Les mythes autour du viol / Je connais un violeur

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Léna
Affable
Messages : 145
Enregistré le : 11 avr. 2013, 01:25
A été aimé : 4 fois

Les mythes autour du viol / Je connais un violeur

Message par Léna » 27 avr. 2013, 15:38

Un très bon blog sur le sujet qui décortique les clichés sur le viol :

Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ?
Partie 2 : les conséquences pour la victime
Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmes
Partie 4 : Conséquences sur la propension au viol
Partie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias

http://antisexisme.wordpress.com/2011/1 ... -y-adhere/
Modifié en dernier par Léna le 08 sept. 2013, 12:53, modifié 1 fois.
"Le pouvoir ne doit pas être conquis,il doit être détruit"

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Piccolo » 27 avr. 2013, 16:08

On a tendance à minimiser les conséquences du viol dans les sociétés. Il y a un décalage significatif entre les personnes violées et les lourdes peines encourues pour les violeurs.

On est dans une culture où la frontière entre l'acte sexuel consenti et le viol, est parfois floue.

J'ai parfois entendu/lu, que le viol était plus destructeur pour les hommes que pour les femmes, car pour les premiers, c'est une atteinte à leur être même, à leur identité et à leur virilité.
Tandis que pour la femme c'est moins grave car elle est prédestinée à se prendre des organes masculins entre les jambes de toute façon...

Gallifrey
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 26 avr. 2013, 21:29

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Gallifrey » 27 avr. 2013, 16:19

J'ai parfois entendu/lu, que le viol était plus destructeur pour les hommes que pour les femmes, car pour les premiers, c'est une atteinte à leur être même, à leur identité et à leur virilité.
Tandis que pour la femme c'est moins grave car elle est prédestinée à se prendre des organes masculins entre les jambes de toute façon...
:shock:

Charmante vision pas du tout sexiste ni hétérosexiste, dis-moi !

Avatar du membre
Léna
Affable
Messages : 145
Enregistré le : 11 avr. 2013, 01:25
A été aimé : 4 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Léna » 27 avr. 2013, 16:23

Piccolo a écrit :On a tendance à minimiser les conséquences du viol dans les sociétés. Il y a un décalage significatif entre les personnes violées et les lourdes peines encourues pour les violeurs.

On est dans une culture où la frontière entre l'acte sexuel consenti et le viol, est parfois floue.

J'ai parfois entendu/lu, que le viol était plus destructeur pour les hommes que pour les femmes, car pour les premiers, c'est une atteinte à leur être même, à leur identité et à leur virilité.
Tandis que pour la femme c'est moins grave car elle est prédestinée à se prendre des organes masculins entre les jambes de toute façon...
Bien évidemment je ne pense pas qu on puisse parler en termes de "graves/moins graves",ce serait abjecte.
Mais quand tu parles d atteinte à la virilité et donc à l identité même des hommes violés je pense qu'il y a clairement de ça. Pénétrer un homme c est le féminiser, c est le ramener au statut de "femme" (c est terrifiant quand on y pense quand même...).
Quant aux femmes,il me semble que l on est élevées avec cette peur du viol, qu on nous la remet sans cesse en tête. Dans "king Kong Théorie" V.Despentes dit que lors de son viol elle s est jamais sentie "aussi femme,salement femme". Ca rejoint ce que tu écris. Pas vraiment niée dans son identité quoi (et pourtant...) ,au contraire presque :remise à sa place d objet .
C est très confus ce que je raconte mais je me comprends ( c est déjà ça lol)
Modifié en dernier par Léna le 27 avr. 2013, 16:24, modifié 1 fois.
"Le pouvoir ne doit pas être conquis,il doit être détruit"

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Piccolo » 27 avr. 2013, 16:23

Mais je suis sûr qu'il y a plus de gens qui pensent de cette façon qu'on ne le croit.

Le viol féminin s'est tellement banalisé (en terme d’indifférence) que ça émeut de moins en moins de personnes.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Piccolo » 27 avr. 2013, 16:26

Léna a écrit :Pénétrer un homme c est le féminiser, c est le ramener au statut de "femme" (c est terrifiant quand on y pense quand même...).
C'est tout à fait ça.

Même chez certains gays, il y a une émulation "homme/femme" entre les gays actifs et les passifs.

D'ailleurs Jules César disait bien: "je suis l'homme de toutes les femmes et la femme de tous les hommes".

Avatar du membre
Léna
Affable
Messages : 145
Enregistré le : 11 avr. 2013, 01:25
A été aimé : 4 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Léna » 27 avr. 2013, 16:28

Piccolo a écrit :Mais je suis sûr qu'il y a plus de gens qui pensent de cette façon qu'on ne le croit.

Le viol féminin s'est tellement banalisé (en terme d’indifférence) que ça émeut de moins en moins de personnes.
Ca s appelle "la culture du viol" et c est ici et maintenant .
Largement entretenue par toute une symbolique qui peut sembler anodine (c est de l humour! c est juste de la pub! blablablabla )
Exemples:
Image

Image

Image

c est tellement glamour le viol!
Modifié en dernier par Léna le 27 avr. 2013, 16:31, modifié 1 fois.
"Le pouvoir ne doit pas être conquis,il doit être détruit"

Gallifrey
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 26 avr. 2013, 21:29

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Gallifrey » 27 avr. 2013, 16:35

Piccolo a écrit :Mais je suis sûr qu'il y a plus de gens qui pensent de cette façon qu'on ne le croit.
Ce que je trouve choquant dans ce raisonnement c'est que les femmes devraient presque remercier leur violeur d'avoir accompli la destinée de leurs organes génitaux. :shock:

Sincèrement, je ne pense pas que ça soit moins grave, je pense que c'est perçu comme moins grave, mais que la problématique est tout autre. C'est grave d'être vues comme des objets qu'on peut utiliser et de considérer que, après tout, c'est notre destinée de se prendre un coup de Tutute par n'importe qui.

Après ça, on va continuer de dire que l'homme propose et la femme dispose.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Piccolo » 27 avr. 2013, 16:59

Gallifrey a écrit :Sincèrement, je ne pense pas que ça soit moins grave, je pense que c'est perçu comme moins grave
Bah oui c'est ça.
Quand une femme se fait violer, on a tendance à relativiser immédiatement.

Au final, même si le viol est sévèrement puni par la loi en théorie, en pratique on a des hommes qui n'osent pas porter plainte à cause de la honte de l'identité masculine bafouée, et des femmes dont on minimise les dégâts psychologiques (parfois même physiques) subis.

No one
Acolyte
Messages : 381
Enregistré le : 19 juin 2013, 20:47

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par No one » 04 juil. 2013, 19:40

Intéressant cet article en effet. Image


La plupart des violeurs dorment tranquillement : seuls 5 % des viols de femmes majeures font l’objet d’une plainte.
Image

Ce chiffre est proprement terrifiant s'il est vrai !
Qui pourrait imaginer spontanément que c'est à ce point-là ?!


Le passage sur le « viol idéal » (ex : un détraqué dans une ruelle sombre le soir etc.) est intéressant aussi.
La plupart des viols ne ressemblent visiblement pas à ça, mais à quelque chose de moins spectaculaire en apparence, souvent dans un contexte familial ou amical.
Et c'est ce qui joue en défaveur des victimes, atténuant dans les esprits l'idée d'une agression réelle.


Quant au chiffre qui dit que près d'un quart des américaines ont subi au moins un viol ou une tentative de viol dans leur vie... là encore l'ampleur est stupéfiante... :-|


Et encore bien d'autres trucs qui coupent court à certaines idées reçues.
Comme par exemple le fait que les femmes aient largement plus peur que les hommes de sortir seules
le soir alors que c'est ces derniers qui ont statistiquement le plus de chances d'être victimes d'un crime !
Incroyable non ??
.

Précision : je suis un « S » (mais je me soigne)

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A été aimé : 2 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Uiravaivahui » 04 juil. 2013, 20:40

No one a écrit :Et encore bien d'autres trucs qui coupent court à certaines idées reçues.
Comme par exemple le fait que les femmes aient largement plus peur que les hommes de sortir seules
le soir alors que c'est ces derniers qui ont statistiquement le plus de chances d'être victimes d'un crime !
Incroyable non ??
Une femme a plus de risque d'être violée que d'avoir un cancer où un accident de la route, piétonne, passagère, conductrice.

Parmi les médias qui véhiculent la culture du viol se trouve aussi, le jeu vidéo :

-Rapelay, un jeu Japonais qui n'a fait aucune vague dans son pays a été refusé en dehors.
Le but du jeu ? Violer des femmes, plus vous les torturer sexuellement plus vous gagnez de point.
J'ai déjà entendu un joueur français s'exprimer ainsi : "Dans ce jeu, y a un véritable scénario, tu violes pour te venger des femmes".

Pourquoi ce jeu, n'a t-il fait aucune vague au Japon mais a été rejeté dans les autres pays ?
Il faut savoir que dans la loi Japonaise, une femme ne porte pas plainte pour viol, c'est à son mari de le faire.
Le mari doit réclamer un dédommagement au violeur, s'il a cassé le bras de sa victime il payerait plus cher que s'il l'a violé sans laisser de "blessure apparente".

Mais n'allons pas stigmatiser le Japon, le premier jeu de viol fut américain:
-Cluster's Revenge, vous incarnez un homme complètement nu qui doit éviter des flèches afin de violer une amérindienne attachée à un poteau.

J'ai aussi entendu une théorie qui comparait le fait est que les femmes violées dans les camps de concentration ne sont jamais tombées enceintes,
alors que cela arrive aux autres victimes. Il était alors expliqué qu'une femme violée ne peut tomber enceinte que si elle l'a désirée ! :ouhla:
Il est pourtant évident que si les femmes dans les camps de concentration ne tombaient pas enceinte cela était dû aux conditions de vie dans les camps.

Aussi dans les pays centre africain, lorsque les filles commencent à avoir de la poitrine, leurs mères vont commencer à "écraser" les seins avec des pierres brûlantes
afin de rendre leurs filles "moins désirables" auprès des hommes et ainsi réduire les risques qu'elles ne soient violées...

L'Islande, pays numéro 1 en matière d'égalité homme-femme, a vu le chef des divisions crimes sexuels démissionné pour avoir déclaré que
"les femmes violées avaient une part de responsabilité parce qu'elles étaient souvent ivres ou droguées." Quelques mois plus tard il a retrouvé son poste.
Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autre, la "marche des salopes" étant dû au fait est qu'un officier de police de Toronto a suggéré
que pour diminuer les risques de subir un viol, « les femmes devraient éviter de s'habiller comme des salopes ».

Une femme colombienne a été témoignée, pendant la guerre dans son pays, elle était sortie la nuit pour peindre des messages de paix sur les murs.
Des policiers l'ont surprise et l'ont d'abord battue puis violée, quand elle a porté plainte le lendemain, son interlocuteur lui a répondu :
"Oui mais tu étais en train de peindre !" Après cela elle a peint le visage d'une femme qui enlève son bâillon en disant "Je ne veux plus me taire"

Tant d'exemples qui tendent à penser que pour certains/nes les femmes sont d'une part coupable de leurs agressions.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

No one
Acolyte
Messages : 381
Enregistré le : 19 juin 2013, 20:47

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par No one » 04 juil. 2013, 20:54

Merci pour ces apports.
Enfin "merci" façon de parler... mais ça ne fait que confirmer ce qui est dit dans cette analyse en effet.

Je nuancerais juste quand même sur le jeu vidéo, un sujet où nul mieux que toi ne devrait se méfier des liens de causalité soi-disant évidents... Image
.

Précision : je suis un « S » (mais je me soigne)

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A été aimé : 2 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Uiravaivahui » 04 juil. 2013, 20:58

Un peu long pour ce que c'est :roll: Maintenant que je vois la taille de mon post :roll:
No one a écrit :Je nuancerais juste quand même sur le jeu vidéo, un sujet où nul mieux que toi ne devrait se méfier des liens de causalité soi-disant évidents...
C'était juste un apport vis à vis des messages publicitaires, j'aurais pu parler des livres, mangas, films... Mais le jeu vidéo est parmi eux le sujet
que je connais le mieux, comme tu sembles le savoir (stalker XD). Donc, non je ne tiens surtout pas à tomber dans un cliché, sorry.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

No one
Acolyte
Messages : 381
Enregistré le : 19 juin 2013, 20:47

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par No one » 04 juil. 2013, 21:12

Je dis ça dans le sens où un jeu ultra-violent ne choque quasiment personne là où un jeu ultra-sexuel est interdit à peu près partout dans le monde.

C'est d'une cohérence très relative...

Pour moi les deux peuvent être des exutoires et en ce sens-là peuvent donc même avoir un aspect bénéfique.

En fait le truc qu'on pourrait reprocher principalement aux jeux sexuels c'est de ne pas proposer l'option pour changer de sexe, histoire que les filles en profitent aussi... :roll:
.

Précision : je suis un « S » (mais je me soigne)

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A été aimé : 2 fois

Re: Les mythes autour du viol et leurs conséquences.

Message par Uiravaivahui » 04 juil. 2013, 21:32

No one a écrit :Je dis ça dans le sens où un jeu ultra-violent ne choque quasiment personne là où un jeu ultra-sexuel est interdit à peu près partout dans le monde.

C'est d'une cohérence très relative...

Pour moi les deux peuvent être des exutoires et en ce sens-là peuvent donc même avoir un aspect bénéfique.

En fait le truc qu'on pourrait reprocher principalement aux jeux sexuels c'est de ne pas proposer l'option pour changer de sexe, histoire que les filles en profitent aussi... :roll:
C'est tout à fait vrai, trucider les gens dans les jeux ne dérangent presque personne, au contraire ça fait du bien.
Après les jeux sexuels sont pour moi bien différent des jeux de viols, dans le sens où l'IA reste consentant.
Que les filles en profitent aussi serait un grand bénéfice, un pas vers l'égalité et le détournement des clichés.
Bref tout à fait d'accord avec toi sur ce point.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invité