SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Souhaitez-vous que AVA se rapproche de la communauté LGBT pour améliorer la visibilité asexuelle?

Oui, je pense que c'est bien pour la visibilité car nous avons le même message (respect des minorité sexuelles)
45
64%
Non, je ne pense pas que ce soit utile pour la visibilité asexuelle
13
19%
Non, c'est contraire à mes valeurs et je ne souhaite pas être associé de près ou de loin à la communauté LGBT
12
17%
 
Nombre total de votes : 70

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par giby »

Zimou a écrit :
Niouz a écrit : Y'a les S -> Attirance envers eux
Y'a les LGBT -> Attirance envers eux
Y'a les A -> Attirance envers :ouhla:
Non, ce sont de fausses informations (ou une incomprehension de ce qu'est LGBT). La realité est ainsi :
Y'a les S -> Majorité sexuel, norme
Y'a les LGBT -> Minorité sexuel
Y'a les A -> Minorité sexuel
oui, enfin, c'est pas contradictoire, plusieurs réalité peuvent coexister... et c'est pas pour autan que ça soit de fausse info

[Tröll on]
Y'a les S -> Salopes
Y'a les LGBT -> Pédés
Y'a les A -> coincé du cul
[Tröll off]
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Uiravaivahui »

.
Modifié en dernier par Uiravaivahui le 25 nov. 2013, 22:02, modifié 1 fois.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par CLP »

Ce qu'on veut dire par rapprochement, c'est par exemple :

- faire partie de la fédération française des asso LGBT

- apporter notre soutien à une action en cosignant un communiqué de presse

- faire des présentations sur l'asexualité à des assos et leur laisser de la documentation

- aider les assos qui le désirent à mieux accueillir les personnes asexuelles qui viennent les voir.

- etc.

Il ne peut pas (évidemment) s'agir d'une hypothétique "fusion" ou que sais-je. Il s'agira forcément d'actions ponctuelles et limitées.

En ce qui concerne mes raisons pour un tel rapprochement, il y a

1-Je me sens très proches des différents mouvements LGBTetc. de par mes expériences et mes valeurs (je crois que c'est le cas de beaucoup d'entre nous à AVA)

2- La proportion de personnes asexuelles qui sont aussi bi, homo, pan ou trans' es très importante. Selon les chiffres que j'ai elle est plus importantes que dans la pop' générale. Avec en particulier 20% trans' ou en questionnement dans un sondage anglophone. Je pense que le chiffre est assez grand pour justifier une forme ou une autre de regroupement.

3- Il y a aussi un aspect stratégique indéniable. Faire ce que j'ai noté plus haut, c'est aussi faire reconnaitre l'asexualité par et dans des structures officielles. C'est en quelque sorte "institutionnaliser" l'asexualité. Ce qui est reconnu par les structures officielles a tendance à devenir officiel... Il ne faut pas oublier que les groupes LGBT (au sens large) forment une grande partie des structures officielles dédiées aux sexualités...


Après ça, j'ai aussi des raisons contre un tel rapprochement. Mon objection principale est que certaines ou certains d'entre nous ne se sentent pas à l'aise avec l'idée. Et je ne fais pas forcément référence à l'homophobie ou la transphobie (que l'on a vu sur AVEN il y a encore peu) mais tout simplement à l'ignorance ou même au sentiment d'éloignement. Beaucoup d'entre vous savent très peu de chose sur les personnes trans', lesbiennes, etc. Certains d'entre vous s'en foutent carrément et ne se sentent pas du tout proches de ces expériences.
Et donc, je me vois mal argumenter auprès des groupes LGBT pour l'inclusion de l'asexualité alors que je sais pertinemment que certaines et certaines d'entre vous sont mal à l'aise avec l'idée, ne savent rien du sujet ou même (le sujet ne ne fait pas sourire du tout) sont homo- ou transphobes...

Mon coeur balance

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Rising Sun »

Je suis d'accord, je pense qu'il y a un problème d'ignorance mutuelle (pas intentionnelle, je veux dire par là un manque d'informations et de communication) entre les asexuels et les autres minorités sexuelles et je pense qu'il faudrait diffuser plus d'information à chacun des groupes sur les autres groupes, leurs buts, leur façon de se structurer et d'agir... Le mépris vient souvent de l'ignorance et je pense que ça pourrait pas mal rassurer tout le monde d'en savoir plus sur les associations LGBT (et inversement, rassurer les associations LGBT sur les asexuels, car une fois j'ai connu un jeune gay très militant qui n'a trouvé que des insultes à dire sur l'asexualité, et aussi sur la virginité).

Avatar du membre
Tyane
Ascendant
Messages : 911
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 3 fois
A été aimé : 39 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Tyane »

Il existe des homo qui n'acceptent pas les bisexuels, cela rend le dialogue entre les différentes composantes des organisations LGBT. Je pense que c'est pareil pour le dialogue entre A et LGBT, il faut favoriser le dialogue, surtout pour ceux qui méconnaissent les autres minorités. Et puis, je pense que les A minoritophobiques sont tout de même très minoritaires.
CLP a écrit :Je me sens très proches des différents mouvements LGBTetc. de par mes expériences et mes valeurs (je crois que c'est le cas de beaucoup d'entre nous à AVA)
En même temps, vous êtes 4. :mrgreen:

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par CLP »

Tyane a écrit :Il existe des homo qui n'acceptent pas les bisexuels, cela rend le dialogue entre les différentes composantes des organisations LGBT. Je pense que c'est pareil pour le dialogue entre A et LGBT, il faut favoriser le dialogue, surtout pour ceux qui méconnaissent les autres minorités. Et puis, je pense que les A minoritophobiques sont tout de même très minoritaires.
Oui, oui. Je suis d'accord.

Tyane a écrit :En même temps, vous êtes 4. :mrgreen:
Ah ah ah ! Ca faisait illusion !

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par giby »

CLP a écrit :3- Il y a aussi un aspect stratégique indéniable. Faire ce que j'ai noté plus haut, c'est aussi faire reconnaitre l'asexualité par et dans des structures officielles. C'est en quelque sorte "institutionnaliser" l'asexualité. Ce qui est reconnu par les structures officielles a tendance à devenir officiel... Il ne faut pas oublier que les groupes LGBT (au sens large) forment une grande partie des structures officielles dédiées aux sexualités...
On ne devrait pas faire de la politique partisane.... Qu'on ai notre groupe, ok, mais on a pas vocation à faire des alliances pour être plus gros... Que l'on puisse laisser des tracs chez LGBT, qu'ils sache ou nous appeller et qu'on puisse aussi rediriger vers eux le caas échéant, pourquoi pas... au passage le lobbie LGBT ne fait pas l'unanimité chez les personnes homosexuelles ...
CLP a écrit : Et donc, je me vois mal argumenter auprès des groupes LGBT pour l'inclusion de l'asexualité alors que je sais pertinemment que certaines et certaines d'entre vous sont mal à l'aise avec l'idée, ne savent rien du sujet ou même (le sujet ne ne fait pas sourire du tout) sont homo- ou transphobes...
Faut pas voir de l'homophobie partout.... Respecter l'autre, et son mode de vie, ok, on est pas obliger de cautionner...
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par CLP »

giby a écrit :Faut pas voir de l'homophobie partout.... Respecter l'autre, et son mode de vie, ok, on est pas obliger de cautionner...

Je vois de l'homophobie là où je veux voir de l'homophobie. Et c'est pas la première fois de ma vie que j'en vois donc je sais faire la différence.

Avatar du membre
Aliénor
Ascendant
Messages : 901
Enregistré le : 05 avr. 2009, 18:15
Localisation : A côté de la plaque
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Aliénor »

CLP a écrit :Après ça, j'ai aussi des raisons contre un tel rapprochement. Mon objection principale est que certaines ou certains d'entre nous ne se sentent pas à l'aise avec l'idée. Et je ne fais pas forcément référence à l'homophobie ou la transphobie (que l'on a vu sur AVEN il y a encore peu) mais tout simplement à l'ignorance ou même au sentiment d'éloignement. Beaucoup d'entre vous savent très peu de chose sur les personnes trans', lesbiennes, etc. Certains d'entre vous s'en foutent carrément et ne se sentent pas du tout proches de ces expériences.
Et donc, je me vois mal argumenter auprès des groupes LGBT pour l'inclusion de l'asexualité alors que je sais pertinemment que certaines et certaines d'entre vous sont mal à l'aise avec l'idée, ne savent rien du sujet ou même (le sujet ne ne fait pas sourire du tout) sont homo- ou transphobes...
D'où l'intérêt de ce sondage! Car pour moi je me sens parfaitement à l'aise avec ce genre de sujet et en plus ça m'intéresse tout en me concernant... mais ce n'est pas notre but à AVA, seule organisaton française qui représente plus ou moins officiellement les asexuel.les, de s'orienter dans une direction qui nous convienne (à nous les 4 :wink: ) mais qui ne convienne pas à la majorité des personnes qu'on est sensé représenter. Mais comme je l'ai déjà fait remarquer ailleurs, on n'est forcément obligés de faire des choix, qu'on calibre sur les souhaits de la majorité (entre autres).
Tyane a écrit :En même temps, vous êtes 4. :mrgreen:
Pas besoin d'un grand nombre pour faire un grand pourcentage :mrgreen: :mrgreen:
La Vérité a la dureté du diamant et la tendresse de la jeune fleur (Gandhi)

It is not birth, marriage or death, but gastrulation, which is truly the most important time in your life (Lewis Wolpert)

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5023
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 442 fois
A été aimé : 477 fois
Contact :

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Zimou »

Uiravaivahui a écrit :
Zimou a écrit :(comme je sais plus quelle membres qui parlais d'asexualité à sa mère sans parler d'elle et qui s'est fait indirectement limite insulté).
Je crois que c'est de moi qu'il s'agit, il est évident que ma mère est enfermée dans les clichés véhiculés sur les minorités sexuelles, j'ai d'ailleurs parlé du fait est que ça venait de la mentalité d'un des deux pays dont elle vient. En y repensant, CE N'EST PAS UNE EXCUSE. C'est tellement idiot de ma part d'avoir pensé ça !
En effet, c'est pas vraiment une excuse. Mais une explication, oui. Elle est influancé.
CLP a écrit :Ce qu'on veut dire par rapprochement, c'est par exemple :

- faire partie de la fédération française des asso LGBT

- apporter notre soutien à une action en cosignant un communiqué de presse

- faire des présentations sur l'asexualité à des assos et leur laisser de la documentation

- aider les assos qui le désirent à mieux accueillir les personnes asexuelles qui viennent les voir.

- etc.

Il ne peut pas (évidemment) s'agir d'une hypothétique "fusion" ou que sais-je. Il s'agira forcément d'actions ponctuelles et limitées.

En ce qui concerne mes raisons pour un tel rapprochement, il y a

1-Je me sens très proches des différents mouvements LGBTetc. de par mes expériences et mes valeurs (je crois que c'est le cas de beaucoup d'entre nous à AVA)

2- La proportion de personnes asexuelles qui sont aussi bi, homo, pan ou trans' es très importante. Selon les chiffres que j'ai elle est plus importantes que dans la pop' générale. Avec en particulier 20% trans' ou en questionnement dans un sondage anglophone. Je pense que le chiffre est assez grand pour justifier une forme ou une autre de regroupement.

3- Il y a aussi un aspect stratégique indéniable. Faire ce que j'ai noté plus haut, c'est aussi faire reconnaitre l'asexualité par et dans des structures officielles. C'est en quelque sorte "institutionnaliser" l'asexualité. Ce qui est reconnu par les structures officielles a tendance à devenir officiel... Il ne faut pas oublier que les groupes LGBT (au sens large) forment une grande partie des structures officielles dédiées aux sexualités...


Après ça, j'ai aussi des raisons contre un tel rapprochement. Mon objection principale est que certaines ou certains d'entre nous ne se sentent pas à l'aise avec l'idée. Et je ne fais pas forcément référence à l'homophobie ou la transphobie (que l'on a vu sur AVEN il y a encore peu) mais tout simplement à l'ignorance ou même au sentiment d'éloignement. Beaucoup d'entre vous savent très peu de chose sur les personnes trans', lesbiennes, etc. Certains d'entre vous s'en foutent carrément et ne se sentent pas du tout proches de ces expériences.
Et donc, je me vois mal argumenter auprès des groupes LGBT pour l'inclusion de l'asexualité alors que je sais pertinemment que certaines et certaines d'entre vous sont mal à l'aise avec l'idée, ne savent rien du sujet ou même (le sujet ne ne fait pas sourire du tout) sont homo- ou transphobes...

Mon coeur balance
La façon (efficace) d'agir d'AVA me plaît beaucoup, je suis d'accord avec la quasi totalité de vos post, tant dans votre façon de penser que d'agir. Comme ça colle quasi parfaitement avec la façon dont je pense que les choses doivent être faites (sondage, explications claire, ouverture d'esprit, pas d'anti-sexualité, peser le pour et le contre de vos actions et y réfléchir en fonction de l'avis des autres), je pense de plus en plus sérieusement à vous rejoindre. Agir en groupe est toujours plus efficace que seul pour la visibilité ^^ je vous contacterai sûrement prochainement. En attendant, continuez ainsi, c'est parfait :-)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Tyane
Ascendant
Messages : 911
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 3 fois
A été aimé : 39 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Tyane »

Et quand pense les A - méricains ?

Un document PDF sur les raisons de s'associer aux LGBT, disponible sur le site d'Awareness Week.

Quitte à renvoyer vers le lien, je copie-colle, et peut-être une bonne âme traduira pour les non-anglophones.

Asexuality: its place in LGBT


It is often heard that, besides belonging to a minority, asexuals have nothing in common with the LGBT movement, and do not share any of
the issues or disadvantages that the latter faces. In fact, asexuals also suffer greatly from heterosexism in society.


Asexuals are currently even more invisible than other LGBT groups. Like others in LGBT, many asexuals feel isolated, all alone and frightened. Many grow up confused and worried, unsure of themselves and their sexuality, and feel they are made to deny their true nature. Like other queers, asexuals are more likely to suffer from depression.

Most asexuals presently have no known and obvious support group to turn to;asexuality is currently under the radar and less easy to observe than other
orientations, and this contributes to the lack of understanding about asexuality and the lack of belief in its very existence.

Many asexuals have lived for years in shame and embarrassment about their
orientation, thinking that their asexuality does not live up to the expectations ofsociety, friends, family and their partners.

Like others in LGBT, the greatest damage to asexuals is often done by well meaning people – family and friends - who simply assume they are heterosexual. Therefore, asexuals have a common cause with other LGBT members, in wanting to challenge the prevailing heteronormative presumptions.

Some asexuals have first hand experience of homophobia. It is often assumed, by the ignorant, that if someone is not attracted to the opposite sex, they must be homosexual. Some asexuals have therefore been subject to gay taunting, to homophobic bullying and to physical assault. Asexual women are sometimes threatened with rape to “make them straight” – just like lesbians often are. Many asexuals therefore feel they have a vested interest in gay rights.

Finally, of course, many asexuals are either trans or romantically attracted to the same sex, so are naturally a part of LGBT anyway.
In fact, surveys suggest that only just over a third of asexuals consider themselves to be romantically straight and that asexuals are also much more likely to be trans or gender-queer, compared to the rest of the population. Members of the asexual community are almost always, therefore, extremely queer-friendly.

But surely asexuality is not even an orientation at all - it is a lack of orientation!


First, whether or not you choose to classify asexuality as an orientation, asexuals are people, and they need the recognition and the support of a friendly, open-minded community as much as anyone else. Orientations can be negative as well as positive. When someone says they are homosexual this does not just mean they are sexually attracted to the same sex – it also means they are not attracted to the opposite sex. Similarly heterosexual people are not attracted to the same sex. Asexuality is wholly negative, as far as sexual attraction goes, but that doesn‟t make it any less an orientation. Finally, if asexuals have no orientation because they are attracted to neither gender, does that mean that bisexuals have two orientations because they are attracted to two genders?

LGBT is a sex positive movement. How on Earth can asexuals fit in ?


It is a common misconception that asexuals have some kind of puritanical dislike of sex. While this may be true in a few isolated cases, many asexuals are actually quite sexually liberal in their politics. Most hold the view that consensual sex is a wonderful thing, for those who enjoy it.

Ultimately, sexual freedom for everyone is what asexuals really want to promote too. Freedom includes the freedom to have none.

What other similarities are there between what asexuals and other LGBT folk face?


Asexuals are frequently told that their orientation is invalid and that they need to cure themselves by having sex with the opposite gender. They are also told that they are unnatural or 'inhuman', that they are broken and need 'fixing', that they are incapable of love or intimacy, that their relationships are not real relationships, that they hate the opposite sex, that they must suffer from psychological traumas, that their asexuality is the result of childhood abuse or a hormonal imbalance, that their orientation is a choice or social rebellion or 'just a phase', that they are too young and immature to decide these things, that they just haven‟t met the right opposite - sex person yet, that they are too ugly and undesirable to get an opposite - sex partner or that they are just not trying hard enough. None of these claims stand up to any more scrutiny than they do when levelled against other LGBT people.

Shouldn’t straight asexuals at least be excluded from LGBT?

Heteromantic asexuals, much like other asexuals and others in LGBT, have had their relationships, sex lives, lifestyles and identities questioned, doubted, ridiculed and pathologized. They often grow up feeling all alone and that they are the only one who feels like they do. Further, since ignorant people often assume that anyone who doesn‟t go after sex with the opposite gender is gay, straight asexuals too have frequently suffered from homophobia and heteronormativity in society. They need a safe space as much as anyone else. Moreover, being straight or being able to “pass as straight” are clearly not litmus tests for non-inclusion in LGBT, as many trans people are straight and many bisexual people have opposite sex relationships only.

Has any asexual ever lost their job for being asexual -like many people have for being, say, homosexual?


To my knowledge, no. Most asexuals are fully appreciative of the fact that they have not suffered exactly the same way and in every respect as other members of LGBT and that very many - or most - LGBT people have had things far, far worse. However some asexuals have also suffered greatly and some other LGBT members have been relatively lucky. Everyone‟s experience is different. In addition, asexuals currently have an extra disadvantage: their orientation is not widely known or believed to exist, so that it‟s much harder to find support or similar people to empathize with.

What else is there to say about this?


There are some homosexual, bisexual and trans people, particularly those born in progressive countries, who have been fortunate enough to have never suffered severe discrimination. Yet many such people still feel they are part of the LGBT community and want to march in Pride parades. After all, the LGBT movement is not just about fighting discrimination and gaining rights. It also acts as 'safe space' to bring people together, provide support and to promote awareness and understanding. Many asexuals hope to be a part of this.


3. The role of LGBT?


Why might an asexual want to be involved in LGBT? As noted above, many asexuals suffer from isolation, lack of understanding, homophobic abuse
and from the widespread heteronormative presumptions - much like other members of LGBT. Many asexuals therefore recognize that LGBT people are their natural allies and that their best bet is to join in and help fight all forms of prejudice and misinformation.

In the final analysis, what we all want is the acceptance of who we are.


Why the LGBT movement in particular?

A key part of LGBT is about critically examining the prevailing societal norms concerning sexuality and gender. This is what many asexuals aim for, also.

How has LGBT helped asexuals?


Pride clubs are often the first point of contact for people coming to terms with their sexuality. Some people feel isolated on arriving at university and have an enormous sense of relief at meeting, if not people exactly like them, people who are friendly and open to the idea of non-traditional sexual preferences, and who encourage self-exploration. Further, LGBT organizations have made an important contribution to the visibility of the asexual community: many Pride marches around the world now include asexual representatives.

Some campus Pride groups are even adding A - for asexual - to their acronym.

What about the history?

There have been asexual members of LGBT from the early days, even if most were not open about their asexuality. On the other side, the influence of queer politics and the questioning it enabled were present at the foundation of the first online asexual communities in the early 2000s. Many asexuals recognize that the existence of the LGBT movement, and the progress it has achieved, can take a large amount of credit for the environment in which, today, asexuals can meet each other and talk openly about their orientation and their issues.

Many asexuals, therefore, would like to be a part of the LGBT movement and hope that their presence can make a valuable contribution.

It’s time we recognised each other as natural allies.

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Rising Sun »

Je traduirai tout à l'heure.

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Rising Sun »


Asexualité : sa place dans le mouvement LGBT


On entend souvent dire que, à part appartenir à une minorité, les asexuels n'ont rien en commun avec le mouvement LGBT, et ne partagent aucun des problèmes et des inconvénients auxquels les autres font face. En fait, les asexuels aussi souffrent beaucoup de l'hétérosexisme dans la société.

Les asexuels sont actuellement encore plus invisibles que les autres groupes LGBT. Comme les LGBT, beaucoup d'asexuels se sentent mis à l'écart, isolés et effrayés. Beaucoup grandissent confus et inquiets, et ont l'impression qu'ils sont faits pour renier leur vraie nature. Comme les queers, les asexuels ont plus de chances de souffrir de dépression.

La majorité des asexuels n'ont actuellement aucun groupe de soutien connu et évident vers lequel se tourner ; l'asexualité passe actuellement inaperçue et est moins facile à voir que les autres orientations, et cela contribue au manque de compréhension envers l'asexualité et au déni de son existence même.

Beaucoup d'asexuels ont vécu depuis des années dans la honte et l'embarras à propos de leur orientation, pensant que leur asexualité ne se conforme pas aux attentes de la société, de leurs amis, de leur famille et de leurs partenaires.

Comme les LGBT, les plus gros dégâts provoqués sur les asexuels sont ceux faits par les gens bien pensants - famille et amis - qui assument simplement qu'ils sont hétérosexuels. Ainsi, les asexuels ont une cause commune avec les autres LGBT, en voulant remettre en question les présomptions hétéronormatives prévalentes.

Certains asexuels ont subi l'expérience de l'homophobie. Les ignorants assument souvent que si quelqu'un n'est pas attiré par le sexe opposé, il doit être homosexuel. Certains asexuels ont ainsi subi du harcèlement homophobe, allant des moqueries à l'agression physique. Les femmes asexuelles sont parfois menacées de viol pour les "rendre hétéro" - exactement comme les lesbiennes. De fait, beaucoup d'asexuels ressentent un intérêt partagé pour les droits des homosexuels.

Enfin, bien sûr, beaucoup d'asexuels sont trans ou ressentent une attirance romantique pour le même sexe, donc ils font naturellement partie des LGBT.
En fait, les études suggèrent que seulement un peu plus d'un tiers des asexuels se considèrent hétéroromantiques et que les asexuels ont beaucoup plus de chance d'être trans ou queer, comparés au reste de la population. Les membres de la communauté asexuelle sont de fait presque toujours extrêmement proches des queers.

Mais l'asexualité n'est sûrement même pas une orientation - c'est un manque d'orientation !

D'abord, que l'on reconnaisse ou non de classifier l'asexualité comme une orientation, les asexuels sont des gens, et ils ont besoin de la reconnaissance et du soutien d'une communauté amicale et ouverte d'esprit, autant que n'importe qui d'autre. Les orientations peuvent être négatives autant que positives. Quand quelqu'un dit qu'il est homosexuel, cela ne signifie pas seulement qu'il est attiré par le même sexe - cela signifie aussi qu'il n'est pas attiré par le sexe opposé. De la même manière, les gens hétérosexuels ne sont pas attirés par le même sexe. L'asexualité est entièrement négative, au niveau de l'attirance sexuelle, mais cela n'en fait pas moins une orientation. Finalement, si les asexuels n'ont pas d'orientation parce qu'ils ne sont attirés envers aucun genre, cela signifie-t-il que les bisexuels ont deux orientations parce qu'ils sont attirés par deux genres ?

Le mouvement LGBT est pro-sexe. Comment les asexuels pourraient-ils s'y conformer ?

C'est une idée fausse répandue que les asexuels ont une sorte de dégoût puritain du sexe. Bien que cela puisse être vrai dans quelques cas isolés, la plupart des asexuels sont en fait très ouverts d'esprit dans leurs idées sur la sexualité. La plupart sont convaincus que le sexe est une chose merveilleuse, pour ceux qui l'apprécient.

Au bout du compte, la liberté sexuelle pour chacun est ce que les asexuels veulent vraiment promouvoir aussi. Cette liberté inclut la liberté de ne pas faire l'amour.

Quelles autres similarités y a-t-il entre ce à quoi les asexuels et les LGBT font face ?

On dit fréquemment aux asexuels que leur orientation n'est pas valide et qu'ils ont besoin de se soigner en faisant l'amour avec le genre opposé. On leur dit également qu'ils ne sont "pas naturels" ou "inhumains", qu'ils sont brisés et ont besoin d'être "réparés", qu'ils sont incapables d'amour ou d'intimité, que leurs relations de couple ne sont pas de vraies relations de couple, qu'ils détestent le sexe opposé, qu'ils doivent souffrir de traumatismes psychologiques, que leur asexualité est le résultat de maltraitances durant l'enfance ou de problèmes hormonaux, que leur orientation est un choix ou une rébellion ou "juste une lubie", qu'ils sont trop jeunes ou immatures pour décider de cela, qu'ils n'ont pas encore rencontré la bonne personne du sexe opposé, qu'ils sont trop laids ou trop peu désirables pour avoir un partenaire du sexe opposé ou qu'ils n'essayent pas assez. Aucune de ces affirmations ne résiste plus à une vérification qu'elles ne le font quand elles sont dites envers d'autres personnes LGBT.

Ne devrait-on pas exclure au moins les asexuels hétéro des LGBT ?

Les asexuels hétéroromantiques, tout comme les autres asexuels et les LGBT, ont vu leurs relations de couple, leur vie sexuelle, leur style de vie et leur identité contestés, mis en doute, ridiculisés et mis au rang de pathologie. Ils grandissent souvent en se sentant seuls et pensant qu'ils sont les seuls à ressentir les choses ainsi. De plus, comme les gens ignorants assument souvent que quelqu'un qui ne cherche pas de relations sexuelles avec le genre opposé est homosexuel, les asexuels hétéroromantiques aussi ont fréquemment souffert d'homophobie et d'hétéronormativité en société. Ils ont besoin d'un espace rassurant autant que n'importe qui d'autre. De plus, être hétéro ou être capable de "passer pour hétéro" ne sont clairement pas des examens de passage pour l'inclusion parmi les LGBT, étant donné que beaucoup de trans sont hétérosexuels et beaucoup de bisexuels ont des relations hétérosexuelles uniquement.

Un asexuel a-t-il jamais perdu son travail parce qu'il était asexuel - comme beaucoup de gens, homosexuels par exemple ?


À ma connaissance, non. La majorité des asexuels savent pleinement le fait qu'ils n'ont pas souffert exactement de la même manière et dans les mêmes domaines que d'autres LGBT et que beaucoup - voire la majorité - des LGBT ont vu bien pire. Cependant certains asexuels ont aussi beaucoup souffert et certains autres LGBT ont été relativement chanceux. Chacun est différent dans ses expériences personnelles. De plus, les asexuels ont actuellement un problème supplémentaire : leur orientation est peu connue ou reniée, de fait il est beaucoup plus difficile de trouver du soutien ou des gens similaires avec qui sympathiser.

Que dire d'autre à propos de cela ?

Il y a certaines personnes homosexuelle, bisexuelles et trans, particulièrement ayant grandi dans des pays progressistes, qui ont eu suffisamment de chance pour n'avoir souffert d'aucune discrimination. Cependant beaucoup de ces personnes se sentent toujours faire partie de la communauté LGBT et veulent défiler dans les marches des fiertés. Après tout, le mouvement LGBT ne sert pas qu'à combattre la discrimination et à obtenir des droits. Il est aussi un "espace rassurant" pour rassembler les gens, offrir du soutien et faire la promotion de la prise de conscience et de la compréhension. Beaucoup d'asexuels espèrent en faire partie.

3. Quel est le rôle des LGBT ?

Pourquoi un asexuel voudrait-il s'impliquer avec les LGBT ? Comme il a été décrit plus haut, beaucoup d'asexuels souffrent d'isolement, de manque de compréhension, d'homophobie et des préjugés hétéronormatifs largement répandus - tout comme les autres LGBT. Beaucoup d'asexuels reconnaissent ainsi que les LGBT sont leurs alliés naturels et que leur meilleure option est de les rejoindre et d'aider à combattre toutes les formes de préjugés et de désinformation.

Pour conclure, ce que nous voulons tous est l'acceptation de ce que nous sommes.

Pourquoi le mouvement LGBT en particulier ?

Un point important des LGBT consiste en un examen critique des normes sociétales concernant la sexualité et le genre. C'est ce à quoi les asexuels aspirent aussi.

Comment les LGBT ont-ils aidé les asexuels ?

Les groupes LGBT sont souvent le premier point de contact pour les gens venant d'assumer leur sexualité. Certaines personnes se sentent isolées en arrivant à l'université et se sentent extrêmement soulagés de rencontrer, sinon des gens exactement comme eux, des gens amicaux et ouverts à l'idée de préférences sexuelles non traditionnelles, et qui encouragent l'exploration de soi. De plus, les organisations LGBT ont fait une importante contribution à la visibilité de la communauté asexuelle : beaucoup de marches des fiertés à travers le monde incluent maintenant des représentants asexuels.

Certains groupes LGBT universitaires ajoutent même maintenant A - pour asexuel - à leur acronyme.

Qu'en est-il historiquement ?

Il y a eu des membres asexuels chez les LGBT dès les premiers jours, même si la majorité ne parlaient pas ouvertement de leur asexualité. D'un autre côté, l'influence des opinions queer et le questionnement qu'elles ont engendré étaient présents lors de la fondation des premières communautés asexuelles en ligne au début des années 2000. Beaucoup d'asexuels reconnaissent que l'existence du mouvement LGBT, et les progrès qu'il a permis, ont grandement contribué à l'environnement dans lequel, aujourd'hui, les asexuels peuvent se rencontrer et parler ouvertement de leur orientation et de leurs problèmes.

Beaucoup d'asexuels, de fait, voudraient faire partie du mouvement LGBT et espérer que leur présence soit une contribution précieuse.

Il est temps que nous nous reconnaissions les uns les autres comme des alliés naturels.

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par Uiravaivahui »

Merci beaucoup pour la traduction Rising Sun :D

Je suis tout à fait en accord avec ce qu'il y a dans ce post. C'est très bien expliqué, très informatif.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: SONDAGE: AVA et rapprochement communauté LGBT

Message par giby »

Uiravaivahui a écrit :Merci beaucoup pour la traduction Rising Sun :D
T'es pas courrente en Anglais toi?

Ai-je été modéré ou y'a eu un bug?

Même si il n'y avait qu'un quart des 1 qui y soit opposé à un rapprochement, ça ne vaudrait pas la peine, car si on néglige la volonté/valeurs d'un quart des personnes que l'on doit représenter.... alors on ne vaut pas mieux que les LGBT qui prennent des décision et qui au final parle au nom des homo's sans les représenter réellement.... Si c'est pour la protection de minorité, on pourrait autant se rapprocher de SOS Racisme... Qui est moins obscure que le lobby LGBT (bien qu'il ai aussi des casseroles)
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Répondre