"Une vie sans sexe" sur Planète

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Voya » 09 déc. 2011, 23:24

Merci pour le reportage, plutôt bien fait et intéressant.

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Dexter » 09 déc. 2011, 23:36

je l'ai trouvé très intéressant aussi :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par théralène » 10 déc. 2011, 20:29

Oui c'était très bien construit j'ai trouvé, une bonne idée de laisser libre cours aux intervenants sans jugement secondaire et de ne pas inviter un sexologue pour commenter les différents reportages.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Esteban75 » 10 déc. 2011, 23:41

quote="Apathy-is-a-cold-body"]Cette question ne part pas forcément d'une mauvaise interprétation. On peut présupposer un déplacement de l'eros vers des intérêts non sexualisés. Ce n'est jamais qu'une pulsion de vie. Le non-désir sexuel n'implique pas le non-désir tout court. Et je dis ça en me méfiant de la psychanalyse mais ces histoires de pulsions ont été relayées par beaucoup de chercheurs, elles sont presque observables sui generi lors d'une étude comportementale à long terme.[/quote]

Tu as bien défendu ton point de vue dans ce reportage, qui en plus de la qualité du contenu était aussi très bien réalisé.

:woke:

Avatar du membre
Cluedo
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 29 août 2011, 22:23
Localisation : Lorraine

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Cluedo » 11 déc. 2011, 01:13

je regarde ca des demain ^^
"Réfléchir, ça sert à rien, tout est dans la tête."

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Zimou » 12 déc. 2011, 13:08

On l'a regarder, le reportage était plutôt bien. Merci pour le témoignage, dommage que ça soit sur une "petite" chaine moins regarder que les autres, et donc moins visible.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Apathy-is-a-cold-body » 12 déc. 2011, 17:22

Il est quand même passé cinq fois déjà... et il pourrait être diffusé ailleurs.

Puis, sans vouloir être méprisant, je pense qu'il est bien plus utile de participer à un reportage bien fait pour une petite chaîne regardée par une majorité de gens instruits que de s'exposer dans une supercherie journalistique à grosse audience regardée par un quota de beaufs non négligeable.

Déjà, rien que pour ce reportage-là, les plus cons des magazines titraient "Ils sont asexuels et s'en expliquent". C'est parce que j'ai déjà toute la presse belge à dos sinon, je leur aurais dit ma façon de penser.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Syd » 12 déc. 2011, 21:01

Apathy-is-a-cold-body a écrit :Puis, sans vouloir être méprisant, je pense qu'il est bien plus utile de participer à un reportage bien fait pour une petite chaîne regardée par une majorité de gens instruits que de s'exposer dans une supercherie journalistique à grosse audience regardée par un quota de beaufs non négligeable
Tu n'as pas l'air de réaliser que chaque apparition de A dans une émission à grande audience pour beaufs est aussi regardée par un grand nombre de A isolés souffrant en silence. Il y a des A qui découvrent ces émissions pour beaufs en pleurant quand ils apprennent qu'ils ne sont pas seuls et pas anormaux.
Après, intellectuellement, je suis d'accord avec ce que tu dis, mais on ne peut pas se permettre le luxe de l'élitisme en l'état actuel des choses, même si j'espère que ton émission sera très largement diffusée.

Avatar du membre
Cluedo
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 29 août 2011, 22:23
Localisation : Lorraine

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Cluedo » 12 déc. 2011, 21:05

Apathy-is-a-cold-body a écrit :Puis, sans vouloir être méprisant, je pense qu'il est bien plus utile de participer à un reportage bien fait pour une petite chaîne regardée par une majorité de gens instruits que de s'exposer dans une supercherie journalistique à grosse audience regardée par un quota de beaufs non négligeable.
c'est pas faux
Apathy-is-a-cold-body a écrit :Déjà, rien que pour ce reportage-là, les plus cons des magazines titraient "Ils sont asexuels et s'en expliquent". C'est parce que j'ai déjà toute la presse belge à dos sinon, je leur aurais dit ma façon de penser.
:)
"Réfléchir, ça sert à rien, tout est dans la tête."

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Dexter » 12 déc. 2011, 21:45

Syd a écrit :Tu n'as pas l'air de réaliser que chaque apparition de A dans une émission à grande audience pour beaufs est aussi regardée par un grand nombre de A isolés souffrant en silence. Il y a des A qui découvrent ces émissions pour beaufs en pleurant quand ils apprennent qu'ils ne sont pas seuls et pas anormaux.
Après, intellectuellement, je suis d'accord avec ce que tu dis, mais on ne peut pas se permettre le luxe de l'élitisme en l'état actuel des choses, même si j'espère que ton émission sera très largement diffusée.
un gros +1
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Apathy-is-a-cold-body » 12 déc. 2011, 22:59

Tu n'as pas l'air de réaliser que chaque apparition de A dans une émission à grande audience pour beaufs est aussi regardée par un grand nombre de A isolés souffrant en silence. Il y a des A qui découvrent ces émissions pour beaufs en pleurant quand ils apprennent qu'ils ne sont pas seuls et pas anormaux.
Sauf que lorsque je vois ces émissions, j'ai justement l'impression qu'ils donnent aux asexuels une image d'anormaux et d'isolés... Donc ce n'est productif que pour le très court terme. Passé le stade de la reconnaissance de son état dans celui d'un autre, la marginalité reprend le dessus à cause du regard stigmatisant de ces mêmes émissions.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Syd » 13 déc. 2011, 09:24

Apathy-is-a-cold-body a écrit :Passé le stade de la reconnaissance de son état dans celui d'un autre, la marginalité reprend le dessus à cause du regard stigmatisant de ces mêmes émissions.
Dans les faits, non, ce n'est pas ce qui se passe. L'impact de la révélation efface la façon dont cela a été présenté, surtout grâce à la bonne image des A y participant, les blabla les accompagnant ayant souvent un impact anecdotique.
Il n'y a qu'à voir la déferlante d'inscriptions et de témoignages de soulagement des A après chaque émission de ce style.

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Apathy-is-a-cold-body » 13 déc. 2011, 11:33

Il y a effectivement une vague d'inscriptions qui suit les reportages grande audience. Mais ces messages ont souvent une teneur douloureuse ou un besoin communautaire. Il y a comme un double choc déclenché par ces gros passages médiatiques, celui de la découverte de son état et celui de la culpabilisation. Je pense donc que les grands médias sont une arme à double tranchant dont seuls les orateurs vraiment habiles peuvent tirer parti pour qu'il y ait davantage de répercussions positives que négatives. Car certes, cela fait un bien fou de découvrir qu'on est pas seul. J'ai souffert il y a quelques années d'une maladie neurologique aussi rare que terrifiante et cela m'a bien aidé. Mais découvrir en même temps qu'on est anormal, "venant d'une autre planète" pour reprendre les mots d'un reportage d'une grande chaîne ayant fait le tour du net, est-ce que cela ne contribue pas en même temps à marginaliser les asexuels, à les englober dans un cadre rigide qui ne correspond en rien à la réalité ?

Pour ma part, ces effets auront surtout pour conséquences à long terme de développer une certaine forme de communautarisme A mû par le sentiment d'anormalité accru et la nécessité de se fédérer avec d'autres pour mieux l'assumer. Je peux me tromper mais j'ai refusé de participer à des émissions-poubelles de grande audience pour cette raison, c'est une responsabilité énorme, je trouve. Mon avis est que cette marginalisation systématique des médias est due à l'état accablant de la recherche en sciences humaines en Belgique et en France où le manque de financement génère un retard de plusieurs décennies par rapport au monde anglo-saxon. Le site sur les recherches en anglais est une mine d'or, jamais on ne trouverait des renseignements aussi pertinents en français.
Voilà pourquoi, en attendant que le retard soit moins palpable, il faut investir sur les chaînes intelligentes qui servent souvent de relais aux idées scientifiques (chaînes documentaires, Arte, TV5,...)

En tout cas, le débat est intéressant.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Zimou » 13 déc. 2011, 16:17

Syd a écrit :Tu n'as pas l'air de réaliser que chaque apparition de A dans une émission à grande audience pour beaufs est aussi regardée par un grand nombre de A isolés souffrant en silence. Il y a des A qui découvrent ces émissions pour beaufs en pleurant quand ils apprennent qu'ils ne sont pas seuls et pas anormaux.
Après, intellectuellement, je suis d'accord avec ce que tu dis, mais on ne peut pas se permettre le luxe de l'élitisme en l'état actuel des choses, même si j'espère que ton émission sera très largement diffusée.
un gros +1 aussi.
Apathy-is-a-cold-body a écrit :Il y a effectivement une vague d'inscriptions qui suit les reportages grande audience. Mais ces messages ont souvent une teneur douloureuse ou un besoin communautaire. Il y a comme un double choc déclenché par ces gros passages médiatiques, celui de la découverte de son état et celui de la culpabilisation.
Pour avoir connu l'asexualité par un média à grande audience, je confirme avoir eu ce que tu appelle ce besoin communautaire, car en effet, j'ai découvert que je n’étais pas seul, et ai voulu partager ça avec d'autre personnes. Par contre je ne vois pas en quoi il y a une notion de culpabilisation lorsqu'on découvre l'asexualité ainsi. personnellement, ça m'a permis de me remettre en question, à mieux me comprendre, et j'en suis ressortie aujourd'hui bien meilleur (et bien mieux). Et de présenter l'asexualité dans un média à grande audience à peut être des inconvénients, mais la présenté sur une chaine regardé par des gens instruis donnera l'impression à des personnes qui le sont moins que l'asexualité appartiens à un monde à part. Si j’étais tombé sur ce reportage (en zappant par hasard sur planète, ou via internet) alors que je ne connaissait pas l'asexualité, je me serais peut être dit "c'est pas moi ça, je suis pas dans ce monde la, ça me correspond pas, faut être d'avantage intellectuel pour comprendre l'asexualité et se définir ainsi". hors, le seul intérêt d’être diffusé médiatiquement, c'est de montrer à un maximum de personne que l'asexualité existe et leur expliqué ce que c'est en s'adaptant au public, ce n'est pas de dévoiler sa vie priver face à une minorité. au contraire, pour vivre heureux, vivons caché et c'est pas facile de prendre la décision d’être diffusé sur une grande chaine. Sans parler des responsabilités que ça implique. Je ne vois pas de grand intérêt (car il n'y en a jamais aucun) d’être diffusé sur une petite chaine qui ne touchera finalement pas grand monde et n'aura donc pas de grande répercutions sur notre visibilité, alors qu'on peut avoir la possibilité d’être plus visible, et de "libérer" un plus grand nombre de personne asexuel qui s'ignore.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Re: "Une vie sans sexe" sur Planète

Message par Apathy-is-a-cold-body » 13 déc. 2011, 17:05

Oui, effectivement, tu m'as tout à fait convaincu, je suis un gros intello qui balance des choses inutiles sur une chaîne inutile. Vive TF1, M6 MR-TL, avec ce trio-là tout le monde sera ce qu'est l'asexualité, avec toutes les nuances et subtilités nécessaires parce que c'est sûr que rien ne sera coupé au montage. Et tant qu'à faire, interdisons les "petites chaînes", quand c'est moins con, c'est forcément pour les péteux et les gens risqueraient de croire que l'asexualité est réservée à une élite ! Faisons plutôt des reportages sur les A toutes les semaines tiens, on sera tellement visibles qu'il n'y aura bien sûr aucun rire moqueur en rue à notre passage... Il y a eu dix fois le mot "problèmes psychologiques" martelé au cours de l'émission, suivi du mot "anormal" mais bien sûr les gens auront tout oublié de ces mots-là...

J'aurais dû aller voir Delarue il y a deux ans tiens, inventer les faux souvenirs comme on me l'avait demandé. Je me serais dit : "C'est pour la bonne cause", entre deux injections d'héroïne en sa compagnie, ça m'aurait fait du bien. En plus, les gens qui se seraient projetés dans un témoignage inventé aurait été sauvés de la damnation éternelle et on se serait tous faits des bisous dans un monde sans préjugés, sans ignorance, où tout le monde est ouvert à la différence...

(Désolé pour la caricature, je n'ai absolument rien contre toi zimou, mais la naïveté est très dangereuse. J'ai eu des contacts avec tous les journaux nationaux de mon pays et avec les grandes chaînes belges. Je sais trop bien comment ça fonctionne...)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités