Asexualité et croyance en Dieu

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !

Croyez-vous en un Dieu quel qu'il soit ?

OUI, il y a une vie de l'âme après la mort du corps.
12
22%
NON, il n'y a rien.
15
28%
Il y a une force intelligente dans l'univers qui a créé la vie pour qu'elle ait un sens.
6
11%
Je ne veux pas y penser car ça me fait peur
0
Aucun vote
Je ne peux pas le savoir, donc ce n'est pas une question pertinente
10
19%
Aucune de ces réponses ne peut répondre à ce que je pense
11
20%
 
Nombre total de votes : 54

Lagajo
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 05 mai 2014, 20:25
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Asexualité et croyance en Dieu

Message par Lagajo » 08 mai 2014, 02:13

Je serais curieuse de savoir si le fait d'être A ou de vivre avec des A si on est un S change les statistiques sur la croyance en Dieu.

Chaque religion explique le rôle de la sexualité à sa façon. Ne pas avoir d'attirance sexuelle pour un autre rend-il les A plus ou moins religieux ?

Des études démontrent que les anxieux sont plus religieux, que les femmes se soumettent à leur mari dans plusieurs pays pour des raisons religieuses, que le plaisir sexuel appartient aux hommes seulement, jusqu'à favoriser l'excision du clitoris. Ne pas avoir ou ne pas souhaiter avoir de relations sexuelles dans un but procéatif ou de plaisir est-il un motif pour devenir athée ou agnostique ?

À vos réponses et bien sûr vos commentaires !

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Divine » 08 mai 2014, 06:37

Je ne vois honnêtement pas le lien entre l'asexualité et l'athéisme. Je veux dire...Non seulement je ne pense pas qu'il y a un lien, mais je ne vois pas quel genre de lien tu cherches à faire? En quoi l'absence de désir sexuel favoriserait l'absence de croyance religieuse? De plus, il n'y a pas de mal à faire un sondage, par curiosité, mais je ne pense pas que le résultat sera indicateur de quoi que ce soit. Nous sommes pour la plus part français, belge ou québecois, qui tendent de plus en plus à l'athéisme. Ainsi, si le résultat tend à montrer une majorité d'athée sur le forum, je ne pense pas que ca veuille dire quoi que ce soit. Sinon, je suis personnellement agnostique, ça a plus avoir avec une absence de foi envers l'Église, la Bible, le Coran ou tout autre dogme mixer avec l'éventualité de l'existence d'une force incompréhensible et inaccessible. Ça n'a rien avoir avec mon asexualité, ni même l'image que je me fais du sexe en général.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par RValiasRV » 08 mai 2014, 20:55

Toutefois, la question n'est pas si bête, puisque des études statistiques montrent une plus forte religiosité chez les asexuels.

ATTENTION toutefois, ils s'agit de corrélation ou de prédicateurs, l'un n'est pas la cause de l'autre comme pour bien des variables mises en évidence par ces études, mais (je schématise TRÈS GROSSIÈREMENT), les asexuels étant «persécutés» par un environnement qui impose une norme qui n'est pas la leur, sont en moins bonne santé, ont plus tendance à se tourner vers la religion, etc...En aucun cela ne peut quoique ce soit sur un individu pris au hasard.
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Divine » 08 mai 2014, 21:13

Mais, ces asexuels qui se tournent vers la «réligiosité» sont-ils de véritable croyant ou se tournent-ils vers la religion parce que ca les arrange? Comme ca un tel peu devenir prêtre pour qu'on lui foute la paix ou une autre peut prétendre vouloir rester vierge jusqu'au mariage pour contourner sa situation? Je ne dis pas qu'il n'existe pas d'asexuel qui soit croyant par bonne foi, il doit y en avoir autant qu'il y a d'athée, mais je serais curieuse de voir le fond de cette statistique.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Marius N
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 20 déc. 2013, 21:41
Localisation : Terre, Europe, France, Rhônes-Alpes
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Marius N » 08 mai 2014, 22:47

Alors pour ma part, j'ai ma propre religion/croyance après avoir trouver des réponses que ne me donnait pas celle que je pratiquais depuis tout petit.

D'ailleurs, pour moi, toute religion partagée en grand nombre est pour l'heure d'aujourd'hui, dangereuse.
Y a qu'à voir les massacres qui sont perpétrer en leur nom.

Donc croyez si vous voulez mais croyez intelligemment ^^
Vivons par nous, pour nous et selon nous, ainsi nous périrons en paix.

Et dans l'attente d'un jour peut-être trouver celle qui saura être toutes les femmes pour moi.

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Sven L. » 08 mai 2014, 22:55

Désolé, je suis d'inspiration Nietzschèenne, ma réponse ne vas dans aucune case.
:lol:
(ha si, la dernière)
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Piccolo » 09 mai 2014, 00:16

Je suis athée à 100% car je ne peux me représenter l'image d'une force divine qui échapperait à toute conception rationnelle (ce qui ne m'empêche aucunement d'avoir une très grande imagination).
De plus je n'aime pas l'idée d'être "soumis" à des principes absolus, que l'on ne peut pas remettre en question, et qui bien souvent sont archaïques et obsolètes.
Et pour finir, je hais totalement le fait de devoir "obéir" à un Dieu quelconque, ça va à l'encontre de ma personnalité émancipée qui n'a pour maitre que soi-même.

Pour moi les textes religieux sont justes des ouvrages culturels, mais ils n'ont aucune valeur sacrée à mes yeux.

Alors on peut aussi concevoir l'existence d'un Dieu sans pour autant se référer à des textes religieux (ce que l'on appelle le Déisme), mais même, je ne peux pas imaginer l'existence d'une entité supérieure qui échapperait à notre pauvre condition de simple mortel.


Mais sinon je ne vois pas le rapport entre l'asexualité et l'athéisme.

Lagajo
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 05 mai 2014, 20:25
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Lagajo » 09 mai 2014, 01:52

Longtemps au Québec (jusqu'à la fin des années 60), une femme ne pouvait refuser de faire l'amour à son mari. Le mari pouvait exiger d'avoir des rapports sexuels même si sa femme ne consentait pas. Le viol n'était pas un crime car le mariage religieux (chrétien essentiellement) interdisait de refuser de procréer et promulguait haut et fort que la femme doit se soumettre à son mari. Pour plusieurs sociétés dans le monde, encore aujourd'hui, une femme ne pourra pas affirmer son asexualité si elle mariée (pays islamiques tels que l'Afghanistan et le Pakistan considère qu'elle ne peut dénoncer son mari) et demander le divorce pour cette raison.

C'est pourquoi, je posais la question. Certains diront que le fait même d'être sur le forum suppose qu'on assume notre asexualité. Je voulais toutefois surtout voir si certains vivent une contradiction entre leur foi et leur orientation sexuelle. Mais si vous croyez que ce n'est pas pertinent... C'est peut-être une question de génération, moi qui ai vécu très mal l'infiltration de l'Église catholique à l'école, dans les hôpitaux et dans ma famille.

Je comprends que dans nos pays occidentaux (Canada, France et Belgique), on peut considérer comme rétrograde le fait de ne pas pouvoir dénoncer son mari pour agression sexuelle. Mais, est-ce le cas ailleurs, par exemple dans les pays francophones d'Afrique ?

Aujourd'hui, une grande manifestation pro-vie a eu lieu à Ottawa pour interdire la commercialisation de la pillule Ru-486 pourtant acceptée en France. Devinez qui veut empêcher les femmes d'être libre de choisir si elle veullent se faire avorter ? Les chrétiens fondamentalistes, y compris les catholiques... Vouloir contrôler la reproduction poursuit la même idéologie sexiste que d'interdire aux femmes de déterminer leur orientation sexuelle, telle que d'affirmer leur asexualité.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3650
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 921 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Baelfire » 09 mai 2014, 09:04

Pendant longtemps, un mariage qui n'était pas consommé pouvait être purement annulé. Je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui. Tout ce que je sais c'est que pour divorcer il faut que les deux parties soit d'accord. Un seul ne suffit plus. Ce qui signifie que vous pouvez rester marié toute votre vie à quelqu'un sans forcément vivre maritalement avec.

Le poids de la religion concernant les relations sexuelles a de moins en moins d'impact dans les pays laïques. Peu de personnes s'encombrent de ça. Du coup je ne comprenais pas ta question Lagajo. Parce que à la base il n'y aucun rapport entre religion et asexualité. En revanche religion et abstinence font bon ménage.

Niveau manif on a un peu eu la même chose avec le mariage pour tous (mariage pour les homosexuels en fait). Les rangs des manifestants étaient principalement composés de chrétiens et religieux rétrogrades (ils ne sont pas tous comme ça) et de personnes ayant peur de l'homosexualité. Il faut dire que le terme "mariage pour tous" n'est pas franchement judicieux! Ca fait genre on peut se marier avec n'importe qui même avec les membres de notre famille.

Il y aura toujours des rétrogrades qui ne voudront pas évoluer et qui resteront en arrière (soit on s'adapte au monde soit on disparait y a pas 36 solutions) mais heureusement ce n'est pas eux qui décident. Mais comme ils ont droit à la parole ils crient fort et ça inquiète :)

Côté religion je ne crois pas à un Dieu ou une Déesse en particulier mais en mère Nature (nan je ne suis pas une hippie). Je crois aussi que l'on a une âme que l'on se doit au fil des vies de faire évoluer tandis que les corps que nous empruntons le temps d'une existence ne sont que des supports. Ce n'est pas de la religion mais plutôt un état d'esprit.

Pourtant je n'ai rien contre les religions. J'ai pu constater à quel point elles aidaient les gens désespérés ou dans une mauvaise passe. Pas tant la religion en elle même en fait mais le fait de pouvoir se raccrocher à quelque chose de plus puissant que soit et de puiser la force de se battre dedans. Même si leur Dieu n'existe pas, ça les tient debout et c'est ce qui compte.
♪Love is in the A ♫

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par RValiasRV » 09 mai 2014, 13:45

Divine a écrit :Mais, ces asexuels qui se tournent vers la «réligiosité» sont-ils de véritable croyant ou se tournent-ils vers la religion parce que ca les arrange? Comme ca un tel peu devenir prêtre pour qu'on lui foute la paix ou une autre peut prétendre vouloir rester vierge jusqu'au mariage pour contourner sa situation? Je ne dis pas qu'il n'existe pas d'asexuel qui soit croyant par bonne foi, il doit y en avoir autant qu'il y a d'athée, mais je serais curieuse de voir le fond de cette statistique.
Répondre directement à ta question semble relever de l'interprétation (non-scientifique ?). Mais pour satisfaire en partie ta curiosité, voici le paragraphe conclusif sur les prédicateurs d'asexualité :

«De cette étude, Bogaert a aussi tiré des « prédicteurs » d’asexualité. Pour les femmes, il s’agit de l’âge, de la classe sociale, de l’origine ethnique, de l’éducation, de la puberté, de la taille et de la religiosité – le poids et l’état de santé n’étant pas pertinents. Plus précisément, les problèmes de santé des femmes asexuelles sont liés à des données socio-économiques. Chez les hommes, les prédicteurs d’asexualité sont relativement identiques (classe sociale, éducation, taille) à ceci près que la religiosité joue un rôle plus important que chez les femmes asexuelles. De même, le critère de santé n’est pas pertinent même si, comme chez les femmes, lorsque la classe sociale et l’éducation sont éliminées de l’équation de régression, la santé devient signifiante, suggérant que la santé, la classe sociale et l’éducation sont des critères liés.»


Note liée au paragraphe : En statistique, l’analyse de régression est une méthode, souvent utilisée comme outil de prédiction, reposant sur l’étude de la corrélation entre variables. Dans le cas le plus simple, on étudie la relation linéaire entre une variable indépendante (ou prédicteur) et une variable dépendante (critère) afin de déterminer si la connaissance des résultats relatifs à la première permet de prédire, avec un degré de précision satisfaisant, les résultats que l’on devrait observer à propos de la deuxième. Ce type de prédiction est réalisé à l’aide d’une équation (dite équation de régression ), dont les paramètres sont définis en fonction des caractéristiques statistiques (moyennes, écarts-types, et coefficient de corrélation) des deux variables considérées.

Concernant la question de départ, il est en fait très difficile sinon impossible de répondre «individuellement» à cette question : si on ne choisi pas son orientation sexuelle, on choisit au moins sa religion, et quelque soit le critère prédominant dans le choix (environnement social, expérience(s) personnelle(s), ....orientation sexuelle ???), l'«explication», la rationalisation de ce choix peut être à des années lumières de sa ou ses causes (cela est vrai pour tous les sujets importants, ou moins important comme le choix d'une marque de véhicule par exemple). C'est là que les raisonnements statistiques viennent à la rescousse ! Ils ne disent pas tout mais donnent des éléments de réponse.
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Piccolo » 09 mai 2014, 13:51

Lagajo a écrit :Longtemps au Québec (jusqu'à la fin des années 60), une femme ne pouvait refuser de faire l'amour à son mari. Le mari pouvait exiger d'avoir des rapports sexuels même si sa femme ne consentait pas. Le viol n'était pas un crime car le mariage religieux (chrétien essentiellement) interdisait de refuser de procréer et promulguait haut et fort que la femme doit se soumettre à son mari. Pour plusieurs sociétés dans le monde, encore aujourd'hui, une femme ne pourra pas affirmer son asexualité si elle mariée (pays islamiques tels que l'Afghanistan et le Pakistan considère qu'elle ne peut dénoncer son mari) et demander le divorce pour cette raison.

C'est pourquoi, je posais la question. Certains diront que le fait même d'être sur le forum suppose qu'on assume notre asexualité. Je voulais toutefois surtout voir si certains vivent une contradiction entre leur foi et leur orientation sexuelle. Mais si vous croyez que ce n'est pas pertinent... C'est peut-être une question de génération, moi qui ai vécu très mal l'infiltration de l'Église catholique à l'école, dans les hôpitaux et dans ma famille.
Tu mélanges un peu tout. Ce n'est pas parce qu'une femme "ne veut pas" qu'elle est forcément asexuelle.
Et encore une fois je ne vois pas le lien évident entre la foi et l'orientation sexuelle.
Modifié en dernier par Piccolo le 09 mai 2014, 16:28, modifié 1 fois.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Piccolo » 09 mai 2014, 14:02

RValiasRV a écrit :Concernant la question de départ, il est en fait très difficile sinon impossible de répondre «individuellement» à cette question : si on ne choisi pas son orientation sexuelle, on choisit au moins sa religion
C'est discutable.
Est-ce que j'ai "choisi" d'être athée ? Non, je n'ai pas pesé les pour et les contre; mais en même temps ce n'est pas comme si je pouvais imaginer les choses autrement.
Comment se fait-il que certaines personnes croient en un Dieu alors que d'autres non ? Finalement ça ressemble pas mal à l'orientation sexuelle.
Pour moi un vrai choix doit correspondre à une prise de décision réelle.
Après les choses peuvent changer, à condition d'avoir un avis ou un sentiment neutre à leur égard.

Formatage de la société ? Après tout, dans les pays qui n'acceptent pas la liberté religieuse (notamment les pays musulmans), on se rend compte que la part de non-croyants est très faible (environ 0,1%).
Au Brésil ou aux USA, les athées ne sont pas spécialement bien vus. Il représentent respectivement 10 et 20 % de la population environ. Certains en viennent même à faire leur "coming-out" religieux.

Avatar du membre
Marius N
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 20 déc. 2013, 21:41
Localisation : Terre, Europe, France, Rhônes-Alpes
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Marius N » 09 mai 2014, 15:36

Pour moi c'est bel et bien un choix que de croire ou non en quelque chose.

J'étais par obligation familiale et ma jeunesse, catholique.
Depuis j'ai pris mon indépendance et j'ai arrêté d'être catholique, au point de remettre en question le fait même de savoir si je croyais.
Puis j'ai réfléchis, compris et vus certaines choses.
J'ai fais le choix de croire en quelque chose. Et je dis croire car pour le commun tout ce qui ne relève pas de faits scientifiques relève de la croyance or, pour moi, j'ai vu des choses bien réelles qui m'ont conduit à faire le choix de croire en quelque chose de très particuliers, en dehors de toute religion.
Je me suis fais la mienne.

C'est un choix comme de voir un verre à moitié plein, à moitié vide ou plein. Moi je le vois plein.
Vivons par nous, pour nous et selon nous, ainsi nous périrons en paix.

Et dans l'attente d'un jour peut-être trouver celle qui saura être toutes les femmes pour moi.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Piccolo » 09 mai 2014, 16:20

Marius N a écrit :Pour moi c'est bel et bien un choix que de croire ou non en quelque chose.

J'étais par obligation familiale et ma jeunesse, catholique.
Depuis j'ai pris mon indépendance et j'ai arrêté d'être catholique, au point de remettre en question le fait même de savoir si je croyais.
Puis j'ai réfléchis, compris et vus certaines choses.
J'ai fais le choix de croire en quelque chose. Et je dis croire car pour le commun tout ce qui ne relève pas de faits scientifiques relève de la croyance or, pour moi, j'ai vu des choses bien réelles qui m'ont conduit à faire le choix de croire en quelque chose de très particuliers, en dehors de toute religion.
Je me suis fais la mienne.

C'est un choix comme de voir un verre à moitié plein, à moitié vide ou plein. Moi je le vois plein.
Oui mais c'est des circonstances qui t'ont conduit à croire en quelque chose, ça n'a rien à voir avec un choix de type "carte de restaurant".

Avatar du membre
Marius N
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 20 déc. 2013, 21:41
Localisation : Terre, Europe, France, Rhônes-Alpes
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et croyance en Dieu

Message par Marius N » 09 mai 2014, 16:50

Dans ce cas tu ne choisis jamais rien, car tout est circonstance.

Croire ou non est un choix.

Tu peux croire que seule la terre possède des êtres "intelligents" ou croire que d'autres planètes en ont aussi.
Pour la religion, c'est pareil, tu choisis ou non de croire en une ou des entités supérieures ou autre chose.
Vivons par nous, pour nous et selon nous, ainsi nous périrons en paix.

Et dans l'attente d'un jour peut-être trouver celle qui saura être toutes les femmes pour moi.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités