Et si l'asexualité n'existait pas?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Voya » 03 août 2012, 13:59

Même si je ne participe pas au sujet, c'est toujours aussi intéressant de te lire beliefs :D
Beliefs a écrit : La libido chute lors de dépression, lors de souci de tout ordre, lors de banalisation, lors d'intellectualisation
c'est assez mon cas.

Avatar du membre
sel
Adepte
Messages : 239
Enregistré le : 25 févr. 2012, 22:13
Localisation : carcassonne

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par sel » 03 août 2012, 15:57

Voya a écrit :Même si je ne participe pas au sujet, c'est toujours aussi intéressant de te lire beliefs :D
Beliefs a écrit : La libido chute lors de dépression, lors de souci de tout ordre, lors de banalisation, lors d'intellectualisation
c'est assez mon cas.
pareillement
Ne te laisse pas dérouter par l'heure indiquée sur ce forum

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Oups » 03 août 2012, 17:24

Merci Beliefs de ce développement fort intéressant :D

Je me rends compte que j'évolue également et que je doute de plus en plus de savoir ce qu'est l'amour une fois les clichés/normes remis en question.
Beliefs a écrit :J'aime prendre soin de l'amour que ressentent les gens entre eux mais je ne suis plus capable de le partager avec eux. J'aime donc les voir heureux mais ne pas faire partie de leur bonheur. Ça fait donc de moi, une atypie...
En lisant cela ça me rappelle que j'ai souvent l'impression d'être sur le côté de la scène de la vie, et avec un regard différent, plus distant et critique, que ceux qui sont face à la scène et vivent les choses fusionnellement.
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Piccolo » 03 août 2012, 17:46

Beliefs a écrit :L'amour est indéfinissable à vrai dire

L'amour c'est l'échange...isme. :mrgreen:

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Beliefs » 04 août 2012, 20:06

En lisant cela ça me rappelle que j'ai souvent l'impression d'être sur le côté de la scène de la vie, et avec un regard différent, plus distant et critique, que ceux qui sont face à la scène et vivent les choses fusionnellement.
Et bien cela, j'ai bien le sentiment que c'est souvent le cas chez les A. Distant, critique, regard extérieur, moins de fusion. Le A semble plus éloigné de l'émotionnel social, il vit comme spectateur de la sexualité sociale qu'il ne peut comprendre. Il ne comprend pas alors que fait-il? Il rejette :-) Pas d'un rejet franc et impoli, mais plutôt d'un déni personnel, il croit qu'il n'est pas suffisamment primitif que pour s'adonner à l'accouplement. Il oublie alors qu'avant l'accouplement, il y a la cour, il y a le rapprochement physique, il y a l'amour qui nait (exceptés les plans cul bien entendu) et que l'amour peut devenir beau et se solder par une union sexuelle avec parfois l'envie à la clé de générer leur bébé, signe de leur amour. Le A oublie aussi qu'il n'y a aucune obligation à l'accouplement, que couple ne doit pas forcément résulter en consommation sexuelle. [j'ai bien conscience que je ne parle que d'une partie de A, loin de moi la prétention de tout savoir]. Pour ne pas affronter les questions, les explications qu'il ne peut donner, il fait chemin seul. Il cherche à rencontrer d'autres A qui eux ont peut-être des réponses à lui apporter. Puis il se rend compte qu'il n'y a pas qu'un seul type d'A, il chemine donc (ou pas) et finit par voir les choses sous différents angles. Il se dit "et si?" et il continue à cheminer dans une meilleure compréhension de lui-même :-) A certains moments, il aura l'impression d'avoir fait le tour.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Beliefs » 04 août 2012, 20:09

Toujours aussi comique Picco' c'est bien, je constate que tes neurones sont toujours au top de leur forme :-)

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Piccolo » 04 août 2012, 20:12

Beliefs a écrit :Et bien cela, j'ai bien le sentiment que c'est souvent le cas chez les A. Distant, critique, regard extérieur, moins de fusion. Le A semble plus éloigné de l'émotionnel social, il vit comme spectateur de la sexualité sociale qu'il ne peut comprendre. Il ne comprend pas alors que fait-il? Il rejette :-) Pas d'un rejet franc et impoli, mais plutôt d'un déni personnel, il croit qu'il n'est pas suffisamment primitif que pour s'adonner à l'accouplement. Il oublie alors qu'avant l'accouplement, il y a la cour, il y a le rapprochement physique, il y a l'amour qui nait (exceptés les plans cul bien entendu) et que l'amour peut devenir beau et se solder par une union sexuelle avec parfois l'envie à la clé de générer leur bébé, signe de leur amour. Le A oublie aussi qu'il n'y a aucune obligation à l'accouplement, que couple ne doit pas forcément résulter en consommation sexuelle. [j'ai bien conscience que je ne parle que d'une partie de A, loin de moi la prétention de tout savoir]. Pour ne pas affronter les questions, les explications qu'il ne peut donner, il fait chemin seul. Il cherche à rencontrer d'autres A qui eux ont peut-être des réponses à lui apporter. Puis il se rend compte qu'il n'y a pas qu'un seul type d'A, il chemine donc (ou pas) et finit par voir les choses sous différents angles. Il se dit "et si?" et il continue à cheminer dans une meilleure compréhension de lui-même :-) A certains moments, il aura l'impression d'avoir fait le tour.


C'est vraiment d'une très grande justesse, et pour moi tu es réellement dans le vrai. :bise:

Et par la même occasion, tu viens de me prouver que "femme intelligente" n'était pas forcément un oxymore...je rigole bien entendu. :mrgreen:

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Oups » 04 août 2012, 21:45

Beliefs a écrit :Le A semble plus éloigné de l'émotionnel social, il vit comme spectateur de la sexualité sociale qu'il ne peut comprendre. Il ne comprend pas alors que fait-il? Il rejette :-) Pas d'un rejet franc et impoli, mais plutôt d'un déni personnel, il croit qu'il n'est pas suffisamment primitif que pour s'adonner à l'accouplement. Il oublie alors qu'avant l'accouplement, il y a la cour, il y a le rapprochement physique, il y a l'amour qui nait (exceptés les plans cul bien entendu) et que l'amour peut devenir beau et se solder par une union sexuelle avec parfois l'envie à la clé de générer leur bébé, signe de leur amour. Le A oublie aussi qu'il n'y a aucune obligation à l'accouplement, que couple ne doit pas forcément résulter en consommation sexuelle. [j'ai bien conscience que je ne parle que d'une partie de A, loin de moi la prétention de tout savoir].
Oui parce qu'il y a aussi bon nombre de A qui ont commencé une vie sexuelle "normale" (poussés par la curiosité notamment), pour se rendre compte que finalement cela ne leur donnait pas réellement de satisfactions... alors à quoi bon continuer, se forcer sans cesse pour faire plaisir à l'autre ?
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

sweeti35
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 21 juin 2012, 23:17

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par sweeti35 » 05 août 2012, 12:47

[/quote] Oui parce qu'il y a aussi bon nombre de A qui ont commencé une vie sexuelle "normale" (poussés par la curiosité notamment), pour se rendre compte que finalement cela ne leur donnait pas réellement de satisfactions... alors à quoi bon continuer, se forcer sans cesse pour faire plaisir à l'autre ?[/quote]
pour moi l'asexualité existe oui. les calins, l'amour, c'est tout autre chose, oui je peux prendre du plaisir à faire plaisir (donc seulement un homme pr qui j'ai des sentiments), oui je peux prendre moi même du plaisir de partager ce moment intime avec l'homme que j'aime, mais je ne ressens aucun plaisir (ni désir auparavant) sexuel, vraiment pas, limite si à ce jour ça me dérange de me faire toucher...le sexe pr moi c'est pas quelque chose de franchement propre, surtout pr certains qui en font n'importe quoi. je ne ressens pas de plaisir à caresser un homme par exemple, si ce n'est que pr lui faire plaisir, si cela ne tenait qu'à moi, non merci.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Beliefs » 05 août 2012, 22:08

Les expés passées peuvent avoir faire naître du dégoût aussi. Ce qui par la suite, laisse une empreinte plutôt indélébile malheureusement.
Le sexe n'est pas censé être considéré comme sale s'il est fait avec respect. La personne avec libido +++ ne ressentira pas de dégoût là où l'autre en ressentira.
Les clichés forcent aussi au dégoût.

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Oups » 05 août 2012, 23:01

@ Beliefs : Tu parles de "dégoût" en réponse à sweeti ?
(parce que je n'ai pas vu où le dégoût avait été évoqué précédemment dans la discussion, et qu'on peut être "désintéressé" sans forcément être "dégoûté").
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Et si l'asexualité n'existait pas?

Message par Beliefs » 06 août 2012, 09:39

Bien entendu qu'il n'y a pas que le dégoût qui puisse expliquer la non envie. Je parle de tout ce qui est possible, je ne me limite pas à une explication.

Les causes de faible libido j'en ai mis plus haut, le désintéressement parait inné mais il ne l'est pas la plupart du temps (cf thread "honnêtement, vous pensez être né ainsi?").

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité