cherche témoignage pour article sérieux (Echo des Savanes)

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Avatar du membre
Rêve
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 15 sept. 2005, 14:22
Localisation : Nuit

Message par Rêve » 12 oct. 2005, 22:24

un niveau d'instruction plutôt bas ... je trouve que beaucoup ici on une culture élevée


"Mon but est de servir d'intermédiaire - en transmettant une parole, la votre. "
Pourtant il y à plus de phrase de Jacques Waynberg je trouve... cela clos même l'articles...
j'espere qu'il sera aprofondi avant d'être publié
Vivre dans un reve et mourir de son reveil

Avatar du membre
Prentice
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 10 oct. 2005, 18:03
Localisation : partout en rêve

Message par Prentice » 12 oct. 2005, 23:21

vous vous attendiez à quoi ?
maintenant imaginez la même chose mais en animation et en prime time chez Vogiel.
personnellement je perds très rarement mon temps à regarder la télévision (c'est du lavage de cerveau, et encore, je ne capte pas la 6) et je n'ai aucune intention d'aller raconter quoi que ce soit à aucune personne sévissant sur les chaînes hertziennes. c'est du masochisme. si seulement il existait des télévisions pirates...
la visibilité, c'est le coming out (je n'en suis pas encore là, donc c'est un travail qui me concerne aussi) et jusqu'à maintenant, AVEN (et quelques blogs).
vous voulez vraiment passer à la moulinette de la trivialisation télévisuelle ? ce qui va se passer, c'est que celles et ceux qui cherchent vraiment le monde des A trouveront de toute façon, sans passer par la boite (lycéens et étudiants de ce forum, déposez des tracts dans vos lieux de cours, même anonymement ! ) tandis que l'A sera tourné en dérision avec une mise en scène à deux balles entre un professeur de sexologie et, je ne sais pas moi, une prostituée, ou bien alors un catho PAM - parce que c'est ce qui se passe inévitablement à la télévision qui n'est pas là pour faire acte de visibilité ou d "information" mais de spectacle (pour les bobos, entre la poire et le fromage).
je souhaite bon courage à ceux qui vont passer à la télé !

en revanche, la perspective d'une A Pride m'est tout à fait délicieuse et si elle pouvait avoir lieu dans le cadre de la "LGTB Pride" (au fait, que pensent-ils de nous ?) ce serait encore plus fabuleux.
imaginez : le triomphe de la libération sexuelle (je pèse mes mots), de notre vivant, et avec des DJ en plus !
voila ce que nous devons montrer à la télévision (ça n'engage que moi).
non pas ce que la télévision veut montrer, mais ce que nous sommes.
une armée.

alors, on se lance ?
confusion is sex

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 13 oct. 2005, 00:02

Rêve a écrit :Je ne me reconnais pas du tout dans l'image non plus... mais alors pas un brin
Je ferai part de tous les commentaires faits à Agnès une fois son article publié (si elle ne l'a pas changé du fait qu'il soit sur le forum trop tôt). J'ai également transmis tous les commentaires de celles et ceux ayant bien voulu me répondre

Pour se reconnaître... il aurait fallut plus de participants ! Syd, Evguenia et moi du forum Français, c'est peu :cry: ! Et même si nous avons lui avons fait des commentaires en essayant d'inclure les autres, en nous référant aux sujets du forum, il n'est pas simple de parler de tous ! Tant nous sommes différents !

Pour le reste, attendez la publication de l'article
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 13 oct. 2005, 15:36

Merci de vos réactions, et milles excuses Gianni, si j'ai gaffé en publiant des extraits de l'article pour les commenter.

Je dois vous avouer (mea culpa), que j'ai un peu profité de cette mise au point pour faire le point sur mon asexualité, et exprimer ce que je ressens vis à vis du sexe.

C'est vrai que je me suis senti "hors du coup" quand j'ai vu que dans l'article la principale raison de l'aséxualité est que "ça vous ennuie". Dans mon cas, je ressens plus de dégout que d'ennuie vis à vis du sexe.

Ce qui me fait un peu sourire, c'est que c'est sur ce forum consacré à l'asexualité que j'ai du lie et écrire le plus de fois le mot "sexe".
Et pour moi, c'est un mot interdit...
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 23 nov. 2005, 11:27

Quelques précisions sur les conditions dans lesquelles s'est fait l'article. J'ai répondu aux questions de la journaliste par e-mail, mais celle-ci n'a retenu que certains aspects de mes propos, et a totalement ignoré d'autres.

En particulier, j'ai insisté sur le manque de respect et l'intolérance que nous devons régulièrement endurer, point qui me semble très important car il concerne notre vie au jour le jour. A la place, j'ai eu la mauvaise surprise de voir que cet article a été une tribune où se sont exprimé ce manque de respect et cette intolérance avec les propos d'un sexologue agressif.
Certes, cet article aide à notre visibilité, et cela est toujours positif. Cependant il est erroné sur certains points, comme l'ont souligné les réactions précédentes (comme la confusion maintes fois rencontrée entre asexualité et absence de libido).

Je suis perplexe quant au but de l'article, en plus de nous "étudier" (l'article s'intitule "Le mystère des asexuels"). Si on voulait nous comprendre, pourquoi faire la part belle à un "professionnel" qui nous condamne aussi rapidement ?
Le chapeau de l'article dit
(...)Ils réclament la liberté de vivre heureux sans faire l'amour. Pire : ils revendiquent leur totale indifférence comme une identité sexuelle d'un genre nouveau. Pour le sexologue J.W., rien de plus dangereux que cette nouvelle mode du communautarisme asexuel.
J'en déduis donc que "réclamer la liberté de vivre heureux sans faire l'amour" est déjà repréhensible puisque la revendication d'une identité est à ce point terrible (avec emploi d'un mot très tendance cette année : "communautarisme").
Donc est posé comme postulat de départ, que nous sommes "dangereux". Sauf que pas une fois l'article ou le sexologue n'expliquent comment et pourquoi nous sommes "dangereux". A la place, nous avons droit à une pénible suite de propos outranciers et insultants.

Bref, le jour où nous pourrons nous montrer sans attirer insultes, provocations, ricanements, etc, n'est pas pour tout de suite.

Avatar du membre
Naibed
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 07 nov. 2005, 02:31
Localisation : Overijse, Belgique
Contact :

Message par Naibed » 23 nov. 2005, 16:15

Syd a écrit :cet article a été une tribune où se sont exprimé ce manque de respect et cette intolérance avec les propos d'un sexologue agressif.
Apparemment, ça en fait déjà deux.. Job protection ? :-)

Mais, si je comprends bien, à coté de celui-ci, Dominique Chatton ça reste un modèle de modération ?
Syd a écrit :Certes, cet article aide à notre visibilité, et cela est toujours positif. Cependant il est erroné sur certains points, comme l'ont souligné les réactions précédentes (comme la confusion maintes fois rencontrée entre asexualité et absence de libido).
Je suis perplexe quant au but de l'article, en plus de nous "étudier" (l'article s'intitule "Le mystère des asexuels"). Si on voulait nous comprendre, pourquoi faire la part belle à un "professionnel" qui nous condamne aussi rapidement ?
Quel sujet d’étude vous attendiez-vous à voir abordé sérieusement avec une BD qui a une couverture comme celle-là?
Syd a écrit :Le chapeau de l'article dit
(...)Ils réclament la liberté de vivre heureux sans faire l'amour. Pire : ils revendiquent leur totale indifférence comme une identité sexuelle d'un genre nouveau. Pour le sexologue J.W., rien de plus dangereux que cette nouvelle mode du communautarisme asexuel.
Il faut d'abord rappeler que le communautarisme, ça qualifie les dérives d'un système qui condamne l'universalisme et l'individualisme, et donc qui a des visées clairement antidémocratiques, voire totalitaires..

  • universalisme: décrit le fait qu'un certain nombre de droits sont considérés comme "universels", applicables à tous les humains, quel que soit leur sexe, la couleur de leur peau, leur religion, ou refus de religion, leur inclination sexuelle ou whatever
  • individualisme: individualisme des droits: le fait que les droits concédés aux humains soient applicables à tout individu sans distinctions.
    Sans que cet individu ne doive faire partie d'un groupe, d'un clan, d'une horde, d'une caste, d'une communauté ou whatever.. .
[/color]
Syd a écrit :J'en déduis donc que "réclamer la liberté de vivre heureux sans faire l'amour" est déjà repréhensible puisque la revendication d'une identité est à ce point terrible « .
Dans un système communautariste, l'essentiel des droits de l'individu sont collectifs, attribués par la communauté à laquelle il appartient, qui le protège, et envers laquelle il rend allégeance. Rejeté par le groupe, le clan, la communauté à laquelle il appartient, l'individu n'est plus rien.

Propos supprimés par la modération pour raisons juridiques.
Syd a écrit : (avec emploi d'un mot très tendance cette année : "communautarisme").
Communautarisme, ça n’a rien de tendance : c’est un mot qui s’emploie depuis au moins un quart de siècle. Le communautarisme identitaire est un mouvement de pensée qui s'est développé au milieu des années '70 dans le monde anglo-saxon. Ce qui est récent, c’est la visibilité de plus en plus agressive de ces mouvements, et du principal d’entre eux, déjà cité.

Mais confondre revendication identitaire et communautarisme identitaire, c’est malhonnête, même pour un journaliste sous-doué de l’Echo des Savanes..
Syd a écrit :Donc est posé comme postulat de départ, que nous sommes "dangereux".
Je peine quand même à croire que l’AVEN prononce des fatwà condamnant à mort les asexuels qui changent d’avis en cours de route, et qui opteraient, finalement pour la sexualité. Enfin, je peux me tromper... :P :lol:
Syd a écrit :Sauf que pas une fois l'article ou le sexologue n'expliquent comment et pourquoi nous sommes "dangereux".
Vous n’avez pas expliqué qu’on n’attrape pas le SIDA en s’asseyant sur une planche de WC précédemment utilisée par un asexuel ? :P :lol: :twisted:
Syd a écrit :A la place, nous avons droit à une pénible suite de propos outranciers et insultants.


C’est « L’écho des Savanes » aussi, hein ? le champion de la BD à base d’ « humour » gras et vulgaire. Vous vous attendiez à quoi ?
Syd a écrit :Bref, le jour où nous pourrons nous montrer sans attirer insultes, provocations, ricanements, etc, n'est pas pour tout de suite.
Ceci dit, franchement, je pense quand même qu’en dehors de l’Echo des Savanes (qui n’est pas une référence) les choses ne se passent pas si mal quand même... L'histoire du mouvement homosexuel , ou (pire encore) celle du féminisme, de l'émancipation de la femme en ont vu d'autres, incomparablement plus graves, croyez-moi.
N
--
Ici il y avait une signature cool

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 25 nov. 2005, 01:57

Je confirme les propos de Syd !

Agnès demandait aussi des précisions, mais n'a retenu que ce qu'elle voulait pour la rédaction ! Par exemple lorsque j'ai :zzz: au milieu de l'acte ! Elle a oublié d'ajouter que nous étions crevés tous les deux et que... je n'était pas le seul à :zzz: !!! :mrgreen:

Mais bon, il faut toujours une thèse et une anti-thèse... :roll:

Le côté positif, est que grâce à son article, d'autres A sauront qu'ils ne sont plus seuls au monde, ou découvriront qui ils sont ! :D
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 25 nov. 2005, 02:09

il est tout de même assez peu probable que des a lisent ce genre de magazine
(enfin je sais pas :D )

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 25 nov. 2005, 02:16

Lyk a écrit :il est tout de même assez peu probable que des a lisent ce genre de magazine
(enfin je sais pas :D )
Effectivement, mais le hasard fait bien les choses parfois ! Ou des sexuels ouverts peuvent faire circuler l'article... J'ai des potes sexuels qui font connaître l'Aven à des personnes qu'ils pensent être A... alors...

Je dois avouer ma surprise d'avoir vu plusieurs sexuels s'y intéresser de près (à l'Asexualité) et qui me demandent plus d'informations... Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 25 nov. 2005, 04:48

exact, j'ai pas mal remarqué ce genre de comportement autour de moi

Avatar du membre
Naibed
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 07 nov. 2005, 02:31
Localisation : Overijse, Belgique
Contact :

Message par Naibed » 26 nov. 2005, 02:02

Gianni a écrit :Je confirme les propos de Syd !

[...]
Quelqu'un infirmait les propos de Syd ?
N
--
Ici il y avait une signature cool

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 26 nov. 2005, 20:40

Syd a écrit :Donc est posé comme postulat de départ, que nous sommes "dangereux". Sauf que pas une fois l'article ou le sexologue n'expliquent comment et pourquoi nous sommes "dangereux".
C'est à se demander si le psy est débile ou s'il le fait exprés. Les asexuel(le)s ne sont pas plus dangereux que des sexuel(le)s, et sont nettement moins dangereux que les accrocs au sexe, en particulier les violeurs et les pédophiles :evil: .
Syd a écrit :Bref, le jour où nous pourrons nous montrer sans attirer insultes, provocations, ricanements, etc, n'est pas pour tout de suite.
Malheureusement ce que tu dis là est vrai, au mieux on se moque de nous au pire on nous insultes (et une minuscule minorité nous comprends, et encore je me demande si c'est pas parfois de l'hypocrisie, quelqu'un te dit qu'il te comprends mais en fait il pense que c'est une lubie qui va te passer)
Gianni a écrit :Je dois avouer ma surprise d'avoir vu plusieurs sexuels s'y intéresser de près (à l'Asexualité) et qui me demandent plus d'informations... Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant !
Le tout serait de savoir pourquoi ça les intéresses :!: :?:
Image

Avatar du membre
Naibed
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 07 nov. 2005, 02:31
Localisation : Overijse, Belgique
Contact :

Message par Naibed » 26 nov. 2005, 21:32

Eclora a écrit :
Gianni a écrit :Je dois avouer ma surprise d'avoir vu plusieurs sexuels s'y intéresser de près (à l'Asexualité) et qui me demandent plus d'informations... Je ne pensais pas qu'il y en aurait autant !
Le tout serait de savoir pourquoi ça les intéresses :!: :?:
Simple : comme les grands prédateurs dans les fourrés, ils guettent dans l'ombre et sans relâche les A qui faiblissent, qui hésitent, qui sont près à changer d'avis pour être les premiers à leur "sauter dessus", gniark gniark gniark...

Bon, j'arrête de plaisanter (faudrait pas que ça tourne à la paranoïa.. :-) )

Tsss.. voyons, Eclora, les "S" ne sont pas obsédés par le sexe toute la journée, ils sont le cas échéant psys, sociologues, .. ou tout simplement curieux d'en apprendre un peu plus sur cette chose qui leur paraît étrange.. L'asexualité est pour la plupart d'entre eux un phénomène méconnu (c'est déjà le cas pour beaucoup de "A", donc, a fortiori, pour les S), et donc ils s'informent. Soit par "effet de mode", pour faire un papier "sensationnaliste" (comme l'Echo des Savanes"), soit parce qu'il y a des S qui sont ouverts à la différence de l'autre.. (Si si !)

Where's the beef ?
N
--
Ici il y avait une signature cool

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 27 nov. 2005, 01:48

Eclora a écrit : C'est à se demander si le psy est débile ou s'il le fait exprés. Les asexuel(le)s ne sont pas plus dangereux que des sexuel(le)s, et sont nettement moins dangereux que les accrocs au sexe, en particulier les violeurs et les pédophiles :evil: .
Nous sommes dangereux pour le travail de certains psy

Pire encore, si tout le monde disait "oui" il n'y aurait plus de viol... Donc, nous faisons partie des responsables ! (humour noir ?)
Eclora a écrit :Malheureusement ce que tu dis là est vrai, au mieux on se moque de nous au pire on nous insultes (et une minuscule minorité nous comprends, et encore je me demande si c'est pas parfois de l'hypocrisie, quelqu'un te dit qu'il te comprends mais en fait il pense que c'est une lubie qui va te passer)
Je pense que l'on ne nous comprend pas, car c'est "nouveau" ! Mais j'ai pu constater déjà une certaine évolution chez des sexuels, même très accros ! Nous restons une énygme quelque part, mais ils peuvent arriver à comprendre. Bien entendu, tu auras toujours ceux qui penseront que nous avons une "passade" !
Eclora a écrit :Le tout serait de savoir pourquoi ça les intéresses :!: :?:
Dans les cas que j'ai rencontré, certains s'y intéressent pour en parler à des personnes qu'ils suspectent d'être A.
D'autres s'y intéressent comme ils s'intéressent aux autres différentes orientations sexuelles.
Ils essayent de savoir comment nous réagissons (ou ne réagissons pas) à la sexualité

je dois dire qu'en quelques mois j'ai vu une grande évolution autour de moi beaucoup plus d'intérêt soudain (bien que nombre d'entre eux ignorent que je suis A)
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 27 nov. 2005, 18:18

Naibed a écrit :y a des S qui sont ouverts à la différence de l'autre.. (Si si !)
Gianni a écrit :Dans les cas que j'ai rencontré, certains s'y intéressent pour en parler à des personnes qu'ils suspectent d'être A.
D'autres s'y intéressent comme ils s'intéressent aux autres différentes orientations sexuelles.
Ils essayent de savoir comment nous réagissons (ou ne réagissons pas) à la sexualité
Perso, ceux que je rencontre et qui ont entendu parler d'asexualité se contente de dire :"c'est bizarre" ou plus fréquemment : "ils ne savent pas ce qu'ils ratent", à vous entendre j'ai l'impression que les personnes que je fréquente ne sont pas très "intéressées" ou "curieuses de savoir" en comparaisons des nombreux S que le sujet intéresse :roll: .
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité