L'asexualité au cinéma

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
aldoraine
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois

L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine » 29 janv. 2013, 21:52

Bonjour à tous.
C'est mon premier message ici.

Je ne sais pas bien si je suis asexuel. Je crois l'être, en lisant des témoignages. Ca me parle en tout cas.
Très cinéphile, je me propose de faire un petit panorama de personnages de films dont je me dis qu'ils sont très probablement asexuels, que leur auteur les ait consciemment conçus comme tels ou non. (J'ai un peu cherché pour voir si le sujet avait déjà été créé mais je n'ai pas trouvé, désolé si c'est le cas).

Junior Bonner, incarné par Steve Mc Queen, dans le film du même nom, de Sam Peckinpah. Un cow-boy solitaire, amateur de rodéo. Le film nous montre que ses relations avec les femmes peuvent exister, mais restent platoniques - et qu'il n'en souffre pas.

Image


Christopher McCandless, incarné par Emile Hirsch, dans le film "Into the wild". Sa recherche est composée d'absolu, de grands espaces - mais plusieurs scènes indiquent clairement que la sexualité n'en fait pas partie.

Image


Ann, incarnée par Andie McDowell dans le film "Sexe, mensonges et vidéo". Elle reconnaît elle-même être peu intéressée par le sexe, dans plusieurs scènes du film.

Image

Si vous avez d'autres idées, ou que vous voulez simplement rebondir, n'hésitez pas !

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 893
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 32 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Tyane » 01 févr. 2013, 00:13

Tout d'abord, bienvenue !

Je trouve ton topic intéressant, ensuite il va parfois être difficile de distinguer l'absence de relation sexuelle dans un film et une asexualité visible. Ensuite, cela me semble très probable dans Into the wild, le seul film que j'ai vu dans la liste.

Avenwiki propose 5 films (je n'en connais aucun) : Inception, Sherlock Holmes, Mysterious Skin, Withnail and I, Once. Enfin, j'ai déjà vu une version de Sherlock, mais qui évoquait clairement une relation avec une ancienne maîtresse.

sophieDSP
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 29 déc. 2012, 19:01
Localisation : Paris & Lyon

Re: L'asexualité au cinéma

Message par sophieDSP » 03 févr. 2013, 19:25

J'adore ce topic, même si je m'y connais très peu en cinéma.
Moi j'ai bizarrement pensé à Amélie Poulain. Au début du film, elle avoue avoir tenté de coucher avec des hommes quelques fois, mais que ça ne lui faisait ni chaud ni froid et qu'elle pouvait s'en passer. Bien sûr, j'imagine qu'elle "devient" S à la fin du film.

Avatar du membre
nikola
Affable
Messages : 120
Enregistré le : 28 sept. 2011, 22:51
Localisation : midi-pyrénnées

Re: L'asexualité au cinéma

Message par nikola » 03 févr. 2013, 23:05

Il y a quelques mois j'etais surpris de voir un film qui abordait le sujet de l' asexualité d'un jeune homme qui avait du mal a comprendre sa difference ...

le film : " A boy " ............... vu sur " arte " si j'ai bonne memoire

Pas de commediens connus mais j'ai trouvé le film pas trop mal vu que quelque part je me sens concerné par le sujet :woke:

aldoraine
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine » 03 févr. 2013, 23:28

Merci pour vos réponses.

Tu as bien sûr raison Tyane. J'ai essayé de sélectionner des films où clairement, le personnage se montre peu concerné par le sujet, qu'il le dise ouvertement (Sexe, mensonges et vidéo) ou que des scènes le laissent vraiment penser (les deux autres). Je n'ai d'ailleurs trouvé que trois films, c'est sûr que ce n'est pas un sujet très abordé au cinéma... ni ailleurs ;)

Des autres films cités dans Avenwiki, je n'ai vu qu'Inception, et pour le coup je ne vois pas bien le rapport. Mais ce film m'avait pas mal gonflé et j'ai pu laisser passer quelques détails. :D

Sophie, bien vu pour le début d' Amélie Poulain.

Nikola, jamais entendu parler de ce film, tu donnes bien envie d'y jeter un oeil.

J'aurai sans doute d'autres idées de films dans la semaine... ;)

aldoraine
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine » 04 févr. 2013, 00:34

Et Ewe, j'ai souvent entendu parler des "Aventuriers" en bien, ce que tu dis me motive à le voir, j'aime les comédiens qui jouent dedans en plus.

Toscane
Affilié
Messages : 272
Enregistré le : 27 déc. 2012, 08:48
A été aimé : 5 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Toscane » 08 févr. 2013, 08:31

Bonjour , je suis d'accord avec Ewe concernant le film " Les Aventuriers" , très belle
histoire , avec de très bons acteurs .

Sinon , il y a aussi le film américain " 40 ans et toujours puceau" , mais , il ne présente aucun intérêt , à mon avis , j 'ai éssayé de le voir une deuxième fois , à la TV , mais rien à faire , il ne me fait même pas rire .

aldoraine
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine » 08 févr. 2013, 20:23

D'accord avec toi sur 40 ans toujours puceau, pas un très bon film - et le personnage n'est pas vraiment asexuel, plutôt un timide qui à la fin réussit à surmonter son blocage, ce qui est différent.

Bon, j'ai essayé de trouver d'autres exemples, ils ne sont pas légions. Il y a quand même quelques films qui approchent de près ou de loin, plus ou moins consciemment, la thématique.


-Il y a les portraits de personnages paraissant clairement asexuels, en tout cas sans vie sexuelle et ne semblant pas en souffrir. C'est le cas de:

Image

Survivre, de Baltasar Kormakur

Joli film qui sort en France en avril prochain, adapté d'un fait divers islandais, l'histoire d'un homme qui a passé des heures dans des eaux gelées après le naufrage de son bateau et qui a survécu.


-Il y a les portraits de personnages très absorbés par une quête professionnelle, dont la réussite dans le travail est le but principal, et qui du coup clairement semblent ne pas ou plus porter intérêt à une éventuelle sexualité. C'est le cas par exemple de films comme

Image
J Edgar, de Clint Eastwood

Image
Zodiac, de David Fincher



-Il y a enfin bien sûr les portraits de personnages qui ont clairement renoncé à la sexualité pour épouser une vocation religieuse, de foi. C'est le cas de:

Image
Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois

Image
Habemus Papam, de Nanni Moretti


Le vrai film sur un personnage réellement asexuel, montré comme tel, reste quand même à faire, me semble t-il (les deux exemples les plus proches, dans ceux que j'ai cités, sont je pense Sexe mensonge et vidéo et Into the wild)... C'est pour cela que le film dont tu parlais, Nikola, m'intéresse vraiment, je n'arrive pas à en trouver trace pour le moment mais je ne désespère pas...

Bon week-end à vous tous !

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 893
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 32 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Tyane » 08 févr. 2013, 21:41

Dans J. Edgar, le "héros" éponyme cache en outre son homosexualité, dans une Amérique conservatrice. Très carriériste, soucieux de sa réputation, il finit néanmoins par avoir une relation avec un homme. On n'ignore donc s'il éprouve une attirance sexuelle.

aldoraine
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine » 10 févr. 2013, 02:20

Ah oui ?

Je me souvenais que si le film suggérait effectivement une homosexualité refoulée, il n'y avait pour autant pas ouvertement de passage à l'acte, mais ma mémoire me trahit peut-être.

Bon, de tous les films que j'ai cités, c'est effectivement peut-être celui qui rentre le moins dans ce cadre...

Avatar du membre
Lain
Adepte
Messages : 176
Enregistré le : 01 oct. 2009, 02:01

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Lain » 10 févr. 2013, 21:33

Je suis plutôt d'accord pour Amélie Poulain. Après dire qu'elle devient "S" à la fin...

Mysterious Skin est un très bon film où le personnage de Brian est assexuel.
Mais attention aux âmes sensibles ! C'est vraiment choquant et glauque. Mais c'est incroyablement touchant et triste (même si étonnement il est impossible de pleurer).

Sinon j'aurais dit Dexter, de la série du même nom !

pumpkin
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 21 nov. 2012, 21:15

Re: L'asexualité au cinéma

Message par pumpkin » 24 févr. 2013, 23:34

Etant assez fan de Tim Burton , son univers, ses films , j'apprecie d'autant plus que ses personnages , en S se font rare :)

Avatar du membre
Cendre de Lune
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 09 sept. 2012, 21:29
Localisation : Région parisienne

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Cendre de Lune » 25 févr. 2013, 07:08

Pas vraiment d'accord pour Dexter, pour avoir vu toute la saison 7, je peux te dire qu'il n'est pas vraiment A :wink:

Avatar du membre
Lain
Adepte
Messages : 176
Enregistré le : 01 oct. 2009, 02:01

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Lain » 25 févr. 2013, 18:44

Cendre de Lune a écrit :Pas vraiment d'accord pour Dexter, pour avoir vu toute la saison 7, je peux te dire qu'il n'est pas vraiment A :wink:
Possible j'avoue ne pas avoir regarder jusque là. Mais si on regarde la saison 1, on pourrait le penser.

pumpkin
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 21 nov. 2012, 21:15

Re: L'asexualité au cinéma

Message par pumpkin » 25 févr. 2013, 22:51

Tout à fait d'accord pour Dexter, surtout dans l'épilogue , je me suis dit personnage interessant :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités