Lu sur le Net ou ailleurs

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

A

Message par CLP » 13 févr. 2012, 22:21

Sciatrix et Wonktnodi rock !

Merci d'avoir traduit ça ! :bise:

http://asexualite-underground.blogspot. ... sible.html

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Sciatrix est une blogueuse Ace hyper douée : http://writingfromfactorx.wordpress.com/

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: A

Message par Esteban75 » 14 févr. 2012, 21:56

CLP a écrit :Sciatrix et Wonktnodi rock !

Merci d'avoir traduit ça ! :bise:

http://asexualite-underground.blogspot. ... sible.html

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Sciatrix est une blogueuse Ace hyper douée : http://writingfromfactorx.wordpress.com/
En effet, c'est tres beau pour commencer et ça permet de comprendre un peu le ressenti aussi bien du coté A que S ou Aro et Ro...

Mais en vivant au coté des S-Ro, sans s'inférioriser parce qu’on n'a pas ce compagnon pachyderme à nos coté ni en se croyant supérieur de ne pas être obligé d'entretenir une bête inutile qui squatte chez nous, on arrive à avoir une bonne idée du contour de l'animal.
Alors si c'est presque sur qu'on sentira jamais la force absolue de la patte qui nous écrase pendant que la trompe nous étreignant le cou nous fait suffoquer dans l'extase de se donner sans résistance à la bête, on peut tout de même se faire une bonne idée du poids et de la force de l'animal...

Que d’élans lyriques dans ma prose, ce soir, je vais à la douche, ça va me calmer ! :D

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Syd » 15 févr. 2012, 16:28

Très bon article, avec une excellente analogie. C'est juste la fin qui me pose problème : sans aller jusqu'à donner une définition clinique (encore que... ça existe peut-être ?), les S se sont énormément exprimés sur ce que l'attirance sexuelle était (dans les arts mais aussi dans la presse plus bas de plafond...).
Esteban75 a écrit :Alors si c'est presque sur qu'on sentira jamais la force absolue de la patte qui nous écrase pendant que la trompe nous étreignant le cou nous fait suffoquer dans l'extase de se donner sans résistance à la bête, on peut tout de même se faire une bonne idée du poids et de la force de l'animal...
:o
Esteban75 a écrit :Que d’élans lyriques dans ma prose, ce soir, je vais à la douche, ça va me calmer ! :D
Oui, ça vaut mieux... :mrgreen:

Avatar du membre
lilytrip
Affable
Messages : 133
Enregistré le : 16 oct. 2009, 20:32
Localisation : Allemagne
A aimé : 2 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par lilytrip » 26 févr. 2012, 14:36

The Guardian a publié un long article sur l'asexualité qui était même en première page de leur site internet !!!
http://www.guardian.co.uk/lifeandstyle/ ... e-asexuals
"L'utopie n'est pas l'irréalisable mais seulement l'irréalisé. "

Avatar du membre
MICK
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 29 janv. 2012, 08:33
Localisation : Moselle

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par MICK » 26 févr. 2012, 15:57

:D dommage que c'est en anglais lol :)

Avatar du membre
stybba
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 02 janv. 2008, 01:31
Localisation : Liège Belgique

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par stybba » 27 févr. 2012, 16:11

Article paru ce lundi 27 février sur le site 7sur7.be

"Je suis asexuel et j'en suis fier"

Dans notre société, le sexe est omniprésent. On parle des hétéros, des homosexuels, des bisexuels, des transsexuels, des abstinents, mais il existe des personnes dont on parle rarement: les asexuels.
Ceux-ci ne ressentent ni désir, ni besoin charnel, pour eux, le sexe n'existe pas. On estime que les asexuels représentent 1% de la population.

"Théoriquement, l'absence de désir sexuel ne doit pas être un problème, mais notre société laisser penser que l'hypersexualité est la norme. L'asexualité est donc devenue un problème alors qu'il n'y a aucun mal à ne pas avoir envie de "coucher"".

Les asexuels ont en tout cas décidé de faire parler d'eux et quoi de plus simple que de créer des groupes sur les réseaux sociaux pour faire entendre sa voix? Parmi ceux-ci, le groupe Asexual Visibility and Education Network compte plus de 50.000 membres. On peut donc dire que les asexuels représentent tout de même un grand nombre de personnes.

Mais pas question de tomber dans les stéréotypes douteux: les défenseurs des asexuels soulignent que même si ceux-ci ne sont pas intéressés par le sexe, ils ont tout de même des besoins émotionnels et relationnels. Pour eux, il y a tout simplement une différence entre aimer et avoir des relations sexuelles.

"Pour certaines personnes, il est difficile de vivre dans un monde dans lequel le romantisme et l'exploitation sexuelle sont les idéaux, comme s'ils étaient indispensables au bien-être", explique un étudiant en biologie de 20 ans.

Tout tourne autour du sexe, on ne peut plus discuter avec des amis sans que la conversation ne dévie sur le sujet. Franchement, j'ai d'autres préoccupations que le sexe et ce matraquage ne donne pas vraiment envie d'y consacrer du temps". Trop de sexe tue le sexe en somme!
Image

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Esteban75 » 27 févr. 2012, 20:29

stybba a écrit :Article paru ce lundi 27 février sur le site 7sur7.be

"Théoriquement, l'absence de désir sexuel ne doit pas être un problème, mais notre société laisser penser que l'hypersexualité est la norme. L'asexualité est donc devenue un problème alors qu'il n'y a aucun mal à ne pas avoir envie de "coucher"".
Il me semble que théoriquement ce qui pose problème c'est de se sentir différent quand on est ado, la perspective de finir seul, ou la souffrance de l’incompatibilité du couple A/S.

Si pour certains ne pas ressentir de désir ne pose aucun de ces problèmes, ils sont bien bêtes de se prendre la tête avec l'hypersexualisation de la société ! pour moi c'est pas un problème, j'en suis spectateur, je m'en amuse en en discutant avec les collègues au travail. Leur discussions ne m'offusque pas, pas plus que leur prétendues hyper-pratiques, au contraire.

Après elle est hypersexuelle par rapport à quelle époque notre société ? la France d'avant 68 avec la bonne morale religieuse et bourgeoise au pouvoir ?
Par rapport à Travail Famille Patrie, ouai là c'est vrai ça a bien changé !

C'est vrai qu'il fallait bien culpabiliser de se faire plaisir au XVIIIe siècle chez les pauvres, pendant que l'aristocratie déjantée inventait le libertinage.

En tout cas heureusement que ceux qui ne voit qu'hypersexualisation autour d'eux ne vivaient pas dans l'Antique Pompéi...

Le musée de l'érotisme Romain est interdit aux mineurs (fermé 20 ans pour travaux sur pression de l’Église), on y découvre que la moitié des objets du quotidien (manche de lampe à huile etc..) revêtaient une forme phallique, que des scènes de copulations entre plusieurs humains ornaient les chambres (fresques magnifiquement conservées par les cendres du volcan) plusieurs fontaines publiques qui ornaient les rues de Pompéi sont semblables au Manneken-pis à part que ce sont des adultes en érection...

Mais les deux représentations les plus drôles (oui moi ça m'a fait beaucoup rire) sont un hermaphrodite nu(e) (femme en haut, mec en bas) en marbre qui agrémentait le jardin d'une villa: du plus bel effet les soirs d'orgies.
L'autre un pénis rouge géant en érection et se vidant, flottant sur le Nil, ni queue ni tête cette fresque si j'ose dire :mrgreen:.

Les A de la Rome antique ont-ils eu besoin de la catastrophe pour rejoindre le royaume de Pluton (Hadès c'est pour les Grecs) ou alors l'hypersexualisation de leur époque, à un tel niveau plus jamais égalé après l'avènement de l’Église les avaient tués avant ??

Avatar du membre
Elle A
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 01 nov. 2011, 12:10
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Elle A » 08 mars 2012, 13:17



Reçu via un site qui regroupe les diverses propositions des candidats, celle, copiée ci-dessous.
Ce n’est pas un soutien au candidat, mais une idée qui me semble intéressante par elle-même. Je ne sais pas si d’autres ont eu ce type d’initiative à creuser…pour les A :D , indépendamment de toute couleur politique.

http://www.promessometre.fr/promesses-p ... -partagee/
LA CREATION D’UN CONTRAT DE VIE PARTAGEE
Je pense qu’un contrat de vie partagée, sans connotation de vie de couple, devrait être créé, ce qui permettrait de sécuriser et d’encourager à la vie commune en matière de fiscalité, de prévenir les difficultés des séparations, tout ce qui doit apporter sécurité, là où précisément les femmes et les hommes ont besoin de se rencontrer pour partager les difficultés de la vie.


Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Maëlle » 08 mars 2012, 19:18

ouais enfin avec cette brève présentation, je ne vois pas trop la différence avec le PACS... le pacs ce n'est pas forcément pour un couple même si beaucoup de couples ne voulant pas ou ne pouvant pas se marier l'ont utilisé.
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Esteban75 » 08 mars 2012, 19:42

Maëlle a écrit :ouais enfin avec cette brève présentation, je ne vois pas trop la différence avec le PACS... le pacs ce n'est pas forcément pour un couple même si beaucoup de couples ne voulant pas ou ne pouvant pas se marier l'ont utilisé.
La différence avec le PACS, c'est que ça posait un tel problème culturel de reconnaitre une vie en commun sans connotation de couple sexuel que ça a été limité à deux personnes seulement et ensuite interdit aux parents proches dont les frères et sœurs, alors que ça avait été annoncé au départ.
Elle A a écrit :Je pense qu’un contrat de vie partagée, sans connotation de vie de couple, devrait être créé, ce qui permettrait de sécuriser et d’encourager à la vie commune en matière de fiscalité, de prévenir les difficultés des séparations, tout ce qui doit apporter sécurité, là où précisément les femmes et les hommes ont besoin de se rencontrer pour partager les difficultés de la vie.
Les avantages fiscaux ça a été inventé pour inciter à la natalité. Je vois pas pourquoi en temps que célibataire, je devrais financer un avantage fiscal pour récompenser deux personnes qui n'apporte rien à la société.
Payer plus d'impôts pour que deux A en paient moins du fait qu'ils se soient mis à vivre ensemble et c'est tout :shock: :?: :!:

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Maëlle » 09 mars 2012, 00:14

Esteban75 a écrit : Les avantages fiscaux ça a été inventé pour inciter à la natalité. Je vois pas pourquoi en temps que célibataire, je devrais financer un avantage fiscal pour récompenser deux personnes qui n'apporte rien à la société.
Payer plus d'impôts pour que deux A en paient moins du fait qu'ils se soient mis à vivre ensemble et c'est tout :shock: :?: :!:
et bien voilà qui répond un peu à la question que je me posais : pourquoi diable paie-t-on moins d’impôts en couple alors qu'on a déjà l'avantage de partager le cout du loyer et de la vie alors que seule bah on paie plein pot partout... c'est pour inciter à faire des enfants !! hummm ouais mais non, ça ne m'en donne pas envie ! (en plus ils coutent bien plus chers que le gain d’impôts qu'ils donnent !! :twisted: )
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Hypatie
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 11 févr. 2012, 20:43

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Hypatie » 09 mars 2012, 09:08

Pour l'argument fiscal, à mon avis, ça ne tient pas. Les couples sans enfants paient bien pour financer l'éducation nationale, les gens en bonne santé pour financer les hôpitaux, les gens sans handicap pour financer les rampes d'accès pour handicapés, les gens qui ont un travail pour financer le chômage... Ca s'appelle la solidarité. Du moment qu'un contrat est disponible (pacs ou autre) l'Etat n'a pas à vérifier qui le passe et pour quelles raisons. Il suffit que les gens qui le contractent soient consentants. Le reste, ce n'est pas l'affaire de l'Etat. Donc l'idée d'un contrat de vie commune ne me semble pas si choquant que ça. Dans une société, il y a une solidarité qui fait qu'on offre les mêmes possibilités à tout le monde, même si tout le monde n'a pas les mêmes buts (par exemple certains veulent former un couple pour faire des enfants, d'autres pas).

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Ptite Marie » 09 mars 2012, 15:09

" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par Esteban75 » 09 mars 2012, 22:22

Hypatie a écrit :Pour l'argument fiscal, à mon avis, ça ne tient pas. Les couples sans enfants paient bien pour financer l'éducation nationale, les gens en bonne santé pour financer les hôpitaux, les gens sans handicap pour financer les rampes d'accès pour handicapés, les gens qui ont un travail pour financer le chômage... Ca s'appelle la solidarité.
Oui c'est la solidarité et on doit tout faire pour préserver l’État providence et solidaire si menacé par les idées ultra libérales...

Alors être solidaire (financièrement donc, par l'Impôt) envers ceux qui en ont besoin: malades, chômeurs, pour préserver notre modèle d’Education Nationale OUI !! et j'en suis très fière de contribuer à la Solidarité Nationale, ce qui me dérange c'est que je suis imposé à un taux plus élevé que les riches et les grandes entreprises qui on fait infléchir les lois par leurs potes au pouvoir pour être exonérés d'une bonne partie de leur contribution mais ça c'est un autre débat.
Elle A a écrit :Je pense qu’un contrat de vie partagée, sans connotation de vie de couple, devrait être créé, ce qui permettrait de sécuriser et d’encourager à la vie commune en matière de fiscalité,


Par contre être solidaire financièrement de deux personnes simplement parce qu’ils ont contractualisé leur union, sans connotation de vie de couple, là non ça n'apporte rien à la société contrairement à tous les autres trucs que je finances par mon impôt: hôpitaux et écoles et qui ne me profitent pas forcément directement, tu vois j'ai bien compris le principe de la solidarité.
Mais pour l'union désexualisée, donc sans espoir de procréation là vraiment je vois pas...

C'est pourquoi l'avantage fiscal ne devrait exister que pour le seul mariage hétéro (et c'est un homo qui dit ça !). Le PACS lui doit permettre de sécuriser et d'encadrer l'union, quand on commence à acquérir du patrimoine ensemble en cas de rupture ou de disparition d'un des deux.
Mais ça devrait pas aller plus loin à moins de faire de l’électoralisme primaire qui détruit tout repère juridique, moral et solidaire de la société...

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Lu sur le Net ou ailleurs

Message par théralène » 04 avr. 2012, 19:51

On savait bien que les freudiens n'étaient pas vraiment "a-friendly", mais voilà une interprétation encore pleine de confusion et plutôt absurde. (je suis tombée dessus par hasard, je ne sais pas de quand ça date)

http://www.ifpa-france.com/les-asexuels ... t-ils.html

La fin vaut le détour....
"L’asexuel, tel le cannibale, a donc pour particularité de fréquenter les personnes qui pourront lui donner de quoi introjecter tout le plaisir qu’il veut. Mais sans prendre le risque du moindre refus, du moindre échec, de la moindre rupture, du plus petit engagement… C’est ainsi que vous n’entendrez jamais ce type de profil (pathologique ?) se plaindre de sa situation."

:idea: Voilà donc enfin une explication au fait que l'on ne ressent pas le besoin de faire une thérapie pour se "guérir". :roll:

Ah oui et... (grande révélation), je suis cinéphile, ma santé mentale serait-elle donc en danger? :sick:
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité