feed-back sur un article

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
jethro cain
Apprenti
Messages : 62
Inscription : 21 oct. 2013, 18:11
Localisation : belgique
A aimé : 4 fois
A été aimé : 0

feed-back sur un article

Message par jethro cain »

Salut tout le monde,
Une journaliste nous avait contactée il n'y a pas longtemps pour réaliser une petite interview téléphonique.
Ça s’était très bien passé et aujourd'hui elle m'a recontacter pour m'envoyer le lien de son article.
Du coups, pour le feed-back et pour avoir votre avis je le post ici: http://madame.lefigaro.fr/societe/sexe- ... 113-631344
Un article de trois pages dans le pendant internet du figaro c'est pas mal ^^
Avatar de l’utilisateur
Syrina
Affable
Messages : 132
Inscription : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: feed-back sur un article

Message par Syrina »

J'aime bien l'article. Il ne prend pas position mais se contente de relater des idées.
J'aime bien aussi cette phrase: « Le problème n’est pas que le sexe soit trop présent dans notre société mais que les gens en fasse une norme. »
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5053
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: feed-back sur un article

Message par Zimou »

l'article est plutôt moyen selon moi, bien que l'article parfait n'existe pas. faire des interview, ça se fait pas "comme ça", il faut parfaitement maitriser le sujet dont on parle et avoir connaissance de l'asexualité et en avoir beaucoup discuté avec des personnes différentes pendant plusieurs mois, pas sur un coup de tête. dans ton cas, pas de soucis. dans celui de Batiste non plus, mais c'est un habitué. Dans les parole de Marie, elle parle de chose qui n'ont rien a voir avec l'asexualité, qu'elle associe peut être elle même à son asexualité (alors que ça ne devrais pas) et que le journaliste associe aussi et donne donc des information totalement fausse. Rien que la première phrase est très gênante : "Je trouve le principe même des relations sexuelles sale et déplaisant". c'est peut être ce qu'elle pense et ça se respecte, mais l'asexualité n'est en aucun cas un aversion pour la sexualité. un dégout du sexe à une cause. l'asexualité est une orientation sexuel, donc n'a pas de cause, ce sont 2 chose distincte qu'il faut savoir discerner et ne pas lier pour se définir asexuel.
pareille pour "Bien que ne ressentant aucun plaisir durant l’acte, comme beaucoup d’« A »", c'est faux aussi! l'asexualité n'est pas l'absence de plaisir du tout! le plaisir est un phénomène physique. rien à voir avec une orientation sexuel.
ces erreurs sont à éviter justement pour pas que les spécialistes pensent et disent "la spécialiste, elle, y voit plutôt un état. Parfois transitoire" comme on le lit justement dans l'article. car le dégout du sexe ou l'absence de plaisir peut en effet être un état transitoire. pas l'asexualité! on ne parle pas de la même chose là... de plus, il y a aussi ce passage : "Ma relation avec mon mari, qui est pourtant “S”, est sans doute plus fusionnelle que celle de beaucoup de sexuels."
la, Marie est carrément entrain de dire qu'une relation sans sexe est de meilleur qualité (plus fusionnelle) qu'une relation avec sexe, elle insinue que les personnes qui s'aiment et ont des relations sexuel s'aime moins (ou moins bien) qu'elle n'aime son mari. il faut savoir que ce sont en majorité des S qui vont lire l'article, et à leur place si je lisais qu'un A pensait que son amour était meilleur que le miens sous prétexte que j'avais des relation sexuel, j'aurai une bien sale image des asexuels. et si je lisais que les asexuels n'avaient pas de plaisir ou qu'ils pensaient que le sexe est sale, je penserai aussi que tous les asexuels sont juste des gens qui ont des gros problème psychologique et/ou physique. voila pourquoi je trouve cet article très moyen, bien que tu n'y soit pour rien ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Avatar de l’utilisateur
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 684
Inscription : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 41 fois
A été aimé : 58 fois

Re: feed-back sur un article

Message par ~flor_vermelha~ »

Syrina a écrit : J'aime bien aussi cette phrase: « Le problème n’est pas que le sexe soit trop présent dans notre société mais que les gens en fasse une norme. »
Moi aussi je l'aime beaucoup. Je te conseille cet article (si tu ne le connais pas encore) : http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... ation.html
Quant à l'article sur Madame Le Figaro : L'adjectif "platonique" apparaît plusieurs fois et ca me dérange, je n'aime pas son utilisation dans le contexte de l'asexualité. Et je suis d'accord avec le dernier paragraphe de Zimou.
Avatar de l’utilisateur
jethro cain
Apprenti
Messages : 62
Inscription : 21 oct. 2013, 18:11
Localisation : belgique
A aimé : 4 fois
A été aimé : 0

Re: feed-back sur un article

Message par jethro cain »

Merci zimou, j'avais vraiment peur de mal faire, même si je bosse le sujet depuis plusieurs années. mais j'avais aussi tres envie de participer a notre visibilité. J'ai vraiment essayer de bien contrôler l'interview mais la journaliste et moi, on avait plus ou moine le même age (un peu trop jeune donc) du coup j’étais un peu plus indulgent. Après, c'est vrai qu'il y a eu des erreurs de base fait dans l'article qui perdront un peu les S. Mais j’espère que les A qui s'ignorent encore tomberont peut être sur cette article.
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5053
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: feed-back sur un article

Message par Zimou »

~flor_vermelha~ a écrit :L'adjectif "platonique" apparaît plusieurs fois et ca me dérange
Je suis d'accord aussi, bien que je le tolère pour aider à comprendre l'asexualité pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, même si c'est pas le bon terme aussi je trouve. avoir une relation platonique est un choix. c'est de l'abstinence.
jethro cain a écrit :mais j'avais aussi tres envie de participer a notre visibilité.
alors faut pas hésiter, si c'est pas une envie de reconnaissance comme ça, sur un coup de tête (ce qui n'est visiblement pas le cas) ^^
jethro cain a écrit :Après, c'est vrai qu'il y a eu des erreurs de base fait dans l'article qui perdront un peu les S.
oui malheureusement. j'ai déjà fait quelques erreurs, comme par exemple j'ai laisser penser une journaliste qu'avec ma chérie on pouvait envisager de faire un enfant de façon artificiel bien qu'on y pensais pas du tout et qu'on s’était jamais poser la question, du coup il a dit qu'on voulait faire des enfant de façon artificiel, ce qui n’était pas le cas à l'époque (on s’était pas posé la question) et que je refuserais totalement aujourd'hui, maintenant que je me la suis posé. Bon, c'est pas top de laisser croire les S qu'un couple sans aucun soucis pour procréer veut utiliser une technique qui est déjà très difficile d’accès pour les gens qui ont de vrai problèmes. mais avec ce type d'erreur, on associe pas l'asexualité à un problème psychologique ou physiologique, c'est pas le cas dans cet article :s Je pense pas avoir déjà fait ce genre d'erreur il me semble.
jethro cain a écrit :j’espère que les A qui s'ignorent encore tomberont peut être sur cette article.
oui, c'est le but premier de la visibilité je pense ^^ mais il y a un second but tres important aussi, peut etre tout autant d’ailleurs : être accepter des médecins et des S en général. aider ceux qui s'ignore c'est une bonne chose, mais si ceux qui s'ignore se trouve pour être ensuite traiter de malade par les psy ou insulté par les S, c'est pas l’idéal (bien que ce soit mieux que rien, l'important est de se connaitre! ^^). l'article parfait serait celui qui ne traite pas de douleur physique ou psychologique, et surtout pas d'en faire un lien avec l'asexualité (même si entre nous on sait que l'un n’empêche pas l'autre), tout en faisant comprendre qu'on est pas anti-sexe ni abstinent, et notamment que notre amour n'est pas meilleur que celui des autre, on s'aime tous de la même façon avec ou sans sexe ^^

Continue comme ça en tout cas, on a jamais trop de personnes qui témoigne (au contraire), tant que c'est pas quelqu'un qui n'y connait rien (ce que je pensais vu que tu es inscrit que depuis quelques jours) et qui risque pas de se faire dire ou insinuer par le journaliste ou pas un psy qu'un est juste malade. faut pas oublier que les psy sont des professionnel et savent très bien de quoi ils parlent. si on parle de douleur physique ou psychologique lié à l'asexualité, il fera forcement un (peut être mauvais) lien.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Avatar de l’utilisateur
jethro cain
Apprenti
Messages : 62
Inscription : 21 oct. 2013, 18:11
Localisation : belgique
A aimé : 4 fois
A été aimé : 0

Re: feed-back sur un article

Message par jethro cain »

il y a un second but tres important aussi, peut etre tout autant d’ailleurs : être accepter des médecins et des S en général. aider ceux qui s'ignore c'est une bonne chose, mais si ceux qui s'ignore se trouve pour être ensuite traiter de malade par les psy ou insulté par les S, c'est pas l’idéal
C'est vrai que je pense souvent moins directement à cette partie de la promotion A, tu as déjà eu des échos de problèmes de ce coté la ? (je me doutes que oui, c'est plus pour voir les réponses a fournir le cas échéant)
tant que c'est pas quelqu'un qui n'y connait rien (ce que je pensais vu que tu es inscrit que depuis quelques jours)
Enfaite, je suis concerné par l'Asexualité depuis presque 4ans, j'ai eu le temps de me renseigner et de lire et voir beaucoup de chose parfois bien mais parfois vraiment infâme sur nous. Je suis en troisième année en fac de psychologie et depuis deux ans j'en ai non seulement parler a tous mes amis (dont certains essaye vainement d’appliqué sur moi ce qu'on voit au cours ^^) que j'ai du convaincre de la véracité de mon cas, donc le milieu psy je connais :) . Et j'ai participer activement a un bon nombre de table ouverte sur la sexualité ainsi que des conférences ou j ai souvent du présenter mon cas et les A en générale.
Enfin, si j'ai rejoins AVEN dernièrement, c'est d'une part pour rencontrer d'autres A mais aussi pour pouvoir rentrer en contact avec les "leadeurs" du mouvement et des journalistes compétents (bien que ce soit a nous de faire attention a ce qui sort) pour pouvoir faire avancer notre "cause" à un plus grand niveau. Donc en effet ma décision n’était pas un coup de tête :mrgreen: (même si il n’était pas parfait :? )
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5053
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: feed-back sur un article

Message par Zimou »

jethro cain a écrit :Je suis en troisième année en fac de psychologie et depuis deux ans j'en ai non seulement parler a tous mes amis (dont certains essaye vainement d’appliqué sur moi ce qu'on voit au cours ^^) que j'ai du convaincre de la véracité de mon cas, donc le milieu psy je connais :)
ça doit être très intéressant, j'aimerai beaucoup voir ce qui s'y passe et ce qui s'y dit. N'ayant aucun besoin de consulter un psy, je n'en voit pas. mais je serais très curieux de savoir ce qu'ils diraient. Je pense etre un cas tres interessant pour un psy (enfin interessant de mon point de vu en faite), car j'ai vraiment aucun soucis avec la sexualité. Il y a des A qui ont des soucis, des peur, des refus, etc... qui permettrais à un psy de conclure rapidement (à tort) l'affaire. mais chez moi il n'y a rien de tout ça, j'ai conscience des coté négatif que peut avoir la sexualité mais aussi et surtout des coté positif. je n'ai aucun soucis à pratiquer, je n'en ressent juste pas le besoin.
jethro cain a écrit :Et j'ai participer activement a un bon nombre de table ouverte sur la sexualité ainsi que des conférences ou j ai souvent du présenter mon cas et les A en générale.
c'est une très bonne chose pour nous ça ^^
jethro cain a écrit :Enfin, si j'ai rejoins AVEN dernièrement, c'est d'une part pour rencontrer d'autres A mais aussi pour pouvoir rentrer en contact avec les "leadeurs" du mouvement et des journalistes compétents (bien que ce soit a nous de faire attention a ce qui sort) pour pouvoir faire avancer notre "cause" à un plus grand niveau. Donc en effet ma décision n’était pas un coup de tête :mrgreen: (même si il n’était pas parfait :? )
il n'y a rien à dire concernant ton intervention, c'est l'intervention de Marie et de Benjamin (Je me demande si ce Benjamin n'est pas Giby, un ex-membre d'aven. c’était son prénom de mémoire et je sais qu'il a déjà accepté de faire des interviews) qui parlent de leurs problèmes personnel qui normalement ne devrait pas causer leur asexualité et ne devrait donc pas apparaitre, si en effet ce n'est pas lié à leur asexualité, dans un interview pour que l'on ne pense pas en effet que ce soit la cause.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Avatar de l’utilisateur
jethro cain
Apprenti
Messages : 62
Inscription : 21 oct. 2013, 18:11
Localisation : belgique
A aimé : 4 fois
A été aimé : 0

Re: feed-back sur un article

Message par jethro cain »

Oui, c'est vraiment des études passionnantes, mais par contre il faut vraiment faire attention sur qui tu tombes comme psy. Je n'ai jamais consulté non plus mais je suis quand même dans le milieu et je peux certifier que c'est pas toujours glorieux, beaucoup d’étudiants ont eux même des problèmes et réagissent vraiment bizarrement avec le concept d'asexualité. Mais sinon j ai eu l'occasion de rencontrer des psy et des sexologue très ouvert et vraiment centrer sur le bien être du patient plus que sur la chasse a la pathologie.
Sur papier, mon intervention n'a pas poser problème mais durant l'interview certaines questions étaient vraiment orienter perso et heureusement la journaliste ne les a pas utiliser comme une généralisation (je spécifiais quand même a chaque fois que ce ne concernait que moi) mais du coup ça aurait pu poser problème, c'est une chose à la quelle je ferai plus attention a l'avenir.
Avatar de l’utilisateur
CLP
Acolyte
Messages : 373
Inscription : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: feed-back sur un article

Message par CLP »

jethro cain a écrit : Sur papier, mon intervention n'a pas poser problème mais durant l'interview certaines questions étaient vraiment orienter perso et heureusement la journaliste ne les a pas utiliser comme une généralisation (je spécifiais quand même a chaque fois que ce ne concernait que moi) mais du coup ça aurait pu poser problème, c'est une chose à la quelle je ferai plus attention a l'avenir.

C'est intéressant ce dilemme entre ne pas donner d'infos personnelles et donner des informations personnelles qui sont très particulières et qui pourraient être interprétées comme appartenant à toutes les personnes asexuelles. De mon côté, je ne donne jamais d'infos personnelles. Je leur dis que -c'est toujours la même phrase- "nous portons une parole collective" et qu'en conséquence on essaie de placer la discussion non sur le terrain du détail personnel pittoresque mais sur le terrain du problème commun, de la situation de tous. Mais en fait les journalistes veulent toujours des témoignages pittoresques et individuels... C'est pas évident.
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5053
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: feed-back sur un article

Message par Zimou »

jethro cain a écrit :je suis quand même dans le milieu et je peux certifier que c'est pas toujours glorieux, beaucoup d’étudiants ont eux même des problèmes et réagissent vraiment bizarrement avec le concept d'asexualité.
des exemples? :) ça m'interesse beaucoup ce qu'en pense les psy, j'adorerais discuter avec quelque un d'entre eux pour savoir ce qu'ils en pensent. Ce qui est interessant, c'est que chaque psy va avoir un avis différent sur la question, comme quoi il y a pas de règle dans ce genre de médecine, contrairement à celle qui traite de symptôme physique (tel maladie physique = tel médicament, point).
jethro cain a écrit :Sur papier, mon intervention n'a pas poser problème mais durant l'interview certaines questions étaient vraiment orienter perso et heureusement la journaliste ne les a pas utiliser comme une généralisation (je spécifiais quand même a chaque fois que ce ne concernait que moi) mais du coup ça aurait pu poser problème, c'est une chose à la quelle je ferai plus attention a l'avenir.
comme CLP, quand on me pose une question perso, je répond pas pour moi. en faite c'est un petit réflexe qui vient avec le temps, quand le journaliste "demande est ce que tu as des fantasmes", il faut comprendre "les asexuels ont-il des fantasme" et ne pas répondre "oui j'en ai" ou "non j'en ai pas" mais "certain asexuel ont des fantasmes, d'autre non, ça dépend de chacun". ça permet de pas figer les choses dans son article pour pas qu'elle fasse comprendre volontairement ou pas que les asexuel ont oui ou non des fantasmes, mais que ça dépend de chacun.
Bon, comme dit CLP, souvent ils insistent pour avoir des infos perso et on en lâche... c'est pas bien grave en général mais faut faire attention ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Répondre