A et Anti-dépresseur

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Avatar du membre
buzzbeni
Apprenti
Messages : 59
Enregistré le : 01 mai 2013, 11:45
Localisation : Paris et Flers (Orne)

A et Anti-dépresseur

Message par buzzbeni » 23 oct. 2013, 16:01

je crois qu'en France nous sommes au moins champion dans la prise d'antidépresseur, j'ai l'impression que nous A sommes nombreux, nombreuses à prendre aussi des antidépresseurs, oui, non?
Serions nous une population plus fragile, sensible?
En ce qui me concerne je suis sous déroxat suite à un burn out début 2012, en juin j'ai découvert l'Asexualité et AVEN, j'ai changé de poste sur le plan professionnel, je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai découvert que je n'était pas une sorte d' E.T en vous lisant et en rencontrant certains d'entre vous, de plus la charge de travail maintenant me permet d'avoir une vie sociale satisfaisante maintenant :-)

MrWise
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 11 sept. 2013, 16:13
Localisation : Île-de-France
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par MrWise » 23 oct. 2013, 17:24

buzzbeni a écrit :je crois qu'en France nous sommes au moins champion dans la prise d'antidépresseur
Oui il paraîtrait bien que les français fassent parti des plus gros consommateurs d'antidépresseurs, mais de médicaments tout court aussi ( surtout les antibiotiques ).
buzzbeni a écrit :j'ai l'impression que nous A sommes nombreux, nombreuses à prendre aussi des antidépresseurs, oui, non?
Personnellement je n'y touche pas. Même aux médicaments. Les seuls que je prends en de rares occasions, sont des dolipranes ou de lalizopaïne.
Après dire que les A sont nombreux à en prendre peut être, mais ils ne sont pas plus que les S. Car au final, même les S pense être des incompris/des extraterrestres. Ici par forcément à cause de la sexualité, mais à cause de leur personnalité en général. Comme pour pas mal de gens toutes sexualités/cultures confondues.
buzzbeni a écrit :je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai découvert que je n'était pas une sorte d' E.T en vous lisant et en rencontrant certains d'entre vous, de plus la charge de travail maintenant me permet d'avoir une vie sociale satisfaisante maintenant
Content pour toi :D
Libre du désir, tu comprends le mystère.
Pris dans le désir, tu ne vois que les manifestations.
Lao Tseu

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Tyane » 23 oct. 2013, 17:36

Vive la guérison par Aven :D ! Sinon, je n'ai jamais pris d’antidépresseur, même à l'époque où je broyais du noir.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Piccolo » 23 oct. 2013, 17:38

Je n'ai jamais pris d'antidépresseurs non plus.

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Voya » 23 oct. 2013, 17:56

Idem jamais pris d'anti presseur non plus, j'ai juste appris à gérer mon stress et mes émotions, c'est plus efficace pour le moral à long terme :mrgreen: Contente que les rencontres Aven t'ai aidé à tu te sentir mieux ta vie :D

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Maëlle » 23 oct. 2013, 18:50

jamais pris non plus même dans mes années "noires".

pour la france championne des medocs > bah peut-etre que lorsqu'on les a gratos c'est plus facile de prendre la mauvaise habitude d'être consommateurs pour un oui ou un non.

sinon j'ai des collègues qui viennent d'amérique du sud et il leur a fallut un bon moment pour comprendre ce qu'est la dépression, apparemment ils ne connaissent pas là bas. Il y a donc surement une influence culturelle.
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Jullianna » 23 oct. 2013, 22:56

J'ai traversé un moment où tout avait lâché, il y a une bonne dizaine d'année et j'en ai pris pendant au moins 1 an.
C'est très insidieux, car on ne se rend pas compte qu'on accumule un trop plein émotionnel, de stress etc...
Depuis, j'essaie de cultiver la pensée positive et de relativiser ... à l'image de mon avatar :wink: Il y a toujours un coin de ciel bleu après la pluie, l'orage.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Zimou » 24 oct. 2013, 13:37

Je n'ai jamais rien pris non plus et je consomme très très rarement de médicaments. Seulement quand la douleur est insupportable et que je n'ai pas le choix. quand je suis malade, j’attends que ça passe xD et je m’arrête pas de vivre non plus. après ma dernière opération de la jambe j'ai repris le boulot avant la fin de mon arrêt (avec l'autorisation de mon médecin traitant), et à ma dernière opération au ventre le médecin me proposait un arrêt d'un mois, j'ai pris aucun jour d’arrêt (je me suis laisser le week end seulement pour me reposer).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Linoa » 24 oct. 2013, 14:42

Je n'en ai jamais pris non plus,je préfère croire en la lithothérapie , aux médecines douces..

Mais y'a bien un truc qui m'agace , ce sont les gens malades ( gros rhume, rhino, grippe..) qui vont quand même bosser histoire de dire je suis pas une feignasse mais qui au final risquent de refiler leurs microbes à tous le monde... car oui ça se propage très vite, disons que c'est du vécu. Et pire ce sont les gens médisants sur une personne qui a pris un arrêt selon eux abusif .. Je trouve parfois les gens vraiment méchants à ce sujet. Au final il vaut mieux se soigner correctement quitte à prendre quelques jours et repartir en pleine forme plutôt que laisser une maladie s'aggraver enfin c'est mon avis..

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Syrina » 24 oct. 2013, 19:21

Non, jamais d'antidepresseurs. Et les médocs, seulement en de très rares occasions.
J'essaye de vivre le plus sainement possible. Quand j'ai des problèmes, j'essaye de les régler dès le départ. Je suis à l'écoute de mon corps.
de la lizopaïne
Mhhh, ça j'aime bien par contre. Tu parles bien de ces "bonbons" qu'on prend quand on a mal à la gorge, mais qui ne servent à rien, hein?
buzzbeni a écrit :En ce qui me concerne je suis sous déroxat suite à un burn out début 2012, en juin j'ai découvert l'Asexualité et AVEN, j'ai changé de poste sur le plan professionnel, je me sens beaucoup mieux depuis que j'ai découvert que je n'était pas une sorte d' E.T en vous lisant et en rencontrant certains d'entre vous, de plus la charge de travail maintenant me permet d'avoir une vie sociale satisfaisante maintenant :-)
J'espère que ça va mieux maintenant. Courage!
Linoa a écrit : Mais y'a bien un truc qui m'agace , ce sont les gens malades ( gros rhume, rhino, grippe..) qui vont quand même bosser histoire de dire je suis pas une feignasse
+1 Ca m'agace aussi! Parce que en fait, en d'autres moments, on va te faire remarquer que nul n'est indispensable. Genre, si t'es pas content de ton boulot, on te le fait remarquer.


Concernant les médocs psychotropes, il y a un excellent documentaire sur youtube:
En gros, ça dit que les psychotropes ne nous "guerissent" pas. Leurs effets n'ont jamais été prouvés scientifiquement, contrairement aux antibio par ex: bactéries ==> antibio ==> bactéries mortes
Les maladies psy sont "crées" pour les besoins économiques des sociétés pharmaceutiques. Les "vrais fous", si je peux m'exprimer ainsi, sont une minorité. Tous les autres sont "normaux", mais on leur donne l'illusion d'une "pilule magique" qui effacerait tous leurs malheurs. En gros, la détresses des gens est réelle, mais elle ne correspond pas à une maladie.
bref, si vous avez du temps (beaucoup de temps.............) le doc est très interessant. Il dure presque 3H....

Hervée
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 30 sept. 2013, 21:04
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Hervée » 24 oct. 2013, 20:58

Bah juste pour dire à buzzbeni que non, t'es pas seul à avoir besoin d'anti-dépresseurs.
Et pour ma part la prise du médoc a vraiment changé quelque chose (après 1 semaine sous anxyo qui n'avait rien amélioré) donc ça ne garanti pas qu'il y ait pas eu d'effet placebo, mais pour avoir été dans un état tel que prendre une douche était déjà compliqué parce que temps debout trop long (et je passe les détails peu ragoutants), je suis bien contente d'avoir eu la possibilité de bénéficier d'un traitement. (il y a quelques années, liée au boulot, et rechute après, liée au boulot aussi, je suis en reconversion, un peu beaucoup à cause de ça ^^).

Après il est possible qu'il y ai des dérives pour certains des médicaments psychotropes (mais c'est une énorme classe si on le comprends comme le terme pharmacologique), ça je n'irais pas dire le contraire.

Et par rapport au documentaire proposé par Syrina j'ai l'impression que ça mélange tout. Par exemple la dépression ça n'est pas la folie non plus (ou alors on n'a pas la même définition de la folie :D ) et quand on commence par "comment prescrire un médicament pour quelque chose qui n'est pas là ?" j'ai envie de rigoler, il a jamais du être dépressif pour oser affirmer qu'il n'y a rien. (enfin, pour être honnête, j'ai plutôt envie de pleurer qu'encore une fois on nous dise que non, c'est rien ça une dépression).

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Syrina » 24 oct. 2013, 21:49

Hervée a écrit :Par exemple la dépression ça n'est pas la folie non plus (ou alors on n'a pas la même définition de la folie :D )
Oui, tu as raison. Ca n'a rien à voir avec la "folie". D'ailleurs le terme de folie n'est plus vraiment d'actualité. C'est bien pour ça que j'ai mis le terme entre guillemets...
Hervée a écrit : il a jamais du être dépressif pour oser affirmer qu'il n'y a rien. (enfin, pour être honnête, j'ai plutôt envie de pleurer qu'encore une fois on nous dise que non, c'est rien ça une dépression).
Il ne s'agit pas de dire qu'il n'y a rien. La detresse ressentie est bien présente. C'est juste qu'on ne peut pas faire de parallèle avec des maladies où il est possible de constater noir sur blanc qu'il y a qq chose. Ex.: cancer ==> tumeur, SIDA ==> virus, appendicite ==> infection de l'appendice.
Le cerveau d'une personne dépressive est identique à celui d'une personne non-dépressive. Donc les psychotropes n'ont pas les mêmes effets mesurables qu'ont les antibio par ex., on ne voit rien. Tout est une question de ressenti.

choooj
Ascendant
Messages : 1017
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 140 fois
A été aimé : 168 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par choooj » 24 oct. 2013, 22:29

J'ai connu des proches (S d'ailleurs) qui ont pris des antidépresseurs et qui ont reconnu que ça leur faisait du bien : une coupure chimique vis à vis de la douleur. Mais il est clair que la chimie seule est inutile, c'est le travail avec le psy et le travail sur soi-même qui font la différence.

J'ai fait de multiples burn-out et des dépressions entre les burn-out, mais je n'ai jamais pris et je veux pas en prendre des médocs.
Si je ne veux pas masquer la souffrance c'est pour mieux la regarder en face. Même si j'aimerais m'en passer définitivement, j'accueille les rechutes comme de bonnes choses, car à chaque fois je découvre un élément supplémentaire qui me permet de mieux comprendre l'origine de mon anxiété. J'essaye ensuite de sortir de ma carcasse et (comme si je m'adressais à un tiers) de trouver une alternative à mon comportement usuel pour passer le cap la fois d'après. Il y'a des moments où ça marche et des moments où malgré tout je rechute. Pas grave. J'accumule comme ça des données dont je discute après avec ma psy.

Si les antidépresseurs participent à ton mieux-être, continue ton traitement. Quelle importance qui en prend et qui n'en prend pas ? Tu as déja franchis 2 étapes manifestement puisque tu as gagné de la disponibilité pour toi (qui te permet aussi d'avoir une vie sociale), et tu te réconcilies avec toi-même puisque tu as fais la paix avec ta "sexualité". C'est bien, c'est déjà énorme et tu dois continuer !! :woke:

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par Baelfire » 25 oct. 2013, 10:27

Je n'en ai jamais pris et ferais tout pour ne pas avoir à en prendre. Parce qu'au final ça détruit plus qu'autre chose. Je suis plus pour l'homéopathie et j'évite au maximum le chimique.

Après en tant que femme sujette aux douleurs (niveau assez elevé) propre à notre condition je prends du nuroffen. Mais seulement quand j'ai mal et certainement pas au quotidien.

Je me souviens qu'après mon opération pour l'appendicite j'ai eu un mal fou à me remettre, j'étais très fatiguée et ça ne passait pas. Les médecins avaient beau me prescrire des médicaments bien chimiques et bien remboursés ça ne marchait pas. L'homéopathie m'a guérie :)

Donc il y aurait en France plus de déprimés qu'ailleurs ? Ca ne me surprend pas...De là à dire que ce soit plus les A que les S...j'y crois pas trop
♪Love is in the A ♫

choooj
Ascendant
Messages : 1017
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 140 fois
A été aimé : 168 fois

Re: A et Anti-dépresseur

Message par choooj » 25 oct. 2013, 13:12

Il y'a surtout, en France, une vraie (et même si grandement fragilisée) sécurité sociale qui rembourse ses affiliés.
Les dépressifs ayant peu de moyens aux USA ou en Grèce se tournent vers Dieu et leur entourage ... ou l'alcool : les médocs sont pour eux inaccessibles.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités