Le couple

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Le couple

Message par Hana-Lyse » 22 févr. 2012, 00:06

théralène a écrit :1) Tu m'as fait réfléchir là-dessus. Peut-être que comme tu dis ce que les uns considèrent comme défauts peuvent être vues comme des qualités pour d'autres. Après tout, qui n'a pas entendu parler d'une maladresse qui a fait craqué, voire d'un strabisme qui devenait mignon etc etc (tu as vu le film avec Audrey Tautou, la délicatesse? exemple parfait)

2) -Je n'y avais pas pensé, mais c'est un des aspects, effectivement. Le Pn d'ailleurs ne respecte pas la règle des je t'aime et des cadeaux, mais en impose tellement de façon naturelle (mégalomanie+hypertrophie du moi+ impossibilité de se remettre en question+ incapacité d'éprouver de l'empathie mais capacité à manipuler+++, pas d'amour mais volonté de possession, pas vraiment de leur faute d'ailleurs tout ça, on en a déjà parlé) Mais du coup ils sont les rois de la séduction...
-En fait je parlais des "candidat(e)s parfaits" pour la 2e phase, parce qu'ils ont les qualités nécessaires pour se remettre en question et construire une histoire d'amour avec empathie, compréhension, respect, écoute etc etc mais qui sont "recalés" directement à la phase séduction et finissent seuls, ou bien dans un couple où ils sont étouffés par une personnalité pour qui ils conviennent (les "je profite un maximum" , possiblement des pn d'ailleurs) mais qui ne leur conviennent pas forcément (et ils l'avouent mais éprouvent beaucoup de difficultés à s'extirper de ça). Et j'en connais beaucoup et qui s'en désespèrent mais n'arrivent pourtant pas à changer leur nature pour plaire à l'autre.

3) En fait, oui, on est d'accord. Je ne trouve pas que l'expression de ses règles ainsi que leur exercice soit mauvais, puisque comme tu dis elles augmentent les chances, et puisqu'elles respectent les réalités des mécanismes inconscients humains. En fait, ce n'est pas contre les règles, mais c'est contre ces mécanismes de l'inconscient humain que j'en ai. Je sais pourtant que ça n'y changera rien d'être contre. Et celui qui boycotte volontairement ces règles par esprit de contradiction (c'est tellement tentant parfois) ne fera que s'enfoncer, j'en suis consciente.

4) Voilà par exemple un des problèmes de ces règles. être parfait à vie, c'est un énorme challenge, et on finirait par en détester la vie peut-être et ça peut devenir une éventuelle cause de rupture par peur de devenir trop imparfait pour la personne aimée (qui peut-être aurait pu se contenter de ces imperfections, si elle avait su à quoi s'en tenir, ou peut-être pas, mais peut-être que d'autres si)

5) D'où le fait fait que ce serait plus simple si on pouvait être honnête dès le départ et que les mécanismes de l'inconscient humain n'empêchaient pas d'aimer entièrement.
1) Ah mince je ne l'ai pas vu . J'ai lu des résumés pour rattraper vite fait, en attendant de le voir . . . Ou pas . Je n'ai pas trouvé de lien . Mais les résumés ne m'ont pas convaincu . Le but de l'auteur était de montrer qu'une femme belle pouvait aimer un type banal mais bon, rien n'est dit sur sa volonté, les raisons qui font qu'elle va avec lui . De manière générale je ne pense pas que l'intelligence serve tant que ça comme qualité . Le truc c'est d'avoir les défauts/qualités que l'autre recherche .

2) Haha ! J'ai l'impression que tu me décris dans ces candidats ~
Mais que faire ? J'ai pas la solution pour le coup . Finalement, en misant sur l'intelligence, ça va me lasser d'être avec quelqu'un possiblement "dominable" si j'ose dire . Car au fond, dominer c'est finir par se lasser indéniablement . Donc franchement, ça ne me dis plus rien le couple . :roll:

3) Oui, lutter contre l'inconscient risque d'être impossible . Risque . Mais peut-être vaut-il mieux accepter la situation actuelle plutôt que de perdre X mois ou années à essayer de faire changer des gens qui ne le feront pas, car ne sachant pas se remettre en question ou étant carrément inconscients du mécanisme .

4) Oui, être parfait à vie est impossible . Il y aura forcément des disputes et passages creux . Mais mieux vaut savoir parfaitement résoudre les conflits plutôt que de se contraindre à paraître parfait sans l'être . L'autre est censé avoir fait attention un minimum avant . D'où l'intérêt de pas se caser vite avec quelqu'un . S'il y a échec du couple, c'est qu'il y a une erreur dans le déroulement, c'est obligatoire . Mais tes défauts, tant que ça n'impacte pas au niveau de ta possibilité à résoudre les conflits, ne sont pas si gênants que ça :)

5) Le séduction ne peut s'étendre en mois . Forcément des défauts vont filtrer entre temps . Rien qu'avec le comportement de la personne, les sujets de discussion, les différents avis jouent déjà et sont révélateurs de la compatibilité de l'autre avec soi . Et puis si l'autre n'est pas capable de les supporter, bah c'est que de toute manière il n'était pas fait pour toi ( aurait cherché à profiter de toi, te dominer, etc ) .
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Le couple

Message par théralène » 26 févr. 2012, 16:40

cata a écrit :pourquoi je me souhaite bon courrage??
parceque je me sent souvent seule de ne pas vouloir de couple pas vouloir de sexe pas vouloir de l'Amour.
Ok je me demandais ce que tu voulais dire par là.
En fait c’est le côté "dépendance" et "perte de liberté" qui te dérange surtout dans le couple et l'amour d’après ce que j’ai compris?
cata a écrit :parcequ'en plus d'etre bizzare de ne pas vouloir et de ne pas aimer la sexualité, je suis bizzare de ne pas vouloir de couple et de critiquer l'Amour et ce que tout ça fabrique!

parceque meme si je me sent bien avec moi meme, il en reste que je vis avec d'autre, au milieu d'autres et que ça c'est pas facile!!
C’est vrai que la pression sociale est assez forte, et en général elle vient de ceux qui n’ont pas eu à se poser de questions sur l'amour le couple ou leur sexualité, ainsi que de l'ignorance que d'autres façon de vivre sont possibles et tout aussi épanouissantes. Mais bon des explications claires et de la patience valent souvent mieux que la confrontation frontale pour essayer de se faire comprendre.
Mais tu n'es pas bizarre pour avoir ton opinion, ou je dirais plutôt la normalité (en temps que comportement majoritaire) n'existe pas vraiment comme globalité, tout le monde s'en éloigne dans au moins certains domaines même si pour "paraître" aussi normal que celui qui a l'air le plus normal "du groupe" on peut user de beaucoup d'énergie. (bon mais ça c'est mon opinion de future psy^^).
cata a écrit :et que meme ici, sur un forum sur l'asexualité, les schéma de normalités comme le couple ne sont pas trop remis en cause...
Après je dirais aussi qu’il y a des s qui ont aussi ta vision du couple, bien que que parfois ce sont des choses qui changent avec l’âge (pour certains). En tout cas il y a des s qui refusent le couple parce qu’ils le trouvent trop compliqué, pas adapté à ce qu’ils attendent de la vie, ce qui ne les empêche pas d’être s, d’autres s qui ne tombent jamais amoureux bien que ça ne les dérangerait pas (s aromantiques ?). Donc on peut aussi être a et vouloir ou être en couple, vouloir ou être amoureux sans cautionner la notion de couple etc etc. Ce sont finalement je pense trois choses différentes (bien pour une majorité de personnes amour, couple, sexualité se « complètent »). Le problème est qu’il est difficile de se faire vraiment comprendre par des personnes qui pensent que les trois notions sont obligatoirement reliées. Moi-même je l’ai compris en arrivant sur le forum, avant j’avais trop entendu de psychologues dire que le sexe était la suite logique du couple et de l’amour, d’où mon sentiment d’avoir un problème (dans le sens pathologique).
cata a écrit :je me souhaite bon courrage, car je me sent seule souvent avec ça!
Tu n’es pas toute seule pour autant. Je pense que pas mal de personnes dans ce forum ont une vision qui se rapproche de la tienne.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Le couple

Message par théralène » 26 févr. 2012, 18:15

Hana-Lyse a écrit : Essaies de regarder une fois Confessions intime, franchement en vrai on n'est pas loin de ces situations complètement absurdes
Oui je connais confessions intimes (j’avoue) enfin ce sont quand même souvent des couples très « clichés »^^. Après si la résolution est simple, ce n’est pas seulement parce qu’ils n’ont pas du tout réfléchi (quand même pour une grande part, je te l’accorde, ils campent tellement sur leurs positions qu’on se demande s’il n’y a pas quelque chose de truqué parfois) Mais c’est aussi parce qu’il y a l’arrivée d’un tiers, ici le psy de l’émission qui a un regard extérieur d’une part, donc qui comprendra mieux la situation, et que du fait que c’est un tiers sera mieux écouté que le conjoint. (dans la vraie vie ça peut être un mécanisme un peu inconscient qui fait qu'on arrive pas à se mettre à la place du conjoint que l'on pense trop bien connaitre, d’où l’utilité des psychologues de couple ou d’un médiateur quand la situation semble impossible, ne serait-ce que pour pouvoir se faire entendre et réussir à écouter)
D'ailleurs c'est certainement le rôle que tu joues avec tes couples d'amis d'après ce que j'ai compris.
Hana-Lyse a écrit :Certes, mais si les autres s'en moquent, je resterai seul toute ma vie, et franchement, ça m'agace
Mais leur inconscient ne s’en moquera pas :twisted:
Hana-Lyse a écrit : Si tu as un exemple, je serai ravi d'en prendre connaissance Thèralène
Eh oui, j’ai des exemples il en existe beaucoup (trop ?), de quoi se dégouter des années d’étude (je plaisante). Mais déjà dans la « pathologie » : Prend une personnalité narcissique (bon c’est pas un PN, c’est un autre degrè) et une personnalité dépendante (les plus clichés des clichés). Ils peuvent former facilement un couple qui dure sans réfléchir une seconde, c’est plus un échange de besoin. La personnalité narcissique (bon ça ne se fait pas de qualifier les gens comme ça je sais^^ mais c’est juste pour l’exemple) Le narcissique va avoir un besoin énorme que l’on reconnaisse sa grandeur, la dépendante va avoir un besoin énorme de l’amour et de la confiance en soi du narcissique qui la protège de tout et donc elle va reconnaitre sa grandeur. Fonctionnement pathologique certes, mais qui se complète, et finalement aucun des deux ne s’en rend compte. (l’exemple est exagéré, je :arrow:avant de me faire taper sur les doigts, je )

Plus sérieusement c’est comme ça pour certains couples, le bon sens, le naturel, peuvent surpasser la réflexion, comme tu l’as dit, ils sont quelque part, doués, mais en même temps il faut dans ce cas qu’ils se complètent vraiment bien pour s’en sortir. Je ne dis pas qu’aucun couple ne réfléchit, ni qu’il s’agit de la majorité, mais en tout cas ils existent. Et souvent bien sûr, ça peut casser à un moment ou un autre s’ils continuent de fonctionner sur un mode binaire (comme pour l’ordinateur O ou 1 :arrow: ) mais pas obligatoirement.
Bon je ne me permets pas de les critiquer, je constate, eux pourraient me rétorquer (j’anticipe) que je réfléchis trop, que "c’est bien beau de réfléchir, mais nous au moins on n'a pas signé un contrat de mariage avec Mr Célibat"

Disons peut-être que si les deux personnes réfléchissent, elles augmentent leurs "chances" de pouvoir se comprendre, se respecter et de former un couple qui durera sans ressentir de contrainte.
Hana-Lyse a écrit : De toute manière le passé est parfois idéalisé .
Oui c’est sûr d’où mon dernier paragraphe sur l’aspect parade prénuptiale.
Hana-Lyse a écrit :Mais que faire ? J'ai pas la solution pour le coup . Finalement, en misant sur l'intelligence, ça va me lasser d'être avec quelqu'un possiblement "dominable" si j'ose dire . Car au fond, dominer c'est finir par se lasser indéniablement . Donc franchement, ça ne me dis plus rien le couple .
Voilà... D'où le fait que le couple en temps que lutte de pouvoir, c'est quand même très moyen... Pourquoi ne pourrait-il pas se pencher sur autre chose de plus constructif? Un projet commun, un regard dans la même direction plutôt qu'un affrontement permanent, fatigant et qui gâche la vie plutôt qu'autre chose... Enfin bref, c'est tourner en rond, la situation ne changera pas pour l'avoir exprimée. En tout cas ce couple en armure de guerriers même si les armes ne sont que stratégiques ne m'a jamais intéressée, et plus la "conversation" avance, plus j'en reviens encore à la même conclusion même si ce n'est pas pour la même raison. Si le couple ne peut être que guerre, disputes, lutte de pouvoir, autant lutter contre la peur future de la solitude plutôt que contre quelqu'un, et autant que cette solitude soit choisie en connaissance de cause plutôt que subie (tiens comme le couple idéal au fait :arrow: ).
mokili a écrit :En fait, je crois que nous nous sommes mal compris sur là où je voulais en venir avec la métaphore qui consiste à dire « le fait d'avoir bac plus cinq ne donne pas un boulot assuré ». Pour être plus compréhensible, j'aurais plutôt dû dire "le fait d'avoir bac plus cinq ne donne pas l'assurance d'être compétent dans son boulot".
En fait j'ai peut-être un peu "transformé" l'exemple, en l'élargissant d'où la confusion? C'est vrai que ça ne donne pas l'assurance d'être compétant dans son boulot, mais pas non plus celle d'en avoir un assurément, toutes les situations sont possibles.
mokili a écrit :Mais, en pratique, même, en les appliquant bien et sans exagérer, cela ne suffit pas que cela « marche » parce qu'entre autres, tous les êtres humains sont uniques (chacun a sa sensibilité, en somme).
+1
mokili a écrit :Disons que c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à tutoyer une personne tant qu'elle ne me donne pas l'autorisation, à quelques exception près (genre les enfants entre autres).
Vous avez l'autorisation de me vouvoyer aussi, malgré mon grand âge (je me sens vieille avec mon quart de siècle où sont mes 19 ans :? )
Non mais c'est vrai que c'est difficile de savoir si on doit vouvoyer ou tutoyer sur un forum. Dans la vraie vie je suis plutôt une vousvoyeuse par contre. (fin du hors-sujet)
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Le couple

Message par Hana-Lyse » 06 mars 2012, 17:45

théralène a écrit :1) Oui je connais confessions intimes (j’avoue) enfin ce sont quand même souvent des couples très « clichés »^^. Après si la résolution est simple, ce n’est pas seulement parce qu’ils n’ont pas du tout réfléchi (quand même pour une grande part, je te l’accorde, ils campent tellement sur leurs positions qu’on se demande s’il n’y a pas quelque chose de truqué parfois) Mais c’est aussi parce qu’il y a l’arrivée d’un tiers, ici le psy de l’émission qui a un regard extérieur d’une part, donc qui comprendra mieux la situation, et que du fait que c’est un tiers sera mieux écouté que le conjoint. (dans la vraie vie ça peut être un mécanisme un peu inconscient qui fait qu'on arrive pas à se mettre à la place du conjoint que l'on pense trop bien connaitre, d’où l’utilité des psychologues de couple ou d’un médiateur quand la situation semble impossible, ne serait-ce que pour pouvoir se faire entendre et réussir à écouter)
D'ailleurs c'est certainement le rôle que tu joues avec tes couples d'amis d'après ce que j'ai compris.

2) Mais leur inconscient ne s’en moquera pas :twisted:

3) Eh oui, j’ai des exemples il en existe beaucoup (trop ?), de quoi se dégouter des années d’étude (je plaisante). Mais déjà dans la « pathologie » : Prend une personnalité narcissique (bon c’est pas un PN, c’est un autre degrè) et une personnalité dépendante (les plus clichés des clichés). Ils peuvent former facilement un couple qui dure sans réfléchir une seconde, c’est plus un échange de besoin. La personnalité narcissique (bon ça ne se fait pas de qualifier les gens comme ça je sais^^ mais c’est juste pour l’exemple) Le narcissique va avoir un besoin énorme que l’on reconnaisse sa grandeur, la dépendante va avoir un besoin énorme de l’amour et de la confiance en soi du narcissique qui la protège de tout et donc elle va reconnaitre sa grandeur. Fonctionnement pathologique certes, mais qui se complète, et finalement aucun des deux ne s’en rend compte. (l’exemple est exagéré, je :arrow:avant de me faire taper sur les doigts, je )

Plus sérieusement c’est comme ça pour certains couples, le bon sens, le naturel, peuvent surpasser la réflexion, comme tu l’as dit, ils sont quelque part, doués, mais en même temps il faut dans ce cas qu’ils se complètent vraiment bien pour s’en sortir. Je ne dis pas qu’aucun couple ne réfléchit, ni qu’il s’agit de la majorité, mais en tout cas ils existent. Et souvent bien sûr, ça peut casser à un moment ou un autre s’ils continuent de fonctionner sur un mode binaire (comme pour l’ordinateur O ou 1 :arrow: ) mais pas obligatoirement.
Bon je ne me permets pas de les critiquer, je constate, eux pourraient me rétorquer (j’anticipe) que je réfléchis trop, que "c’est bien beau de réfléchir, mais nous au moins on n'a pas signé un contrat de mariage avec Mr Célibat"

Disons peut-être que si les deux personnes réfléchissent, elles augmentent leurs "chances" de pouvoir se comprendre, se respecter et de former un couple qui durera sans ressentir de contrainte.

4) Oui c’est sûr d’où mon dernier paragraphe sur l’aspect parade prénuptiale.

5) Voilà... D'où le fait que le couple en temps que lutte de pouvoir, c'est quand même très moyen... Pourquoi ne pourrait-il pas se pencher sur autre chose de plus constructif? Un projet commun, un regard dans la même direction plutôt qu'un affrontement permanent, fatigant et qui gâche la vie plutôt qu'autre chose... Enfin bref, c'est tourner en rond, la situation ne changera pas pour l'avoir exprimée. En tout cas ce couple en armure de guerriers même si les armes ne sont que stratégiques ne m'a jamais intéressée, et plus la "conversation" avance, plus j'en reviens encore à la même conclusion même si ce n'est pas pour la même raison. Si le couple ne peut être que guerre, disputes, lutte de pouvoir, autant lutter contre la peur future de la solitude plutôt que contre quelqu'un, et autant que cette solitude soit choisie en connaissance de cause plutôt que subie (tiens comme le couple idéal au fait :arrow: ).
1) Franchement c'est juste plus flagrant, afin que même les couples sans une situation non excessive puissent rester dans l'autosatisfaction, et donc ne pas se sentir visés . Ce qui va augmenter les audiences évidemment .

Dans les situations qui sont présentées, c'est à chaque fois le même schéma : l'un a la position basse depuis X mois ou années mais commence à ne plus s'en satisfaire ( car il y a des avantages à la position basse ) . Avec des vidéos et une analyse comme elle sait le faire, ça ne m'étonne plus qu'elle ne prenne que dix minutes pour résoudre les problèmes .

Pour mon rôle, c'est le même mais avec seulement l'une des deux personnes . Avec deux proches ça ne me plairait pas, trop d'amitié/amour à gérer dans le même panier . Si ça arrive je ne conseille véritablement que l'un des deux . Mais la meilleure personne que je connais dans ce rôle, c'est encore Mme Caroline Dublanche sur Europe 1 . Tu as dû en avoir entendu parler, n'est-ce pas ? C'est incroyable à quel point elle arrive à rapidement analyser le fond du problème et trouver à chaque fois les répliques parfaites pour amener l'autre à exprimer ses sentiments . Si tu ne la connais pas, tu pourras l'entendre de 23H à 1H sur Europe 1 !

2) Ah oui, j'ai des phases comme ça . Mais au final, ce qui compte, c'est que l'autre nous trouve un intérêt . Se caser est simple, une fois qu'on arrive à mettre en exergue ses qualités . C'est le prix à payer qui ne l'est pas forcément ~

3) Naaaaan, on a perdu Théralène !
Mais justement, tu as raison dans ton exemple . Et au fond, il faut oser le dire, les relations de couple sont le résultat de l'envie égoïste réciproque de se caser avec l'autre . Oui, là est la source de tous nos actes : l'égoïsme . C'est propre à l'être humain et c'est la première chose qu'il faudrait accepter . Il prend diverses formes, s'exprime certainement différemment, mais il est omniprésent . C'est grâce aux remarques d'un proche nettement plus doué que moi, que j'ai pu en venir jusqu'à cette perception . Ce qui a affiné ma définition de l'amour . Loin de toutes les considérations romantiques, que je trouve plus illusoires qu'autre chose mais c'est un autre débat .
Et c'est criant dans ton exemple . Le désir égoïste de chacun est satisfait dans la relation, qui se prolonge sans cesser . Et peu importent les relations, le schéma sera identique, qu'il soit conscient ou non . Car l'Homme est rationnel, agit ou non car il y va de son bon vouloir ( ce qui est son intérêt égoïste au fond ) . Après chaque volonté est différente, ce qui fait la diversité des gens et des relations . Sans oublier notre vécu qui nous influence en permanence .

Certains s'en sortent en couple " naturellement " car ils n'ont pas besoin d'effort supplémentaire pour avoir ce qu'ils veulent . Mais leur attitude n'est en aucun cas plus naturelle que la notre . Ça serait prétendre que la nôtre est factice . Alors que non, on vit chacun comme on l'entend, en réfléchissant si on estime que le besoin est . Si la réflexion devient quelque chose qui nous rend factice, on n'est pas sortis de l'auberge :roll:
[ Voilà ce que je rétorque à ceux qui se vantent d'avoir une attitude " naturelle " ; HanaLyse 1 – 0 Casé(e) :twisted: ]
Et puis tu peux toujours leur rétorquer " C'est bien beau d'être en couple mais moi au moins, je n'ai pas signé de contrat pour figurer dans un troupeau de moutons :roll: "

Oui, une belle conclusion . Le consensus a toujours été la solution, pourvu que l'un n'écrase pas l'autre ~

4) Théralène est dans la place ! :)

5) Pour répondre à ta question, on peut très bien construire quelque chose sur une relation de pouvoir . L'essentiel c'est que les deux se sentent heureux et épanouis dans la relation . Pour avoir pensé la même chose que toi dans un passé proche, je me dis qu'on idéalisais un peu cet amour inatteignable, juste assez pour ressentir de la tristesse et surcoter ce qui n'est avant tout qu'une volonté égoïste réciproque, comme toutes les relations interpersonnelles .

Maintenant, même en écrivant des paragraphes ultra-réalistes, j'ignore si c'est le fait de dissiper nos illusions sur la vie qui nous rendra plus heureux . Je pense que oui, mais je ne me vois pas encore dire à qui que ce soit " c'est la chose à faire " . Par sadisme la situation me réjouit plus qu'autre chose, mais j'espère pouvoir trouver la solution après ^^ .
J'ai l'air de raconter mon blabla personnel ? En effet, mais c'est juste pour te dire qu'avoir un but précis dans la vie rend heureux, lorsqu'on ne cesse d'essayer de s'en rapprocher . Car chaque marche arpentée est un progrès qui ne peut que nous rendre plus heureux, en couple ou non . Ne penses-tu pas qu'il est mieux d'être heureuse par le simple fait de se donner pour un objectif personnel plutôt que de chercher le couple pour devenir heureuse mais dépendante de l'autre ?

Connais-tu Patrick Leroux ? [ Non pas Weasley ~ ]
C'est un coach de motivation québécois qui explique ses méthodes par internet . Il t'expliquera mieux que moi ce qu'il faut, pour être plus heureuse dans la vie ~
Dommage qu'il ne soit pas plus connu en France, ça servirait vraiment à beaucoup :)
http://www.youtube.com/user/patricklerouxcsp

A bon entendeur ~
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Le couple

Message par théralène » 11 mars 2012, 11:01

Hana-Lyse a écrit :Pour mon rôle, c'est le même mais avec seulement l'une des deux personnes . Avec deux proches ça ne me plairait pas, trop d'amitié/amour à gérer dans le même panier . Si ça arrive je ne conseille véritablement que l'un des deux .
Ah moi ça m'est arrivé de conseiller deux personnes en même temps, dans un sens c'est mieux parce qu'il y a des deux "versions des faits", mais c'est vrai que du coup on devient une sorte d'intermédiaire comme un conciliateur entre deux voisins mécontents^^. Il faut faire attention à peser ses mots c'est sûr.
Hana-Lyse a écrit :Mais la meilleure personne que je connais dans ce rôle, c'est encore Mme Caroline Dublanche sur Europe 1 . Tu as dû en avoir entendu parler, n'est-ce pas ? C'est incroyable à quel point elle arrive à rapidement analyser le fond du problème et trouver à chaque fois les répliques parfaites pour amener l'autre à exprimer ses sentiments . Si tu ne la connais pas, tu pourras l'entendre de 23H à 1H sur Europe 1 !
Ah oui je connais très bien, ça fait même très longtemps que je l'écoute! C'est vrai qu'elle a en général de très bons jugements et elle est douée pour aller au fond des choses. Bon quelquefois il lui arrive d'envoyer trop rapidement chez le psy mais c'est clair qu'elle ne peut pas tout régler de sa radio et quelquefois aussi elle peut se tromper. C'est quand même elle qui avait dit que les asexuels étaient "un groupe américain d'abstinents qui refusent d'avoir des relations sexuelles" à peu de choses près, et dans une autre émission quelque chose comme "ils sont en couple, ils ont 30 ans, ils passent leur soirée devant la télé sans qu'il ne se passe jamais rien entre eux, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, non ce n'est pas normal!" enfin c'était il y a des années et la phrase exacte m'échappe, elle ne devait pas être très informé, on ne peut pas lui en vouloir, mais du coup elle a pu en complexer quelques uns qui se sont sentis anormaux pendant encore des années (moi par exemple).
Hana-Lyse a écrit :Certains s'en sortent en couple " naturellement " car ils n'ont pas besoin d'effort supplémentaire pour avoir ce qu'ils veulent .
Disons aussi que leur estime d'eux-mêmes est souvent plus développé, et elle déteint un peu sur l'autre. (dans la phase de séduction je veux dire)
Hana-Lyse a écrit :Ne penses-tu pas qu'il est mieux d'être heureuse par le simple fait de se donner pour un objectif personnel plutôt que de chercher le couple pour devenir heureuse mais dépendante de l'autre ?
Le bonheur c'est autre chose, c'est un ensemble sans doute. Après on peut avoir plusieurs objectifs dans la vie, c'est vrai que si la volonté d'être en couple devient vraiment une obsession on peut finir dans la dépendance de l'autre quand il arrive. Mais quand l'autre n'arrive jamais, la solitude peut finir par faire peur, peut donner l'impression qu'on a "manqué quelque chose" dans le "bilan" lors des vieilles années. Le couple permet aussi au fond de lutter contre une certaine peur de la mort, affronter la vieillesse à 2 donne une certaine impression d'immortalité même si bien sûr elle est fausse. Bon ok parler de vieillesse à 25 ans, ça fait un peu aigri^^, mais ça arrive plus vite qu'on ne le pense!
Hana-Lyse a écrit :Connais-tu Patrick Leroux ? [ Non pas Weasley ~ ]
C'est un coach de motivation québécois qui explique ses méthodes par internet . Il t'expliquera mieux que moi ce qu'il faut, pour être plus heureuse dans la vie ~
Dommage qu'il ne soit pas plus connu en France, ça servirait vraiment à beaucoup


Ah non je ne connaissais pas, je vais regarder.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Le couple

Message par Hana-Lyse » 12 mars 2012, 09:37

théralène a écrit :1) Ah oui je connais très bien, ça fait même très longtemps que je l'écoute! C'est vrai qu'elle a en général de très bons jugements et elle est douée pour aller au fond des choses. Bon quelquefois il lui arrive d'envoyer trop rapidement chez le psy mais c'est clair qu'elle ne peut pas tout régler de sa radio et quelquefois aussi elle peut se tromper. C'est quand même elle qui avait dit que les asexuels étaient "un groupe américain d'abstinents qui refusent d'avoir des relations sexuelles" à peu de choses près, et dans une autre émission quelque chose comme "ils sont en couple, ils ont 30 ans, ils passent leur soirée devant la télé sans qu'il ne se passe jamais rien entre eux, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise, non ce n'est pas normal!" enfin c'était il y a des années et la phrase exacte m'échappe, elle ne devait pas être très informé, on ne peut pas lui en vouloir, mais du coup elle a pu en complexer quelques uns qui se sont sentis anormaux pendant encore des années (moi par exemple).

2) Disons aussi que leur estime d'eux-mêmes est souvent plus développé, et elle déteint un peu sur l'autre. (dans la phase de séduction je veux dire)

3) Le bonheur c'est autre chose, c'est un ensemble sans doute. Après on peut avoir plusieurs objectifs dans la vie, c'est vrai que si la volonté d'être en couple devient vraiment une obsession on peut finir dans la dépendance de l'autre quand il arrive. Mais quand l'autre n'arrive jamais, la solitude peut finir par faire peur, peut donner l'impression qu'on a "manqué quelque chose" dans le "bilan" lors des vieilles années. Le couple permet aussi au fond de lutter contre une certaine peur de la mort, affronter la vieillesse à 2 donne une certaine impression d'immortalité même si bien sûr elle est fausse. Bon ok parler de vieillesse à 25 ans, ça fait un peu aigri^^, mais ça arrive plus vite qu'on ne le pense!
1) :lol:
Oui, tu as raison, on entend vite parler des psys . Après je pense qu'elle part du postulat que s'ils en arrivent à l'appeler, c'est qu'ils ne sont pas capable de continuer seuls, donc qu'il faudra au moins leur suggérer le recours . En plus ça fait de la pub pour les psys, ce qui semble l'arranger, peut-être pour que le cliché " Les psys c'est pour les fous " disparaisse . Maintenant il est évident qu'elle a des défauts comme tout le monde, et si elle a dit ça alors en effet, on voit bien un de ces défauts : son point de vue arrêté sur certaines choses . Enfin bref, elle soigne sa manière de parler surtout dans son émission, où elle est difficile à critiquer d'ailleurs . Pour les autres émissions elle est sûrement aussi friable dans d'autres domaines, mais c'est là qu'on voit l'utilité d'avoir une bonne image, pour paraître crédible ~

2) Exacta :D

3) Tu as bien raison ! Bon au niveau de la mort je passe mon tour, j'en ai trop peur pour en parler ou même y penser . Mais bon, le couple en lui-même n'est pas si difficile à atteindre . Le problème c'est de l'être en gardant notre image ( auprès des autres, mentale comme physique ), et au fond d'avoir le couple que l'on souhaite . C'est un pari, mais que serait la vie sans les risques qui y sont inhérents ? :)
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités