[livre] Les nouvelles solitudes, de MF Hirigoyen

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Répondre
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

[livre] Les nouvelles solitudes, de MF Hirigoyen

Message par Syd » 09 déc. 2007, 18:46

Image

On parle de nous dans ce livre de Marie-France Hirigoyen, consacré aux différents aspects de la montée de la solitude, celle-ci se traduisant finalement par de nouvelles façons de vivre.

Parmi ces nouvelles façons, la "vie sans sexe" fait l'objet d'un chapitre qui parle des asexuels (sous-parties "La revendication de l'asexualité" et "L'asexualité n'est pas une névrose").

Disons-le tout de suite, l'auteur a fait un travail de recherche sérieux, bien plus approfondi que ce que d'autres avaient pu faire avant elle. Résultat, c'est la première fois que je vois quelqu'un écrire sur nous avec autant de justesse.
Elle présente les origines d'Aven sans tomber dans le piège de l'amalgame avec les mouvements prônant la chasteté et la pureté, en expliquant bien qu'il s'agit d'un désintérêt pour le sexe. Mieux elle comprend qu'il est normal de ne pas aller contre sa nature asexuelle mais que celle-ci étant mal vue, nous sommes bien obligés de la cacher. Elle cite la fameuse étude sur les béliers et évoque ensuite les arguments des anti-A sans trouver ceux-ci convaincants (avec un passage sur Freud et cie).
Elle évoque aussi bien ceux qui sont ainsi toute leur vie que ceux qui ont perdu tout intérêt pour le sexe au cours de leur vie, ainsi que des couples sans activité sexuelle, qui pratiquent très peu voire pas du tout.
Le seul défaut que je lui trouverai est de parfois trop avancer le mot "choix", mais on peut le prendre comme le fait de vouloir aller dans le sens de sa nature.

Je n'ai pas encore lu les parties sur l'omni-présence du sexe dans la société, j'ai commencé le livre depuis peu mais je peux déjà dire qu'il présente d'autres façons de voir la solitude, pour ne plus se contenter du simple cliché solitude = forcément tristesse. Hirigoyen est psychiatre et psychanalyste pour ceux que ça intéresse, et elle a écrit un excellent livre il y a quelques années sur le harcèlement moral.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 09 déc. 2007, 21:47

:D .. Merci Syd

cerise2
Affable
Messages : 118
Enregistré le : 19 févr. 2006, 21:33
A été aimé : 1 fois

Message par cerise2 » 09 déc. 2007, 23:53

si c'est ecrit par MF Hirigoyen, alors on peut être rassuré des propos, j'ai lu il ya huit ans le livre sur le harcélement moral conseillé par mon psy de l'époque car moi-même harcelée - j'ai trouvé le sujet de ce livre expliqué sous toutes les coutures, et j'ai pu facilement me reconnaitre et remonter au point de départ de ce harcélement au travail.
bisous a toutes et tous

comme disent deux paroles de chanson de mon ptitgroupepréférédepuistoujours : ce forum est "so necessary"

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Message par aharis » 10 déc. 2007, 00:06

Heu... c'est quoi la fameuse étude sur les béliers ?
:?:


Syd, tu nous prêtes le livre quand tu l'auras fini ? :P

Dis ?

:bise:

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 10 déc. 2007, 00:20

ICI, tu trouveras un condensé de ce que j'avais lu :wink:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 10 déc. 2007, 08:31

J'ai corrigé ton lien, Jullianna, pour qu'il pointe direct sur ton post sur l'étude sur les béliers.

J'ai lu la partie sur la sexualité en général, Hirigoyen fournit plusieurs références d'études disant qu'un certain pourcentage de la société n'a aucune activité sexuelle (indépendemment de l'attirance sexuelle), pour confirmer ce que nous savons tous, que le sexe n'est pas si important que ça.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 13 déc. 2007, 01:10

Je vais le commander au Père Noël ! :lol:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 19 déc. 2007, 11:13

euh... :oops: je n'ai pas attendu le père Noël , et je confirme, c'est un très bon livre... qui remet beaucoup de pendule à l'heure ...
j'ai fait comme toi, Syd .. j'ai commencé par la fin :wink:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 20 déc. 2007, 16:55

Tu nous diras ce que tu en penses, hein ? ;-)

C'est vraiment un livre qui nous parle beaucoup car nous sommes, plus que le reste de la population, confrontés à une solitude non souhaitée. Mais certaines expériences sont carrément très proches des nôtres, comme ces célibataires qui s'inventent une relation amoureuse cachée pour échapper à la suspicion de leurs proches.

Ce qui m'a le plus frappée, c'est le fait que pour beaucoup de femmes, l'amour n'est plus une priorité. Les raisons données sont bien sûr le partage inégal des responsabilités au sein du couple, qu'elles n'ont plus envie d'assumer (tant qu'à tout faire ou presque au sein du ménage, autant le faire pour soi tout seul, en gros). Ce recul de l'amour dans les priorités est très proche des choix que les asexuels sont contraints de faire, même si les raisons en sont différentes.

Un autre aspect qui m'a frappée, c'est que les femmes seules sont plus proches de leurs copines qu'elles ne l'ont été de leur compagnon ou mari. L'absence de désir sexuel dans ces relations étant l'explication la plus évidente.

Bon maintenant, faut que je lise la partie sur la solitude des hommes.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité