Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Balladbird

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Balladbird »

Kinou_9 a écrit : 07 févr. 2021, 20:09 Quand on parle d'orientation sexuelle, on la définit par la nature de l'attirance sexuelle de la personne concernée.

Si cette attirance est orientée vers une personne du même sexe ou du même genre, on parlera d'homosexualité.
Si celle-ci est orientée vers une personne du sexe ou du genre opposé, on parlera d'hétérosexualité.
Si les deux sexes ou genres sont concernés, il s'agira de bisexualité.
Et l'attirance dans le cas de la pansexualité n'a aucune considération du sexe ou du genre.

Dans cette même logique, si l'attirance sexuelle n'est orienté vers personne, on parlera d'asexualité.
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Je ne considère pas l'asexualité comme une orientation.
Je suis hétérosexuel (mon orientation), ce qui signifie que je peux avoir de l'attirance romantique OU sexuelle pour une personne du sexe opposé. Dans mon cas c'est romantique (voire sensuelle dans certains cas). Et du coup mon asexualité fait que je n'ai pas cette attirance sexuelle.
C'est comme ceux qui se disent aromantique. ils n'ont pas cette attirance romantique. Mais ça ne les empêche pas d'être hétéro, bi...
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant(e)
Messages : 3918
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 894 fois
A été aimé : 882 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par clotaire »

Balladbird, pour ce que tu décris, tu n'utilises pas les termes hétéro-romantique, ou hétéro-sensuel, par exemple ?

Pour ma part ça m'est un peu égal qu'on valide ça ou pas comme une orientation à part entière, mais il me semble important de mettre en avant le fait qu'il y existe une troisième voie qui sorte de visions homo/hétéro très sexualisées.
Balladbird

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Balladbird »

clotaire a écrit : 09 févr. 2021, 10:29 Balladbird, pour ce que tu décris, tu n'utilises pas les termes hétéro-romantique, ou hétéro-sensuel, par exemple ?

Pour ma part ça m'est un peu égal qu'on valide ça ou pas comme une orientation à part entière, mais il me semble important de mettre en avant le fait qu'il y existe une troisième voie qui sorte de visions homo/hétéro très sexualisées.
Non car je t'avouerai que tous ces termes, ça me fait franchement sourire.

Par rapport à mon post précédent, avec humour, j'allais justement dire que je pourrai être hétéroasexuel.
Et en jetant un oeil au lexique, je vois qu'il existe :mrgreen:
Pour rejoindre un autre sujet, je trouve qu'il y a quand même une sérieuse prise de tête avec tout ces termes.
ça m'est arrivé dans le passé d'avoir "des épisodes d’attirance sexuelle de façon soudaine et sans raison." et je me suis pas dit "mais dis donc J., serais-tu burstsexuel ?" :mrgreen:
Y a plusieurs termes, je l'ai été (ou le suis actuellement) à un moment ou un autre, voire en même temps.

Je ne comprends pas l'intérêt de mettre un mot sur chaque truc.
On est comme on est. A quoi ça va servir à une personne de savoir qu'elle est post rubor, graysexuel, novisexuel (celui-là il est bien^^). Elle sait qu'elle est ainsi, pourquoi se mettre une étiquette. Limite je trouve ça dangereux, surtout quand on voit certains termes. Des personnes qui vont se reconnaitre dans un terme, risquent de se cloisonner dans une espèce d'appartenance à un groupe.

Tu me diras, c'est déjà plus ou moins ce qu'on fait...
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4220
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 729 fois
A été aimé : 1252 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Baelfire »

Balladbird a écrit : 09 févr. 2021, 10:58Je ne comprends pas l'intérêt de mettre un mot sur chaque truc.
On est comme on est. A quoi ça va servir à une personne de savoir qu'elle est post rubor, graysexuel, novisexuel (celui-là il est bien^^). Elle sait qu'elle est ainsi, pourquoi se mettre une étiquette. Limite je trouve ça dangereux, surtout quand on voit certains termes. Des personnes qui vont se reconnaitre dans un terme, risquent de se cloisonner dans une espèce d'appartenance à un groupe.

Tu me diras, c'est déjà plus ou moins ce qu'on fait...
Je suis tout à fait d'accord. Trop de qualificatifs tuent le sens. Et il y a le risque de s'enfermer dans une case. Toutefois mettre un mot sur ce que l'on ressent est un véritable soulagement. Et savoir qu'on est pas un cas à part l'est encore plus. A titre personnel par exemple je m'en fiche que l'asexualité soit reconnue en tant qu'orientation sexuelle. Mais d'un point de vue collectif c'est primordial. Trop de gens qui ne le savent pas et se croient défectueux. Admettre l'asexualité en tant qu'orientation sexuelle permet de la rendre visible et connue. Et aussi de la banaliser. Parce que dans le fond ce n'est pas un drame d'être A. Mais quand on ne sait pas que ça existe, tant qu'on est pas reconnu ça peut en devenir un. Parce qu'on a l'impression d'être un(e) marginal(e) sans que ce soit de NOTRE volonté propre.
Image
Guadiana
Affranchi(e)
Messages : 466
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 128 fois
A été aimé : 94 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Guadiana »

Baelfire a écrit : 09 févr. 2021, 08:33
Guadiana a écrit : 08 févr. 2021, 21:17J'ai des amis LGBT qui pensent pareil et je ne crois pas qu'ils aient tort. J'ai l'impression qu'on veut forcer pour rentrer dans une case.
Ca ne m'étonne pas tellement. La plupart des LGBT ne peuvent pas concevoir que l'on ne puisse pas être attirés par le sexe alors le revendiquer en tant qu'orientation sexuelle...Juste par curiosité : si ce n'est pas une orientation sexuelle c'est quoi pour eux ?

Est ce qu'on va voir les Suisses en leur disant : la neutralité est une absence de positionnement. Du coup vous ne pouvez pas être considéré comme un Etat ! ?
:lol: Le dernier ami gay avec qui j'en ai parler ne comprenait pas.
Avatar de l’utilisateur
Orchis
Aguerri(e)
Messages : 587
Inscription : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 165 fois
A été aimé : 210 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Orchis »

Balladbird a écrit : 09 févr. 2021, 10:58On est comme on est. A quoi ça va servir à une personne de savoir qu'elle est post rubor, graysexuel, novisexuel (celui-là il est bien^^).
Perso, à savoir que je ne suis pas la seule, ce qui veut dire que je ne suis pas tout à fait une tare qu'on ferait mieux d'éliminer de la surface de la planète. :roll:
Après, si les gens n'ont pas besoin d'étiquette, ben, ils n'en prennent pas. S'ils en ont besoin, ils en prennent. Je ne vois vraiment pas où est le problème. :shock:

Balladbird a écrit : 09 févr. 2021, 10:58 Elle sait qu'elle est ainsi, pourquoi se mettre une étiquette. Limite je trouve ça dangereux, surtout quand on voit certains termes. Des personnes qui vont se reconnaitre dans un terme, risquent de se cloisonner dans une espèce d'appartenance à un groupe.
Et quand on n'a pas de groupe, à moins d'avoir une confiance en soi en béton armé, on a juste envie de crever.
(Surtout dans un contexte de harcèlement pour les gens à qui on répète chaque jour qu'ils sont des anomalies de la nature à corriger :roll: )
Toujours perso, je juxtapose les étiquettes :mrgreen: , un peu comme :
vertébré > mammifère > monotrèmes > ornithorynque
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Associé(e)
Messages : 631
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Localisation : Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Pronom : il
A aimé : 110 fois
A été aimé : 281 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Kinou_9 »

Je ne suis moi-même pas forcément friand de cette multiplicité des termes. Quand je regarde le lexique d’AVEN, autant pour certains je les trouve plus ou moins pertinent. Autant pour d’autres, je reste plutôt dubitatif (Requiesssexuel·le par exemple). Et il suffit de regarder l’origine de certains termes comme WTFsexualité/Quoisexualité pour voir que ça ne vient pas forcément d’une recherche très rigoureuse.
Cependant, je comprends tout à fait que la communauté ace ressente ce besoin d’essayer de trouver des termes pour mieux se définir. Après tout, il y a très peu d’études sur l’asexualité. Et la communauté n’a que ses membres pour essayer de se comprendre et de se construire.

Dans ce sens-là, les mots ont un énorme pouvoir pour les personnes qui cherchent à se définir. Car si elles ne peuvent pas rattacher leur ressenti à une définition, elles peuvent le rattacher à un mot qui lui en possède une. Non seulement ça leur permet de mieux réaliser et de comprendre ce qu’elles ressentent, mais ça leur permet aussi de se reconnaître au sein d’une communauté. Et de ce fait, de savoir qu’elles ne sont pas seules. Que d’autres personnes se reconnaissant dans le même mot vivent les mêmes expériences.

On utilise souvent les mots « case » ou « étiquette » pour parler de ces différentes nuances du spectre asexuel et je trouve qu’ils sont mal choisis. Car se reconnaître dans un de ces termes ne devrait pas suggérer qu’on s’enferme dans une case. Mais plutôt qu’on s’ouvre à un ressenti partagé, propice à l’échange et au soutien mutuel.
Et le seul moyen de sensibiliser les gens à ne pas tomber dans le piège de s’enfermer au cours de leur questionnement, c’est la visibilité.

Et c’est en ça tout l’intérêt que l’asexualité soit reconnue comme une orientation sexuelle et inclus dans la communauté LGBT+. Afin de bénéficier d’une représentation qui lui permet d’être visible, d’une communauté à laquelle appartenir et d’espaces associatifs proposant du soutien sous différentes formes.

Ne pas reconnaître l’asexualité comme orientation sexuelle et l’exclure des LGBT+ soulève des problématiques. Car il y a déjà de nombreuses personnes LGBT+ qui sont ace. Par exemple, quid des personnes à la fois transgenres ou non binaires ET asexuelles ? Elles sont déjà reconnues dans la communauté LGBT+ de par leur identité non cisgenre. Mais sont-elles censées n’être acceptées qu’à moitié chez les LGBT+ ? Doivent-elles subir le rejet d’une part de leur identité non reconnue et exclue de leur propre communauté ?

Réaliser que sa sexualité est différente de la norme que le monde veut nous imposer. Être perdu·e dans son identité. Chercher désespérément à se définir. Se sentir anormal·e et cassé·e. Subir des oppressions dans un environnement hétéronormé. Être incompris·e de son entourage. Se forcer à essayer de faire comme les autres et rentrer dans le moule. Refouler ce qu’on ressent par peur ou par honte.
En quoi est-ce que tous ces ressentis ne peuvent-ils pas être partagés entre les personnes asexuelles et le reste de la communauté LGBT+ ?

C’est un choix personnel propre à chacun de reconnaître ou non l’asexualité en tant qu’orientation sexuelle et faisant partie des LGBT+.
Mais comme dit précédemment, au niveau collectif, c’est crucial que ce soit identifié comme telle et inclus dans cette communauté.
Dernière modification par Kinou_9 le 10 févr. 2021, 18:27, modifié 2 fois.
Bangarang !
Avatar de l’utilisateur
Orchis
Aguerri(e)
Messages : 587
Inscription : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 165 fois
A été aimé : 210 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Orchis »

Kinou_9 a écrit : 10 févr. 2021, 03:37Autant pour d’autres, je reste plutôt dubitatif (Requiesssexuel·le par exemple).
A vrai dire, certains (voire beaucoup de) termes ne me parlent pas non plus. :mrgreen:
Par contre, je ne me sens pas légitime pour les questionner, vu qu'ils sont parfois très éloignés de ce que je ressens. J'ai toujours peur de "cracher" sur une réalité qui existe mais que je suis incapable de voir (crime dont je me suis rendue coupable par le passé :oops: :oops: :oops: ).

Pour rester sur l'exemple : "Une personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle à cause d’une fatigue émotionnelle." Bon, ne plus avoir de libido suite à un burn-out/une dépression nerveuse/un deuil/autre... Je vois à peu près. Ne plus ressentir d'attirance sexuelle... Hum... A la base, je ne sais pas trop ce qu'est l'attirance sexuelle donc définir ce qu'implique sa disparition... :shock: Je ne suis vraiment pas légitime donc je ne me prononce pas sur l'étiquette et sur les gens qui ont besoin d'y raccrocher leur souffrance. :?
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Associé(e)
Messages : 631
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Localisation : Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Pronom : il
A aimé : 110 fois
A été aimé : 281 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Kinou_9 »

Oui je comprends ce que tu veux dire Orchis. J'indique que je reste dubitatif sur certains termes. Mais bien sûr je ne me permettrai jamais de les invalider auprès de personnes qui se reconnaissent dedans.
Pour mon exemple, je l'ai googlelisé au préalable. Et avec 4 résultats au total il ne m'a pas semblé avoir eu beaucoup d'écho. Mais si une personne se reconnaît dedans, elle en est totalement légitime oui. 🙂
Bangarang !
Avatar de l’utilisateur
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4318
Inscription : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 42 fois
A été aimé : 78 fois
Contact :

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par cyclodocus »

il y a un dévoiement des termes que j'ai de plus en plus de mal à supporter
au départ, quand l'asexualité est "apparue"
c'est aux US, et c'était A-sexual : pas envie/besoin de relation sexuelle (1)
ce qui est totalement différent de "pas d'attirance"
après, chaque minorité de minorité a voulu sa place et on se retrouve avec des sous-sous-sous partitions
comme ce qui au départ était les LGB et est devenu un truc si long que personne ne sait ce qu'il veut dire

l'asexualité comme orientation est un phénomène récent
(Acceptance of asexuality as a sexual orientation and field of scientific research is still relatively new - wiki anglais)

(1) Kelly, Gary F. (2004). "Chapter 12". Sexuality Today: The Human Perspective (7 ed.). McGraw-Hill. p. 401. ISBN 978-0-07-255835-7Asexuality is a condition characterized by a low interest in sex.
Avatar de l’utilisateur
Jullianna
Aborigène
Messages : 4368
Inscription : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 215 fois
A été aimé : 202 fois

Re: Vidéo : Broute - Être asexuel et en couple

Message par Jullianna »

Je n'avais pas encore lu ce post, mais le principal est que cette troisième voie aujourd'hui, malgré les sous-sous-sous divisions qui existent désormais, soit un brin reconnue. Lors d'un reportage diffusé dernièrement sur un autre sujet "la virginité féminine", une intervenante a parlé des 2 principales orientations + l'asexualité en les énumérant tour à tour.
Alors, là je dis, même si ce nest pas une généralité pour tous, Bravo ! Enfin ...

Après chacun le vit à sa façon, comme toute orientation. Pour moi, c'est la base qui compte.
L'essentiel est de ne plus se sentir "malade", "anormal" parce qu'on est différent d'un certain modéle "dominant" . Savoir que cette manière d'être est plus répandue qu'on ne la croyait, qu'elle est sortie de l'ombre. C'est juste ça que je revendiquerai si j'étais trop interpellée sur le sujet !
Pouvoir donner une explication sans s'entendre dire , va chez le sexo, t'as un problème, t'es coincé ou pire ... tu ne m'aimes plus ? :cry:
Sans la musique, la vie serait une erreur." Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
alexalex
Aspirant(e)
Messages : 41
Inscription : 11 juin 2018, 16:51
Localisation : France (.. -.. ..-.)
Pronom : Elle
A aimé : 18 fois
A été aimé : 14 fois

Etre asexuel et en couple - Broute

Message par alexalex »

Salut tout le monde!

Que pensez-vous de ce sketch de Broute?

https://www.youtube.com/watch?v=z9AHLFl9dr8



Perso, j'aime bien Broute de manière générale, mais ce sketch... Je suis un peu sceptique. Je me serais bien marrée si l'asexuel n'était pas habillé comme un mec "coincé" (c'est comme ça que les coincés sont représentés dans les séries télé et les films) et s'ils n'avaient pas parlé de "période asexuelle".
Pour moi, ce genre de sketch est un peu "too soon", c'est-à-dire qu'on fait un sketch sur un truc que la majorité des gens ne connaissent pas encore, ce qui risque de véhiculer des idées erronées à propos de l'asexualité. Surtout que Broute est très connu (presque 1 million de vues pour chaque vidéo sur YT).
J'ai du mal à voir l'objectif de cette vidéo. On se moque des ace? Qu'est-ce qui se passe? :shock:
Ou peut-être j'ai aucun humour??! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Associé(e)
Messages : 631
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Localisation : Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Pronom : il
A aimé : 110 fois
A été aimé : 281 fois

Re: Etre asexuel et en couple - Broute

Message par Kinou_9 »

J'avais déjà partagé cette vidéo sur un précédent sujet.

J'ai pu voir qu'elle avait pas mal divisé la communauté Ace sur les groupes facebook. Certaines personnes la prenant avec légèreté. D'autres ayant été choquées. D'autres encore ayant un avis entre les deux.
Bon pour ma part, j'avoue que je suis de ceux qui l'ont pris avec légèreté. Mais d'un côté, j'ai un niveau d'autodérision très développé. xD
Je suis cependant d'accord sur le fait que ça présente une vision incomplète de l'asexualité. Mais pouvons nous en attendre plus d'une vidéo humoristique de 2 min ?
Pour le reste, j'imagine que la sensibilité et la réception à l'humour de chacun (et selon le sujet) joue sur notre façon de percevoir ce sketch.
Bangarang !
Avatar de l’utilisateur
PassionA
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2219
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 521 fois
A été aimé : 684 fois

Re: Etre asexuel et en couple - Broute

Message par PassionA »

Je ne connais pas Broute, c'est la première fois que je regarde un de leur sketch.
Bon, je suis pas fan. Déjà le mec qui dit que ce qu'il préfère à Disneyland c'est faire la queue... je le prends assez personnellement :p

Sinon de façon générale, je ne trouve pas ça drôle comme situation, ici on sait à quel point ça fait souffrir beaucoup de personnes de faire partie d'un couple A/S. Cela se veut décalé mais ça ne va pas assez loin, si vraiment ça voulait être percutant il faudrait plus creuser la situation et appuyer là où ça fait réellement mal.

Il y a des choses justes, comme le mec qui dit qu'il ne peut pas dire d'une personne qu'elle est sexy. La définition de l'asexualité est là, même si c'est pas tout à fait juste, il aurait fallu parler d'attirance sexuelle envers autrui plutôt. C'est juste aussi de dire que ce n'est pas une nouveauté l'asexualité, que c'est un phénomène qui existe depuis longtemps mais qui n'avait pas de nom jusqu'à présent, et de dire que la sexualité est devenue une norme assez forte dans notre société à laquelle on a le droit de ne pas adhérer. Pareil pour dire qu'une personne asexuelle peut être fleur bleue.

L'histoire de la "période asexuelle" c'est juste pas drôle et ça renvoie à la fausse conception que les asexuels ne sont en fait que des abstinents, bref ça dégrade le message pour ceux qui ne connaissent pas (vu que c'est canal+, je dirais l'essentiel de leur téléspectateurs). Pareil pour l'histoire du "déblocage" qu'espère la fille, comme si l'asexualité n'était qu'une phase psychologique à passer.

Bref, il y a du bon et du moins bon. Je pense que dans l'essentiel le message passe, même si je ne trouve pas que le choix d'une relation A/S soit très pertinent : clairement c'est une situation qui se révèle très souvent anxiogène et pas du tout détendue comme l'est ce couple.
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4220
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 729 fois
A été aimé : 1252 fois

Re: Etre asexuel et en couple - Broute

Message par Baelfire »

PassionA a écrit : 13 mai 2021, 21:10Je pense que dans l'essentiel le message passe, même si je ne trouve pas que le choix d'une relation A/S soit très pertinent : clairement c'est une situation qui se révèle très souvent anxiogène et pas du tout détendue comme l'est ce couple.
Si seulement on choisissait avec qui on a des atomes crochus! :P ça serait bien pratique c'est vrai.
Image
Répondre