SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Souhaitez-vous que AVA se rapproche de la communauté LGBT pour améliorer la visibilité asexuelle?

Oui, je pense que c'est bien pour la visibilité car nous avons le même message (respect des minorité sexuelles)
45
64%
Non, je ne pense pas que ce soit utile pour la visibilité asexuelle
13
19%
Non, c'est contraire à mes valeurs et je ne souhaite pas être associé de près ou de loin à la communauté LGBT
12
17%
 
Nombre total de votes : 70

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Zimou »

Ewe a écrit :Si on peut être l'auteur d'un acte jugé comme stupide, on ne peut pas en déduire par extension que la personne est en soit stupide.
Je veux bien des exemples... Parce que des acte jugé stupide qui font que la personne qui le fait est stupide, j'en ai beaucoup d'exemple sans chercher loin. Ne serais-ce que le neknomination par exemple qui fait le tour de facebook en ce moment et qui consiste à boire de l'alcool pur cul sec en se filmant, non seulement l'acte est stupide, mais faut aussi pas être bien intelligent pour le faire. Conduire avec 3gr d'alcool dans le sang est stupide. faut aussi etre stupide pour le faire. bref, je cherche des exemple d'acte stupide qui indiquerai que ceux qui le font ne le sont pas... mais j'ai du mal à trouver. on juge les gens par leurs actes, et si ils font des choses stupide, on les juges en générale en conséquence.
Ewe a écrit :Si la LGTB est réticente à nous intégrer, pourquoi s'acharner à vouloir que cela soit fait, sachant qu'entre nous nous ne sommes pas d'accord sur le sujet.
La LGTB représente des minorités SEXUELLES, et avant tout ce sont des S, voire très souvent des hyper S. Ayant eu des amis homos, je sais de quoi je parle.
Je ne vois pas en quoi des gens très S seraient plus à même de nous comprendre que de simples S ? Leur militantisme ne fait pas forcément d'eux des gens ouverts d'esprit en ce qui nous concerne.
Les LGBTQ ne sont pas réticent à nous intégrer. Certaine association l'ont d’ailleurs déjà fait.
Ensuite, l'asexualité est une forme de sexualité. ce n'est pas une absence de sexualité, c'est une non attirance. Nous sommes donc nous aussi une minorité sexuel.
Ewe a écrit :Je suis assez d'accord si on considère le sort des minorités sexuelles dans le monde... être homo on peut mourir être lynché pour ça
pas en france ni aux état unis.
Ewe a écrit :de ne pas faire l'amour ou de le faire sans avoir d'attirance n'est à ma connaissance condamné juridiquement nulle part.
Toi qui explore les sujet qui ont des années sur le forum, tu devrais pouvoir retrouver le sujet qui parlais d'une personne qui a été jugé comme étant en tort lors de son divorce que celle ci refusais d'avoir des relation sexuel avec son conjoint.
Ewe a écrit :S'exposer à de la moquerie ou de l'incompréhension n'est pas à comparer avec le fait d'être considéré comme immoral (par certains catho par ex).
Rassure toi, le sexe est interdit avant le mariage, mais j'ai eu le cas de catho qui considérais les asexuel comme "immoraux" parce qu'ils n'avait pas non plus de sexualité après.
Ewe a écrit :Nous ne sommes pas plus à plaindre que les gens ayant de l'embonpoint et étant moqués voire discriminés pour ça...
Meme si je suis pas d'accord car personne ne dira jamais qu'un gros est inhumain (ce qu'on dit de nous), est ce que ça en fait pas une raison suffisante pour se battre contre cette discrimination?
Ewe a écrit :Je ne vois pas en quoi des gens très S seraient plus à même de nous comprendre que de simples S ? Leur militantisme ne fait pas forcément d'eux des gens ouverts d'esprit en ce qui nous concerne.
Parce que eux aussi sont discriminé. en effet, il y a des homosexuels qui ne comprenne pas qu'on puisse ne pas avoir d'attirance sexuel. Il y en a aussi qui ne comprenait pas qu'on puisse avoir un genre différent de son sexe avant d’intégrer les transgenre à leurs communauté. Dire que nous n'avons rien à voir avec les LGBTQ parce que nous n'avons pas de sexualité, c'est comme dire que les trans n'ont rien à voir avec les LGBT parce qu'ils ont un genre différent de leurs sexe. Hors aujourd'hui, on ne parle plus d'LGBT mais bien d'LGBTQ. Voir LGBTQI.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Zimou »

Bref, je n'ai aucun exemple d'un acte stupide qui sera fait par quelqu'un d'intelligent. Si quelqu'un fait un acte stupide qui fait qu'on le juge intelligent, c'est que cet acte aura une cause intelligente et n'en fera donc plus un acte stupide.
Ewe a écrit :La question de fond quant au besoin de coming out ou de visibilité, ou de militantisme, est il me semble : êtes-vous plus gênés du manque de visibilité de l'asexualité en tant que groupe existant et que définition d'une "orientation sexuelle", ou bien, êtes-vous gênés par le manque de visibilités des asexuels entre eux ?
les 2. la reconnaissance de l'asexualité ne me gêne pas beaucoup personnellement (si ce n'est qu'on parle de moi certainement en se moquant dans mon dos au boulot, ou qu'on m'insulte ouvertement sur internet, ce qui n'est déjà pas rien), mais ça gêne d'autre personne. Et que ça gêne d'autre personne me dérange bien plus que ça ne me dérange moi.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Piccolo »

Ewe a écrit :La LGTB représente des minorités SEXUELLES, et avant tout ce sont des S
Voilà, c'est la raison fondamentale qui écarte intrinsèquement l'asexualité des autres minorités sexuelles.
Zimou a écrit :Ensuite, l'asexualité est une forme de sexualité. ce n'est pas une absence de sexualité, c'est une non attirance. Nous sommes donc nous aussi une minorité sexuel.
Moui...enfin c'est subjectif. Si on envisage la sexualité de manière orientationnelle avec des interactions sexuelles potentielles, il n'est pas faux de dire que l'asexualité n'est pas une orientation sexuelle en tant que telle. L'athéisme n'est pas une religion par exemple.
Après oui, on a tous une sexualité au sens où l'on a une identité sexuelle.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Zimou »

Ewe a écrit :Excuses moi de pousser la logique à son paroxisme, mais comme tu n'as pas confirmé le fait que tu n'ais jamais fait une chose stupide de ta vie, par conséquent, si on pense à ta façon, et bien...tu es stupide !
Désolée, mais tu vois à quoi mêne ton raisonnement.
j'ai jamais prétendu n'avoir jamais fait d'erreurs. on apprend de ses erreurs. J'ai été de nombreuse fois stupide et le serais encore. mais de faire son coming out n'a jamais été quelques chose de stupide qui permettrai donc de me jugé moi ou quelqu'un d'autre de stupide.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

lamanon30
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par lamanon30 »

pour en revenir au sujet , vous pouvez toujours vous rapprocher de ces communautés , personnellement je trouve qu'elles s'enfonçent de plus en plus dans le sectarisme et le ridicule (rien que la gay pride , ils montrent tout ce qui a de plus reboutant) et pourtant rien n'est plus beaux que deux êtres qui s'aiment !!!

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Uiravaivahui »

Je connais brièvement Ellen Page grâce à ses rôles dans quelques jeux vidéo. Mais là n'est pas le sujet, je suis toujours d'accord quand à l'idée d'un rapprochement entre ces deux communautés. D'ailleurs où en sommes-nous ?
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Hervée
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 30 sept. 2013, 21:04
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Hervée »

Juste une chose, si pour les LGB il est bien question d'orientation sexuelle, il ne faut pas oublier que le T représente quelque chose qui touche à l'identité sexuelle et pas à la sexualité, pourtant ils arrivent à travailler ensemble (enfin, pas tous, mais c'est un peu comme partout, malheureusement être homo n'empêche pas d'être transphobe, pas plus qu'être une femme n'empêche d'être raciste). Mais du du coup ça nuance un peu le discours sur les "LGBT c'est pour la sexualité" parce que pas tout le temps et pas seulement.

En plus parmi les A il y a des hétéro/homo/bi-romantiques, donc pour les homo et bi - romantique les problématiques LGB recoupent en partie les leurs avec une particularité et c'est peut-être difficile de trouver leur place dans une communauté LGBT qui n'aurait pas conscience des A (mais là je m'avance en terrain inconnu, je veux bien l'avis des A dans ce cas pour me dire si je me fait des idées ou pas ^^).

Il me semble qu'une partie du combat des LGBT est une lutte contre l'enferment des gens dans une "normalité sexuelle", et les A ne font pas partie de cette "normalité" même si on n'a moins à souffrir que les homos ou les bis, il n'empêche que les interrogations de certains nouveaux arrivant sur le forum peuvent ressembler aux interrogations des homos/bis : suis-je normal ? suis-je malade ? questions qui à l'adolescence peut bien miner le moral (je ne connais pas d'études sur les suicides des adolescents A donc je n'ai aucune idée si c'est un facteur de risque comme pour les homos/bis mais la seule dévalorisation personnelle peut avoir des conséquences malgré tout)

lamanon30
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par lamanon30 »

newAje a écrit :
lamanon30 a écrit :pour en revenir au sujet , vous pouvez toujours vous rapprocher de ces communautés , personnellement je trouve qu'elles s'enfonçent de plus en plus dans le sectarisme et le ridicule (rien que la gay pride , ils montrent tout ce qui a de plus reboutant) et pourtant rien n'est plus beaux que deux êtres qui s'aiment !!!
je pense que tu es une préado, mais je connais des gamins de 10 ans qui ont des idées plus élaborées et s'expriment mieux que toi... Un conseil: va grandir
vazy mon poulet , développe !!! :lol: j'attend ta grande connaissance de la nature humaine :roll:

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Uiravaivahui »

Ewe a écrit :Au fait, hier soir sur Arte il y avait un très joli film...je ne sais pas si quelqu'un l'a vu : "Tomboy". L'histoire d'une gamine de 10 ans qui fait croire aux autres enfants qu'elle est un garçon...et qui s'interroge sur elle-même.
Il faut vraiment que je le vois ce film, j'ai lu un article excellent là-dessus.
Hervée a écrit :Juste une chose, si pour les LGB il est bien question d'orientation sexuelle, il ne faut pas oublier que le T représente quelque chose qui touche à l'identité sexuelle et pas à la sexualité, pourtant ils arrivent à travailler ensemble [...] Il me semble qu'une partie du combat des LGBT est une lutte contre l'enferment des gens dans une "normalité sexuelle", et les A ne font pas partie de cette "normalité" même si on n'a moins à souffrir que les homos ou les bis, il n'empêche que les interrogations de certains nouveaux arrivant sur le forum peuvent ressembler aux interrogations des homos/bis : suis-je normal ? suis-je malade ?
De sages paroles tu tiens là.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par CLP »

Y'a vraiment de tout sur ce fil : beaucoup d'agressivité, pas mal d'ignorance aussi. Juste un rappel : on n'a pas ouvert ce fil pour vous veniez exprimer votre ignorance/agressivité envers les personnes L, G, B ou T.

Pour répondre à Piccolo, sur cette prétendue différence incommensurable entre la difficulté qu'il y a à vivre comme personne gay ou lesbienne et comme personne asexuelle, je te ferais remarquer que j'ai vécu des années comme personne gay. Et je ne suis pas le seul.

J'étais out au boulot, dans ma famille, etc. Je sais de quoi je parle quand je parle d'homophobie. Et si je suis d'accord avec toi que -pour de nombreuses raisons- comparer les souffrances ou l'injustice lié à l'asexualité avec celles liées à l'homophobie n'est pas raisonnable, je ne suis pas d'accord pour dire que l'asexualité et ses souffrances = pipi de chat.

J'ai écrit deux, trois lignes sur le sujet : http://asexualite.wordpress.com/2014/01 ... ppression/

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Piccolo »

CLP a écrit :on n'a pas ouvert ce fil pour vous veniez exprimer votre ignorance/agressivité envers les personnes L, G, B ou T.
J'espère que j'en fais pas partie en tout cas, vu que je ne fais que le contraire.
CLP a écrit :Pour répondre à Piccolo, sur cette prétendue différence incommensurable entre la difficulté qu'il y a à vivre comme personne gay ou lesbienne et comme personne asexuelle, je te ferais remarquer que j'ai vécu des années comme personne gay. Et je ne suis pas le seul.

J'étais out au boulot, dans ma famille, etc. Je sais de quoi je parle quand je parle d'homophobie. Et si je suis d'accord avec toi que -pour de nombreuses raisons- comparer les souffrances ou l'injustice lié à l'asexualité avec celles liées à l'homophobie n'est pas raisonnable, je ne suis pas d'accord pour dire que l'asexualité et ses souffrances = pipi de chat.
J'ai lu ton billet via le lien que tu as posté.
Je suis sincèrement désolé que tu aies subi des injures homophobes par le passé, mais à cette époque tu t'identifiais toi-même en tant que gay et non en tant qu'asexuel, donc tu ne me montres rien vis à vis de l'asexualité.
Et encore une fois, effectivement, être asexuel n'est pas aussi facile que d'être hétérosexuel; je l'ai déjà dit et je le redis. Après c'est sûr il ne faut pas hiérarchiser les différentes souffrances (ou du moins contraintes) sociales, car ce n'est pas productif.
Mais quand je vois Zimou dire qu'il subit des discriminations plus ou moins comparables à celles des LGBT alors qu'il est parfaitement hétéronormé sur quasiment tout, j'ai envie de sourire.
Les problèmes sont d'une autre nature: les LGBT subissent diverses saloperies en raison de leur identité, tandis que celle des asexuels est simplement niée en général. Alors oui c'est peut-être pas agréable, mais ça se comprend: la plupart des S amenés à critiquer l'asexualité sont dans une position défensive, donc par le déni ils font simplement du damage control.
Ca prouve qu'ils nous respectent d'une certaine manière car ils pensent être des personnes décadentes à nos yeux.
Des fois l'agresseur peut être la victime.

Et je dirais que les discriminations vont bien plus loin que la simple orientation sexuelle. Je pense aux femmes (hétéro comprises) qui doivent se soumettre au dictat de ce que doit être une femme exemplaire dans la société: écarter les jambes quand on leur demande (mais pas avec n'importe qui) et pondre des chiards. Oui, parce qu'une femme sans enfant n'est pas une vraie femme. Une femme sans homme non plus d'ailleurs.
Je pense à certains hommes hétéros assez efféminés (oui ça existe) qui se font traiter de toutes les injures homophobes possibles car il ne correspondent pas physiquement à ce que l'on attend d'un homme.

Bref, tout le monde peut être amené à subir des discriminations qui vont bien au-delà de la simple étiquette.

Répondre