Nouvel article sur l'asexualité

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Guadiana
Affilié
Messages : 285
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 83 fois
A été aimé : 46 fois

Nouvel article sur l'asexualité

Message par Guadiana »

Je trouve cet article condescendant. Après ça doit être dû à l'incompréhension et la méconnaissance de la rédactrice.

http://www.gqmagazine.fr/sexactu/articl ... els-/49072

"Quand nous pensons aux asexuels (phénomène aussi rare que récent, soit dit en passant), nous imaginons des humains-pâquerettes dont le corps et l'esprit seraient dénués de tout intérêt pour la sexualité. Peut-être imagine-t-on une forme de liberté : comme de n'avoir jamais faim, ou jamais sommeil. Comme si la vue d'un hamburger-foie gras ou d'un lit king-size ne donnait pas immédiatement envie de se rouler entre des tranches de bacon pour une sieste même pas réparatrice : une sieste dont on n'aurait aucun besoin mais qu'on prendrait quand même, et qui durerait seize heures."

"Ceci dit, les pâquerettes existent : 20 % des hommes et 35 % des femmes interrogées dans l'étude (environ 350 participants) n'avaient jamais fantasmé de leur vie. Sachant que l'asexualité concernerait, selon la police et les manifestants, même pas 1 % de la population, nous sommes ici sur des exceptions – et qui sait, des saints ? Je serais curieuse de rencontrer une de ces personnes flottantes. Leur productivité doit être extraordinaire. J'espère qu'ils et elles sont philosophes, physiciens, mathématiciens – capables d'utiliser cet espace pour résoudre des problèmes trop gros pour l'humain basique dérangé par ses besoins. (Avec en question-bonus : ces absolus asexuels aiment-ils manger, marcher, dormir ? Est-ce tout le rapport au corps qui est bouleversé ? Sont-ils répertoriés sur les spectres autistiques ou de sociopathie ?)"
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant
Messages : 3481
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 723 fois
A été aimé : 698 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par clotaire »

C'est sans doute en partie ironique.
Je me dis que la pauvre rédactrice ignore sans doute que des asexuels, elle en connaît certainement, mais sans savoir qu'ils le sont. Ils sont tellement normaux qu'elle ne les voit pas^^.
Avatar de l’utilisateur
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par didou »

"phénomène aussi rare que récent, soit dit en passant"
La pauvre, quelles sont ses bases d'affirmation ? Où sont les chiffres, les citations, les références ? "Récent"... Je serais bien heureux que l'on me dise d'où cette info vient.

Bon ensuite de ça, la pauvre rédactrice n'a rien compris à l'asexualité. Rien que sa définition lui échappe. Elle n'a pas pigé que "asexuel = pas de relations avec autrui". Elle confond tout. Mais bon, il ne faut pas s'attendre à ce que des pseudo-journalistes sur des site Oueb fassent peuvent de professionnalisme :evil:

"Je serais curieuse de rencontrer une de ces personnes flottantes. Leur productivité doit être extraordinaire. J'espère qu'ils et elles sont philosophes, physiciens, mathématiciens – capables d'utiliser cet espace pour résoudre des problèmes trop gros pour l'humain basique dérangé par ses besoins."
Pauvre conne :ignit: Franchement, c'est d'une nullité ! Si elle imagine que tous les asexuels sont obstinément obnubilés par le mental... Comme les abruti(e)s qui pensent que les chercheurs vivent en moines, en perpétuelle absorption par leurs travaux ! Eh, et je suis bien placé pour le savoir, on a aussi envie d'errer oisivement à jouer à Pokemon Go ou à secouer la neige des branches des arbres !

"[...] mais j'aurais vraiment aimé demander à ces asexuelles quel [...]"
Preuve flagrante de l'indigence journalistique de la crasseuse pigiste: si elle s'était un peu enquis du sujet, elle aurait rencontré des A et aurait eu des réponses à ses questions :ignit:
Nous avons eu récemment une jeune femme souhaitant rédiger un mémoire sur l'asexualité: elle a fait la démarche de rencontrer certain(e)s d'entre nous, de discuter avec elles/eux: du vrai travail de recherche !

Bon, j'arrête là la liste (largement incomplète) des incohérences de ce torchon avant de me faire un ulcère ou pire, de faire une poupée vaudou à l'effigie de la soi-disant journaliste en vue de lui faire passer un mauvais réveillon :mrgreen:

Bref, conclusion: un article de m****.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier
Guadiana
Affilié
Messages : 285
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 83 fois
A été aimé : 46 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Guadiana »

didou a écrit :"phénomène aussi rare que récent, soit dit en passant"
La pauvre, quelles sont ses bases d'affirmation ? Où sont les chiffres, les citations, les références ? "Récent"... Je serais bien heureux que l'on me dise d'où cette info vient.

Bon ensuite de ça, la pauvre rédactrice n'a rien compris à l'asexualité. Rien que sa définition lui échappe. Elle n'a pas pigé que "asexuel = pas de relations avec autrui". Elle confond tout. Mais bon, il ne faut pas s'attendre à ce que des pseudo-journalistes sur des site Oueb fassent peuvent de professionnalisme :evil:

"Je serais curieuse de rencontrer une de ces personnes flottantes. Leur productivité doit être extraordinaire. J'espère qu'ils et elles sont philosophes, physiciens, mathématiciens – capables d'utiliser cet espace pour résoudre des problèmes trop gros pour l'humain basique dérangé par ses besoins."
Pauvre conne :ignit: Franchement, c'est d'une nullité ! Si elle imagine que tous les asexuels sont obstinément obnubilés par le mental... Comme les abruti(e)s qui pensent que les chercheurs vivent en moines, en perpétuelle absorption par leurs travaux ! Eh, et je suis bien placé pour le savoir, on a aussi envie d'errer oisivement à jouer à Pokemon Go ou à secouer la neige des branches des arbres !

"[...] mais j'aurais vraiment aimé demander à ces asexuelles quel [...]"
Preuve flagrante de l'indigence journalistique de la crasseuse pigiste: si elle s'était un peu enquis du sujet, elle aurait rencontré des A et aurait eu des réponses à ses questions :ignit:
Nous avons eu récemment une jeune femme souhaitant rédiger un mémoire sur l'asexualité: elle a fait la démarche de rencontrer certain(e)s d'entre nous, de discuter avec elles/eux: du vrai travail de recherche !


Bon, j'arrête là la liste (largement incomplète) des incohérences de ce torchon avant de me faire un ulcère ou pire, de faire une poupée vaudou à l'effigie de la soi-disant journaliste en vue de lui faire passer un mauvais réveillon :mrgreen:

Bref, conclusion: un article de m****.
:lol: Elle aurait pu au moins faire l'effort de rencontrer des aces.
Avatar de l’utilisateur
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1963
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 280 fois
A été aimé : 476 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Hestia »

L'auteur de cet article n'a strictement rien compris de ce qui est l'asexualité.
Ce n'est pas mentionné dans leur témoignage, mais j'aurais vraiment aimé demander à ces asexuelles quel est leur rapport à leur corps : si elles se trouvent dégoûtantes, indignes d'amour ou de désir, ou s'il s'agit tout simplement d'une forme d'altruisme ou d'absolu désintérêt pour sa propre personne, ou encore si nous sommes face à une forme de protection, peut-être post-traumatique – avoir une sexualité non-engageante pour n'être jamais en situation de risque ou de jugement.
Rien qu'en lisant ce passage, on voit bien que cette personne ne connait pas la définition du mot asexualité. En plus, pour une journaliste, on dirait qu'au lieu d'informer, elle se contente de juger les asexuels.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.
Avatar de l’utilisateur
adoru-san
Adepte
Messages : 248
Inscription : 22 nov. 2016, 17:33
A aimé : 37 fois
A été aimé : 15 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par adoru-san »

Bon, on est tous d'accord pour dire que la dame se plante en beauté au sujet de l'asexualité... Pas étonnant quand on parle sans savoir de ce qu'on ne connait pas :mrgreen:
Le truc qui m'inquiète plus en revanche (quoique ça ne m'étonne guère), c'est ce truc que les gens se sont tristement gravés dans le crâne et qui fait qu'on peut écrire une telle énormité : le sexe est un besoin naturel, au même titre que la faim ou l'envie de pisser. Et s'il existe des personnes dépourvue d'envie sexuelle, ce ne sont pas des êtres humains (ou alors si, mais il leur manque bien plusieurs case dans le cerveau, d'après l'auteure). C'est très fort, quand même, d'en arriver à penser ça...
Que je sache, on n'a jamais connu d'être humain qui a pu vivre sans jamais dormir, sans jamais manger, sans jamais déféquer (en dehors de toute divinité mythologique dont l'existence dans le réel reste à définir ^^). Mais des gens qui ont vécu sans faire l'amour, quand même, c'est pas très compliqué d'en trouver... Alors comment ils arrivent à se voiler la face à ce point ? C'est presque une religion à ce stade...
Le plus affreux avec cet article, ce n'est pas qu'elle se plante, mais qu'elle entretienne cette image du sexe comme besoin naturel que l'on ne saurait maîtriser et dont on ne pourrait se passer... Pas étonnant de voir ensuite la pression que subissent les A >:(
Avatar de l’utilisateur
ZKL
Affilié
Messages : 292
Inscription : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A aimé : 0
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par ZKL »

adoru-san a écrit :Le truc qui m'inquiète plus en revanche (quoique ça ne m'étonne guère), c'est ce truc que les gens se sont tristement gravés dans le crâne et qui fait qu'on peut écrire une telle énormité : le sexe est un besoin naturel, au même titre que la faim ou l'envie de pisser. Et s'il existe des personnes dépourvue d'envie sexuelle, ce ne sont pas des êtres humains (ou alors si, mais il leur manque bien plusieurs case dans le cerveau, d'après l'auteure). C'est très fort, quand même, d'en arriver à penser ça...
J'ai récemment découvert que cette conception inquiétante de l'asexualité et des personnes asexuelles était réellement très présente dans l'esprit de gens qui ne le sont pas. Ça a même été étudié et démontré :
Most disturbingly, asexuals are viewed as less human, especially lacking in terms of human nature. This confirms that sexual desire is considered a key component of human nature, and those lacking it are viewed as relatively deficient, less human, and disliked. It appears that asexuals do not “fit” the typical definition of human and as such are viewed as less human or even nonhuman, rendering them an extreme sexual orientation outgroup and very strong targets of bias. Future research can address the mechanisms underlying this tendency.
(Le détail de l'étude, si ça vous intéresse : http://asexualawarenessweek.com/docs/AsexualityBias.pdf)

Ainsi, lorsqu'on ne ressent pas d'attirance sexuelle, on n'est pas perçu·e·s par les personnes non-A comme de vrai·e·s humain·e·s, mais plus comme des automates froids et insensibles, à qui on n'a pas à montrer le respect que l'on devrait à une "vraie" personne.
 
Guadiana
Affilié
Messages : 285
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 83 fois
A été aimé : 46 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Guadiana »

adoru-san a écrit :Bon, on est tous d'accord pour dire que la dame se plante en beauté au sujet de l'asexualité... Pas étonnant quand on parle sans savoir de ce qu'on ne connait pas :mrgreen:
Le truc qui m'inquiète plus en revanche (quoique ça ne m'étonne guère), c'est ce truc que les gens se sont tristement gravés dans le crâne et qui fait qu'on peut écrire une telle énormité : le sexe est un besoin naturel, au même titre que la faim ou l'envie de pisser. Et s'il existe des personnes dépourvue d'envie sexuelle, ce ne sont pas des êtres humains (ou alors si, mais il leur manque bien plusieurs case dans le cerveau, d'après l'auteure). C'est très fort, quand même, d'en arriver à penser ça...
Que je sache, on n'a jamais connu d'être humain qui a pu vivre sans jamais dormir, sans jamais manger, sans jamais déféquer (en dehors de toute divinité mythologique dont l'existence dans le réel reste à définir ^^). Mais des gens qui ont vécu sans faire l'amour, quand même, c'est pas très compliqué d'en trouver... Alors comment ils arrivent à se voiler la face à ce point ? C'est presque une religion à ce stade...
Le plus affreux avec cet article, ce n'est pas qu'elle se plante, mais qu'elle entretienne cette image du sexe comme besoin naturel que l'on ne saurait maîtriser et dont on ne pourrait se passer... Pas étonnant de voir ensuite la pression que subissent les A >:(
Je pense pareil que toi. Pour moi le sexe ne peut pas être un besoin mais une envie ou un désir. Un besoin est vital, une envie non.
Avatar de l’utilisateur
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1963
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 280 fois
A été aimé : 476 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Hestia »

Guadiana a écrit :
adoru-san a écrit :Bon, on est tous d'accord pour dire que la dame se plante en beauté au sujet de l'asexualité... Pas étonnant quand on parle sans savoir de ce qu'on ne connait pas :mrgreen:
Le truc qui m'inquiète plus en revanche (quoique ça ne m'étonne guère), c'est ce truc que les gens se sont tristement gravés dans le crâne et qui fait qu'on peut écrire une telle énormité : le sexe est un besoin naturel, au même titre que la faim ou l'envie de pisser. Et s'il existe des personnes dépourvue d'envie sexuelle, ce ne sont pas des êtres humains (ou alors si, mais il leur manque bien plusieurs case dans le cerveau, d'après l'auteure). C'est très fort, quand même, d'en arriver à penser ça...
Que je sache, on n'a jamais connu d'être humain qui a pu vivre sans jamais dormir, sans jamais manger, sans jamais déféquer (en dehors de toute divinité mythologique dont l'existence dans le réel reste à définir ^^). Mais des gens qui ont vécu sans faire l'amour, quand même, c'est pas très compliqué d'en trouver... Alors comment ils arrivent à se voiler la face à ce point ? C'est presque une religion à ce stade...
Le plus affreux avec cet article, ce n'est pas qu'elle se plante, mais qu'elle entretienne cette image du sexe comme besoin naturel que l'on ne saurait maîtriser et dont on ne pourrait se passer... Pas étonnant de voir ensuite la pression que subissent les A >:(
Je pense pareil que toi. Pour moi le sexe ne peut pas être un besoin mais une envie ou un désir. Un besoin est vital, une envie non.
Disons que pour les S; ici le besoin est celui d'éviter ou apaiser une éventuelle frustration sexuelle.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.
Guadiana
Affilié
Messages : 285
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 83 fois
A été aimé : 46 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Guadiana »

Hestia a écrit :
Disons que pour les S; ici le besoin est celui d'éviter ou apaiser une éventuelle frustration sexuelle.
Je ne comprends pas cette intolérance à la frustration. Dans cette société consumériste où l'on veut tout, tout de suite pas étonnant. Les gens sont devenus compulsifs.
Avatar de l’utilisateur
adoru-san
Adepte
Messages : 248
Inscription : 22 nov. 2016, 17:33
A aimé : 37 fois
A été aimé : 15 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par adoru-san »

Guadiana a écrit : Je ne comprends pas cette intolérance à la frustration. Dans cette société consumériste où l'on veut tout, tout de suite pas étonnant. Les gens sont devenus compulsifs.
Cette intolérance à la frustration, je crois que c'est parce que les "savants" sur la question du sexe ont cette idée (venue de qui ? Freud je suppose ?) que cette frustration est à l'origine des déviances sexuelles (pédophilie notamment), et donc a éviter autant que possible, d'où le discours "faites du sexe le plus souvent possible, alarmez-vous si vous n'en avez pas fait depuis un mois" (oui oui... en revanche, le faire 7 fois par jour voire plus, no souci... :roll: )

Mon psy/sexologue m'avait grosso modo sorti ce discours, en disant que si j'avais des problèmes de sexualité en ce moment (à l'époque où je le voyais, donc il y a deux ans), c'était justement parce que je n'avais jamais eu de relations sexuelles, et que le corps "faisait pression" depuis 26 ans à cause de la frustration... (bon moins, si on compte en vrai depuis la puberté ^^')
C'est drôle, je l'ai pas du tout écouté, mais je vais mieux (sans être complètement "guéri" malheureusement), et je n'ai toujours agressé personne :D

Merci ZKL pour l'info et l'article. Ca ne devait pas être très difficile a démontrer je suppose, à partir du moment où on considère le sexe comme un besoin de l'être humain, ceux qui vivent sans ce besoin sont vu comme des phénomènes de foire... Mais au final, l'étude n'a même pas été utilisée pour démontrer la présence d'idées reçues quand à l'asexualité ? Triste...
Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1700
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 313 fois
A été aimé : 515 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Aphélie »

J'ai pas eu la foi de le lire, première phrase et j'étais déjà irritée :
Quand nous pensons aux asexuels (phénomène aussi rare que récent, soit dit en passant) nous imaginons des humains-pâquerettes dont le corps et l'esprit seraient dénués de tout intérêt pour la sexualité.
D'une part : on estime qu'un 1% de la population est asexuelle, sur 7 milliards de personnes je vous laisse faire le calcul de combien ça représente (d'autant que je suis assez fermement convaincue que c'est un pourcentage très approximatif étant donné qu'il y a encore sûrement beaucoup d'ace qui s'ignorent).
D'autre part : c'est pas un "phénomène" récent non plus, c'est juste qu'on ne s'y intéresse que depuis récemment, j'pense pas que les ace ont attendu le 20e siècle pour popper de nulle-part.

Aucun commentaire sur les humains-pâquerettes. Je vais m'épargner le reste.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams
Avatar de l’utilisateur
L'Empereur Mégalo
Adepte
Messages : 172
Inscription : 01 nov. 2016, 17:21
A aimé : 9 fois
A été aimé : 25 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par L'Empereur Mégalo »

Guadiana a écrit :Je pense pareil que toi. Pour moi le sexe ne peut pas être un besoin mais une envie ou un désir. Un besoin est vital, une envie non.
Alors ça, pour moi c'est faux. Prenons par exemple : avoir une maison, ou plutôt un toit. C'est pas vital, sinon tous les SDF mourraient en une semaine. Du coup est-ce une envie ? Non, car tu ne peux pas (ou "il est très difficile" si on chipote ;) ) t'intégrer à la société, avoir une vie sociale satisfaisante, ni être vraiment heureux, si tu ne peux même pas te loger. Du coup pour moi ça ressemble plus à un besoin.

Pour moi, la définition du besoin s'élargit à ce qui est nécessaire à ton bonheur. Et ne t'en déplaise, mais pour les gens qui ne sont pas comme toi, le sexe peut être nécessaire à leur bonheur. Ce n'est donc pas un besoin pour toi, mais c'en est un pour eux.

Accessoirement, l'idée qu'un manque de sexe puisse causer la mort m'amuse, bien que ce soit ridicule :twisted: . Après tout les lapins peuvent bien mourir de solitude...
Image
"Les jours sont des fruits, et notre devoir est de les manger"
"Quand il n'y a pas de mur derrière toi, petit, mieux vaut avoir des amis"
Avatar de l’utilisateur
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Inscription : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Sleepless Knight »

L'Empereur Mégalo a écrit :
Guadiana a écrit :Je pense pareil que toi. Pour moi le sexe ne peut pas être un besoin mais une envie ou un désir. Un besoin est vital, une envie non.
Alors ça, pour moi c'est faux. Prenons par exemple : avoir une maison, ou plutôt un toit. C'est pas vital, sinon tous les SDF mourraient en une semaine. Du coup est-ce une envie ? Non, car tu ne peux pas (ou "il est très difficile" si on chipote ;) ) t'intégrer à la société, avoir une vie sociale satisfaisante, ni être vraiment heureux, si tu ne peux même pas te loger. Du coup pour moi ça ressemble plus à un besoin.

Pour moi, la définition du besoin s'élargit à ce qui est nécessaire à ton bonheur. Et ne t'en déplaise, mais pour les gens qui ne sont pas comme toi, le sexe peut être nécessaire à leur bonheur. Ce n'est donc pas un besoin pour toi, mais c'en est un pour eux.
Si tu manges pas, tu peux vivre bien plus longtemps que une semaine. Tu peux même vivre toute une vie, wanna try ;)
Avoir de quoi se protéger du monde extérieur est vitale. Je parle pas que de passer l'hiver (y a pic de mort impressionnant en hiver) mais aussi se protéger de certaines maladies. Un abris voir une maison c'est pas un besoin social mais un besoin physique. C'est lié à la nourriture, à la chaleur, à la sécurité, à l'hygiène.
C'est absurde de dire qu'un abri n'est pas un besoin vitale pour l'homme parce que la mort n'est pas directe. Très peu de gens meurt du VIH en lui-même, c'est des pneumonies et autres saloperie qui les tues. Donc c'est pas vitale d'avoir un système immunitaire?
Je suis pas forcément en désaccord avec ta définition du besoin, mais ton exemple me fait mal physiquement.

Après, je pense qu'il est intéressant de définir un "besoin". Pour moi quelque chose est un besoin, si sa non satisfaction nous empêche de faire autres choses. Y a les évident comme: manger, dormir, respirer, faire ses besoins, avoir chaud et les moins évident: se sentir en relative sécurité par exemple (si y a un truc qui nous obnubile c'est la sécurité).
C'est qu'après avoir remplis toutes ces conditions (et d'autres...) que la manque d'interaction sexuelle deviens frustrant pour les S. C'est d'ailleurs l'une des premières chose qui s'en vas en cas de problème: stress, maladie, situation de crise etc.
Donc le sex est une envie, mais c'est pas un gros mot. C'est important les envies et les désirs, très importants même et faut pas s'en moquer.
C'est juste que c'est DANGEUREUX de dire que c'est un besoin, surtout devant le JUGE. Un mec qui meurt de faim et vole du pain, il a des circonstances atténuantes: bin oui, c'est un besoin. Et il est hors de question que "Il/elle a 40 ans et est puceau" soit une circonstance atténuantes pour quoi que ce soit.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.
Avatar de l’utilisateur
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1963
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 280 fois
A été aimé : 476 fois

Re: Nouvel article sur l'asexualité

Message par Hestia »

Sleepless Knight a écrit :C'est juste que c'est DANGEUREUX de dire que c'est un besoin, surtout devant le JUGE
C'est sûr que si un violeur dit qu'il a violé sa victime car il éprouvait le besoin de satisfaire ses pulsions sexuelles, le juge ne vas pas se dire "Cette individu a besoin de violer pour son bonheur" mais plutôt "Il reconnait avoir commis le crime dont on l'accuse."
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.
Répondre