Journalistes, étudiant-es, vous cherchez des témoignages ?

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Maëlle » 29 mars 2014, 14:06

donc parler des exceptions (de ceux qui n'ont pas de plaisir) parmi des exceptions (personnes qui n'ont pas d'attirance sexuel)
perso, en 5 ans de lecture des témoignages de ce forum j'ai plutot eu l'impression que ceux qui ressentent du plaisir sont l'exception. Plus nombreux sont ceux qui ne font rien, ne ressentent rien ou n'aime pas du tout quand le corps réagit... Après que les causes soient differentes et non liées, pourquoi pas.. Mais parler d'exception dans l'exception dans ce sens là...

Mais bon, je dis ça je dis rien , de toute façon vous êtes les seuls a vouloir témoigner donc votre réalité fera loi forcément :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 907
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 101 fois
A été aimé : 163 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Ptite Marie » 29 mars 2014, 16:10

Maëlle a écrit :
donc parler des exceptions (de ceux qui n'ont pas de plaisir) parmi des exceptions (personnes qui n'ont pas d'attirance sexuel)
perso, en 5 ans de lecture des témoignages de ce forum j'ai plutot eu l'impression que ceux qui ressentent du plaisir sont l'exception. Plus nombreux sont ceux qui ne font rien, ne ressentent rien ou n'aime pas du tout quand le corps réagit...
Oui sur ce point je suis d'accord avec toi, je ne rejoins pas Zimou sur le fait qu'absence d'attirance et absence de plaisir n'aient aucun rapport. Pour moi c'est évident que c'est lié, entre mon expérience personnelle et les nombreux témoignages sur le forum. Mais je maintiens ce que j'ai dit, je ne pense pas qu'aborder l'asexualité sous cet angle soit bénéfique, les mauvais amalgammes se font si rapidement...
Maëlle a écrit :Mais bon, je dis ça je dis rien , de toute façon vous êtes les seuls a vouloir témoigner donc votre réalité fera loi forcément :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Ben justement ça serait bien que d'autres fassent l'effort d'agir pour la visibilité, on en a marre d'être les seuls :|
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Divine » 29 mars 2014, 18:06

Ptite Marie a écrit :
Maëlle a écrit :Mais bon, je dis ça je dis rien , de toute façon vous êtes les seuls a vouloir témoigner donc votre réalité fera loi forcément :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Ben justement ça serait bien que d'autres fassent l'effort d'agir pour la visibilité, on en a marre d'être les seuls :|
+1 Quand on est pas content, on à qu'à faire les choses sois-même.

Oui, je pense en effet également qu'absence de plaisir et absence de désir peuvent être lié...Après tout, quelqu'un de sexuel qui n'éprouve pas de désir pour la personne avec qui il couche (parce que les S ne désir pas l'ensemble de la population 24h sur 24), il aura sûrement beaucoup moins de plaisir également que si c'est avec quelqu'un qui lui plait. D'ailleurs je me permets de citer Zimou:
le plaisir sexuel est de toute évidence pas important vu que nous n'avons aucune attirance sexuel. quand a son accessibilité, elle est accessible comme à peu prêt tout le monde, probablement dans une moindre mesure ayant l'attirance sexuel comme motivation en moins.
Après c'est vrai qu'on peut dire «dans une grosse mesure» pour certains. Tout le monde vit sa sexualité différemment: il y a même des sexuels qui n'éprouvent pas de plaisir s'ils ne sont pas amoureux.

MAIS l'amalgame «A=pas de plaisir» est dangereux. Le risque est de sous-entendre que les asexuels sont ce qu'ils sont PARCE QU' ils ne ressentent pas de plaisir (et que donc que nous soyons A pour des raisons médicales). Ce n'est peut-être pas l'intention de la journaliste de présenter les choses ainsi, mais pour les raisons qu'à citer Zimou, je ne prendrai pas le risque de témoigner au nom des asexuels (parce qu'il faut pas se leurrer, l'asexualité est encore si peu visible qu'à chaque fois que l'un de nous témoigne dans les médias, il se fait un peu le représentant de la communauté) dans un reportage dont l'angle d'approche est a)douteuse b)restreinte c)qui ne permet pas la nuance d) qui ne permet pas une représentation tellement fidèle de la communauté A.
Modifié en dernier par Divine le 29 mars 2014, 18:21, modifié 2 fois.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Linoa » 29 mars 2014, 18:18

Très bien expliqué Divine, c'est tout à fait ce que je pense.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Zimou » 29 mars 2014, 20:06

Divine a écrit :Oui, je pense en effet également qu'absence de plaisir et absence de désir peuvent être lié...Après tout, quelqu'un de sexuel qui n'éprouve pas de désir pour la personne avec qui il couche (parce que les S ne désir pas l'ensemble de la population 24h sur 24), il aura sûrement beaucoup moins de plaisir également que si c'est avec quelqu'un qui lui plait. D'ailleurs je me permets de citer Zimou:
le plaisir sexuel est de toute évidence pas important vu que nous n'avons aucune attirance sexuel. quand a son accessibilité, elle est accessible comme à peu prêt tout le monde, probablement dans une moindre mesure ayant l'attirance sexuel comme motivation en moins.
Après c'est vrai qu'on peut dire «dans une grosse mesure» pour certains. Tout le monde vit sa sexualité différemment: il y a même des sexuels qui n'éprouvent pas de plaisir s'ils ne sont pas amoureux.
absence de plaisir et absence de désir sont, pour moi, pas lié. un diminution du plaisir, comme tu l'indique dans ma citation (dans une moindre mesure, mais pas une suppression) peuvent probablement l'etre en effet. mais pour prendre du plaisir, il faut 2 choses : le vouloir et le pouvoir. prenons par exemple le chocolat :D
pour prendre du plaisir en mangeant du chocolat (ou en faisant n'importe quoi d'autre qui procure un plaisir physique), il faut déjà le vouloir. en effet si je veux pas de chocolat, en manger ne me sera peut être pas agréable. bien que là, ça dépend des personnes, il y en a qui adoreront manger du chocolat même si ils en ont pas envie. mais c'est sur que si on en prend pas de plaisir, l'une des possibilité peut être que c'est qu'on en veut pas.
ensuite, le pouvoir. il faut avoir les papille gustative qui fonctionne pour ressentir le gout du chocolat. ceux qui n'ont plus de gout n'ont aucun plaisir à manger du chocolat.
le plaisir sexuel marche, je pense, exactement de la même façon. si on a pas de plaisir, ça peut être à cause d'un dégout de la sexualité (mais on sais que l'asexualité seul ne créer aucun dégout), ou alors ça peut être une insensibilité physique (mais on sais aussi que l'asexualité ne rend pas insensible). Donc que les asexuel aient du plaisir dans une moindre mesure que les S, je comprend bien vu qu'on a pas le "vouloir" qui permet d'avoir du plaisir, mais nous n'avons pas non plus le dégout qui peut empêcher d'en avoir ni de dysfonction physique qui pourrait aussi l’empêcher (et me concernant, même sans le vouloir, j'aurai du plaisir car c'est physique et je contrôle pas... ça doit être semblable pour la plupart des hommes je pense. je n'aurais pas de plaisir que si je me force à ne pas en avoir, que je le refuse. ça m'est déjà arrivé 2/3 fois).
et je ne parle pas aussi de toutes les maladies qui bloque aussi le plaisir comme la dépression ou ce genre de choses. ce sont aussi des cause probable d'une absence de plaisir (et on peut parfaitement être malade sans le savoir, moi même il y a 2 semaines je savais pas pourquoi je prenais autant de poids depuis si longtemps et ai fini par penser que c’était dans ma nature, mais avec un bon médecin on a fini par trouvé une cause psychologique :shock: presque 15 ans que j'ai des soucis de poids pourtant)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Piccolo
Atrix
Messages : 1733
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Piccolo » 29 mars 2014, 20:33

Divine a écrit :Oui, je pense en effet également qu'absence de plaisir et absence de désir peuvent être lié...Après tout, quelqu'un de sexuel qui n'éprouve pas de désir pour la personne avec qui il couche (parce que les S ne désir pas l'ensemble de la population 24h sur 24), il aura sûrement beaucoup moins de plaisir également que si c'est avec quelqu'un qui lui plait. D'ailleurs je me permets de citer Zimou:
Divine a écrit :MAIS l'amalgame «A=pas de plaisir» est dangereux. Le risque est de sous-entendre que les asexuels sont ce qu'ils sont PARCE QU' ils ne ressentent pas de plaisir (et que donc que nous soyons A pour des raisons médicales). Ce n'est peut-être pas l'intention de la journaliste de présenter les choses ainsi, mais pour les raisons qu'à citer Zimou, je ne prendrai pas le risque de témoigner au nom des asexuels (parce qu'il faut pas se leurrer, l'asexualité est encore si peu visible qu'à chaque fois que l'un de nous témoigne dans les médias, il se fait un peu le représentant de la communauté) dans un reportage dont l'angle d'approche est a)douteuse b)restreinte c)qui ne permet pas la nuance d) qui ne permet pas une représentation tellement fidèle de la communauté A.

Exactement.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 907
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 101 fois
A été aimé : 163 fois

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Ptite Marie » 29 mars 2014, 22:02

Zimou a écrit :absence de plaisir et absence de désir sont, pour moi, pas lié. un diminution du plaisir, comme tu l'indique dans ma citation (dans une moindre mesure, mais pas une suppression) peuvent probablement l'etre en effet. mais pour prendre du plaisir, il faut 2 choses : le vouloir et le pouvoir. prenons par exemple le chocolat :D
pour prendre du plaisir en mangeant du chocolat (ou en faisant n'importe quoi d'autre qui procure un plaisir physique), il faut déjà le vouloir. en effet si je veux pas de chocolat, en manger ne me sera peut être pas agréable. bien que là, ça dépend des personnes, il y en a qui adoreront manger du chocolat même si ils en ont pas envie. mais c'est sur que si on en prend pas de plaisir, l'une des possibilité peut être que c'est qu'on en veut pas.
ensuite, le pouvoir. il faut avoir les papille gustative qui fonctionne pour ressentir le gout du chocolat. ceux qui n'ont plus de gout n'ont aucun plaisir à manger du chocolat.
le plaisir sexuel marche, je pense, exactement de la même façon. si on a pas de plaisir, ça peut être à cause d'un dégout de la sexualité (mais on sais que l'asexualité seul ne créer aucun dégout), ou alors ça peut être une insensibilité physique (mais on sais aussi que l'asexualité ne rend pas insensible). Donc que les asexuel aient du plaisir dans une moindre mesure que les S, je comprend bien vu qu'on a pas le "vouloir" qui permet d'avoir du plaisir, mais nous n'avons pas non plus le dégout qui peut empêcher d'en avoir ni de dysfonction physique qui pourrait aussi l’empêcher (et me concernant, même sans le vouloir, j'aurai du plaisir car c'est physique et je contrôle pas... ça doit être semblable pour la plupart des hommes je pense. je n'aurais pas de plaisir que si je me force à ne pas en avoir, que je le refuse. ça m'est déjà arrivé 2/3 fois).
et je ne parle pas aussi de toutes les maladies qui bloque aussi le plaisir comme la dépression ou ce genre de choses. ce sont aussi des cause probable d'une absence de plaisir (et on peut parfaitement être malade sans le savoir, moi même il y a 2 semaines je savais pas pourquoi je prenais autant de poids depuis si longtemps et ai fini par penser que c’était dans ma nature, mais avec un bon médecin on a fini par trouvé une cause psychologique :shock: presque 15 ans que j'ai des soucis de poids pourtant)
Je ne suis pas d'accord avec toi, il ne suffit pas de "vouloir" et "pouvoir" pour avoir du plaisir sexuel. Mon corps fonctionne normalement, je le sais car j'ai déjà eu du plaisir, donc je "peux", mais même quand je le "veux" ça ne marche pas toujours. Et ce n'est pas à cause d'un dégoût ou autre, c'est juste à cause d'une absence de désir sexuel.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Zimou » 30 mars 2014, 18:20

newAje a écrit :Je ne comprends pas bien comment la notion de vouloir pourrait être liée à celle de plaisir. Le mot "vouloir" implique une intention mentale, alors que le plaisir est une réaction physique incontrôlée. Et comme nous avons chacun et chacune un corps qui réagit différemment, il me semble impossible d'essayer de rationaliser tout cela...
Je suis d'accord. c'est pour ça que j'ai dit que me concernant, même sans le vouloir j'en ai. Mais il est reconnu notre mental influence nos sensation. c'est utilisé en cuisine par exemple, un beaucoup repas plein de couleur et joliment préparé qui donne envie sera meilleurs qu'une repas marron en forme de bouilli qui dégoute, même si ils ont exactement le même gout. c'est pour ça que je pense que le vouloir influence le plaisir. mais ne dois pas provoqué une absence de plaisir si le corp fonctionne.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Journaliste, vous cherchez des témoignages?

Message par Zimou » 31 mars 2014, 01:15

pour reprendre le site top santé concernant l'absence de plaisir :
Il ne faut pas hésiter à consulter son gynécologue pour vérifier que tout va bien localement, puis un sexologue pour dénouer le problème psychologique.
les sexologues sont là pour ça, trouver la cause psychologique à un problème sexuel (pour les cause physique, c'est le gynéco). et les sexologue traitent aussi les personnes qui n'ont pas de plaisir sexuel. ce n'est pas que le travail des gynéco. l'idéal serait de demander l'avis d'un sexologue, mais j'en connais pas xD enfin à part Ronald Virag, mais c'est pas quelqu'un avec qui j'irai échanger xD
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

cedricnousdeux
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 02 mai 2014, 11:26

Recherche témoignage

Message par cedricnousdeux » 02 mai 2014, 11:35

Bonjour,

Journaliste au magazine NOUS DEUX, où je suis notamment en charge de la rubrique « Témoignage », j’aimerais beaucoup aborder le sujet de l’asexualité, un thème trop méconnu à mon goût. Pour cela, j’aimerais trouver une personne qui accepterait de témoigner dans nos pages pour nous expliquer ce qu’est exactement l’asexualité, et comment elle le vit au quotidien. Cette personne peut être un homme ou une femme, peu m’importe. Bien sûr, ce témoignage pourra être rendu totalement anonyme, avec changement des prénoms, des lieux éventuels, et de tous les détails qui pourraient faire en sorte qu’on la reconnaisse.

Une dernière chose : je ne vous cache pas que ma demande est relativement urgente donc n’hésitez surtout pas à me contacter le plus rapidement possible, soit par le biais d'un message privé, soit en m’appelant au 01.46.48.43.95

En remerciant tous ceux et toutes celles qui prêteront attention à ma demande.
Bien cordialement
Cédric

nanie
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 28 avr. 2014, 18:34
Localisation : maine et loire
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Recherche témoignage

Message par nanie » 02 mai 2014, 11:38

dans quel but

cedricnousdeux
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 02 mai 2014, 11:26

Re: Recherche témoignage

Message par cedricnousdeux » 02 mai 2014, 11:44

Mon but est uniquement de faire découvrir à mes lecteurs et lectrices ce versant de la sexualité qu'une grande majorité ne doit pas connaître. Expliquer simplement que non, tout le monde n'est pas "régi" par sexualité et comme, me semble-t-il au vu de mes recherches, l'asexualité est souvent mal comprise de la part de l'entourage ou des partenaires amoureux, je me dis qu'un témoignage pourrait aider à plus de compréhension, voilà tout.

nanie
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 28 avr. 2014, 18:34
Localisation : maine et loire
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Recherche témoignage

Message par nanie » 02 mai 2014, 12:32

et il n'y a pas assez de message ici pour en savoir plus?

Hervée
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 30 sept. 2013, 21:04
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Recherche témoignage

Message par Hervée » 03 mai 2014, 00:05

nanie a écrit :et il n'y a pas assez de message ici pour en savoir plus?
un article n'est pas toujours une collection d'informations éparses,
il faut d'abord que le journaliste puisse poser ses questions pour comprendre le sujet (sinon pour le restituer aux autres ça risque d'être coton ^^)
et ensuite il y a les questions que se poseront ses lecteurs (d'après le journalistes et en fonction du type de public visé, on n'écrit pas de la même manière pour okapi ou alternatives économiques :D )
De plus la forme du témoignage permet de personnifier un phénomène (à tort ou à raison parce qu'il y a parfois confusion entre spécificité du témoin et spécificité du groupe représenté) qui permet au lecteur d'avoir plus d'empathie.

@cedricnousdeux : désolée, perso je ne souhaite pas (et n'ai pas le temps) témoigner, mais il me semble que plusieurs personnes ici ont déjà participé à quelques production médiatiques, bonne chance pour votre reportage.

alpineau
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 18 août 2014, 10:33

A-romantiques : demande de témoignage pour le magazine BE !

Message par alpineau » 18 août 2014, 10:42

Bonjour à tous,

je suis journaliste pour le Magazine Féminin BE et je prépare un article sur les personnes qui ne tombent pas amoureuses, parce qu'elle l'ont choisi (déceptions amoureuses), parce qu'elles sont vierges de tout sentiment amoureux, ou parce qu'elles ne pensent pas être un(e) amoureux(se) de nature (les a-romantiques).

En rencontrant des personnes, en discutant, je me suis rendue compte que l'a romantisme, personne n'en parle. Bien après l'homosexualité, et même l'asexualité, c'est l'ultime tabou d'une société centrée sur le couple.

Je recherche des personnes qui accepteraient de témoigner, par mail ou téléphone, sur leur vie non-amoureuse. A visage découvert(avec une jolie photo pour montrer qu'il n'y a -vraiment- pas de honte), ou non (pour les timides).

J'espère de tous coeur que certain(e)s d'entre vous accepterons de m'aider à lever le voile sur l'a-amour.

Belle journée, et belle semaine à vous,

Anne-Laure Pineau
annelaurepineau@gmail.com

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités