Quelle est votre rapport au virtuel ?

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !

Quelle est votre rapport au virtuel ?

Le sondage s’est terminé le 03 juil. 2013, 20:16

Uniquement pour le minimum : internet, c'est pour les mails, pour le reste très peu.
1
3%
Vous utilisez pleinement internet (blogs, tchats, forum, mails, infos...) mais peu souvent.
2
7%
Vous avez un usage plutôt expert d'internet, et d'ailleurs vous avez noué quelques contacts réguliers/amitiés sur la toile.
4
14%
Vous avez un usage intensif, tous les jours, êtes habitués de divers blogs, forums etc.
15
52%
Vous vivez plus sur le net que dans la réalité. Votre vie sociale est essentiellement virtuelle. Vous préférez échanger ainsi que dans un face à face plus réel.
7
24%
 
Nombre total de votes : 29

Avatar du membre
nikola
Affable
Messages : 120
Enregistré le : 28 sept. 2011, 22:51
Localisation : midi-pyrénnées

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par nikola » 24 janv. 2013, 19:28

Hhheuuuuuuuu !

Internet , blogs , chats , ........

mais t' as oublié une case pour les dinosaures comme moi :mrgreen:

j'en suis encore a ce bon vieux " pagger "et " tam tam " ............ Ohhh ! p'tet que les p'tits jeunes ne connaissent pas :mrgreen:


Bon OK je sors :arrow: :arrow: :arrow:

Avatar du membre
yuna22
Adepte
Messages : 182
Enregistré le : 28 août 2012, 00:15
Localisation : Suisse
A été aimé : 6 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par yuna22 » 24 janv. 2013, 22:59

A voté. Je vais tous les jours me balader sur le net voir des forums, consulter mes mails, voir des vidéos, etc...
Par contre quand je pars en vacances mon ordi reste à la maison et ne je cherche pas non plus à me connecter à l'étranger. Mais bon, ça c'est l'exception qui confirme la règle! ^^

Avatar du membre
Aède
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 10 févr. 2010, 14:16

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Aède » 24 janv. 2013, 23:11

Vous vivez plus sur le net que dans la réalité. Votre vie sociale est essentiellement virtuelle. Vous préférez échanger ainsi que dans un face à face plus réel.
Internet m'a rendu la vie beaucoup plus facile sur ce plan, mais bon, je suis un "cas"... :mrgreen:
Sérieusement, je ne sais pas ce que je serais devenu s'il n'y avait pas eu Internet durant mes années lycée, par exemple, donc pas la possibilité de communiquer, au moins une fois rentré chez moi et installé devant l'ordinateur, avec des jeunes de mon âge ayant les mêmes intérêts que moi. Plus généralement, l'échange par écrit, par Internet surtout (par lettres quelquefois), est beaucoup plus adapté à mon tempérament que le face à face réel, à part s'il s'agit d'amis et de proches.

Avatar du membre
Isilua
Amène
Messages : 414
Enregistré le : 13 oct. 2012, 21:45
Localisation : Bourgoin-jallieu ( lyon )
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Isilua » 25 janv. 2013, 18:11

Voici comment se résume ma semaine dans 90% des cas :

- lundi à Jeudi : 10 h boulot/trajet // 5h de jeux // 1h irl // 8h dodo
- Vendredi : 9 h boulot/trajet // 7h de jeux // 1h irl // 7h dodo
- Samedi : 0 h boulot/trajet // 14h de jeux // 2h irl // 8h dodo
- Dimanche : 0 h boulot/trajet // 12h de jeux // 2h irl // 10h dodo

Soit un total
- 49h boulot/trajet
- 9h irl
- 57h dodo
- 53h de jeux

Je vous laisse deviner quelle case j'ai coché :)

Edit suite à la réponse de Rvalias :

Par jeux j’entends : forum, jeux vidéos, vocals ( mumble/ TS ), ...
Tout ce qui permet de s'exprimer, de communiquer en dehors de l'irl.
Modifié en dernier par Isilua le 26 janv. 2013, 09:20, modifié 1 fois.
'Sachant que notre vie n'est pas la notre, du berceau au tombeau.
Nous sommes liés les uns au autres, dans le passé et le présent.
Et par chacun de nos crimes, chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.'

Cloud Atlas

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Sven L. » 25 janv. 2013, 22:40

Aède> Là-dessus on est pareil.
Nan, en fait j'ai toujours eut des gouts différents des gens qui m'entoure IRL quand j'étais ado.
Sans les internets, je serais totalement désocialisé.
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par RValiasRV » 26 janv. 2013, 00:47

Bon j'ai voté mais attention ! Il semble y avoir confusion des genres tant dans la question que dans le sondage !!!

Une discussion sur un forum (comme celle-ci) est aussi réelle qu'un écrit papier, qu'une émission de radio, qu'un appel téléphonique...La différence est plus d'ordre technologique et d'usage !

Peut-être que l'anonymat contribue à donner cette fausse impression de virtualité, d'où ces dérives qu'on lui reproche...Car tout ce que l'on fait sur le net, voire même sur les ordinateurs, a une influence sur «le monde réel»

En fait, les ordinateurs (au sens large) servent beaucoup à travailler, et donc à vraiment modifier ce que l'on appelle classiquement le monde réel (c'est d'ailleurs la marque d'une société fortement industrielle : ce n'est plus l'homme qui travaille, mais l'homme qui décide, l'ordinateur qui commande, la machine qui travaille...). La seule exception notable qui me vient à l'esprit est le jeu vidéo (et encore, on va dire le jeu offline) mais je ne développerais pas ici (pas dans un premier temps du moins).

Dans ton sondage, l'outil informatique est clairement désigné comme un médium de communication. Doit-on comprendre que l'on privilégie ce médium aux autres (journaux papiers, téléphone, télévision, courrier postal....ou communication directe, sans média) ou que l'on est plus ou moins «autiste» ? Ou peut-être les deux ?

Mais comme certaines réponse incluent le jeu vidéo (ou des vidéos tout courts ! Brefs les contenus désormais multimédia orientés génétiquement pour le divertissement), on croise la notion de loisirs avec celle de la communication....À développer dans vos réponses !
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par CLP » 26 janv. 2013, 11:09

RValiasRV a écrit : Une discussion sur un forum (comme celle-ci) est aussi réelle qu'un écrit papier, qu'une émission de radio, qu'un appel téléphonique...La différence est plus d'ordre technologique et d'usage !
Je suis d'accord.

Avatar du membre
Svane
Affable
Messages : 124
Enregistré le : 17 juil. 2012, 09:12
A été aimé : 3 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Svane » 27 janv. 2013, 13:33

S'il a mis des guillemets c'est sûrement qu'il ne se voulait pas irrespectueux, Ewe.

Pour ma part le virtuel m'a sauvée, d'une certaine manière. Troubles de coordination lorsque j'étais enfant, écriture illisible et j'en passe. (j'étais quand même première de classe mais c'est dur à vivre lorsque vous êtes appelée au tableau puisque, justement, la première de classe c'est vous. Et que vous êtes tout simplement incapable d'écrire au tableau car cela donne des choses impossibles à "décrypter") "Internet" m'a sauvée car lorsque j'ai épuisé tout le contenu de la bibliothèque familiale, la mienne, celle de mes grands-parents, j'avais toujours ce besoin irrépressible de "collecter des informations". J'avais des "domaines d'expertise" (les cochons d'inde par exemple) et Internet m'a permis de continuer ma Grande Collecte. Et d'enregistrer des tas d'informations. De plus, le "social" n'a jamais été mon fort, bien au contraire... (je ne sais jamais comment réagir à telle ou telle question, ce n'est pas inné en moi) et j'ai dû tout apprendre par mimétisme etc. J'avais l'observation du réel mais comme je ne me laissais pas approcher je ne pouvais pas décortiquer et décoder les liens qui pouvaient unir deux êtres humains. J'ai pu observer cela dans le virtuel pour intégrer les mécanismes "relationnels" (si je puis dire) pour blesser moins les gens qui venaient vers moi, en usant de ma mémoire pour savoir quel type de réaction est attendu pour tel type de paroles émises par la personne en face de moi, etc. Puis pour l'écriture tout simplement. Quel bonheur, le clavier. (depuis j'ai formaté mon écriture pour qu'elle soit lisible mais je préfère tout de même le clavier car cela va vraiment énormément plus vite et le débit d'écriture au clavier est plus apte que le débit d'écriture "à la main" à suivre les pensées, plus ou moins).
Je suis plutôt solitaire, j'ai des amis mais pas l'envie de les voir. Je les vois donc quand je sais qu'ils en ont vraiment envie et/ou besoin. Sinon je fais les choses seules. (étudier, continuer ma grande collecte, me promener dans la nature pour observer etc, dessiner, écrire, continuer à explorer photoshop, peindre, lire, etc.) Ah oui. La plupart des amis que j'ai gardé auprès de moi encore aujourd'hui je les ais connus à la base dans des jeux etc. Je les ais vus (j'étais bien plus jeune pour la majorité) et je ne m'étais pas trompée, le feeling passait (très) bien. Une minorité "proviennent" du "réel", repérés par mes soins aussi. Je le sens lorsque je vais m'entendre avec quelqu'un. Ce n'est pas arrivé tant que ça mais c'est très bien. Tout ça pour dire que dans le virtuel il y a plus de "variétés" de personnes. Mes amis les plus précieux en sont issus. Sinon en "amis comme ça" j'en ai beaucoup l'immense majorité provient du "réel" (rencontrés à l'opéra ou au théâtre ou à la médiathèque ou autre par exemple). Donc je suis très attachée au virtuel. Sans lui je n'aurais pas pu rencontrer la majorité des gens exceptionnels qui sont dans ma vie. Et je n'aurais pas pu trouver autant de gens qui me correspondaient, vu que j'étais totalement décalée par rapport aux "gens de mon âge" enfin encore maintenant... Mais c'est moins "lourd à porter" quand on a des gens qui nous correspondent :)

De plus, le virtuel et le réel sont tout aussi importants l'un que l'autre pour moi. J'aime bien envoyer des mails avec certaines informations aux gens qui me sont chers. Mais j'aime bien aussi me retrouver avec eux pour découvrir un animé autour de cookies par exemple. Les deux se complètent, cela permet d'être "souvent ensemble" sans pour autant se coller réellement.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par RValiasRV » 29 janv. 2013, 13:08

Ewe a écrit :
CLP a écrit :
RValiasRV a écrit : Une discussion sur un forum (comme celle-ci) est aussi réelle qu'un écrit papier, qu'une émission de radio, qu'un appel téléphonique...La différence est plus d'ordre technologique et d'usage !
Je suis d'accord.
J'ai repris le nom et l'acceptation communément utilisés pour désigner les activités liées au média internet : le virtuel. Et pour ma part, cela a un sens.
Comme tu le dis, c'est acception commune. Mais tu oublies qu'elle est différente de celle mise en oeuvre par les spécialistes, alors que tu sembles bien comprendre la nuance. Quoique...virtuel désigne un degré supplémentaire de "médiation" : un personnage de jeu vidéo, une standardiste virtuelle lorsque l'on appelle de grosses boîtes ou des institutions, ou une interlocutrice SAV comme Clara de la Fnac : avouez que dans ce cas on est loin d'un échange avec un téléconseiller...)
Discuter avec quelqu'un dans un café, face à face, c'est différent d'écrire et de discuter de façon virtuelle sur internet.
Ce n'est justement pas une discussion virtuelle : elle aurait été virtuelle si tu anticipais cette discussion dans ta tête. Du moment que tu échanges avec quelqu'un, ne serait-ce qu'un bot, ta discussion, (ou même "ta façon de discuter"), est réelle.
Pourquoi ? Pour moi, le virtuel l'est, car on n'a pas une certaine réalité physique, qui fait aussi pleinement partie de la communication entre deux personnes : attitudes physiques (mimiques, gestuelle, regard, etc) qui sont aussi une forme de communication, en plus des paroles dites.
Attention à ton emploi du mot "physique" : tes deux utilisations renvoient vers des définitions différentes : la première renvoi au matériel (par opposition à l'immatériel), la seconde est plus en accord avec la définition scientifique du monde physique (monde "tangible") appliquée concrètement à des réactions et manifestations perceptibles d'un individu. La première est hors sujet car les lois "manifestes" de la nature permettent de décrire qu'est-ce qui se passe, qu'est qui est mis en jeu dans une discussion sur le net.
On pourrait ajouter d'autres choses : pas d'obligation de se montrer/de voir à qui on parle.
C'est tout aussi vrai pour les échanges épistolaires, qui en un temps ont donné une dimension supplémentaire au romantisme. Ou pour le téléphone. On peut même aller plus loin dans cette démarche de distanciation en passant respectivement par une lettre dactylographiée, imprimé, voire générée informatiquement et par une secrétaire (pour le coup réelle ou virtuelle).
C'est virtuel aussi car si je "parle" à quelqu'un qui est en Australie, dans le réel en étant en France ce serait pas possible.
Ce genre de confusion m'étonne de ta part...
M'enfin bref, je vois pas trop pourquoi on devrait faire un débat là-dessus.
Il ne s'agit pas tant d'un débat que de clarifier les choses. Ta question était mal posée. La question du sondage consiste seulement à demande à quel dose vous utilisez internet, et si en cas de dose forte, cela se substitut à un mode de communication réel.

Cette confusion réel/virtuel et formes de communication (directe ou indirecte) peut être préjudiciable pour quelqu'un "ne connaissant pas bien le sujet". J'insiste (je dois être lourd à force, non ?), car je suis bien placé pour savoir que la technologie ne va pas de soi. Primo, parce que tous les deux en tant qu'utilisateurs des technologies Internet, on n'a pas du tout la même vision de la chose. Deuxio, j'ai encore l'exemple de ma grand-mère qui "découvrait" la télé (elle connaissait mais pour faire court, il fallait encore lui expliquer des choses). Elle avait tendance a faire une confusion inverse de la tienne, tenant pour réel(le) des représentations virtuelles (dessins animés par exemple).
Parce que je suis bien désolée, mais on ne pourra jamais voir ses amis au resto en étant sur internet.
Oh détrompe-toi ! La technologie nous réserve bien des surprises ! D'ailleurs, avec les connaissances actuelles, en combinant visioconférence et réalité augmentée (même sans cette dernière d'ailleurs !), c'est tout à fait possible. C'est juste parce qu'on ne souhaite pas le faire, ou que l'on n'y voit pas d'intérêt.
Mais loin de moi l'idée d'apporter un quelconque jugement sur les pratiques de chacun. C'est un sondage, point à la ligne. Ceux qui se sentent mal à l'aise à l'idée d'y répondre, et bien qu'ils ne le fassent pas. Chacun es libre, non ? :)
Si tu penses à moi en particulier, sache que je voulais répondre en étant sûr que l'on était d'accord sur les termes de ton sondage, qui une fois de plus prêtent à confusion. Confusion malsaine d'ailleurs, puisqu'elle peut être stigmatisante :

Vous vivez plus sur le net que dans la réalité. Votre vie sociale est essentiellement virtuelle. Tu reprends parfaitement la définition du NoLife dans la culture Internet des adolescents...
Ewe a écrit :
RValiasRV a écrit : Doit-on comprendre que l'on privilégie ce médium aux autres (journaux papiers, téléphone, télévision, courrier postal....ou communication directe, sans média) ou que l'on est plus ou moins «autiste» ?
L'autisme est un trouble bien défini, et il n'est pas très respectueux envers les personnes autistes de l'utiliser pour un sens qui ne lui correspond pas.
La seule chose que tu puisse me reprocher ici, c'est une double allusion : allusion à cette image stigmatisante que l'on a de l'autiste ("un autiste est quelqu'un de replié sur lui-même, donc qui ne communique pas"), mais comme on dit, on ne changera pas le monde avec quelques mots , cette vision a encore de beaux jours devant elle...; et, l'allusion au point que tu soulèves toi-même dans tes propositions, qui pour le coup, lui correspond tout à fait !
Vous préférez échanger ainsi que dans un face à face plus réel.
C'est exactement le cas des autistes. Ils se sentent plus à l'aise avec ses outils et ont tendance à privilégier ce mode de communication. Outre le fait qu'il ne leur est pas nécessaire de décrypter l'infra-verbal et toutes les manifestations corporelles participants à une communication directe, ils sont de plus libérés de la contrainte de spontanéité (dans la réponse, mais aussi une spontanéité d'attitude).

Après tu pourras dire "c'est virtuel, la preuve, les autistes qui ont du mal dans le monde réel sont à l'aise avec Internet". C'est cette vision des choses que je trouve stigmatisante, considérer que les autistes sont incapables d'échanger avec les autres "normalement". Tout tient dans ce que l'on considère être la norme (est-ce le fait de faire passer des informations ? Ou faut-il prendre en compte la façon dont est réalisé l'échange, sa complétude, etc...?)

Pour le moment, tout porte à croire que l'on se gausse de définitions académiques. Malheureusement, il existe de nombreuses dérives sur cette confusion réel / virtuel. Parmi les nombreux exemples, le sentiment d'impunité que procure l'anonymat. Rappelons que ce n'est pas sa vocation, il sert surtout à appuyer la liberté et l'indépendance. Autre exemple sur un autre sujet, on entretient cette confusion pour créer une distanciation qui n'a pas lieu d'être.
Non cette homme, qui utilisait Internet, n'était pas dans le virtuel. Si cela avait été un simulateur, effectivement, cela aurait été virtuel.

Il est commun, notamment sur des sites Internet, ou des topics comme celui-ci, de sortir un mot ou un concept de son acception habituelle, ou académique (ou les deux, quand ils coïncident...). Laissez-moi vous faire part d'une recommandation, que j'ai vu à l'oeuvre dans les milieux scientifiques : si telle est votre fantaisie, annoncez d'emblée votre convention ("Par soucis de commodité/Pour faire simple/Pour restreindre la discussion au sujet qui nous intéresse/Pour ne pas se prendre la tête, on va considérer...."). C'est loin d'être superflu. Si vous ne le faites pas, au mieux, vous éviterez des réactions comme la mienne qui font limite hors-sujet dans votre topic. Au pire, vous aurez des lectures de personnes non-initiées qui repartiront avec une idée fausse de votre sujet (allant du simple "oh celui là il a rien compris !" à "ainsi c'est donc vrai ce que "les Kévin" racontent ?"). Car ne l'oublions pas, un forum est bien plus lu que commenté, tous les lecteurs ne s'expriment pas [sur place] sur ce qu'ils ont lu.

Donc, si ça peut te faire plaisir, comme c'est ton topic après tout, on peut considérer que virtuel fera ici référence aux outils de communications indirectes qui s'inscrivent dans les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, qui portent bougrement bien leur nom !), le réel aux échanges interpersonnelles sans média interposés, et physique toute manifestions et réaction d'un interlocuteur dans une conversation "directe" (car dans le monde conventionnel, l'apparition d'un nouveau post, se traduisant par une série de caractères venant modifier l'affichage d'une page web, est une manifestation qui s'inscrit totalement dans le monde physique).

Pour finir sur une note plus légère, portant vraiment sur le réel/virtuel, j'ai rendu une étude sur une nouvelle station Autolib' hier : impression du plan du client, recherches sur la cartographie de la boite (pour le coup partiellement informatisée, j'ai du travailler sur des plans dessinés â la main sur papier)...Ce matin, le collègue à qui j'ai remis l'étude : "Ah oui, c'est la rue juste à côté de l'agence !" [notre agence, notre lieu de travail, NDR]. Je n'avais pas fait le lien !
Plus que trois mois pour faire passer ce projet du virtuel au réel ;-)
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
Isilua
Amène
Messages : 414
Enregistré le : 13 oct. 2012, 21:45
Localisation : Bourgoin-jallieu ( lyon )
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Isilua » 29 janv. 2013, 18:09

Ewe a écrit :
Isilua a écrit :Par jeux j’entends : forum, jeux vidéos, vocals ( mumble/ TS ), ...
Tout ce qui permet de s'exprimer, de communiquer en dehors de l'irl.
Euh...peux-tu me dire ce que c'est que les vocals...suis ignorante :oops:
Par vocal j'entend tous les logiciels qui permettent de parler via internet.
Exemple : mumble, teamspeak, skype, etc.
'Sachant que notre vie n'est pas la notre, du berceau au tombeau.
Nous sommes liés les uns au autres, dans le passé et le présent.
Et par chacun de nos crimes, chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.'

Cloud Atlas

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Sven L. » 31 janv. 2013, 17:03

Loin de moi l'envie de plonger encore une fois dans ce qui s'achemine vers une affaire de définitions, d'anonymat et d'acceptation, je signale juste que j'incline à pratiquement 100% vers la vision de RV.
Bien bien bien, monsieur le scientifique ! Je reconnais bien là une façon de discuter, moi qui suis littéraire et artistique, des scientifiques. Saches tout de même que l'on peut décider d'adopter un langage simple afin de parler à tous, et afin de pas être pédant.
Parce que tu ne le prends pas de haut là ?
Déformation professionnelle sûrement de la prof que je suis, mais bon, avoue que c'est plus agréable pour le tout-un-chacun de pas tomber sur un texte qu'il n'arrive pas à comprendre ou qui lui occasionne un gros mal de crâne.
We are on internet ! Use Google ! Use Wikipédia ! It's Hurt ? Too bad !
Et au sujet de la dérive sur l'anonymat, je vois pas trop de quoi tu parles. Mais je sais que cette dérive existe bien, par exemple dans le cas des prédateurs pédophiles qui sévissent facilement sur le net, justement grâce à cette fameuse virtualité du net.
L'art et la manière de dire une chose et son contraire...
Tant que j'y suis: Un lien vers une étude vers les pédo-nazis pirateurs du canada ? Leur nombre, leur techniques ?
"Afin de ne pas vous leurrer dans ce que vous aller lire, sachez que ceci n'a rien de scientifique, car c'est écrit pour que tous (exception faite des scientifiques sourcilleux) puisse aisément le comprendre."
Les mots sont importants.

Zut, je ne voulais pas en faire autant...
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Tyane » 01 févr. 2013, 01:43

Ewe a écrit : Non, ce n'est pas une image stigmatisante qu'on a de l'autisme, c'est une fausse image et au passage une forme d'insulte largement répandue...c'est la même chose quand on entend dire "pédé".
Une insulte stigmatise.
Ewe a écrit : Je reconnais bien là une façon de discuter, moi qui suis littéraire et artistique, des scientifiques. Saches tout de même que l'on peut décider d'adopter un langage simple afin de parler à tous, et afin de pas être pédant.
De formation "littéraire", ce genre de remarque me navre, car d'une part elle véhicule l'idée d'une moindre rigueur chez les amateurs de littérature et des disciplines recourant de manière proliférante au langage "naturel", à la matière écrite, d'autre part elle raffermit une opposition un peu simple. De nombreuses disciplines mêlent langage et analyse : linguistique, sémiologie, sémantique, poétique, théorie et histoire littéraire... La philosophie possède une place difficilement attribuable.... Et toutes les sciences humaines nécessitent à la fois une réflexion sur les termes qu'ils utilisent, les concepts, et sur leur méthode, leur épistémologie.

Si par littéraire, il faut davantage entendre amateur de littérature, nous pouvons néanmoins soutenir que le sens etla diversité des mots n'importe pas moins qu'un scientifique.

Parler avec un langage simple, mais pas un langage faux. Si des préjugés existent, il faut les combattre, pas les répandre. Il n'y a pas pédanterie dès qu'on fait part de ses connaissances, où alors on ne peut que répéter des banalités. Il est normal que dans un débat, lors d'un désaccord, d'employer plus d'effort pour démontrer, donc de solliciter un niveau de discours plus démonstratif et recherché. Cela n'empêche pas les néophytes de s'exprimer. Je suis bien intervenu sur le forum à propos du nucléaire ou des énergies, avec plus d'opinions écologistes que culture scientifique, alors que je sais que d'autres membres du forum maîtrisent bien mieux ce sujet. Si ils s'adaptaient à mon ignorance, je n'apprendrai jamais rien. Si je ne comprends pas quelque chose, on ne va pas me mépriser pour cela, et je n'aurai aucune hésitation à demander / faire des recherches / voir ailleurs si j'y suis.

"Quel est votre relation aux technologies numériques" aurait été aussi simple. Et pour répondre à la question : j'utilise Internet quotidiennement pour des recherches et messagerie essentiellement. Mais Il ne s'agit pas seulement d'Internet, mais
Ewe a écrit :La question du sondage consiste seulement à demande à quel dose vous utilisez internet, et si en cas de dose forte, cela se substitut à un mode de communication réel
Oui, mais si on n'admet pas l'opposition, on ne peut pas répondre. Les relations dans le monde hors-internet peuvent plus superficielles que celles dedans. Et la plupart du temps, c'est un simple moyen d'échanger avec des gens que l'on connaît (ou va connaître) dans la vie hors-pixel, mais qui sont loin, ou qu'on ne connaît pas encore, et dès lors il devient encore plus difficile de distinguer les deux.

Considères-tu un livre ou une lettre plus réels qu'un ordinateur ? Si oui, il existe pourtant dans les deux cas un intermédiaire entre toi et l'humanité, qui te permet d'être seul et avec un autre. Dans le cas du livre, notamment.

D'accord, celui qui passe sa vie sur Internet ou joue à des jeux vidéos passe à côté de nombreuses activités, il n'en a pas moins une vie réelle. Est-ce plus réel d'être peintre qu'Infographiste ? Écrire ses livres sur support numérique que sur du papier ? De jouer en ligne ou de faire du sport ? Ce n'est pas parce que l'on pratique beaucoup les technologies numériques que l'on n'a pas une sensibilité artistique, une curiosité pour le monde, une réflexion politique, un cercle d'amis, un goût pour la création, un esprit critique, de l'humour, des émotions, de la culture, de la vie.

Oui, le cyberdépendant connaîtra rarement les plaisirs de la natation, du karaté, du vent dans les cheveux (quoique...)... mais il ne sera pas forcément seul, déconnecté des autres hommes.

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Sven L. » 04 févr. 2013, 23:02

Et un point Goldwin !
Yeah, mon premier de l'année ! :bise:
Alors, comme j'aime les échanges je propose de noter à côté "Utilisé pour faire réagir quelqu'un en espérant un lien vers une étude sur les pédophiles d'internet".
La formulation te va ?
Ce qui est dingue, c'est que j'ai jamais dit, sous-entendu ou pensé ça. Pourquoi faut-il que certains ici le prennent mal ?
Peut-être parce que(mais là je parle pour moi)c'est un débat récurrent qui tourne toujours exactement sur la même chose : Les rapports sociaux sur les internets et l'éventuel paliatif que ça représente par rapport à rencontrer des gens de chair et d'os
Je fatigue de répéter encore qu'on vas bien merci.
Je ne fais pas un classement de mieux à moins bien. Je demande simplement à quelle dose vous utilisez internet.
Tout ce que tu ajoutes à la suite de ça n'est pas mon propos ni ma pensée. Merci de ne pas déformer le sens de mon sondage.
Tu vas nous dire que les options du sondage ne sont pas orientées ?
Une entrée sur la variante "J'ai connu des gens grâce à internet" ou même "autre" pourrait rajouter un peu de sel.
Ensuite, pour répondre à ce que tu as écrit plus haut sur l'importance des mots et sur l'importance d'une rigueur dans la démonstration de sa pensée, pour ma part, je fais mienne cette idée selon laquelle l'intelligence consiste à savoir se mettre à portée d'autrui, et non d'attendre qu'autrui se mette à votre portée.
C'est un point de vue, je le respecte mais ne le partage pas
On peut exprimer une même idée avec différents niveaux de langage, et ainsi on peut la traduire aisément en des termes simples.
Et on peut faire l'inverse avec le petit espoir que les gens recherche le sens exact des termes que nous employons.
Et ne me dites pas non, car c'est précisément ce que tout enseignant, quelque soit le niveau et le contexte fait.
Dans un contexte d'enseignement, oui.
En dehors...
Par ailleurs, nous sommes là, sur la grande toile, à discuter du sens des mots et que ce pourrait être dur de les comprendre.
Mais quand on as...n'importe quel moteur de recherche, il est un peu...étrange de ne pas écrire dedans les notions incomprises.
So... WE ARE ON INTERNET ! USE YOUR FINGERS ! USE GOOGLE DAMNIT !
Et encore une fois, je ne vois pas en quoi le fait de proposer un sondage en des termes simples et communément admis, peut poser un tel problème.
Tu as au moins deux personnes qui ne sont pas d'accord avec l'usage (et le sens) des termes choisis et tu ne vois pas le problème ?
Je n'ai pas lancé un débat sur l'acceptation des termes que j'ai employés, mais un simple sondage.
Internet et le sens de l'exagération, un cocktail souvent drôle.
Il n'y a pas de règles, on continue à causer jusqu'à ce qu'on tombe d'accord ou qu'il y un abandon.
Si vous voulez lancer ce débat, libre à vous de créer un post à ce sujet à la rubrique "débat d'idée".
Image
Mais quand on voit le fond de ce qui anime ce débat sur les termes que j'utilise, on se rend compte qu'en réalité ce ne sont pas tant les termes qui vous chiffonnent que le fond de la question
Les mots forment le fond, les deux sont donc important.
...dont on a, pour RV comme pour Tyane, un aperçu (cité ci-dessus) de tout ce que vous interprétez en négatif ou en péjoratif et qui n'est pas, je le répète, ce que je pense.
En ce cas, peux-tu préciser ta pensée ?
Et je pose la question du politiquement correct. Il semble que j'ai mis le doigt sur un gros mot...que vous ne tolérez pas.
A mon sens, je pensais qu'on parlais du socialement correct. :void:
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Sven L. » 08 févr. 2013, 12:08

Je vois pas en quoi on peut se vanter d'arriver aussi vite au point Goldwin....Ca prouve juste que tu étais à court d'argument sérieux, puisque c'est dans ces cas que l'on arrive au point Goldwin.
Tu as du mal avec l'ironie et le "je ne me prends pas au sérieux", me trompes-je ?
Au fait, l'étude demandée pour donner un poids à ton propos, puis-je ?
C'est sûr que tu devais être fatigué en lisant mon post. Moi ce qui me fatigue, c'est les gens qui croient savoir ce que tu dis, alors que simplement ils ne t'écoutent pas.
Voir plus bas.
Ce que vous interprétez à tord de ma pensée, et de façon négative, a été écrit par Tyane. Donc je répète, merci de ne pas ajouter à mon sondage des propos qui ne sont pas les miens en prétendant que c'est ce que je sous-entends. Je suis assez grande pour savoir ce que je pense, j'ai pas besoin qu'on me fasse le procès de ce que je suis supposée avoir pensé alors que c'est purement votre imagination qui a divagué.
Bon...
1)Tu as écrit ce sondage.
2)Il n'est pas idiot de penser que tu en as écrit les options.
3)Nous trouvons que c'est un sondage orienté.
4)Nous te le faisons savoir.
5)Tu dis que c'est pourtant clair et qu'il n'y a pas de sous-entendus.
6)Nous pensons que si.
7)Nous aimerions avoir des précisions.
That's all folks !
Oui, j'ai bien dit : politiquement correct. Ceux qui croient être "cool" ont bien souvent une pensée rétrécie et asservie à un certain politiquement correct.
Ne te fais pas insultante.
Et quelle serais la "politique" suivie ici selon toi ?
Quelqu'un aurait-il l'amabilité de me dire comment citer plusieurs fois dans un même message. Je galère un peu, à chaque fois, ça m'indique en rouge que je peux pas mettre plus de trois citation dans un même message, et pourtant je vois que certains y arrivent très bien. Comment faites-vous svp ?
Le site est assez vieux, au-delà de trois imbriquements, le code fonctionne mal.
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
Tyane
Assidu
Messages : 890
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 1 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Quelle est votre rapport au virtuel ?

Message par Tyane » 08 févr. 2013, 17:43

Ewe a écrit :Vous vivez plus sur le net que dans la réalité. Votre vie sociale est essentiellement virtuelle. Vous préférez échanger ainsi que dans un face à face plus réel
Voilà qui pouvait prêter à confusion. Ce n'est pas une pure divagation, et nous ne l'avons pas mal pris. Il s'agit d'idées, pas de visées personnelles.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités