coming out psychologiquement salvateur

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
bébé62
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 11 août 2011, 13:54
Localisation : france

coming out psychologiquement salvateur

Message par bébé62 » 14 août 2011, 12:56

"l'amour ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais c'est regarder ensemble dans la même direction" j'ai découvert l'asexualité il ya un an.en couple depuis 10 ans avec mon mari je me suis crue longtemps anormale, frigide ,submergée par mes croyances religieuses, j'ai même douté de mon amour pour mon mari. et un jour chez le coiffeur un témoignage ou je me suis completement reconnu et soulagement je ne suis plus la seule dans le cas je ne suis pas un espèce de "bête de foire".ouf!!!!!
entre temps on a consulté médecins sexologues et avons revu plusieurs fois nos attentes l'un de l'autre, nous avons beaucoup de doutes; j'ai plusieurs fois eu des relations sexuelles pour faire plaisir a mon compagnon mais on n'est jamais parvenu a finaliser car ni trouvant aucun interet je ne faisais rien d'autres que des caresses et ca ne sufisait pas.
quand j'ai découvert mon asexualité je n'ai pas hesite a en parler a mon mari qui l'a immediatement accepté et depuis hormis quelques câlins "pour faire plaisir" il ne me presse plus pour passer à l'acte et depuis un an notre relation de couple est beaucoup plus saine et sereine.alors merci aven!!!!!! le souci est que nous voulons des enfants mais chaque problème en son temps

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par Maëlle » 14 août 2011, 14:42

bon sang, on peut apprendre des choses intéressantes chez le coiffeur ! c'est fou :shock: :shock:

plaisanterie mise à part, merci pour ce témoignage. C'est vraiment bien que ton mari ait pu l'accepter d'emblée ! et pour les enfants, en effet, chaque chose en son temps :)
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par Zimou » 16 août 2011, 11:20

je serais curieux de savoir dans quel magazine... si on peut avoir l'info, ce serais sympa :p merci pour le témoignage! :D
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
cristalle
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 02 nov. 2010, 21:14
Localisation : ile de France

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par cristalle » 23 août 2011, 00:04

Bonsoir,
Personnellement, je crois que c'était dans "femme actuelle" (si je peux citer le nom ?) que l'ai vu un article sur les "A", et ce site. vers fin 2010, je me suis inscrite quelques temps après.

Bisous à tous
:bise:

Cristalle

Avatar du membre
JanisJop02
Membre junior
Messages : 12
Enregistré le : 22 mai 2013, 11:41
Localisation : Nord (59)

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par JanisJop02 » 24 mai 2013, 10:41

Bonjour !

Ce post date de 2011 mais je me sens un peu concernée...

J'ai eu une discussion avec mon ami S. sur le sujet, hier soir. J'ai découvert ce forum il y a très peu de temps et me reconnait dans pas mal de vos témoignages.
Depuis quelques jours, je réfléchis, beaucoup...beaucoup trop. Est-ce que je dois lui dire ? Comment lui dire ? Quand ? Voyant mon état limite dépressif (je suis d'ordinaire joviale, souriante...) il m'a posé la fameuse question hier soir "qu'est-ce qu'il t'arrive ? t'es pas bien ?" et là ! pouf, j'ai fondu en larmes...je ne pouvais plus reculer, je me suis lancée ! J'avais peur de sa réaction, je ne sais toujours pas comment la prendre aujourd'hui...

Je lui ai expliqué que j'avais trouvé ce forum et que grâce aux témoignages, je pensais être A. Je lui ai expliqué ce que je ressentais, que je l'aimais très fort mais que je n'avais aucune attirance sexuelle pour lui, que les câlins, bisous et marques de tendresse me suffisaient amplement. J'ai vidé mon sac en essayant de ne pas être trop brusque (parce que j'imagine qu'apprendre que ca fait 10 ans que sa femme fait semblant, c'est pas agréable)

Il m'a écouté mais je pense qu'il ne m'a pas comprise. Il a proposé que je lui explique "ce que j'aime", qu'on trouve des "moments plus propices", qu'on aille voir un sexologue, bref, qu'on trouverait une solution. Il m'a même dit que s'il fallait accrocher une patte de lièvre au dessus du lit, il le ferait... :shock:
Pour lui, le sexe est le seul moyen de me prouver son amour, ce qu'il fait avec moi, il ne le fait avec personne d'autre. Qu'il n'aime pas le sexe pour le sexe mais qu'il a envie de moi. Bien sur, je n'arrive pas à comprendre ca.
Je lui ai dit que j'étais comme ca, que je n'aimais pas le sexe, depuis toujours (je ne voulais pas qu'il commence à culpabiliser en disant "je suis pas un bon coup...").Je lui ai dit que ce n'était pas une maladie, un dérèglement ou un état d'âme passager, que je ne savais pas si c'était irréversible. Je lui ai proposé d'aller faire un tour sur le forum, pour comprendre et peut être en parler lui-même avec des personnes dans le même cas que lui. Il a refusé me disant qu'il devait d'abord "digérer la pillule" mais m'a promis qu'il le ferait...il s'est montré très tendre, m'a pris dans ses bras. Il ne l'a pas mal pris, j'avais peur qu'il se renferme et me prenne pour une extraterrestre..."comment ???? tu n'aime pas le sexe ???? est-ce possible ???"

Je me sens mieux aujourd'hui. Le fait de lui avoir expliqué mon ressentiment m'a apaisé (je n'irai pas jusqu'à l'annoncer à mes parents, mes amis, je trouve que ce ne regarde que mon couple). Je comprends sa réaction (voulant à tout prix justifier mon état) mais j'espère sincèrement qu'il ne se limitera pas à "ca va s'arranger, elle redeviendra normale".

Est-ce une réaction "classique" face à un aveu pareil ? Peut-être n'ai-je pas utilisé les bons mots ? Je pense être prête à me "sacrifier" pour lui faire plaisir de temps en temps mais j'ai peur qu'il ait toujours en tête l'espoir que je changerai un jour, en vain... j'espère en re-parler avec lui prochainement, plus calmement (sans les snif snif entre 2 phrases)
~Do what you love and love what you do ~

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par Linoa » 24 mai 2013, 18:42

Coucou Janis, je me retrouve dans ta présentation :) lorsque tu dis ne pas t'intéresser aux sex toys etc :lol:

D'abord, chapeau pour t'être confiée à ton copain, ça doit pas être facile ... j'ai déjà dit à mon copain S que je n'étais pas spécialement portée sur le sexe etc. Disons que je suis hypo mais très très classique voir vieille école dans ma sexualité, je ne comprend pas vraiment cette course à la performance, est ce que les animaux font toutes sortes de pratiques? non en général c'est limité, désolée pour la comparaison mais de ce côté parfois j'aimerai mieux être un animal, mais en y réfléchissant un peu le consentement de la femelle n'est pas toujours là, donc bon finalement peut être pas :lol:

Bref, oui je pense que c'est une réaction malheureusement classique face à un tel aveu , car beaucoup de "S" ignorent l'existence de l'asexualité et/ou n'y croient pas du tout! donc ça complique lourdement la tâche... le pire qu'il soit pour nous c'est en effet une réponse telle que : ça va s'arranger, comme si nous faisions un pas en avant et que notre copain nous tire violemment vers l'arrière ... c'est tellement décevant, rageant , on se sent impuissant face à l'incompréhension de celui/celle qu'on aime... et que la personne continue d’espérer .. qu'en dire? c'est simplement terrible ..

En ce moment il y a quelques garçons qui me tournent autour, je me dis mais si seulement vous me connaissiez .. vous ne vous intéresseriez pas une seconde à moi ! enfin j'en suis pas si sure puisque la plupart espèrent, ou ne croient pas qu'une personne puissent avoir peu d'intérêt pour le sexe, que ça évolue forcément etc. Donc bon ça m'énerve ! si avec mon copain ça casse, ce sera très dur de devoir revivre l'incompréhension d'un autre homme. Un des deux garçons dont je parle se moquait de mon frère qui doit , pardonnez moi l'expression "avoir les roudoudou bleues" car il sort avec une fille sans coucher avec... car elle ne veut pas s'engager etc. Ça promet , je me dis que je suis foutue pr la vie en couple...

Courage à toi, je sais ce que tu vis, le sacrifice c'est tout à ton honneur mais moi je ne peux le faire dans la durée, c'est trop difficile de prendre sur soi :(

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par Linoa » 24 mai 2013, 18:59

:/ je te comprend Jérôme, cela fait combien de temps que tu es seul? ( excuse moi je t'ai peut être déjà posé la question). J'hésite parfois aussi à vivre "en ermite" mais ce serait terriblement difficile :( je risquerai de sombrer ds la dépression, certain(e)s "ont la chance " de très bien supporter la vie en solo, mais moi je sens que je ne pourrais pas le supporter très longtemps.. Je te souhaite vraiment de rencontrer la bonne :) tu sais il y a des femmes qui ne sont pas très portées sur le sexe .. ma mère par exemple lol ^^
J'ai l'impression que c'est déjà bcp plus difficile de rencontrer un homme hypo ou A, mais c'est peut être totalement faux !

Je sais que je n'aurai pas de mal à rencontrer des hommes mais ils sont quasiment tous S, snif :cry:

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: coming out psychologiquement salvateur

Message par Linoa » 25 mai 2013, 09:19

Jérôme a écrit :Ca fait maintenant 9 mois. Je ne dis pas par contre que c'est facile de rester seul, pas du tout. En même temps moi il a fallu que je fasse mon "deuil" il y a peu donc...je commence à relever la tête. J'aimerais vraiment rencontrer une A car la solitude est pesant c'est clair, puis je me vois pas rester seul mais comme je te l'ai dit je m'interdis une S. C'est tellement simple tout ça :D
Je me doute que c'est difficile .. :( haha oui tellement..simple ! On est un peu tous dans le même bateau :?

Avatar du membre
kattryn
Amibe
Messages : 79
Enregistré le : 28 nov. 2011, 17:53
Localisation : loiret

coming out psychologiquement salvateur

Message par kattryn » 18 août 2013, 01:38

Dommage que tu sois si jeune , Jérôme ! :( :D ;)

Décidément , c'est ma journée , Bébé ! :D
Je tombe sur 2 posts qui répondent à mes questions actuelles !

je viens de quitter mon mari avec lequel j'ai vécu l'enfer pendant 37 ans. Manipulateur , pervers ...et qui m'a violée .... :cry:
Pour l'instant , malgré les diverses pressions extérieures , je refuse de porter plainte mais j'ai enfin pu le quitter ! :D
Et cela fait des années que mes filles rêvent que je rencontre vraiment le grand amour.

Mais je n'y crois pas , plus ; et puis , ces derniers temps , je me demande :
L'amour pur et vrai existe-t-il ?
Je vois que pour toi , c'est arrivé !!! Je m'en réjouis pour toi :best:
Et en plus , te me donnes de l'espoir :D :bise:

beaucoup de bonheur à toi , à vous , à vous toutes et tous... :D :D
Le viol, c'est l'amour par effraction

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité