cherche témoignage pour article sérieux (Echo des Savanes)

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
agnes giard
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 06 oct. 2005, 17:18
Localisation : Paris
Contact :

cherche témoignage pour article sérieux (Echo des Savanes)

Message par agnes giard » 06 oct. 2005, 17:30

Je m'appelle Agnès Giard, je suis journaliste pour la presse féminine (Glamour, Marie-Claire, etc) et masculine.
Pour un gros dossier de plusieurs pages, à paraître dans le prochain numéro de L'echo des savanes, je serais heureuse de pouvoir poser quelques questions à des personnes asexuelles, pour mieux comprendre l'asexualité.

Les témoignages peuvent être anonymes (sous pseudonyme) bien sûr.
Je suis prête à faire relire mon article, car je travaille toujours dans la transparence.

Mon but est de servir d'intermédiaire - en transmettant une parole, la votre.
N'hésitez pas à me contacter pour avoir la liste des questions que j'aimerais poser : y répondre ne devrait pas prendre très longtemps et m'aiderait grandement à mieux parler du phénomène.
Ce serait formidable d'avoir une interview entière de quelqu'un de sérieux.
En vous remerciant d'avance
Agnès Giard

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 07 oct. 2005, 19:48

J'ai répondu aux questions d'Agnès ! très gentille !

dépéchez vous, c'est pour lundi !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Stavius
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 16 sept. 2005, 01:47

Message par Stavius » 07 oct. 2005, 21:41

Suis-je Mort? * C'est le paradis ce site!!! *

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 11 oct. 2005, 15:52

Il existe certains hommes qui regardent les fesses des filles avec autant d’intérêt qu’un parterre de pétunias. Ils ne bandent pas pour les filles. Ni pour les mecs d’ailleurs, ni pour les animaux, ni pour les végétaux.
Ca commence bien pour moi qui suis jardinier de profession...

Ils trouvent le cul à ce point inintéressant, qu’ils en font leur slogan : « No sex, no problem ». Le niveau de leur libido, c’est comme à marée basse : moins que zéro.
...Et voilà ! Je ne vois pas pourquoi mélanger libido et sexe. Dans mon cas, j'ai une libido très devellopée, même si je ne suis pas interessé par le côté physique du sexe.
Et alors ? Revendiquant le droit de vivre heureux sans être des obsédés comme nous tous, ils se désignent par la lettre A pour Asexuel. Aux Etats-Unis où leur mouvement prend l’ampleur d’une véritable phénomène de société, certains se définissent comme des Amibes humaines. Les amibes ne font jamais l’amour. Les amibes humaines ne le font – à peine plus - que par sentiment du devoir.
?! :shock: Le sexe par "sentiment de devoir" ? Je sens que dans cinq minutes je vais devenir un catho PAM (pas avant le mariage), alors que mon asexualité est très differente de ce genre d'idées reçues (mais peut-être que je manque à mon "devoir" de reproduction ?)
Ce n’est pas qu’ils soient incapables d’avoir une relation sexuelle - rien à voir, officiellement, avec l’impuissance ou la frigidité – c’est juste que les asexuels n’en éprouvent pas le désir… Certains se contentent de bisous. D’autres aiment les calins.
Elle serait sympa de parler aussi de ceux qui n'aiment ni les bisous, ni les calins...
D’une centaine de membres (si j’ose dire),
Que c'est drôle... :evil:
L’asexualité n’est pas une dysfonction, et il est inutile de chercher une explication à ce manque de désir, de même qu’il est inutile de vouloir se soigner.
Discutable...
Difficile de briller en société quand on affiche une existence proche du néant sexuel !
Ou elle est allée la pecher celle là ? Je suis A et j'ai pas spécialment de pbs en société. J'en ai même moins que certains qui passent leur temps à tenter de pécho, sans jamais conclure...
Les A font figure d’Anormaux, (...) voire d’Aliénés.
Merci ! :evil:
Mais comme ils ne sont pas sexuellement déviants au sens actif du terme, le détachement dont ils font preuve à l’égard du coït passe au pire pour une forme de refoulement pudibond ou de timidité exacerbée…
Tout les A ne font pas preuve de détachement vis à vis du coït. Je pense, et c'est mon cas, que bcp ressentent du dégout par rapport à la chose.
On les plaint, on les soupçonne d’être totalement coincés et on surveille leur consommation de valium.
Idem que pour le "difficile de briller en société", mais peut-être que c'est du au fait que je sois un homme, donc plus à l'aise en société ?
Les Asexuels constituent-ils une catégorie à ranger aux côtés des hétérosexuels, des gays ou des bisexuels ?
Discutable, et difficile de comparer les LGBT, qui sont en général de gros consommateurs de sexe aux A.
Elle précise seulement que les asexuels sont en majorité des femmes, ou des personnes de petites tailles, avec un niveau d’instruction plutôt bas et que souvent elles sont mariées depuis longtemps…
Encore merci ! :evil: Je suis un homme, de taille moyenne, avec un bon niveau d'instruction, et célibataire, bien sur. :twisted:
Chez des rats et des gerbilles, la proportion n'ayant aucun intérêt pour le sexe atteindrait jusqu'à 12 %, mentionne le site Wikipedia.
A ce propos, si ça interesse quelqu'un, ma petite soeur vend (pas cher) des gerbilles.
C’est comme si vous proposiez à des cancéreux de se passer de thérapie et de porter un pin’s « J’ai une tumeur », pour positiver. »
Et encore merci de la comparaison ! :evil:

[pour le § qui suit, elle va ajouter que nous respectons l’avis de JW mais que nous ne sommes pas d’accord]

Les asexuels sont-ils des malades ? Pas du tout, précise Jacques Waynberg. « Ce sont juste les cancres du sexe. Il n’y a rien de pathologique dans le fait d’être le dernier de la classe. Tout le monde ne peut pas être Pavarotti. En sexe, c’est la même chose : il faut du talent, mais surtout du travail. Or les asexuels ne veulent pas travailler : ça les ennuit, ça les fatigue, et leur profond désintérêt pour les choses du sexe vient probablement de leur très faibles aptitudes à jouir. Il y a donc quelque chose d’obscène dans leurs revendications : un peu comme si des nuls formaient un groupe de nuls pour se retrouver entre nuls et communier dans l’auto-satisfaction… ».
Pour le § qui précéde, je (mais ça n'engage que moi) ne partage ni ne respecte l'avis du Pseudo-Docteur Machin. Ayant été sexuel dans une vie antérieure, je sais que je ne suis pas un "cancre en sexe", mais le sexe m'ennuie et me répugne, et il n'y a pas d'autres explications à chercher pour comprendre mon asexualité !

Et merci pour "les nuls qui forment un groupe de nuls pour se retrouver entre nuls" et (allez!) se masturber intelectuellement... :evil:
Jacques Waynberg a son franc-parler,
Jacques Waynberg devrait ecouter ce qu'il dit avant de l'ouvrir...
exprimant sans faux-semblants ce sur quoi la majorité des psychologues s’accordent : la communautarisme A peut tourner au piège. Il est nuisible, voire dangereux, que des personnes dénuées de désir transforment leur apathie libidinale en donnée intangible et se contentent de dire « Prenez-moi comme je suis ».
:shock: Help ! Je suis en danger !!! Enfin, je ne risque déjà pas le Sida...
Ou plutôt : « Ne me prenez pas. »
Très drôle ! :x
« Des couples qui viennent me voir parce qu’ils aimeraient avoir un enfant et qu’au bout de 12 ans de mariage ils sont restés vierges, j’en ai un par semaine dans mon cabinet », remarque le docteur Jacques Waynberg.
C'est le docteur folamour ou quoi ?
« Les mariages non-consommés, ça existe depuis longtemps et ce n’est généralement pas un problème si les deux conjoints partagent la même indifférence pour le sexe. En revanche, je trouve à vomir ceux qui se refusent à leur conjoint en brandissant la notion d’asexualité, qui se disculpent à moindre frais ou récusent leur souffrance en en faisant un sujet d’orgueil. Ce sont des démissionaires, qui se réfugient derrière un concept-bidon, pour éviter le travail considérable que représente la construction d’un couple. Et le pire, c’est qu’ils accusent la société d’être trop portée sur le sexe ! C’est un peu comme ces touristes à Bogota qui proclament « l’argent ne fait pas le bonheur. » Dans les pays où l’on réprime la sexualité, les asexuels se feraient lapider. Ce sont des « insolents » conclut Jacques Waynberg, qui se payent le luxe de dénigrer la source de plaisir la plus extraordinaire au monde, la plus chérement acquise sur des siècles d’opression religieuse et morale.
On se calme docteur ! D'abord un psy n'est pas là pour juger, mais pour écouter. Ce genre de réaction me mettent en rogne, et moi, ce que je trouve à vomir, ce sont les égoiste que prétendent que le sexe est "la source de plaisir la plus extraordinaire du monde"... Bien sur, si vous ètes consentant, mais si on vous force, ça devient une source de dégout, non de plaisir. Et forcer un A à avoir des relations sexuelles, c'est un viol, ni plus, ni moins. :evil:


Je trouve que le reportage, de par sa structure est à charge contre nous. En général, on met en dernier l'avis qu'on défend, et evidemment, ce papier se termine sur l'avis du Docteur Machin.

En plus, on oublie de parler des contraintes du sexe, et notamment du SIDA, ce qui, même si ce n'est la principale cause de mon asexualité, n'y est pas étranger pour autant.

Et oui ! Le sexe, ce n'est pas tout rose, ce n'est pas un plaisir "innocent" comme semble vouloir le faire croire le bon docteur machin.

Voilà, je sais que j'ai été long, j'ai dit tout ce que j'avais à dire, je n'ai aps voulu commenter les temoignages de Gianni, Syd et Evguenia, qui sont très bien, même si dans l'article ils sont utilisés pour etayer les propos du docteur machin.
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 11 oct. 2005, 16:27

si je puis me permettre
le découpage peut laisser penser que tu t'attaques plus à la forme qu'au fond (ce qui est ptet aussi le cas, mais je ne suis pas sur que ce soit forcément une bonne chose), je pense aussi que c'est plus facile de pouvoir tout analyser en évitant les coupures (garder la vue d'ensemble)
en tout cas, c'est mon cas :)
bien sur, ca ne m'empêche pas d'être en partie d'accord

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 11 oct. 2005, 16:29

L'article n'est pas terminé !!!!! trop tôt pour juger ! attendez la publication réelle !!!!
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 11 oct. 2005, 16:35

Je m'attaque à ce qui me fait bondir.
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 11 oct. 2005, 16:40

Gianni a écrit :L'article n'est pas terminé !!!!! trop tôt pour juger ! attendez la publication réelle !!!!
Alors là, Gianni, je ne fait pas d'illusions, surtout que cet article est prévu pour l'echo des savanes.

L'echo des savanes, c'est avec entrevue, ce qui se fait de pire dans la presse masculine.

Et je ne me reconnais pas dans l'image que donne des asexuels cet article.
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 11 oct. 2005, 19:00

nans a écrit :L'echo des savanes, c'est avec entrevue, ce qui se fait de pire dans la presse masculine.
Ce n'est pas FHM ce qui se fait de pire ?

Avatar du membre
Rêve
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 15 sept. 2005, 14:22
Localisation : Nuit

Message par Rêve » 11 oct. 2005, 21:09

Je ne me reconnais pas du tout dans l'image non plus... mais alors pas un brin
Vivre dans un reve et mourir de son reveil

Stavius
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 16 sept. 2005, 01:47

Message par Stavius » 11 oct. 2005, 22:06

Pathétiques
Suis-je Mort? * C'est le paradis ce site!!! *

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Message par Heimdall » 12 oct. 2005, 00:03

Agnès Giard a écrit : Il existe certains hommes qui regardent les fesses des filles avec autant d’intérêt qu’un parterre de pétunias. Ils ne bandent pas (...)Le niveau de leur libido, c’est comme à marée basse : moins que zéro.
Je suis d'accord avec nans, j'ai une libido, mais le sexe ne m'intéresse pas. C'est vrai que c'est déjà pas facile pour beaucoup de monde de comprendre l'asexualité; et faire de nous des personnes sans libido rend notre orientation plus facile à imaginer; mais c'est trop faux, seule une petite proportion des asexuels n'ont pas de libido, laisser croire le contraire, c'est mettre les autres à la porte.
nans a écrit :
Agnès Giard a écrit : Elle précise seulement que les asexuels sont en majorité des femmes, ou des personnes de petites tailles, avec un niveau d’instruction plutôt bas et que souvent elles sont mariées depuis longtemps…
Encore merci ! Evil or Very Mad Je suis un homme, de taille moyenne, avec un bon niveau d'instruction, et célibataire, bien sur. Twisted Evil
Ce sont les statistiques de Bogaert, c'est la seule étude que l'on aie pour le moment qui parle d'asexualité, et, je crois que ce n'était pas le but initial, donc, ces résultats (et les conclusions qu'on en tire) sont biaisés.
nans a écrit :
Agnès Giard a écrit : L’asexualité n’est pas une dysfonction, et il est inutile de chercher une explication à ce manque de désir, de même qu’il est inutile de vouloir se soigner.
Discutable...
Je suis d'accord sur le principe, même si tout va bien, ça ne nous empêche pas de vouloir en savoir plus. Maintenant, c'est plus commode de dire que tout est bien et de ne pas aller plus loin. Tout dépend de ce que l'on veut, rester tranquilles dans notre bulle ? J'ai envie d'en savoir plus, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
Agnès Giard a écrit : Difficile de briller en société quand on affiche une existence proche du néant sexuel! Les A font figure d’anormaux, d'asthéniques voire d’aliénés. Mais comme ils ne sont pas sexuellement déviants au sens actif du terme, le détachement dont ils font preuve à l’égard du coït passe au pire pour une forme de refoulement pudibond ou de timidité exacerbée… On les plaint, on les soupçonne d’être totalement coincés et on surveille leur consommation de valium.
Ce qui peut nous apporter de la compassion, voire faire de nous des "martyrs"; ça dépend de qui va lire ça, mais il y a pas mal de gens qui ne supportent pas que les asexuels "se plaignent", le docteur Waynberg, et notre seul troll, ringoponpon, en font partie, j'ai aussi lu des commentaires de ce genre sur d'autres forums quand on y parlait d'asexualité. Des idées ?
Agnès Giard a écrit : Les asexuels sont-ils des malades ? Pas du tout, précise Jacques Waynberg. « Ce sont juste les cancres du sexe. Il n’y a rien de pathologique dans le fait d’être le dernier de la classe. Tout le monde ne peut pas être Pavarotti. En sexe, c’est la même chose : il faut du talent, mais surtout du travail. Or les asexuels ne veulent pas travailler : ça les ennuit, ça les fatigue, et leur profond désintérêt pour les choses du sexe vient probablement de leur très faibles aptitudes à jouir. Il y a donc
quelque chose d’obscène dans leurs revendications : un peu comme si des nuls formaient un groupe de nuls pour se retrouver entre nuls et communier dans l’auto-satisfaction… ». Jacques Waynberg a son franc-parler, exprimant sans faux-semblants ce sur quoi la majorité des psychologues s’accordent : la communautarisme A peut tourner au piège. Il est nuisible, voire dangereux, que des personnes dénuées de désir transforment leur apathie libidinale en donnée intangible et se contentent de dire « Prenez -moi comme je suis ». Ou plutôt : « Ne me prenez pas. » Ceux qui souffrent d’un sentiment de rejet peuvent trouver du réconfort à rencontrer d’autres asexuels. Mais dans le cadre d’une vie de couple, l’asexualité sert souvent de bonne excuse : « Je suis comme ça, c’est pas ma faute. Si tu ne m’acceptes pas tel(le) que je suis, va-t-en ». Divorce garanti.
Ah. L'Antagoniste. Toute bonne disertation doit faire de la dialectique, non ?
Le rassemblement : monsieur Wainberg ne fait pas preuve d'ouverture d'esprit. Se rassembler en communauté vas plus loin que porter un pins et se lamenter (ou se vanter) de sa particularité.
Les cancres du sexe : bof, pourquoi pas, hein ? Voilà une explication facile. Toutefois, si en tant que docteur, il pose une hypothèse, il serait bien qu'il cherche ensuite à développer sa théorie, vérifier ses arguments, faire des observations, etc. Sans ça, ce ne sont que des spéculations; mais je reconnaît que pour le moment la plupart des choses que l'on a dit sur l'asexualité ne sont que des spéculations aussi, et que son argument présente un certain intérêt. Où ? Eh bien, il dit que nous avons un profond désintérêt pour les choses du sexe, une bonne idée, à creuser si l'on veut parler d'asexualité. Pour la cause par contre, il faut oublier la "faible capacité à jouir", nous ne somme pas frigides, ni dépressifs.
"Il est nuisible, voire dangereux, que des personnes dénuées de désir transforment leur apathie libidinale en donnée intangible et se contentent de dire"
Encore une idée intéressante, est-il vraiment dangereux et nuisible de ne pas voir notre asexualité comme un défaut ... oui, j'ai un peu changé le sujet; une fois de plus, j'ai une libido, je n'en fait pas une qualité, et je ne me "contente pas de dire", depuis que j'ai découvert mon asexualité (ou hyposexualité si vous préférez), je n'arrête pas d'y réfléchir.

nans a écrit :
Agnès Giard a écrit : Ou plutôt : « Ne me prenez pas. »
Très drôle !
La plaisanterie était facile, laissons-la lui :D . De même pour "
D’une centaine de membres (si j’ose dire)", un peu d'humour ne nous fait pas de mal, d'ailleurs moi ca me fait du mal, il y en a que je ne pourrais jamais placer parce que la bienséance me l'interdit. Mais en plus, ce qui est chouette sur un forum asexuel, c'est que l'on a pas à se faire du souci à propos de ce qu'on écrit, si on a fait un sous entendu, ou un mauvais jeu de mot sans le faire exprès, qui va commencer à chercher et à relever ce genre de détail ? Personne.

Encore une petite citation du docteur Wainberg :
Et le pire, c’est qu’ils accusent la société d’être trop portée sur le
sexe !
D'abord, je ne suis pas sûr que c'était ce qu'il y avait de pire dans la diatribe du docteur Wainberg, et en effet, je crois que c'est secondaire. Nous remarquons que la société est trop portée sur le sexe, c'est une constatation, et dans laquelle de nombreux sexuels nous rejoignent.

Pour terminer, ce que je reproche au docteur Wainberg, c'est son manque d' impartialité :
"se moque le docteur Jacques Waynberg"; "quelque chose d’obscène dans leurs revendications "; "Il est nuisible"; "je trouve à vomir "; "se réfugient derrière un concept-bidon"; "Ce sont des « insolents »"
, entre autre.
Sa réaction me donne surtout l'impression qu'il a pris parti contre nous, nous le dégoûtons, et il emploie les mots pour le faire sentir. Sans aller trop loin, je crois que c'est le genre de discours aucquel on peut s'attendre de la part de quelqu'un qui rejette quelque chose qu'il ne comprend pas et qui lui fait peur; dans le meilleur des cas; on peut aussi envisager que monsieur Wainberg utilise simplement un langage coloré pour mieux souligner ses arguments, une attitude qui ne me semble pas professionnelle, même si je n'ai pas vraiment ce qu'il faut pour juger de son professionalisme. On peut enfin penser que monsieur Wainberg a choisi de défendre une opinion plus ou moins au hasard, et après s'être fait un avis rapide, il l'a étayé comme il l'a pu, mais avec si peu de faits, il fallait rajouter de la virulence pour faire monter la sauce.

Mais peut-être suis-je trop diplomatique, m'attendant à une attitude similaire chez les autres.

Sur ce, je vous tire mon chapeau, cet article est quand même meilleur que ce que j'ai vu jusqu'ici, et les commentaires sont engagés et bien pensés.

A la prochaine.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 12 oct. 2005, 01:18

Il aurait quand même été plus souhaitable de parler de l'article une fois seulement édité !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
lumina
Amène
Messages : 412
Enregistré le : 07 août 2005, 00:56
Localisation : Paris

article Mlle Giard

Message par lumina » 12 oct. 2005, 04:21

Gianni a écrit :Il aurait quand même été plus souhaitable de parler de l'article une fois seulement édité !
En effet, I do agree with Gianny!
(je suis d'acoord avec Gianni => traduction pour les non anglophones et parce qu'on est sur un site francophone tout de même ^_^ lol)
Juste une question d'éthique : on ne parle pas d'un article non publié sinon vous pourriez avoir des problèmes...
Lyk a écrit :si je puis me permettre

le découpage peut laisser penser que tu t'attaques plus à la forme qu'au fond (ce qui est ptet aussi le cas, mais je ne suis pas sur que ce soit forcément une bonne chose), je pense aussi que c'est plus facile de pouvoir tout analyser en évitant les coupures (garder la vue d'ensemble)
en tout cas, c'est mon cas :)
bien sur, ca ne m'empêche pas d'être en partie d'accord
De plus je suis de l'avis de Lyk que de simples phrases enlevées de leur contexte, prète à des interprétations parfois inexactes... Même si j'ai moi aussi poussé des gueulantes en lisant certains passages de l'article.

=> <Nans>
si je peux me permettre, MlleGiard n'est pas à blamer : les propos de son article sont en grande partie les paroles rapportées du docteur Waynberg.
Il est malgré tout vrai que sa non prise de position concernant les paroles qu"elle rapporte laisse planer une ambiguité et peut faire penser qu'elle adhère aux idées du dit docteur.
C'est d'ailleurs ce que j'ai précisé dans mon email à Gianni et à Mlle Giard.

la suite dès l'édition de l'article où je mettrai en ligne une copie de l'email que j'ai envoyé à Gianni (qui l'a ensuite transmis à Mlle Giard).

:bise:
Lumina
~ Lumina ~

"It takes a lot of courage to grow up and be who you really are." (EE Cummings)

lili
Amibe
Messages : 82
Enregistré le : 02 mai 2005, 14:42

Message par lili » 12 oct. 2005, 15:30

Voici le mail que j'ai envoyé à gianni sur mon opinion à propos de l'article :

"j'aime bien tout le début mais ce qui me gêne c'est qu'elle fini l'article sur la note ultra négative de ce Jacques Waynberg (quel exité celui là!!!).... c'est gènant parceque c'est le sentiment qui reste après la lecture puisque ça arrive à la fin.

Elle parle de nous de manière objective au début nous laisse nous exprimer et finit l'article en nous torpillant...euh ouais...

faudrait nuancer la fin!

Elle a fait exprès de trouver un psy qui semble près à se lancer dans une chasse aux sorcières et nous voue une sorte de haine dégout et nous trouve pitoyable.... parceque y'en a d'autre des psy qui auraient surement une opinion plus "ouverte"...???"


En fait j'aime bien le début même si je ne m'y retrouve pas totalement car vu nos différences j'ai abandonné l'idée de faire passer un message qui conviendrait à tout le monde, on est beaucoup trop différents pour ça.

Le but de nos communications est de faire passer et accepter l'idée que le sexe ne nous interesse pas et qu'on s'en passe très bien puisque ça ne nous manque pas... par contre ce dont je suis convaincue c'est qu'il ne faut pas dire que les asexuels ont un dégout pour la sexe car déjà, ce n'ets pas vrai pour tous, et que ça donne une image très négative de nous car cela peut être rapidement associé dans l'inconscient collectif à un aspect pathologique (même si ça n'est pas le cas).
LILI

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités