Lisez-moi!

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
ecureuilmauve
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2012, 22:33

Lisez-moi!

Message par ecureuilmauve » 12 sept. 2012, 17:20

Bonjour,

Nouvelle recrue chez les AVENant-es ! Je me présente. J’ai 30 ans, j’habite à Lyon. J’ai connu pour la première fois (mais je ne sais plus comment) l’existence des Asexuel-les en 2006, il y a 6 ans et sur le coup, je ne me suis pas sentie concernée… J’avoue même que je me suis moquée un peu de ce mouvement, je ne le trouvais pas vraiment crédible… De loin, cela m’était apparu comme l’affaire de gens qui avaient des pbs avec le sexe et qui cherchaient à s’autojustifier… Et puis cela me faisait trop penser à l’abstinence des cathos avant le mariage !!
Et puis je ne m’identifiais pas à ce groupe car je pensais que le pb venait de moi : que je n’avais pas trouvé la bonne personne, que l’on ne pouvait rien faire contre des pulsions naturelles, que l’amour passait par le sexe, que j’avais été traumatisée, que j’étais ignorante, que l’asexualité était la solution de facilité, etc.

J’avais pourtant un mal fou à me mettre dans une case. Me sentais plutôt majoritairement hétérosexuelle, mais cela ne me convenait pas, alors je m’étais mise dans la case bisexuelle… faute de mieux… Mais cela posait toujours pb…et quand je parlais de ce que je ressentais autour de moi, on me prenait pour une extra-terrestre et les remarques étaient du genre : « va voir un psy, tu as dû tomber d’une échelle quand tu étais petite… », ou « bah…t’es comme tout le monde », ou bien « tu intellectualises trop le truc ! » ou encore « eh ben finalement, tu es restée au stade Bisounours… tu vas voir avec le temps, tu changeras !! », etc.

Et puis il y a qq temps, je suis tombée sur le livre de Peggy Sastre à la bibli, mais je l’ai reposé… Et ceci plusieurs fois. Jusqu’au jour où je l’ai pris juste pour voir par curiosité mais sans grande conviction. Je l’ai laissé traîner sur ma table de chevet pdt des semaines avant de me décider à l’ouvrir la veille de devoir le rendre. Et là, le déclic !! Je me suis rendue compte que cela décrivait exactement ce que je ressentais depuis longtemps sans trouver de mots pour le dire. Je n’étais pas dégoûtée par le sexe, pas puritaine, pas frigide, mais cela ne m’intéressait juste pas, ou plutôt ce n’était pas une attirance sexuelle qui m’attirait vers les personnes de qui je tombais amoureuse, même si mes sentiments pouvaient être très forts… et que j'avais envie d'une proximité et d'une intimité plus grande qu’une simple amitié.

Lorsque j’écoute profondément mon ressenti et mon corps, l’asexualité fait extraordinairement sens… C’était la libération ! C’était beaucoup plus intéressant que je me l’étais imaginé…

Après pas mal de déboires amoureux avec des S, j’aimerais maintenant pouvoir trouver une personne A… Ce serait quand même plus simple !...
Et puis aussi continuer à réfléchir et discuter sur ce thème… Je trouve cela incroyable que la société en parle si peu… Et qu’il n’y a pas d’asso A par exemple au même titre que des assos homo, bi, intersexe ou trans. Cela pourrait venir en aide à tant de personnes car mettre enfin un mot sur ce que l’on est facilite franchement la vie !! Même si finalement je suis contente d’avoir eu besoin de toute cette période de maturation pour me rendre compte que je n’adhérais pas à qch parce que c’était existant, mais parce que cela correspondait à ce que je suis.

En gros, voilà !

Merci pour ce forum !!

PS : j’ai été voir sur la carte géographique des A que propose ce forum… Chouette, apparemment c’est dans le Rhône qu’il y en a le plus !!

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Dexter » 12 sept. 2012, 17:52

Bienvenue :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4145
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 301 fois
A été aimé : 393 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Lilly » 12 sept. 2012, 18:59

Image Ecureuilmauve

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
Svane
Affable
Messages : 124
Enregistré le : 17 juil. 2012, 09:12
A été aimé : 3 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Svane » 12 sept. 2012, 19:45

Bienvenue !

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 647
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Lisez-moi!

Message par ~flor_vermelha~ » 12 sept. 2012, 20:04

Bonsoir ecureuilmauve!
J’avoue même que je me suis moquée un peu de ce mouvement, je ne le trouvais pas vraiment crédible… De loin, cela m’était apparu comme l’affaire de gens qui avaient des pbs avec le sexe et qui cherchaient à s’autojustifier…
Je me souviens d'une situation similaire: Quand j'étais plus jeune (15 ans peut-être) je m'amusais à lire les petites annonces où des personnes cherchaient leur âme-soeur. Un jour, il y avait une femme qui avait écrit "je n'aime pas le sexe ni les baisers" et on s'est un peu moquées d'elle moi et ma soeur, on a dit des trucs comme: "Mais alors pourquoi est-ce qu'elle cherche quelqu'un?" Aujourd'hui, je me demande si c'était pour rigoler ou si c'était une A.
J'adore les écureuils (mais leur nom est si difficile à écrire en francais - ou est-ce parce que j'ai eu trop de travail aujourd'hui?) et j'ai fait un semestre d'études à Lyon, donc je te trouve déjà sympa. :)
Bienvenue parmi nous! :cake:

Avatar du membre
Eresh
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 31 août 2012, 09:17
Localisation : Paris
A été aimé : 1 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Eresh » 12 sept. 2012, 20:49

Wow, je me retrouve énormément dans certains passages de ton texte ! Morceaux choisis :
ecureuilmauve a écrit :...et sur le coup, je ne me suis pas sentie concernée…
...Et puis je ne m’identifiais pas à ce groupe car je pensais que le pb venait de moi...
...Me sentais plutôt majoritairement hétérosexuelle, mais cela ne me convenait pas, alors je m’étais mise dans la case bisexuelle… faute de mieux… Mais cela posait toujours pb…et quand je parlais de ce que je ressentais autour de moi, on me prenait pour une extra-terrestre et les remarques étaient du genre : « va voir un psy, tu as dû tomber d’une échelle quand tu étais petite… », ou « bah…t’es comme tout le monde », ou bien « tu intellectualises trop le truc ! » ou encore « eh ben finalement, tu es restée au stade Bisounours… tu vas voir avec le temps, tu changeras !! », etc.
Je n’étais pas dégoûtée par le sexe, pas puritaine, pas frigide, mais cela ne m’intéressait juste pas, ou plutôt ce n’était pas une attirance sexuelle qui m’attirait vers les personnes de qui je tombais amoureuse, même si mes sentiments pouvaient être très forts… et que j'avais envie d'une proximité et d'une intimité plus grande qu’une simple amitié...
...Lorsque j’écoute profondément mon ressenti et mon corps, l’asexualité fait extraordinairement sens… C’était la libération ! C’était beaucoup plus intéressant que je me l’étais imaginé…
...Après pas mal de déboires amoureux avec des S, j’aimerais maintenant pouvoir trouver une personne A… Ce serait quand même plus simple !...
... Même si finalement je suis contente d’avoir eu besoin de toute cette période de maturation pour me rendre compte que je n’adhérais pas à qch parce que c’était existant, mais parce que cela correspondait à ce que je suis.
Comme toi je déteste les catégories, et plutôt que de penser que l'asexualité existe je pense que ce mot décrit mieux que les autres ce que je suis. Je ne considère pas mes recherches sur moi-même comme terminées, je me pose encore beaucoup de questions.

Bienvenue en tout cas !
Pour en savoir plus sur moi, c'est ici !

Avatar du membre
MICK
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 29 janv. 2012, 08:33
Localisation : Moselle

Re: Lisez-moi!

Message par MICK » 13 sept. 2012, 09:32

Bienvenue

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Ptite Marie » 13 sept. 2012, 20:42

Bienvenue ! :D :cake:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

ecureuilmauve
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2012, 22:33

Re: Lisez-moi!

Message par ecureuilmauve » 13 sept. 2012, 22:09

Merci pour l'accueil et le gateau Lilly!!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Lisez-moi!

Message par Zimou » 14 sept. 2012, 11:29

Bienvenue! ^^
Tu as eu un peu le même parcours que moi, ne pensant pas que l'absence d'attirance sexuel pouvais être possible et se dire que le problème viens donc de soit... pire, je me sentais pas "malade" ou "mal", j'ai donc réfuté la possibilité que je n'avais pas de désir. Jusqu’à ce que je tombe par hasard sur une émission qui parlait d'asexualité et de ce que c’était... comme toi, une libération!
ecureuilmauve a écrit :J’ai connu pour la première fois (mais je ne sais plus comment) l’existence des Asexuel-les en 2006, il y a 6 ans et sur le coup, je ne me suis pas sentie concernée… J’avoue même que je me suis moquée un peu de ce mouvement, je ne le trouvais pas vraiment crédible… De loin, cela m’était apparu comme l’affaire de gens qui avaient des pbs avec le sexe et qui cherchaient à s’autojustifier… Et puis cela me faisait trop penser à l’abstinence des cathos avant le mariage !!
c'est un problème que je pense que nous avons : nous sommes souvent associé à des être étant dans l'impossibilité d'avoir des relations sexuelles, c'est un problème car les personne comme moi (et toi) ne se reconnaitrons pas asexuels lorsqu'ils entendent parler d'asexualité par quelqu'un qui refuse les relations sexuels (qui est anti-sexe par exemple), ce qui fait que des personnes comme nous resterais bloqué sans comprendre comme ça t'es finalement arrivé depuis 2006. C'est d’ailleurs pour ça que dans les témoignages que je donne parfois aux journalistes qui ont besoin de contenu sur ce sujet, je leur précise toujours qu'un asexuel peut parfaitement avoir des relations sexuelles (nous sommes pas asexué ^^), et qu'on en a simplement pas d'attirance. Je précise que certain asexuels refusent catégoriquement les relations sexuelles mais je précise que c'est pas le cas de tous, que ce n'est pas le mien, et que l'incapacité à avoir des relation sexuelles n'est à mon avis pas lié à l'asexualité (sinon, tous les asexuels refuserais les relations sexuels, hors plusieurs hommes et femmes en ont déjà eu et en sont toujours capable ^^). Je suis pour que dans les reportages nous ne parlons pas de refus de sexe pour que ceux qui ne le refusent pas puisse aussi s'identifier à nous plus facilement et ne se retrouvent pas dans ta situation, 6 ans plus tard et bien des problèmes amoureux lié à ça subit (je suppose), se rendent compte que finalement, ils n'ont simplement pas d'attirance sexuelle pour les autres. Les asexuel qui s'ignore en lisant/voyant un reportage expliquant qu'on ne refuse pas le sexe et qu'on en a seulement pas d'attirance ne l’empêchera pas de s’identifier asexuel si en effet il n'en a pas d'attirance même si il refuse aussi les relations sexuelles.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

ecureuilmauve
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2012, 22:33

Re: Lisez-moi!

Message par ecureuilmauve » 15 sept. 2012, 22:24

Oui, Zimou, je suis d’accord. C’est vrt dommage que des gens souffrent si longtemps… alors même qu’ils connaissent l’asexualité (même superficiellement). C’est comme si un homo savait que l’homosexualité existe mais ne se sentait pas concerné, c’est un monde !!

Je crois que le mvt asexuel souffre du fait que c’est trop lié à l’idée d’abstinence qui renvoie dans notre société à l’idée des cathos-puritains plus ou moins névrosés. Et on n’arrive pas à voir qu’il y a une troisième voie après celle des sexuels et des abstinents et qui n’a rien à voir avec les deux autres… Mais alors vrt rien à voir. Cette voie qui à la différence des deux autres, ne pense pas qu’amour rime avec sexe. Pour les cathos-puritains, ça va ensemble et c’est bien pour ça qu’ils se retiennent et pour les sexuels aussi, pas d’amour sans sexe. Alors que ce qu’il y a de fort dans l’asexualité, c’est selon moi que cela va à l’encontre d’un gros a priori. L’idée qu’on serait tous naturellement attiré sexuellement par qn et que l’amour naîtrait de cette attirance sexuelle. Or c’est faux. Il y a dix mille autres choses qui peuvent créer l’amour.
Ensuite l’idée que à partir de cette attirance sexuelle ressentie, on ait envie de passer à l’acte. Or comme les A n’ont pas d’attirance sexuelle, avoir une sexualité ne fait pas sens sauf celui de faire plaisir à l’autre ou tout autre bénéfice lié à la « normalité ». La sexualité peut donc entrer dans cet amour, mais elle n’est pas là au départ.
L’asexualité permet juste de donner une place pour des gens qui ne se sentent ni hétéro, ni homo, ni bi et qui sont pourtant amoureux comme les autres (sauf si on est aromantique!)… Et cela, pour pleins de gens, même pour les A, c’est super difficile à comprendre. Qd on ressent qch de fort pour qn, on se dit tout de suite que c’est si fort que cela ne peut être que sexuel!... Alors que pas du tout. Mais on a été éduqué/formaté comme ça… et c’est pas simple de sortir d’un formatage, même qd on est concerné par la chose !! Faut avoir beaucoup de force et de liberté d’esprit. D’où l’intérêt de cette communauté pour voir que l’on n’est pas seul. Sinon quand on est isolé, on croit que le pb vient de soi, on se fait écraser par la masse et on reste invisible.

L’asexualité, c’est vrt une pensée nouvelle il me semble !
Et c’est aussi pq j’ai encore du mal à me dire asexuelle…On n’est pas habitué… On ne sait pas qu’on peut exister car y a pas de cadre existant.
Et puis j’ai encore plus de mal à me dire asexuelle face aux autres… car je sais que s’il y a un an, j’avais rencontré qn qui m’aurait dit qu’il était asexuel, je crois que j’aurais rigolé ou je ne l’aurais pas pris au sérieux… Donc, je préfère le dire autrement que par une appellation qui peut porter à confusion… dans un premier temps du moins ...mais à la différence d'il y a qq temps, je sais que je ne suis pas la seule à ressentir cela et c'est ça l'important.

Je trouve finalement que les asexuels sont un peu comparables aux athées… Y a plein de gens qui croient en Dieu et ils peuvent être chrétiens, protestants, musulmans, etc., et puis y a des gens qui ne croient pas à ce dogme dominant… Moi, sur le plan sexuel, j’ai longtemps été agnostique (du genre : « Je sais pas trop… Me suis jamais posée la question, cela ne me gêne pas que les attirances sexuelles et la sexualité existent, mais cela ne correspond pas à un besoin chez moi, je ne me sens pas concernée… »). Mais on ne m’a pas permis de rester agnostique et on m’a forcé d’être croyante et de choisir entre des trucs qui ne faisaient pas sens pour moi, qui me faisaient violence par rapport à ce que je ressentais. Mais ne voyant pas d’autres solutions, ne sachant pas qu’il y avait autre chose de pensable, je me suis soumise aux normes proposées. Avec toutes les souffrances inhérentes au fait de s’identifier à qch que l’on n’est pas.
Alors qu’en fait, sur le plan sexuel, je suis juste athée et c’est possible !!

Bon la comparaison vaut ce qu’elle vaut ! pas sûr que Dieu l’apprécie…mais bon, il est miséricordieux !!

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Lisez-moi!

Message par Piccolo » 15 sept. 2012, 22:34

Bienvenue ecureuilmauve.
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis, c'est très juste.

Sinon l'aromantisme n'empêche nullement d'aimer qui que ce soit, c'est juste encore une autre façon d'aimer: Pas de manière amoureuse mais potentiellement aussi forte, comme un frère et une soeur par exemple.
Quand on parle d'aromantisme, les gens imaginent tout de suite un iceberg, une sorte d'entité dénuée d'émotion. Même sur ce forum.

Ne pas avoir d'orientation amoureuse =/= aimer personne; enfin c'est ainsi que je vois les choses.

Enfin j'imagine que c'est comme l'asexualité: Il faut le vivre personnellement pour comprendre.

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lisez-moi!

Message par CLP » 16 sept. 2012, 13:11

Hello ! :cake:
ecureuilmauve a écrit :
J’ai connu pour la première fois (mais je ne sais plus comment) l’existence des Asexuel-les en 2006, il y a 6 ans et sur le coup, je ne me suis pas sentie concernée…
J'avoue avoir eu la même réaction en deux étapes. :-)

ecureuilmauve
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 03 sept. 2012, 22:33

Re: Lisez-moi!

Message par ecureuilmauve » 16 sept. 2012, 22:19

Oui, merci Piccolo pour ta précision sur l'aromantisme. En fait, je ne connais pas bien... J'ai découvert cela sur ce forum il y a peu. A creuser!...

Avatar du membre
Noomi
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:09

Re: Lisez-moi!

Message par Noomi » 17 sept. 2012, 13:41

ecureuilmauve a écrit : Je trouve finalement que les asexuels sont un peu comparables aux athées… Y a plein de gens qui croient en Dieu et ils peuvent être chrétiens, protestants, musulmans, etc., et puis y a des gens qui ne croient pas à ce dogme dominant… Moi, sur le plan sexuel, j’ai longtemps été agnostique (du genre : « Je sais pas trop… Me suis jamais posée la question, cela ne me gêne pas que les attirances sexuelles et la sexualité existent, mais cela ne correspond pas à un besoin chez moi, je ne me sens pas concernée… »). Mais on ne m’a pas permis de rester agnostique et on m’a forcé d’être croyante et de choisir entre des trucs qui ne faisaient pas sens pour moi, qui me faisaient violence par rapport à ce que je ressentais. Mais ne voyant pas d’autres solutions, ne sachant pas qu’il y avait autre chose de pensable, je me suis soumise aux normes proposées. Avec toutes les souffrances inhérentes au fait de s’identifier à qch que l’on n’est pas.
Salut ecureuilmauve, je trouve ta comparaison très pertinente! Je ne peux qu'imaginer le conflit interne permanent que cela doit être de se forcer à croire à des choses, à faire des choses qui n'ont aucun sens à tes yeux. Mais tu t'es finalement trouvée et comme l'ont déjà dit d'autres membres, c'est une vraie libération. Bienvenue :).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités