Asexualité en BD (pour informer le public)

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Lau » 11 déc. 2017, 01:57

Est-ce qu'on pourrait pas en faire une annonce, que plus de membres viennent jeter un coup d'oeil et donner leurs avis ?

Bon, finalement j’ai pris le temps. x)
Et j’intègre/rebondis sur des propositions de Thyatira.
Je suis d’accord pour la fidélité aux propos, après, si ça respire un peu plus le français que l’anglais traduit, c’est peut-être mieux ^^
(On demandera sa police dans le mail, mais si on pouvait s’abstenir de publier ça en Comic sans MS, mes yeux (et ma fierté) en seraient très reconnaissants x’))

Triangle d’intro
  • Je voulais éviter justement le trop littéral : « nouvelle chose » / « chose nouvelle », je propose donc une nouvelle tournure, qui fait ressentir que l’asexualité est une orientation : « Si on la compare à d’autres orientations, l’asexualité est encore… » (C’est pas l’idée de récent, c’est vraiment l’idée de nouveauté que je comprends moi ici)
  • « Pour la Semaine de Sensibilisation à l’Asexualité »
  • Pour préjugés/misconceptions, je propose « … de déconstruire des idées reçues sur… »
Section Asexualité = Célibat
  • J’ai oublié le mot délibéré : « le premier est le choix délibéré »
  • Pour gagner de la place, on peut virer le « qu’elles soient », « croyances religieuses ou personnelles » seul ça passe
  • Abstinence prend en effet un e ;)
  • Le paragraphe sur les habitudes sexuelles me chagrine aussi, je propose une fusion : « Soyez donc respectueux des habitudes sexuelles de chacun, qu’il ait des relations sexuelles ou non. »
Section suivante, je suis pas satisfaite de ma trad. Je propose « Les asexuels sont frigides, incapables d’aimer et ils détestent le sexe. » (en substitution de incapables d’aimer on pourrait avoir sans cœur)
  • Je tique un peu sur le « couples sains » : « Les asexuels sont capables de créer des liens sains et affectueux, basé sur l’orientation romantique » (Lien me plait pas trop non plus. Relation ?)
  • Méga chipotage : pour la respiration, une petite virgule entre « former une relation romantique avec quelqu’un » et « peu importe son genre » ?
  • Sur l’aromantisme, j’aime pas ma trad non plus : « … quiconque ! Leur intérêt réside plus dans un amour familial que romantique. »
  • Pour le spectre, je valide le « C’est alors à chaque individu… »
Section suivante, je déteste le mot puceau, mais je ne peux que valider : « Les asexuels sont juste des puceaux pleurnichards… »
Juste quelques modifs pour franciser davantage le premier paragraphe : « Sans parler du fait que le concept même de virginité est une construction sociale extrêmement archaïque et blessante utilisée pour couvrir de honte et objectifier les personnes, en particulier… »

Section suivante, attention au s de troubles mentaux
  • « Malheureusement, c’est une croyance – évidemment fausse – très répandue à propos de l’asexualité. »
  • Là on peut chipoter sur, est-ce que les Ace ont un manque ou une absence de désir sexuel ? :p
  • Je rejoins Thyatira : « de maladies mentales ou de troubles, comme l’autisme. »
  • « Non seulement c’est extrêmement idiot et… asexuelles …sexuels ou qui souffrent d’une maladie ou d’un trouble mental. »
  • « L’orientation sexuelle… et c’est aussi vrai pour les asexuels. Il est très malvenu de présumer des raisons concernant l’orientation de quelqu’un. »
Section oppression
  • Je rejoins Thyatira, avec quelques modifs : « S’il est vrai qu’en tant… peuvent être (et sont souvent) opprimés en raison de… » (La parenthèse pour la respiration et la lisibilité)
  • « Les asexuels sont également grandement exposés au harcèlement sexuel et à la violence… Un viol commis dans l’intention de « rectifier » l’orientation de la victime. »
  • « En raison du manque d’informations… beaucoup de ceux qui assument (parlent ? revendiquent ?) leur asexualité sont souvent… personnes hétérosexuelles et de la communauté LGBTQIA. »
  • Je seconde Thyatira : « … des asexuels, décrits par beaucoup comme froids et inhumains. » (La vache, c’est quand même super hard core !)
  • « Combiné à l’idée, perpétuée par notre société, que tous les gens sains…é
  • « Même les personnes déjà ouvertes à l’idée d’être asexuelles ont souvent… »
  • « Même si les asexuels connaissent rarement les mêmes genres de problèmes que… cela ne veut pas dire qu’ils… »
Section avec les bulles et fin
  • « En effet, l’ignorance quasi-totale à l’égard de l’asexualité, même lorsqu’elle… »
  • Je garderais bien la notion de coming out : « Quand quelqu’un fait son coming out en tant qu’asexuel, ce n’est pas une invitation ouverte à poser… »
  • « Les asexuels ne font pas leur coming out pour trouver un « remède » à leur asexualité, ni par égoïsme ou pour « détourner » la notoriété et la reconnaissance de ceux… »
  • « Mais tu es tellement jolie ! »
  • Pour la pancarte : « A veut dire Alliés » et j’aime bien le « fier de nos alliés » ^^
  • Pour la bulle solidarité, est-ce qu’on ne traduirait pas par les noms ? « Ils ne souhaitent que de la solidarité, de l’acceptation et de la compréhension. »
  • « … sont si importants. »
  • « C’est seulement en sensibilisant grâce à des informations réfléchies et concises (et pas des références au gâteau)… que les asexuels peuvent espérer, un jour, être capables… sans craindre d’être mis à l’écart. »
  • Merci de votre lecture ou de votre attention plutôt
Et je valide l’analogie des chiots :lol:
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Ramón

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Ramón » 13 déc. 2017, 11:09

J'essaie de revenir dessus après manger ;)
A mon avis pour avoir survoler la chose Thyatira a fait d'excellentes remarques que Lau complètent (j'ai lu les commentaires, je connaissais la BD)

J'éditerai ce commentaire donc.

Du coup =>
Je vais faire comme si je n'avais pas lu Thyatira et Lau, et s'il y a des doublons, bah il y aura des doublons hein :o
Et je pose une question : écriture inclusive ou trop lourde à caser ?

:arrow:
_La définition je propose : "personne qui ne ressent pas ou peu d'attirance sexuelle qu'importe le genre, ou qui éprouve peu d'intérêt pour le sexe, pour peu qu'elle en éprouve."
_Puis => "Comparée aux autres orientations, l'asexualité reste une notion relativement neuve/nouvelle pour la plupart des gens." => "alors qu'elle [...], elle reste largement sous représentée et incomprise/inintelligible." (pas besoin de mettre le mot à chaque fois) Et ensuite j'inverserai la phrase en commençant par "Dans l'espoir de... j'ai créé..." avec "misconceptions" que j'associerais à "idées reçues".

:arrow: Asexualité = Célibat/Abstinence (les deux sont valables)
_Je dirais : "La première (abstinence) est une volonté de s'abstenir de tout rapport sexuel pour des motifs ou religieux ou personnels" (mais croyances à la place de motifs c'est bien aussi, disons que motifs et volonté vont bien ensemble)
_Puis : "De plus, les asexuels ne s'abstiennent pas au nom d'une supposée supériorité morale, en dépit de ce que semblent penser un certain nombre de gens."
_Puis "qu'ils s'abstiennent ou non" dans la dernière phrase, et non "s'en abstiennent".

:arrow: Les asexuels sont frigides, sans coeur et haissent le sexe.
_Je dirais : "Tous les asexuels n'ont pas une aversion ou une haine pour le sexe. En fait, nombre d'entre eux ont des relations sexuelles..."
_Faudrait enlever le terme "se reproduire", techniquement nous ne nous reproduisons pas, nous procréons (on ne crée pas une copie de nous-mêmes ce qui est le principe de la reproduction). Mais c'est secondaire.

:arrow: Les ouins-ouins
_Juste pour la dernière phrase je dirais : "c'est parce qu'ils n'y voient aucun intérêt." le y est cool pour ne pas rallonger la phrase.

:arrow: Mythe (petite coquille) : troubles mentaux et abus sexuels.
_Je dirais : "C'est, hélas, une croyance très répandue - et très fausse - sur l'asexualité, (là, la personne qui a écrit la BD a bugué à mon avis, son enchaînement est douteux, je mettrais tout dans la même phrase) à savoir qu'elle résulterait d'un abus sexuel ou d'une maladie ou d'un désordre mentaux, tel que l'autisme.

:arrow: Acephobie
Bon, j'ai du mal là, faudrait que je me penche un peu mieux dessus car je trouve tout ça un peu chargé même si c'est fidèle au texte d'origine. Mais c'est assez lourdement écrit en anglais, donc c'est normal.
Il ne me semble pas avoir vu de problèmes en tout cas.



Excellent boulot ! :)

Avatar du membre
Olib
Acolyte
Messages : 398
Enregistré le : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 235 fois
A été aimé : 207 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Olib » 13 déc. 2017, 21:32

Bravo et merci à tous pour tout ce travail !

J'ai lu les différentes remarques et la plupart des choses que j'ai remarqué en lisant le texte ont déjà été soulignées par d'autres (juste 2-3 petites remarques sur la forme, mais j'attends déjà de voir une 2ème version après prise en compte de toutes ces remarques pour y voir + clair), je ne reviendrai donc pas dessus.

Juste une chose : le terme de "célibat" ne me convient pas. Je trouve qu'il prête à confusion. Pourquoi ne pas tout simplement parler de "chasteté" ? Le terme existe et je trouve qu'il est beaucoup plus parlant.
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar du membre
Thyatira
Amibe
Messages : 83
Enregistré le : 25 sept. 2017, 19:19
A aimé : 25 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Thyatira » 13 déc. 2017, 21:41

J'avoue que je me suis aussi posé la question de l'écriture inclusive (et puis j'ai oublié :oops: :roll: )

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Léonis » 13 déc. 2017, 22:11

Super tous ces retours ^^
Je vais certainement tarder un peu pour une nouvelle version car j'ai du taffe jeudi et vendredi mais ça devrait se faire ce week-end.

Pour l'écriture inclusive je crains que ça n'allonge des textes déjà bien galère à caser.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Ramón

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Ramón » 14 déc. 2017, 12:57

Oui, c'est d'ailleurs en partie pour ça que j'ai essayé de ne pas trop répéter certains mots, pour alléger car la lecture n'est pas évidente, c'est ce qui m'a posé problème pour la question de l'acephobie.

mako
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 09 déc. 2017, 16:49
A été aimé : 8 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par mako » 14 déc. 2017, 22:34

Je viens de découvrir ça, (en français de surcroît) :
C’est quoi l’Asexualité ? de Belinda-Georges
sur Courage, Bloguons !

J'ai fait une recherche rapide et n'ai pas trouvé mention de Belinda-Georges sur le forum, alors voilà :
https://couragebloguons.com/2015/04/26/ ... sexualite/

Image

elle renvoie également à une BD de Cy.(prine)
La vie sexuelle des autres… et moi
http://www.madmoizelle.com/sexe-asexualite-357797

Image
Je suis un homme S et polyamoureux. Je m'intéresse à l'A depuis quelques années.

Avatar du membre
godiva
Amibe
Messages : 87
Enregistré le : 21 nov. 2017, 23:22
Localisation : Paris
A aimé : 29 fois
A été aimé : 18 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par godiva » 16 déc. 2017, 01:34

C'est une très très bonne idée, faudrait que les radios et télé "branchées", en parlent.
Ainsi les gens vont se poser des questions, et peut-être arrêter de faire pression sur les gens qui restent célibataire.

Personnellement je ne sais plus si je suis asexuelle, ou que j'ai été harcelée un peu trop par la société.

Afin qu'on lâche les baskets aux gens avec les histoires de cul.... Et puis, ceux qui ont envie de passer une période d'abstinence de quelques années pour se remettre en question, pourront dire je suis A, et avoir la paix.

En même, le monde va enfin comprendre que tout ne tourne pas autour du cul......

Je suis à bout ! Désolée ! vous imaginez ? pendant 5 ans les mecs du quartier n'ont pas arrêté de m'emmerder, pour que je cède, au moins avec l'un d'entre eux. Ils ont arrêté, car j'ai fini par prendre du poids.... tellement que j'ai sauté les soupapes ! Plus le droit d'exister ! A si, à part être de la bonne chair bien fraiche...
Métal un jour, métal toujours ! :guitar:

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Lau » 16 déc. 2017, 01:48

Je me rangerais à la majorité, mais je suis contre l'utilisation de l'écriture inclusive.

Pour célibat, chasteté pourrait passer même si dans ma conception, la chasteté découle plus du célibat qu'elle n'est un "état/statut" en elle même. Et par célibat, j'entends bien le sens premier, qui a été utilisé pour qualifier le mode de vie des prêtres. Le reste de la population non mariée ne pouvait pas être qualifiée de célibataire, puisque ce n'était pas un choix, un voeu, ils étaient simplement en attente d'être mariés.
Mais chasteté ce sera bien. :)
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Avatar du membre
Olib
Acolyte
Messages : 398
Enregistré le : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 235 fois
A été aimé : 207 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Olib » 16 déc. 2017, 09:19

Et par célibat, j'entends bien le sens premier, qui a été utilisé pour qualifier le mode de vie des prêtres. Le reste de la population non mariée ne pouvait pas être qualifiée de célibataire, puisque ce n'était pas un choix, un voeu, ils étaient simplement en attente d'être mariés.
Oui, j'avais bien compris que c'était utilisé dans ce sens, mais le sens commun du mot est aujourd'hui complètement différent, donc je pense que ça peut porter à confusion.
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Léonis » 17 avr. 2018, 23:43

Bon il est plus que temps de finir ce dossier ^^'

J'ai pris en compte plusieurs de vos remarques mais pas férocement toutes. J'ai parfois délaissé un peu la forme pour garder plus exactement les mots de l'artiste ou alors j'ai eu une sensibilité très différente sur certain point. Si vous voyez encore de gros problème n'hésitez pas à les re-soumettre.
J'ai envoyé à nouveau un message à l'artiste pour avoir le nom de sa fonts.
Afficher
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par PassionA » 18 avr. 2018, 00:49

Merci Léonis, super boulot ! :mrgreen: 8-) :bise:

J'ai relevé en coquilles :

- "En effet, beaucoup d'asexuels ont des relations sexuels..." => sexuelles.

- "Malheureusement, c'est une croyance très répandu à propose de l'asexualité..." => répandue à propos de

- "mais aussi pour ceux qui ont été victimes d'abus sexuels ou qui souffre..." => souffrent

- "Même les personnes déjà ouverts à l'idée d'être asexuels..." => ouvertes à l'idée d'être asexuelles

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1553
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Hestia » 18 avr. 2018, 05:58

Je ne l'ai pas encore lu entièrement, j'ai juste lu le début, manque de temps oblige, mais je tenais à te dire Léonis que je trouve ton boulot super. Par contre, je ne comprends pas pourquoi tu as associé le célibat à l’abstinence, vu que cela concerne le fait de ne pas être en couple et qu'il y a des personnes célibataires qui ont une vie sexuelle active
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Léonis » 18 avr. 2018, 11:04

Merci pour ces premiers retours ^^

@Hestia
En fait dans ce cas là je "célibat" fait référence à la position religieuse qu'une personne prendre pour satisfaire un idéal de pureté. J'imagine que l'artiste a voulu pointer du doigt le fais que parfois les A sont désignés à tord comme voulant exercer un précepte religieux. Du coup dans son exemple le célibat représente le choix imposé par une doctrine, l’abstinence le choix volontaire et l'asexualité qui est un état de fait.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Lau
Aguerri
Messages : 500
Enregistré le : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 244 fois
A été aimé : 171 fois

Re: Asexualité en BD (pour informer le public)

Message par Lau » 18 avr. 2018, 14:58

Super Léonis !
Quelques coquilles encore : le premier aromantique est écrit avec un c et il manque un e à un des mythes.
Dans la partie sur l'oppression c'est harcèlement et non pas harcellement et il manque un s à personnes dans le petit encadré "pas de personne gay…"

Et sinon, *enquiquineuse mode on* je suis pas aro mais est-ce qu'on parle d'amour familial en opposition à l'amour romantique ? Je sais pas, j'ai tiqué en le lisant.

ça rend super bien en tous cas ^^
"C'est une folie de remédier à l'arbitraire d'un dégoût par l'arbitraire d'une contrainte." (R. Enthoven)

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité