Lu sur le Net ou ailleurs

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par CLP » 03 déc. 2011, 12:46

Apathy-is-a-cold-body a écrit : Madame, tout ce que vous prouvez c'est que votre fontanelle ne s'est pas refermée...
[/quote]


ahahahah !

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par théralène » 03 déc. 2011, 14:28

Apathy-is-a-cold-body a écrit :
Certains titres que l'on se donne sont dangereux puisqu'il peuvent faire passer pour crédibles des propos ineptes.
Je suis tout à fait d'accord avec ça. De tels propos prononcés par des psychologues ou sexologues bien connus créent en eux-mêmes le sentiment de mal-être de culpabilité et parfois même la pathologie (dépression, phobie sociale..) chez les personnes qui se sentent concernées, qui n'ont devant leurs yeux que cette version des faits. Des personnes qui n'auraient certainement aucun problème avec leur asexualité si ils savaient ne pas être isolés, mais surtout s'ils n'étaient pas complètement décrédibilisés par des professionnels qui ne prennent même pas le temps de comprendre leur sujet avant de diffuser un article.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par CLP » 03 déc. 2011, 15:34

Apathy-is-a-cold-body a écrit :.
Ou comme on dit aussi : Si on n'a rien à dire, il faut mieux fermer sa fontanelle !

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Apathy-is-a-cold-body » 03 déc. 2011, 19:35

*Edité : a tout mélangé dans sa tête... *
Modifié en dernier par Apathy-is-a-cold-body le 03 déc. 2011, 20:54, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Syd » 03 déc. 2011, 20:48

Apathy-is-a-cold-body a écrit : Comme il fallait s'y attendre, la direction m'informe que mon post peut-être "reformulé ou non publié."
Hormis le dernier paragraphe, ta réponse a l'air d'avoir été publiée sans retouches. Les autres commentaires sont tous des réfutations très claires des bêtises écrites par l'auteur de ce machin, qui va regretter de ne pas s'être mieux documenté sur la question.

Mais pourquoi en vouloir à Mme Fontanelle ? ce n'est pas elle qui a écrit ces idioties, mais une sexologue belge.

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Apathy-is-a-cold-body » 03 déc. 2011, 20:57

Juste... Comme je suis loin d'être un abstinent, je suis tombé là-dessus après avoir sifflé quelques bières avec mon groupe et j'ai fait une belle soupe de tout. :oops:

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par CLP » 12 déc. 2011, 11:53


Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Dexter » 12 déc. 2011, 13:35

mouai encore un article ou ils ont aucune connaissances de l'asexualité ....

bref y en a eu tellement que ça m'étonne même plus et y en aura toujours de ce genre d'article tant que l'asexualité est mal connu.
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Dexter » 12 déc. 2011, 19:48

Un blog sympa à voir qui débute mais avec un très bon article :
http://as-ne-pique.blogspot.com/
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Dnjata
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 08 mai 2011, 16:43
Localisation : France

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Dnjata » 15 déc. 2011, 23:17

Au Japon, l’amour une fois par an

http://www.books.fr/societes-et-politiq ... is-par-an/

Témoignages de couples japonais qui n'ont pas (ou plus) de vie sexuelle.
On dit que les hommes et les femmes ne créent pas de liens s’ils ne couchent pas ensemble. Mais, avec mon mari, nous n’avons pas besoin de cela pour être proches.
Cependant, le tout est entouré des commentaires d'une "sexologue".
Bien que, selon la définition fixée en 1994 par la Société japonaise de sexologie, le terme « asexuel » ne s’applique pas à une situation particulière, il désigne le fait de n’avoir ni rapport consenti ni contact sexuel pendant plus d’un mois. Mais cette définition date d’il y a dix-sept ans. Dans une enquête réalisée en 2007 où il était demandé à partir de quand on pouvait parler de « sexless », environ 30 % des personnes interrogées ont répondu six mois. Le syndrome de l’asexualité inconsciente a donc progressé. « Ne vous laissez pas entraîner dans l’abstinence sexuelle. Une fois que le contact physique est perdu, il faut beaucoup de temps pour le retrouver et c’est psychologiquement très éprouvant », affirme Mihyon Son, sexologue et obstétricienne, auteur du bestseller « L’épanouissement sexuel enseigné par une femme médecin ».
De belles confusions asexualité / abstinence, et une condamnation des deux.

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par CLP » 15 déc. 2011, 23:48

Dnjata a écrit :..
Mais oui ! j'ai lu ici des chiffres étonnants ( 33% des 25-29 ans au Japon ne serait pas intéréssé par le sexe). Mais c'est le parisien (avec la participation de l'impayable Jacques Waynberg).
« Ne vous laissez pas entraîner dans l’abstinence sexuelle. Une fois que le contact physique est perdu, il faut beaucoup de temps pour le retrouver et c’est psychologiquement très éprouvant »,
Ahahah !

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Esteban75 » 16 déc. 2011, 00:56

Je sais pas si c'est exagéré ou pas, mais ça doit bien traduire une réalité.
Par contre c'est clairement un dysfonctionnement des sociétés occidentales déréglées (à tout niveau: économie, communication entre individus, culte de la performance professionnelle et sexuelle, argent roi...) et du Japon en particulier qui conduit des S à plus pratiquer ou à se replier sur du sexe virtuel.

ça n'a rien à voir avec l'asexualité et comme ça touche des S, ça va surement finir par poser un problème d'équilibre psychologique et social au sein des populations concernées.

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Zimou » 16 déc. 2011, 21:48

« Ne vous laissez pas entraîner dans l’abstinence sexuelle. Une fois que le contact physique est perdu, il faut beaucoup de temps pour le retrouver et c’est psychologiquement très éprouvant »,
ça me fait penser à des témoignages que j'ai vus sur le forum asexualité de "au féminin" (je ne vous conseille pas ce forum pour parler d'asexualité, la plupart ne sont pas asexuels. Mais les quelques uns qui ont l'air de l’être n'y trouvent pas d'aide, c'est pour ça que je vais voir de temps en temps et en redirige certains par ici ^^), certains disaient qu'ils étaient en couple avec une personne sans libido, et qu'à force de ne pas pratiquer, ils n'ont plus eu de désir non plus et qu'en effet, n'ayant plus de désir, ils ne voulaient plus faire l'amour, ils devenaient A en quelque sorte... Je trouve ça plutôt triste en fait...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par CLP » 16 déc. 2011, 22:05

Pour moi, je ne crois pas qu'il faut trop vite dire il est "A", il est pas "A". Sous prétexte que tu as été (allo)sexuel avant, et que maintenant tu n'as plus d'attirance, ça veut pas dire que tu es un "faux" (ou un vrai) asexuel.

Fluidité, fluidité, fluidité ! :D


Edit :
.
Eh, les gens, qui est-ce qui fait ça ? http://latoileasexuelle.skyrock.com/

Avatar du membre
Elle A
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 01 nov. 2011, 12:10
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Elle A » 08 janv. 2012, 15:47


08.01.2012 - Peut-on vivre sans sexe ?


http://www.corsematin.com/article/papie ... 52537.html

Publié sur Corse-Matin (http://www.corsematin.com)
Peut-on vivre sans sexe ?
Par V. G. vgeorges@nicematin.fr
Créé le 08/01/2012 08:00
L'abstinence sexuelle est-elle mauvaise pour la santé ? « En pratique, cette question n'est jamais posée par les hommes. Seules les femmes abordent le sujet avec un air faussement détaché », souligne d'emblée le Dr Alain Espesset, sexologue azuréen.

Vivre sans sexe correspond en réalité à des situations très différentes : un célibat regretté ou choisi, une séparation voulue ou subie, un deuil…

« D'un point de vue médical et sexologique, l'abstinence sexuelle n'a aucun inconvénient, si elle est choisie. En revanche, lorsqu'elle est imposée par l'isolement, le célibat, le veuvage, elle peut être source de frustration et de dépression », précise le spécialiste. Souvent dans ce contexte, ce n'est pas tant l'abstinence sexuelle qui ferait souffrir, mais plutôt l'absence ou la disparition du compagnon ou de la compagne.

«D'une manière générale, les femmes supportent alors cet état plus par résignation que par choix véritable. En réalité, elles regrettent les plaisirs passés, et, à travers eux, leur jeunesse. »

Ne pas se résigner

Lorsqu'il est confronté à des personnes qui se plaignent de leur « vie sans sexe », le sexologue est attentif à ce qui peut se dissimuler derrière la demande banale : « Docteur, je n'ai plus de désir, est-ce normal ? » Et ses réponses diffèrent selon les niveaux de manque. « Il faut savoir écouter et décrypter les demandes réelles », insiste-t-il. Dans certains cas, une aide sexologique, psychologique et hormonale va permettre une amélioration, surtout si la demande est faite au sein du couple.

Autre cas de figure, assez fréquent, auquel le spécialiste est confronté : des femmes encore jeunes, la quarantaine frétillante, qui partagent leur vie avec des compagnons plus âgés souffrant de difficultés érectiles.

Quelle que soit la cause de l'abstinence sexuelle, le Dr Espesset préconise de ne « surtout pas se résigner ». À n'importe quel âge, il existe des histoires d'amour avec ou sans sexe. Comme disait Jacques Brel dans Ne me quitte pas : « On a vu rejaillir le feu d'un ancien volcan qu'on croyait trop vieux»...

On peut aussi être en couple, vivre ensemble sans avoir de relations sexuelles. Cela s'appelle un amour platonique. Certains couples vivent ainsi comme frère et sœur et peuvent s'aimer sans sexe… « L'amour et le désir sexuel sont indépendants, ils ne sont pas symétriques. »

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités