à présent de mon ressenti sur la question.

Là où il m’arrive d’avoir des doutes, c’est qu’il m’arrive très souvent de satisfaire mes propres besoins par moi-même, mais ce sont des besoins qui ne procurent qu’un plaisir… chimique, et éphémère. Ce plaisir est exclusivement fétichiste, il ne sera jamais question d’un désir sexuel quand il peut s’agir de personnes, il ne s’agit pas d’imaginer une relation, un acte sexuel avec cette personne. En tous cas c’est ce que je pense. Autrement dit, ce plaisir qui pourrait pourtant s’apparenter à une déviance sexuelle ne sert qu’à satisfaire un besoin et un automatisme.
Est-ce que cela traduit une part de sexualité refoulée, ou au contraire, est-ce que cela ne fait que conforter l’idée qu’il s’agit d’un simple automatisme mécanique compatible avec une asexualité ?

Je sais qu’être seul me rend malheureux. Jusqu’à récemment il m’était impossible d’envisager une relation, car la sexualité occupe une place importante dans un couple, que je ne peux satisfaire car je n’en ressens pas le besoin. Dans ma conception des choses, une relation devait reposer sur un amour mutuel, pas forcément platonique, mais où la loyauté, l’attachement, et d’autres caractéristiques occupent une place fondamentale, en tous cas plus que le sexe.
J’ai déjà envisagé la possibilité que ce manque d’attirance sexuelle soit uniquement orienté vers l’autre sexe, mais je ne ressens aucun plaisir non plus à m’imaginer avoir une telle relation avec un individu du même sexe… malgré ce plaisir uniquement fétichiste que je satisfais moi-même et, qui, peut-être, n’est qu’un moyen d’assouvir un besoin purement naturel… ou bien, encore une fois, traduit une sexualité refoulée ?

Je dois reconnaître qu’en découvrant la communauté asexuelle, je retrouve un peu d’espoir. Je me reconnais dans beaucoup de paramètres, mais c’est toujours cette éternelle interrogation qui me taraude et m’empêche de me trouver : satisfaire mes propres besoins de cette façon, en faisant ainsi intervenir d’autres personnes parfois sans pour autant ressentir le besoin d’interagir sexuellement avec elles n’est-il pas une contre-indication, un indice d’une certaine part de sexualité que je refoulerais ?

J’ai toujours vécu avec cette interrogation, cette part d’ombre en moi qui fait que je n’ai jamais vraiment pu m’épanouir. Je ne dirais pas que je suis malheureux parce que le sexe ne me manque pas, je suis uniquement triste parce que je sais que tant que je ne me serais pas trouvé, je n’aurais jamais le courage d’affronter mes peurs et de m’épanouir avec quelqu’un d’autre. Je ne me retrouve pas non plus dans la chasteté, le sexe n’est pas un sujet tabou pour moi quand j’en discute avec des amis (je suis étudiant en médecine donc ce sont des conversations très récurrentes comme vous pouvez l’imaginer…), à dissocier cependant d’une certaine pudeur qui m’empêche d’étaler mes problèmes, même un peu, à autrui (y compris ma famille).

En m’identifiant asexuel, je m’imagine retrouver une certaine stabilité. Je n’attendrai jamais qu’on me confirme ou qu’on m’infirme cette identité, mais je sais que je serais rassuré qu’au vu de mes éternelles interrogations, on m’ôte cette peur d’agir avec lâcheté en ignorant une sexualité qui serait la mienne, même si je ne vois pas comment des pulsions quelque peu dérivantes, il est vrai, pourraient dissimuler une sexualité. Et avoir des avis, des témoignages, me rassureraient quelque peu, de toute façon ! ;-)

Je suis désolé de vous infliger ce long message, très sincèrement. Je remercie par avance quiconque prendrait du temps pour me lire, en sachant que, encore une fois, je suis quelqu’un d’assez pudique et que c’est un sujet que je n’ai jamais réellement abordé avec quelqu’un…

Dans tous les cas, merci d’avance !

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 647
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par ~flor_vermelha~ » 19 août 2013, 18:48

Bonsoir Gandalf,
gandalf a écrit : Là où il m’arrive d’avoir des doutes, c’est qu’il m’arrive très souvent de satisfaire mes propres besoins par moi-même, mais ce sont des besoins qui ne procurent qu’un plaisir… chimique, et éphémère. Ce plaisir est exclusivement fétichiste, il ne sera jamais question d’un désir sexuel quand il peut s’agir de personnes, il ne s’agit pas d’imaginer une relation, un acte sexuel avec cette personne.
L'asexualité n'exclut pas la masturbation, ca n'a rien à voir. Le fétichisme n'est pas non plus incompatible avec une orientation asexuelle, il y a par exemple des personnes qui se considèrent A et pratiquent le BDSM.
gandalf a écrit :il me paraissait être une évidence que le sexe était un bonus, et que, dans une relation amoureuse, il n’était pas nécessaire. Je suis tombé de haut quand je me suis rendu compte de l’importance que tous les autres y accordaient.
Je peux m'imaginer la situation, c'est plus ou moins ce que j'ai vécu aussi.
Je te souhaite la bienvenue et espère que ce forum t'aidera à voir plus clair.

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par Syrina » 19 août 2013, 19:34

Tout d'abord, bienvenu sur le fofo :wink:
Je suis tombé de haut quand je me suis rendu compte de l’importance que tous les autres y accordaient.
Tient c'est marrant, c'était pareil pour moi :!: Je pensais que le sexe se pratiquait seulement à de très très rares occasions, genre 4-5 fois dans la vie :lol: Puis, comme tout le monde, j'ai été socialisée et admis le fait qu'il fallait faire l'amour très souvent... Et tout ce blabla m'a rendue curieuse... Mais bon, c'est pas mon truc.
c’est qu’il m’arrive très souvent de satisfaire mes propres besoins par moi-même
C'est le cas de beaucoup d'A... Il n'y a aucun rapport avec le fait d'être A et se masturber.
Si tu aimes bien, ou est le problème?
Je ne vois pas pourquoi ça s'apparenterait avec une quelconque déviance ou sexualité refoulée...
Si tu aimes, fais le. Basta! Fin du "problème".
J’ai toujours vécu avec cette interrogation, cette part d’ombre en moi qui fait que je n’ai jamais vraiment pu m’épanouir
Je dirait que c'est malheureusement un problème assez récurrent parmi les A... Nous sommes une minorité et beaucoup de S ne nous comprennent pas ou pire pensent qu'on est bloqué! Une relation de couple n'est donc pas gagnée d'avance pour nous... Ca, c'est un fait qu'il faut apprendre à accepter. Rien n'est impossible, c'est juste que c'est plus difficile pour les A...

En tout cas, je te souhaite d'en apprendre plus sur toi en lisant le forum. Si tu as des questions, n'hésites pas a créer un topic. Le forum est là pour ça. Et personne ne te jugera.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par RValiasRV » 19 août 2013, 21:53

Bonjour et bienvenue Gandalf :cake:

Je suis tout à fait Syrina et ~flor_vermelha~ :wink:

Si le sujet t'indiffère autant qu'au niveau de la conversation, peut-être pourras-tu tenir la cadence dans le cadre d'un couple A/S (malgré le risque de lassitude...).

Sinon, je pense que tu ne devrais pas te forcer, je vois la chose comme un hétérosexuel se forçant à avoir des relation homosexuelles, cela pourrait être une sacré épreuve !
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
ethan
Affilié
Messages : 276
Enregistré le : 13 juin 2013, 02:13
Localisation : Toulouse

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par ethan » 19 août 2013, 23:00

Welcome welcome sur le forum !

gandalf
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 19 août 2013, 14:04

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par gandalf » 19 août 2013, 23:32

Tout d'abord, merci très sincèrement à chacun d'entre vous pour vos messages, et pour votre chaleureux accueil! ;-)

Après tant d'années à me poser des questions et à avoir la sensation d'aller à l'aveuglette, chacun de vos messages et chacune de vos suggestions ne font que m'éclairer d'avantage et confortent mon appartenance à la communauté A. Il va cependant me falloir, effectivement, encore du temps pour mieux me connaître, et ce forum semble véritablement être une source de réponses. J'ai espoir de partager ma vie avec quelqu'un qui partage cette vision des choses, mais je suis conscient que ce n'est malheureusement pas une chose facile dans une société telle que la nôtre, effectivement.

Merci encore une fois pour vos accueils et vos messages, je vous suis vraiment reconnaissant pour chacune de vos réponses!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par Zimou » 20 août 2013, 10:34

Ton discours reprend beaucoup mon ressentis face à la sexualité, nous avons une vision des choses et des pratiques similaire. Tu te pose des questions que je me suis posé aussi à mon arrivé, et à l'arrivé de bien d'autre membres. Tu te pose aussi de bonne question : les causes et les conséquences de tes actes et tes envies... Tu es sur la bonne voie pour te définir asexuel ou non selon les réponses que tu trouvera à tes questions.
gandalf a écrit :Il va cependant me falloir, effectivement, encore du temps pour mieux me connaître, et ce forum semble véritablement être une source de réponses.
En effet, il est important de bien se connaitre (pas que pour connaitre son orientation d’ailleurs ^^ ), tu trouvera ici tout l'aide nécessaire pour répondre à tes questions.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

pisto
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 27 sept. 2013, 13:55

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par pisto » 27 sept. 2013, 14:47

Gandalf,

Mon sentiment est très proche du tiens... Je suis nouveau sur ce forum, et j'ai pris connaissance du terme asexualité que très récemment, en pensant que ce manque d'attirance sexuelle venait d'une peur de l'acte ou blocage....
Bref j'ai eu cette semaine une nouvelle expérience troublante qui se rapproche avec ton concept de plaisir fétichiste ... Une fille qui est jolie a mon gout me tournait au tour, et un soir j'ai ressenti le besoin de me masturber, j'ai donc eu l'idée de calmer cette pulsion en pensant a elle plutôt que d'aller mater du porno, pas de problèmes jusque la.... hier je suis aller la voir, on a mater un film dans son pieu accompagné de qq caresses, rien de méchant, je ne ressentais pas le besoin d'aller plus loin, ou j'en avait peur, telle est la question, fin du film j'ai le choix entre rentrer chez moi ou dormir avec elle, elle venait de mettre son petit pyjama, elle était belle et sexy... elle me regardait dans les yeux, je ne ressentais pas le besoin ni l'envie d'assouvir ses désirs, j'ai trouver une excuse bidon et je me suis casser la queue entre les jambe, la tête dans le tonnerre, énerve contre moi-même, ne sachant pas si j'avais rebrousser chemin par peur ou par manque d'excitation ou manque de confiance, je repensais a ce que m'avait dit mes pots avant que je parte la voir.... je me sentais lâche, faible, incompris. Je précise que je ne suis pas du tout amoureux de cette fille, juste attiré physiquement par elle, je suis aller la voir presque en me forçant, pour voir comment j'allais réagir.
C'est courant ce genre d'histoire chez moi, a tel point que je n'ai jamais était plus loin que des préliminaires avancés, en cassant les relations des que je me sentais oppressés par l'envie du partenaire, comme si je redoutais l'acte, après ces expériences d'ados (la j'ai 22ans) j'ai raréfié mes relations de couple, dés fois je me dit que je ne pourrais m'accomplir sexuellement qu'avec un personne que j'aime profondément, ce qui ne m'est jamais arrivé et ce que je redoute (j'aime être libre et sans contraintes).
J'ai voulu test comme toi gandalf les relations gays... pas moyen, c'est largement pire.

Bref gandalf... quand tu regarde un beau fessier, que ressens-tu? admiration? excitation? fantasme? rien de plus que si tu regardais une belle vago? ça t'arrive de te masturber en pensant a une belle fille que tu as vu qq heures avant dans la rue? moi ça m'arrive, et ca m'arrive aussi d'être exciter par une fille que je croise dans la rue... de ce fait je suis totalement perdu, encore plus depuis que j'ai découvert cette histoire d'asexualité, avant je me croyais simplement trop timide et inconfiant, mais depuis l'xp de hier, je me dit que ya pas que ça.

désolé pour le roman...

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3675
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 633 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Asexualité: cause ou conséquence?

Message par Baelfire » 02 oct. 2013, 22:30

Je suis une fille mais je peux peut être tenter de t'aider. Même les asexuels peuvent apprécier ce qui est beau et ressentir une certaine excitation. Nos sens ne sont pas bridés loin s'en faut. C'est simplement que nous ne nous laissons pas gouverner par eux, nous savons passer par-dessus.

Maintenant si je peux me permettre de te poser une question : qu'est ce qui pourrait te faire peur dans le fait d'aller jusqu'au bout dans l'acte ?
Image

TAGADAAAAA !!!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité